Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 avril 2012 2 03 /04 /avril /2012 18:00

Alors que nous nous dirigions vers ce village où aucun touriste n'avait mis le pied avant nous, le bus s'arrêta d'abord à côté de deux temples anciens et abandonnés. Ce sont les temples de Ekligji et Nagda. Ils datent environ du XI ème siècle et la conservation de leurs sculptures finement ciselées est incroyable. Raw 08]

 

Ces sculptures sont à dominante érotique et certaines scènes collectives sont édifiantes : le Kama Sutra n'a rien inventé !

 

Raw07]

 

Bon, j'ai essayé de faire soft pour ne pas choquer les âmes sensibles.

 

Le bus repartit pour s'arrêter cette fois à Rawla Narlai. De toutes évidences nous étions attendus. Le personnel du palais transformé en hôtel était sur le pied de guerre. Un employé en uniforme d'apparat nous conduisit à notre chambre .

 

Raw 05

 

La dite chambre était immense , à gauche le coin bureau et à droite nous avions un grand salon. La salle de bain avait été  aménagée de façon moderne et fonctionnelle : rien à dire ! Revenons plutôt dans la chambre : vous n'avez rien remarqué ? Tout autour, les portraits de famille avaient été laissé ! Il y avait là les plus belles moustaches que j'aie jamais vues !

 

Raw 02

 

Un coup discret fut tapé à la porte : on venait nous informer que le chef du village voulait nous rencontrer. Pourquoi pas? ? Nous voilà partis tous les dix. Le village était petit et de toute évidence assez pauvre. Celui qui devait être le chef nous fit entrer dans une cour de ce qui devait être une ferme. Là, il ouvrit les deux bras tendus devant lui pour nous désigner un vieux tracteur au milieu de la cour. C'est son air heureux qui nous fit comprendre la situation : il avait réussi à acquérir , de toute évidence d'occasion, ce tracteur fatigué et était tout fier de montrer à des étrangers combien lui aussi était moderne. D'un commun accord nous nous sommes extasiés sur la beauté de l'engin . Encouragé par nos mimiques, il se hissa et au bout de la troisième fois réussit à faire démarrer le moteur. Là, n'y tenant plus, nous avons applaudi: le pauvre en avait les larmes aux yeux et il nous serra les mains très longuement : très touchant à la fin !

Nous avons pu regagner l'hôtel. La préparation du repas du soir se mettait en place. Les musiciens étaient déjà prêts !

 

Raw 03

 

Le repas nous fut servi pas des employés stylés et en uniforme.

 

Raw 06

 

Nous avons écouté un peu de musique puis nous avons décidé de regagner nos chambres.  Des coups discrets furent frappés à la porte. Un peu inquiet, l'Hom est allé ouvrir : un employé nous tendit une peau de mouton toute gonflée. Qu'est-ce que c'était ? Une fois dans nos mains nous avons compris. Les nuits étaient fraîches dans la région et nous avions droit à des bouillottes géantes ! Elles furent les bienvenues !

Le lendemain matin, après un petit déjeuner très copieux , varié et typique , nous sommes allés sur la terrasse de notre chambre. De là nous dominions la cour basse du palais-hôtel.

 

Raw 01

 

Nous avions aussi une très belle vue sur la "montagne de l'éléphant".

 

Raw 04

 

Tout au sommet de ce mont on pouvait distinguer- si on avait de bons yeux  ou des jumelles - la statue d'un éléphant de marbre blanc.( encerclé sur la photo )  Cet animal est sacré dans cette région.

 

Il fallut quitter cet endroit sympathique et encore tellement authentique pour aller vers Jaïpur," la ville rose", la capitale du Rajasthan.

A notre arrivée dans cette ville, notre première visite fut pour le célèbre "Palais des vents" . Nous sommes en fait passés devant, depuis le trottoir d'en face ( sinon on ne voit rien ) Il nous a été dit qu'il ne se visitait pas. Jaipur 2]

 

Ce palais tire sa notoriété de la multitudede fenêtres et balcons ( 953 ) qui ornent sa façade sur 5 étages. Construit en 1799, c'était un palais zenana ( équivalent  hindou du harem ) et toutes les femmes pouvaient suivre derrière les fenêtres grillagées ( équivalent du moucharabieh ) ce qui se passait dans la rue sans danger d'être vues. Toutes ces ouvertures permettaient au vent de circuler à l'intérieur du palais et ainsi de le rafraîchir: d'où son nom de palais des vents. Ce palais de grès rose est une merveille de l'architecture rajput.

 

Nous irons ensuite visiter l'observatoire d'astrologie et d'astronomie mais interdit de prendre l'appareil photo avec nous. Cette visite fut pourtant géniale !

Construit en 1728  à 430m d'altitude, cet observatoire est au calme.

Les "cadrans solaires" sont équatorial, horizontal et hémisphériques.

"L'instrument de l'étoile polaire" permet de situer le Nord céleste.

 " L'astrolabe" se traduit par une carte céleste gravée.

  Les "instruments du zodiaque" sont formés de 12 cadrans aux orientations et inclinaisons différentes.

 

Nous avons aussi visité le "City palace" : là aussi les photos sont strictement interdites car il est toujours occupé par la famille royale.  En plus des salles, il y eut une exposition de textiles , notamment des vêtements du maharajah Madho Singh qui mesurait près de 2m et pesait 250 kg !

A l'extérieur nous avons pu voir la jarre en argent massif de 345 kg  et d'une contenance de 9000 litres. Elle servit à transporter l'eau du Gange nécessaire aux ablutions du maharaja Madho Singh II  lors de son voyage en Angleterre en 1902.

 

City 04

 

 

Nous eûmes ensuite du temps libre pour promener dans le "bazar" ; Il y avait un snack :

 

City 03

 

 

Les couturiers travaillaient en plein air :

 

City 02

 

 

Et la journée se termina par une balade en cyclopousse.

 

City 01

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
3 avril 2012 2 03 /04 /avril /2012 06:00

C'est à bord du Teoz Intercités pris en gare de Narbonne que nous avons gagné directement Marseille.

 

2012 0325 085718AA

 

Après avoir descendu l'escalier de la gare Saint Charles nous avons rejoint notre hôtel situé à 10m de la Canebière et 50m du Vieux port. Partis avec des chaussures noires, nous nous sommes présentés à la réception avec des chaussures blanches...de poussière. En voici la raison :

 

2012 0327 112339AA

 

Après avoir déposé les bagages nous avons pris la direction du vieux port. La Bonne Mère nous tendait les bras de tout là-haut. Nous avions très envie d'y monter car sur le vieux port, avec l'arrivée du marathon de Marseille, l'ambiance était à la fête et à la bousculade.

 

2012 0325 154203AA

 

Renseignements pris, pour y aller sans se fatiguer trois moyens : le taxi ( cher car s'il nous attend...)  le bus correct  et surtout le petit train touristique plus fun ! Nous avons cherché un moment car le lieu de départ était changé à cause des travaux et sans panneau explicatif. C'est une marchande de bonbons qui nous a dit d'aller voir plus loin. 800m plus loin le petit train attendait. Il nous mena cahin-caha tout en haut de la colline, à 149m de hauteur.

 

2012 0325 161703AA

 

Nous étions donc aux pieds de Notre Dame de la Garde.

 

2012 0325 161917AB

 

La tour carrée  du clocher mesure 41m de haut

 

2012 0325 163430AA

 

Le piedestal de la statue mesure 12,5m de haut. La statue de la Vierge à l'Enfant mesure 11,2m de haut, elle est en cuivre doré à la feuille.

 

Marseille s'étendait en dessous de nous

 

2012 0325 163729AA

 

Nous apercevions nettement l'imposante cathédrale. Nous nous sommes promis d'y aller ! (ne jamais faire de promesses en l'air...)

 

2012 0325 164027AA

 

 

Avant de grimper les escaliers menant à l'intérieur, nous sommes entrés dans la crypte romane.

 

2012 0325 162129AA

 

Nous avons pris ensuite les escaliers qui nous menèrent à l'intérieur de N D de la garde.

 

2012 0325 162748AA

 

A gche mais surtout à dte vers le haut, vous pouvez voir des traits noirs les uns sous les autres : ce sont des ex-votos pendus le long d'un fil à la façon des mobiles, ils représentent des petits bateaux.

En regardant les décorations murales et au plafond, nous nous sommes rendu compte qu'il s'agissait de mosaïques.

Il y en aurait 1200m² !

 

400px-Porte de Bronze N.D. de la Garde[1]

 

En sortant nous nous intéressons à la lourde porte en bronze .

 

Marseille vu d'en haut

 

Dernier regard à Marseille vu d'en haut avant de reprendre le petit train.

Comment dire...la descente est plus impressionnante que la montée...

 

2012 0325 165950AA

 

Surtout que dans ces moments là le bel accent chantant des micros annoncent " La Bonne Mère protège toujours ceux qui vont vers elle...mais ne peut rien pour ceux qui repartent "!  ( humour marseillais )

 

Désolée de décevoir celles qui attendaient MA catastrophe, mais nous sommes arrivés en bas sans encombre...

En allant vers le restaurant pour le dîner, nous avons vu cette fontaine moderne sur la place du général De Gaulle , anciennement place de la Bourse.

 

2012 0325 182536AA

Elle se compose d'une fine nef supportée par une structure métallique . Un rideau d'eau naissant à la limite du pont et de la coque s'écoule dans un bassin orné de la devise de Marseille <<Actibus immensis urbs fulget Massiliensis>> : La Ville de Marseille resplendit par ses hauts faits.

 

Le-bateau-01a-1-.jpg

 

Au pied de cette fontaine des baigneurs s'en donnaient à coeur joie :

 

2012 0325 182436AA

 

Bon, voilà, je vous laisse...un dîner marseillais m'attend !

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 18:00

C'est à Ranakpur que se trouve le grand temple Jaïn : le temple aux 1500 colonnes.

Dans le bus le guide daigna nous parler :" Pour avoir l'autorisation d'entrer dans ce temple vous ne devez porter sur vous aucun accessoire en cuir. Il convient donc de laisser dans le bus les housses de caméra ou appareil photo en cuir ( ou détail en cuir ) les chaussures ( vive la toile !!!)  les ceintures et....les portefeuilles ! ( ça c'est très embêtant ) ."

Puis il nous donna rendez-vous au bus dans une heure trente. Comme à son habitude il resta là pour téléphoner..

Nous avons remonté une longue allée bordée d'arbres au bout de laquelle nous apercevions un temple d'une blancheur éclatante. Nous avions devant les yeux un immense bâtiment de marbre blanc dont chaque cm² était finement sculpté.

 

Jain 02

 

 

Après les vérifications d'usage nous sommes entrés sans problème. Comme à l'accoutumée j'ai essayé de repérer un groupe d'anglais...rien ! Il fut donc décidé que chacun de nous 10 irait au gré de ses envies, nous nous retrouverons au bus ... La quantité de choses à voir était telle qu'il aurait fallu y passer la journée. J'eus alors l'idée de m'adreser aux jeunes indous qui semblaient veiller à la sécurité des lieux . Ils ne parlaient que le hindi...moi pas. Armée de mon sourire le plus désarmant  j'utilisais alors le langage...des mains : et ça a marché du feu de Dieu ! Bon, au bout de la main j'avais une pièce de la monnaie locale ( bonne idée d'avoir mis les pièces dans une bourse en tissu !) .J'ai ainsi soudoyé une dizaine de gardes car ils avaient chacun leur Quartier à surveiller.

Le premier nous fit comprendre qu'il fallait  lever la tête : les plafonds étaient sculptés aussi !

 

Jain 03

 

Une des rosaces dédiées aux divinités.

 

Jain 01

 

Deux choses à observer : l'élégance de nos chaussures ! Comme nous avions des espadrillesn nous avions pu les garder à condition de les recouvrir d'énormes protège-chaussures. Ensuite un prêtre avait observé notre manège ...et pour nous remercier avait apposé le "troisième oeil " à l'Hom ! ( du safran )

 

Cette photo est celle de plusieurs fenêtres en enfilade qui permettaient de voir au fond du temple.

 

 

Jain 04

 

Admirez là aussi les fines sculptures !

 

Jaïn[2]

 

Nous arrivons dans la partie la plus importante - sûrement sacrée - du temple. Un choeur en quelque sorte. Tout au fond, la statue de Bouddha.

 

Jaïn 1

 

Par ses mimiques, le jeune gardien nous fit comprendre que lui n'avait pas le droit de la regarder, il marchait en fixant ses pieds. Sûrement pour frapper l'esprit des croyants, les yeux de Bouddah étaient fluos ce qui conférait un regard perçant à la statue.

 

A la sortie nous avons retrouvé les 8 autres français : tous étaient convaincus d'être passés à côté de choses intéressantes. Ils n'avaient même pas vu l'énorme statue de l'éléphant de marbre blanc, sacré en Inde. Nous, nous nous en sortions assez bien !

Nous avons retrouvé notre bus, nos affaires et accessoirement notre guide.

Nous avons alors traversé une zone montagneuse ...le bus poussif nous portait souci mais il tint le coup.  Partout des panneaux " Danger : guépards" mais nous avons eu beau écarquiller les yeux nous n'en avons pas vu un seul.

 

 Nous avons croisé des norias en activité, celle-ci  est actionnée par des zébus.

 

noria]

 

Des montreurs d'ours. Le guide se mit soudain à parler " Ces bêtes n'ont plus ni dents ni griffes, vous pouvez donc les approcher sans crainte!"  Comme un seul homme le groupe a refusé de descendre du bus, refusant que l'on mutile des animaux pour les exhiber !

 

ours]

 

Profitant que la route était encore longue jusque Udaïpur et qu'il était coincé dans le bus, nous avons questionné le guide. Il nous a pris de très haut pour mettre les choses au point : il était un très haut dignitaire d'une très haute caste et méprisait les français qui se croyaient sur un pied d'égalité avec lui...." Dans ce cas, pourquoi faire guide ?" Il  avait été envoyé pour ouvrir de nouvelles routes au tourisme c'est pourquoi il était en permanence au téléphone et ne se sentait pas concerné par notre soif de voir et de comprendre. Bien sûr c'était tombé sur nous ! C'est ainsi qu'il refusa catégoriquement de nous dire pourquoi de temps à autre nous rencontrions des chevaux superbement harnachés.

 

mariage]

 

Y avait-il la fête au village???  Nous le saurons juste avant de reprendre l'avion .

 

C'est en fin d'après midi que nous arrivons à Udaïpur, la capitale blanche du Mewar.

Le Lac Picchola est presqu'à sec : il n'a pas plu ici depuis 7 ans et le Lake Palace Hôtel n'est plus accessible en barque ce qui met tous les "mariniers" en situation délicates car l'accès au palace peut se faire en voiture !!!Udaipur]

 

Nous visitons le palais : une famille d'artistes peintres est hébergée par le maharajah ...elle doit en contre partie restaurer les peintures du palais. Mais les artistes ont aussi l'autorisation de peindre pour vendre leurs oeuvres aux touristes. Il s'agit de spécialistes de la miniature. S'ils peignent un arbre vous pouvez voir et compter les feuilles. Plus fort, s'il s'agit de personnages, tous les cheveux sont distinctement représentés. Comment font-ils ? Installés dans l'encadrement d'une fenêtre ils peignent à l'aide d'un poil de la queue d'un écureuil !

 

Udéai 04

 

 

Le lendemain nous visitons le palais mais comme il est toujours occupé par le maharajah et sa famille, les photos sont interdites à l'intérieur.

Le palais vu depuis la cour intérieure

 

Udéai 01

 

 

Un étonnant soleil, sensé représenter le brillant maharajah veillant sur ses sujets !

 

Udaipur 2]

 

Dans la cour des paons nous retrouvons les murs peints

 

Udéai 02

 

 

L'incroyable salle des vitraux !

 

Udéai 03

 

 

Nous quittons Udaïpur, non sans avoir acheté 2 petites miniatures que nous avons mis un temps fou à choisir : elles représentaient  toutes des scènes du Kama Sutra ! Impossible d'avoir autre chose ! Nous avons fini par en trouver deux assez sobres...sinon je n'aurais jamais osé les encadrer et les exposer !

 

Nous revoilà dans le bus pour Rawla Narlai. Ce nom ne vous dit rien ? Pas étonnant , c'est un no-man's land où aucun touriste n'avait mis le pied avant nous !!!  Nous allons essuyer les plâtres....L'aventure c'est l'aventure !!!

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 18:00

Nous traversons à nouveau le désert où ça et là quelques cases sont habitées.

 

Inde 26

 

Sur notre passage de jeunes mamans nous saluent gentiment.

 

Inde 22

 

Après être passés à proximité de carrières de grès rouge et d'une production de piments rouges nous  arrivons à Jodhpur.

Dès notre arrivée à la réception de l'hôtel, le paon est à l'honneur.

 

Inde 25

 

Le personnel toujours en habit traditionnel 

 

Inde 23

La visite de Meharan Garh Fort  va commencer. A l'intérieur des remparts se trouve un vaste palais art-déco.

 

Jodhpur 4]

 

Le palais est en grès rouge.

 

Jodhpur 2]

 

L'une des salles du palais est recouverte de feuilles d'or !

 

Jodhpur 3]

 

Nous sortons du palais , là nous dominons la ville basse et nous comprenons pourquoi Jodhpur est appelée la ville bleue.

Notre guide est resté à l'entrée du fort " rendez vous dans 45 mn, j'ai à téléphoner" !!! C'est une guide anglaise qui nous explique que la peinture bleue utilisée avait le pouvoir d'éloigner les moustiques et de tenir frais.

 

Jodhpur

 

En sortant du fort, le charmeur de serpent ...." mais surveille donc ta bestiole au lieu de nous regarder !!!!"

 

Nous traversons ensuite un parc avec les cénotaphes royaux. Les singes y abondent : attention aux sacs et aux lunettes !

 

Inde 24

 

Aujourd'hui nous déjeunons en plein air. Les musiciens nous attendent :

 

Inde-27-.jpg

 

C'est un buffet varié, la nourriture est bonne...mais il n'y a que des hommes au service. En me penchant au-dessus de la table de service j'ai aperçu la boulangère, assise à même le sol et cachée aux yeux de tous...Bon, le mari n'était pas content que je l'aperçoive...mais j'ai pu manger quand même et garder la photo !

 

Inde 20

 

Après le repas nous avons eu une démonstration de turban...je serai bien incapable de vous l'expliquer !

 

Inde 21

 

 

 

Demain nous visiterons le temple Jaïn aux 1500 colonnes.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 18:00

Rappelez-vous: nous sommes à l'apéro coca avec l'homme quand nos voisins de table nous demandent si nous aimons ce voyage. La conversation s'engage: ils sont belges et ont un guide du tonnerre. Le lendemain ils partent visiter le temple des rats. Je m'empresse de demander les précisions qu'ils ne manquent pas de nous donner. A table je mets les autres au courant de mon plan : il faut dire au guide que notre agence française a prévu pour nous la visite du temple des rats et qu'il n'est pas question qu'il nous en prive puisque nous sommes tout à côté ! A la fin du repas le guide s'amène pour les consignes du lendemain, nous lui servons notre plan avec aplomb. Il tombe des nues mais j'enchaîne "Si cela n'était pas prévu comment saurions-nous que c'est à côté ? Nous savons aussi qu'un Dieu bouddhiste a été réincarné en rat et que comme ils ne savent pas lequel, ils les adorent tous !" Anéanti, il a essayé de nous dire que ce supplément pour lui nous obligerait à nous lever à 4h le matin...OK , pas de problème, nous serons debout !

C'est ainsi que nous sommes arrivés de bon matin devant le temple des rats de Karni Mata à Deshnok.

 

temple des rats

 

Il faut là aussi enlever les chaussures ( merci les mules ) pour entrer dans la cour intérieure.

 

temple des rats]

 

Là, les rats circulent librement entre nos jambes...même pas peur !!!De grands plats creux sont disposés un peu partout, certains avec de l'eau mais beaucoup contiennent du lait. Les rats viennent s'y restaurer et s'y désaltérer.

Au fond de la cour, là où pénètrel'homme en chemisette bleue, se trouve le coeur du temple, photos interdites. J'ai bien sür fait la queue pour savoir ce qu'il y avait derrière la vitre que j'apercevais au fond. Arriva mon tour : c'était la nurserie ! Dans de la laine grouillaient une vingtaine de petites formes roses  : c'étaient eux l'objet de l'adoration des fidèles ! Des bougies brûlaient de partout...

Lorsque nous sommes ressortis du temple , un zébu était en train de lécher consciencieusement une statue.

 

Inde zébu

 

 

Nous pûmes alors reprendre le cours normal de notre circuit. Nous avons commencé la longue, très longue traversée du désert du Thar qui nous amena à la frontière du Pakistan. Le guide avait daigné nous parler : " Qu'il se passe quoi que ce soit, interdiction absolue de descendre du bus, sinon ils nous tirent dessus"!

 

Inde désert

 

Direction Jaisalmer : la perle d'or !   La forteresse nous attendait.

 

Jaisalmer-.jpg

 

A l'intérieur des remparts : toute une ville en pleine activité. Un temple bien sûr:

 

Inde 104

 

Des maisons aux balcons ouvragés

 

 

Inde 103

 

Inde 101

 

Et toujours les animaux en liberté dans les rues

 

Inde 102

 

Un quartier est réservé aux artisans de toutes sortes. Voici un sculpteur sur marbre au travail :

 

Inde 100

 

Demain nous irons à Jodhpur.....la ville bleue !

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 18:00

Notre départ ce jour-là fut exceptionnellement fixé à 10h. C'est que le joli minibus qui nous était réservé avec sièges confortables et climatisation avait rendu l'âme hier soir ! Nous avonc donc attendu le remplaçant. Exit le confort, exit la clim., il nous faudra composer avec un vieux tacot aux sièges éventrés et sans climatisation ! ...je n'ose pas vous parler de la suspension !!!

Nous voilà partis sur une petite route ( traduisez piste ) à travers une zone quasi désertique. Nous croiserons quelques rares hameaux de cases, la végétation est clairsemée. C'est en fin d'après midi que nous arrivons à MANDAWA.

 

Mandawa-16.jpg

Rapide installation dans l'imposant Castle . Sur les conseil du guide, nous avons intérêt à visiter de suite le village car demain nous n'aurons pas le temps... De + en + sympa ce guide, je sens que ne vais pas tarder à m'occuper de lui !

Nous voilà donc partis tous les 10 ( groupe au complet) sur les petits chemins de terre que sont les rues du village.Dans ces rues nous croisons tous les villageois avertis que des touristes étaient arrivés; ces gens sont cordiaux et souriants. Nous constatons que les rues sont aussi empruntées par les chiens, les poules, les chèvres, les cochons, les vaches...Alors que nous arrivons  à la sortie du village nous pensons qu'il serait sage de faire demi-tour pour regagner l'hôtel. C'est alors que nous nous retrouvons dans l'obscurité la plus complète. Que se passe-t-il ? C'est un jeune villageois qui nous explique en anglais que par mesure d'économie il y a extinction des feux tous les soirs à 19h ! Comme le guide n'avait rien dit, personne n'avait de torche ! Le retour s'effectue dans l'angoisse : "mais dans quoi ai-je donc mis le pied ???"  Enfin le Castle se devine!

Nous mangeons en terrasse, sous de grandes toiles tendues. Le soir la température fraîchit, les serviteurs apportent de nombreux braseros.

 

Mandawa 02

 

Le repas est servi dans une ambiance musicale agréable. Avec le café nous avons droit au numéro de charme de Mr Mathura Singh, l'Hercule de Mandawa, l'homme aux flambaux. Il exécuta une danse lascive avec oeillades appuyées qui mirent plusieurs dames mal à l'aise !

 

Mandawa 03

 

Lorsque nous regagnâmes notre chambre, je réalisais qu'il me manquait un accessoire indispensable : un marche-pied !  C'est le lendemain que l'un des serviteurs me dit que si les lits sont si hauts, c'est à cause des serpents ! Ben voyons...

 

Mandawa 04

 

La nuit fut ...blanche !!!  Il devait y avoir une fête religieuse ( toujours pas de renseignement de la part du guide ) car du haut du minaret la prière était hurlée dans un micro et en écho suivait celle d'un indouïste muni d'un micro lui aussi ! Ils ont ainsi rivalisé toute la nuit ! Au petit matin ce furent 10 zombies qui s'installèrent à la table du petit déjeuner ...

 

La matinée commença par la visite de notre hôtel. D'abord la cour intérieure

 

Mandawa 15

 

Partout des serviteurs en uniformes prêts à nous faire visiter  ( la petite pièce n'était pas de refus ! )

 

Mandawa 05

 

Nous quittons le Castle après mille et une courbettes pour nous retrouver dans une autre partie du village. Ce hameau est quasi désert mais les maisons sont somptueuses. Les familles avaient fait fortune dans le commerce de la soie et avaient ensuite préféré la vie trépidante de la ville . Les riches maisons sont gardées par des serviteurs qui dorment à même le sol dans les cours intérieures.

Suivons les panneaux :

 

Mandawa 07

 

C'est vrai que l'or décore ces habitations mais je n'ai pas pris de photos car des "gardiens" y dormaient encore.

A l'extérieur , les murs racontent la splendeur passée.

 

Mandawa 08

 

Mandawa 01

 

En nous dirigeant vers le parking du mini-bus nous apercevons un taxi :

 

Mandawa 09

 

et...un dromadaire attelé. Nous en verrons beaucoup par la suite, y compris sur le tronçon de 42 km d'autoroute !!!

 

Mandawa 06

 

Nous arrivons à BIKANER  la ville rose  ( leur Toulouse à eux ). Dans l'ancien palais du maharajah Gandga Singh une aile est transformée en hôtel, nous y logeons.

 

 

Bikaner]

 

Nous visitons Junagarh Fort autrefois appelé Chintamani.  Contrairement aux autres forts, cette forteresse richement décorée est bâtie en plaine. Nous y accédons donc à pied. 

 

Mandawa 14

 

 

 

A l'intérieur les portes anciennes sont toutes plus magnifiques les unes que les autres.

 

Mandawa 12

 

Etrange statue du Bouddha moustachu :

 

Mandawa 13

 

Nous sommes passés , émerveillés, dans toute une série de chambres plus belles les unes que les autres. Il y avait la chambre bleue, la chambre du maharajah avec son lit en argent massif !!!

Et la chambre dorée...à l'or 24 carats :

 

Mandawa 10

 

Dans la chambre des enfants, cette étonnante balançoire :Mandawa 11

 

Notre guide pendant la visite ? Il avait prétexté devoir téléphoner et nous avait donné rendez-vous dans la cour intérieure. Il était là, fidèle au poste. Nous pensions " il va nous faire un petit speach explicatif" Que nenni, il se contenta d'un "tout le monde est là , on repart "!

Mais pour où ? Le dossier voyage qui nous avait été remis ne prévoyait rien d'autre pour la journée.

Nous sommes arrivés à une espèce de grande foire :

 

Mandawa-17.jpg

 

Les dromadaires avaient été tondus de façon très artistique et devaient parader . Il y avait une remise des prix après la parade.

 

Mandawa-18.jpg

 

 

D'autres dromadaires étaient montés par des cavaliers richement vêtus. Les équipages se voyaient aussi décerner un prix. 

 

Mandawa-19.jpg

 

Pour avoir aperçu notre guide des billets de banque à la main, nous l'avons soupçonné de parier...il nous avait rapidement amené là pour assouvir sa passion pour ce genre de fête et les paris.

Toi mon petit, tu ne perds rien pour attendre...je te réserve un chien de ma chienne !

L'occasion m'en fut donnée le soir même à l'hôtel, lorsque j'ai rencontré un groupe belge à l'apéro!

( fidèles aux recommendations de notre médecin, pour nous l'apéro c'était toujours un coca cola ! )

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 18:00

mosquee1-.jpg

 

Nous avons visité la mosquée Jama Masjid à Delhi. C'est la plus grande mosquée de l'Inde. Il a fallu laisser nos chaussures au gardien avant d'entrer dans la grande cour. Demain je mets des chaussures sans lacets !  Les photos sont interdites !!

 

Gandhi1]

 

Voici la tombe de Gandhi. Les offrandes lui sont constamment offertes.

 

minaret-.jpg

 

Nous sommes allés voir le Qûtb  Minâr . Il fut édifié par plusieurs générations à partir du XIIIème siècle. Il mesure      72,5 m de haut. et fut un temps le minaret le plus haut du monde, il est en grès rouge.

Il est construit à côté des vestiges de la mosquée Quwwat-ul-Islam Masjid.

 

colonnades1-.jpg

 

Les colonnes qui sont encore debout sont très finement sculptées.

 

portail

 

Vestige du portail d'Alai Darwaza

 

colliers

 

Scène de rue. Le vendeur de colliers d'oeillets d'Inde. Ces colliers servent d'offrandes aux divinités  mais aussi de bienvenue dans certains restaurants.

 

                                                                                                                                                                       ( à suivre )

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 18:15

ecole-.jpg

 

Nous avons atterri à New Delhi le jour de la fête nationale...si bien que l'armée nous a interdit l'accès à bon nombre de sites. Nous en avons profité pour nous imprégner de cette vie ...différente de la nôtre.

Les enfants des écoles étaient rassemblés à cette occasion et attendaient sagement...

Nous avons rencontré

2568941-1-.jpg

 

La circulation en ville...

 

2568909-1-.jpg

 

Des camions TATA, la marque du pays.

 

2620582-1-.jpg

 

Attention dans les virages...

 

2620852[1]

 

Des transports en commun...

 

2580724-1-.jpg

 

Le barbier au travail, à même le trottoir.

 

2569317-1-.jpg

 

Toujours à Delhi, femme en sari au travail...

 

Demain la fête nationale sera finie et nous pourrons alors aller visiter les merveilles de l'Inde du Nord. Cela vous va ?

 

                                                                                                                                                                                       ( à suivre )

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 19:00

Aujourd'hui nous avons du temps libre pour promener dans le quartier français.

 

19223111[2]

 

Très vite ce sont les balcons fleuris qui attirent l'oeil.

 

19222841[1]

 

19222964[1]

 

19229997[3]

 

Nous avons bien sûr emprunté la célèbre "Bourbon Street" , le quartier chaud de la ville, leur Pigalle à eux. Bon, c'est le soir que cela devient louche...Nous étions au milieu de la journée ; c'est animé, bruyant, un peu sale, nauséabond et pas mal de gens ivres. Ne nous attardons pas !

 

bourbon-street-in-the[1]

 

Le soir, nous avions rendez-vous au bord du Mississipi, à l'embarcadère.

 

1794368[1]

 

Devant nous, le ballet incessant des bateaux de toutes sortes.

 

19223273[2]

 

Voilà notre bateau-croisière : c'est le Natchez ! Un bateau à aube...

A bord, nous avons la permission de visiter même la salle des machines. Viens ensuite le repas convivial tandis que nous voguons. Un orchestre de jazz occupe le fond de la salle et à ma demande ils ont interprété mon air-culte, "Petite fleur" de Sidney Béchet...en me remerciant pour ce choix. Mais non messieurs, c'est moi qui vous remercie de l'avoir si bien interprétée.

 

19223157[1]

 

Le lendemain, matinée libre pour faire les derniers achats. Mais voilà, il tombe des cordes depuis la veille. J'avais emporté vestes imperméables et parapluies, donc en route. Au retour, force est de constater que si le haut est sec, les pantalons sont détrempés. Les valises sont bouclées et pas question d'y ranger du linge mouillé. J'ai donc joué du sèche cheveux ...et nous avons pu monter, séchés, dans le bus chargé de nous tranférer à l'aéroport. En cours de route le chauffeur nous parla des inondations qui commençaient à arriver sur New Orléans...Nous avons fait les formalités d'usage, sommes montés dans l'avion pour apprendre que la fermeture de l'aéroport était imminente...Pendant une heure nous avons rongé notre frein...quand tout à coup l'ordre de serrer la ceinture a été donné. Je n'ai jamais vu d'envol aussi rapide, le temps de dire ouf nous étions déjà en l'air. Toute la nuit les renseignements sur les conditions du vol nous étaient donnés et l'Hom se pencha soudain à mon oreille " on va franchir le mur du son" ! C'est vrai qu'on volait vite, si vite que c'est avec 15mn d'avance que nous avons atterri à Roissy. Si les bagages ne tardent pas nous aurons notre train !...Pourtant un silence pesant et inhabituel nous attendait à l'aéroport. Valises en main nous avons gagné la gare : personne !!! Renseignements pris, il y avait une grève générale depuis la veille. Nous avons pu prendre un petit bus qui nous a conduit à la gare de Lyon d''où un train devait partir pour le sud. Il y eut des arrêts, des changements jusque Avignon. Là, plus rien ! Blocus complet ! Nous avons donc pris une chambre à l'hôtel voisin pour nous retrouver à 06h sur les quais au cas où. Vers 11h nous avons eu un train pour Montpellier...nouvelle attente ...un autre train jusque Béziers. Stop ! plus rien jusqu'au lendemain matin...Nous étions à 18 km de chez nous.J'ai dû aller téléphoner depuis un café chez nos voisins qui vinrent nous chercher. Inutile de vous dire que depuis cette aventure j'ai acheté un téléphone portable !

Voilà, après avoir failli être victimes des inondations en Louisiane , nous avons mis 72 heures pour faire Paris-Narbonne ! Qui dit mieux  ???

 

carte

 

Humour de la Louisiane

 

                                                                                                                                                                                          FIN

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 19:15

Etape suivante : Bâton Rouge, la capitale de la Louisiane. Petit tour panoramique et nous nous dirigeons vers l'immeuble qu'il est impossible de ne pas voir : le Capitole, autrement dit le Parlement.

Cette fois nous admirons quelques pièces superbement décorées avant de prendre l'ascenseur.La tour mesure 135m de haut. 19144184[1]

 

Au sommet nous avons une vue panoramique sur les environs, surtout le Mississipi.

 

Mississipi

 

Direction Houma. C'était l'étape que je redoutais : la nuit chez l'habitant. Nous étions deux- l'Hom et moi- chez une dame seule alors que plusieurs couples étaient hébergés dans une même famille. Déjà dans la voiture, elle nous dit ne pas parler le français, aïe : je dus faire l'inerprète toute la soirée pour renseigner l'Hom.  La maison était superbe et cossue mais l'ambiance plombée : la dame était veuve depuis peu. Aussitôt le repas fini elle nous invita à gagner la chambre qu'elle nous avait réservée. Le lendemain j'ai demandé à l'accompagnatrice si c'était normal , les autres racontant des sorties en ville et un grand bal qui rassemblait familles d'accueil et touristes. Elle me dit que nous avions été choisis parce que nous étions réservés et polis...la prochaine fois je me dévergonde !!!

 

Oublions donc cette étape pour gagner New Orleans.

D'entrée le jazz est là. Dans les rues de nombreux petits groupes interprètent avec brio des airs que j'adore !

 

330 Musician2[1]

 

Nous traversons un parc, et là : les statues de mes idoles

 

19185611[1]

 

Louis Amstrong

 

Bechet

 

et Sidney Béchet

 

Au loin la silhouette de la cathédraleSaint Louis.

 

19223012[2]

 

Elle se dresse face au Jackson Square, dans le quartier historique du Vieux Carré  où nous irons demain.

Elle est aussi appelée la basilique "Saint-Louis-roi-de-France"   Fondée en 1718, c'est la plus ancienne cathédrale encore en activité de nos jours aux USA.

 

intr église NO[1]

 

                                                                                                                                                                           ( à suivre )

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article