Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 février 2013 4 21 /02 /février /2013 19:00

pal 1

 

 

Nous sommes au nord de l'état de Chiapas , à la hauteur de la commune de Tumbala.

Petit arrêt fraîcheur à Agua Azul où des mexicains se baignent déjà...La couleur turquoise de l'eau est due au lit calcaire de la rivière Yax-Hà

 

pal 2

 

Trois rivières se réunissent en amont pour former ces cascades qui dévalent joyeusement les escaliers rocheux.

 

pal 3

 

Le rideau d'eau a une belle largeur.  C'est un endroit incontournable à la fois pour les autochtones et pour les touristes.

 

pal 4

 

Nous entrons sur le site archèologique de Palenque . C'est une cité Maya . Voici le temple des Inscriptions. Il se trouve en haut d'une pyramide de 20m de haut.. Il fut conçu par K'inich Jasaab' Pakal I comme son propre monument funéraire. et il fut achevé par son fils.

 

pal 5

 

Quelque chose me disait que je n'en avais pas fini avec les escaliers ! A l'intérieur du temple des tablettes couvertes d'inscriptions furent trouvées,ce qui donna son nom au temple.

 

palen masquebis

 

Depuis le temple un escalier dissimulé par une dalle tourne deux fois à angle droit et mène à une crypte 22m plus bas, un peu en-dessous du niveau du sol extérieur.La petite crypte est presqu'entièrement occupée par le sarcophage de Pakal I . C'est dans ce sarcophage que fut trouvé ce masque de jade ainsi qu'un véritable trésor dont une partie fut dérobée en 1985.

 

pal 11

 

Derrière ces ruines mayas c'est la forêt  vierge du Chiapas.

 

pal 6bis

 

Ce dessin symbolise la vie selon les mayas. Il est peint sur une peau de vache.

 

pal 8

 

Le temple de la croix...car le signe trouvé avait été pris tout d'abord pour une croix. Il fait partie d'un trio de temples bâtis en même temps.

 

palen temple croix feuilluebis

 

Le temple de la croix feuillue...

 

pal 10

 

appelé aussi le  " temple des nonnes ".

 

palen soleilbis

 

Et le temple du soleil dont la pyramide ne mesure que 4m de haut, qui est le troisième élément du trio.

 

palen comtebis

 

Voici le temple du comte car un comte y aurait vécu et y aurait écrit un livre.

 

pal 12

 

Encore un temple avec une tour de guet.

 

pal 7

 

Ces ruines sont appelées le palais. C'est là que devaient se tenir toutes les cérémonies officielles. La tour est peut-être une tour de guet mais certains parlent d'observatoire.

 

pal 9

 

Cette colonne est ornée d'un bas-relief maya. Elle est visible dans le musée de Palenque.

 

palen-20.JPG

 

Qu-y a-t-il de mieux pour finir agréablement la journée qu'un petit port de pêche...

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 19:00

Tula 1

 

Nous arrivons dans la petite ville de Tulé où un joli jardin occupe la place.

 

tula 7

 

C'est le très grand arbre devant la petite église qui nous intéresse. Il serait vieux de plus de 2000ans et c'est pour lui que les touristes font halte dans la ville.

 

tula 9

 

C'est un cyprès  " taxodium mucronatum ". Il fait 40m de haut,  la circonférence du tronc est de 42m pour 14m de diamètre...

 

tula

 

Je n'invente rien...

 

tula 8

 

Détail du pied. Le poids de l'arbre est estimé à 636 tonnes pour un volume d'environ 817000 mètres cubes !

Ce serait l'arbre le plus gros, le plus épais, le plus large du monde ! ( à vérifier ! )

 

tula 4

 

Nous arrivons à Oaxaca.  Là encore, les maisons sont colorées , les rues calmes et propres.

 

tula 2

 

Nous passons près d'un petit marché où se vendent les sauterelles grillées : rouge  foncé dans les plats rouge vif . L'un de nous en avait acheté pour faire une surprise à son retour en France...mais le guide l'a prévenu qu'elles ne passeraient pas la douane de l'aéroport. Comme personne n'a voulu se dévouer pour lui manger il les a offert à deux gendarmettes en uniforme...qui l'ont chaleureusement remercié et les ont mangées de suite avec un plaisir évident !

 

tula 5

 

La cathédrale San Domingo est assez trapue...

 

tula 6

 

Nous entrons pour découvrir l'accumulation de baroque luxuriant et ...doré !

 

tula-24.JPG

 

Notre Dame du Rosaire. La Vierge est vêtue de tissu .

 

tula 10

 

Les mariachis ne sont jamais loin !

 

tula 11

 

Nous allons à l'aéroport de Oaxaca car c'est en avion que nous rejoindrons Tuxtla . Contrôle très sévère des bagages qui donna lieu à un beau fou-rire quand tout fut arrangé. Une dame discrète et âgée fut très rudement apostrophée par les policiers qui la traitaient de terroriste. Elle avait un objet suspect dans son sac ! C'était tout simplement son thermomètre médical à l'ancienne avec la colonne de mercure . Le guide eut toutes les peines du monde à calmer les policiers et le thermomètre finit dans la poubelle !

 

tula 12

 

Dès notre arrivée à Tuxtla, nous avons filé prendre une barque à moteur sur la rivière Grijalva. Comme vous pouvez le constater le démarrage se fit en douceur... les pilotes des barques s'amusaient à faire la course, c'était à qui doublerait l'autre !tula 13

 

Sur les berges nous avons vu des singes atèles ou comme sur la photo des vautours...qui attendaient qu'un touriste tombe à l'eau nous disait le pilote du bateau !

 

tula 14

 

Nous n'avons pas regretté la balade car passer dans le canyon Del Sumedero est magique ! Les falaises ont plus de 1000m de haut .

 

tula 15

 

Revenus sur la terre ferme, nous avons continué jusqu'à  San Juan Chamula à 2260m d'altitude. . C'était dimanche, jour de marché. Le guide nous a prévenu : pas de photos . Les  habitants sont des indiens tzotzils dont les racines mayas sont restées vivantes et ils croient qu'une photo vole leur âme. Si un touriste se fait prendre ils le lynchent sur la place, détruisent l'appareil photo et l'imprudent risque l'emprisonnement. Le village est très pauvre et vit presqu'en autarcie. Le marché du dimanche réunit les indiens des montagnes environnantes. Très respectueux des autres, ils mettent des muselières à leurs moutons pour qu'ils ne broutent pas une herbe qui ne leur appartient pas . Ils leur enlèvent une fois arrivés dans leur pré. Moi, j'avais cru que les moutons mexicains mordaient !

 

tula 16

 

La petite église blanche est bleue est toute mignonne. Nous allons pouvoir y entrer, moyennant un droit d'entrée raisonnable. Pas de photo ! Dommage car le spectacle est surréaliste. Une épaisse fumée due à l'encens et aux milliers de petites bougies posées à même le sol ne nous permet pas de voir tout d'abord. Sur les côtés des statues de saints portant un miroir autour du cou...pour mirer leur âme . Il y a une foule dense et nous sommes contamment surveillés par des indiens en poncho beige : pas bouger ! Ce dimanche là il y a un désenvoûtement. Un indien croit que sa femme est folle et il a demandé au chaman de chasser le démon qui l'habite. Toute la famille est là et le chaman commence à faire boire un grand verre de coca à la femme et aussitôt la même quantité de téquila. Il n'a pas oublié de servir le mari, les enfants et lui-même. La succession de verres s'est répétée jusqu'à ce que la femme rote avec véhémence. Là ils ont attrapé un poulet vivant et l'ont égorgé : la tradition des sacrifices perdure. Après quelques verres de plus , le temps de vider les bouteilles, la femme fut déclarée guérie ( elle était surtout bien soûle ) et la famille sortit, nous rendant notre liberté.

 

tulé 25bis

 

Je n'ai pas désobéi, cette photo est une photo du Net. Il y avait beaucoup plus de bougies au sol et surtout beaucoup plus de monde. Par contre on peut voir que le sol est recouvert d'aiguilles de pin fraîches. Etrange mélange de religion catholique, de sorcellerie et de traditions ancestrales.

 

tula 17

 

Pour une pièce, la fileuse de laine de mouton ne craint pas qu'on lui vole son âme.

 

tula 18

 

Nous avons remarqué une très nombreuse présence de militaires armés. Prudente, j'ai demandé l'autorisation de les photographier...et j'ai été très surprise de les voir prendre la pose et de venir voir ensuite le résultat sur l'écran de l'APN !

 

tula 26bis

 

Explication de leur présence : il y avait eu la veille une descente du sous commandant Marcos  et ses troupes ...pour défendre la cause des indiens.

 

tula 19

 

Nous nous arrêtons à Zinacantan. Là, des petites préparent des des quesadillas = des tacos au fromage frais.

 

tula 20

 

D'autre jeunes filles tissent sur des métiers rudimentaires.

 

tula 21

 

Bien sûr le chemin de la sortie passe par la boutique...oui, j'ai acheté, surtout pour les petites tisserantes !

 

tula-22.JPG

 

Nous avons gagné notre hôtel-restaurant à San Cristobal. Non, ne rêvez pas, cette salle n'est pas pour nous, il y avait ce soir là le mariage du fils du consul . Peu après la photo, des aiguilles de pin furent là aussi répandues sur le sol ...

 

tula 23

 

Nous avons mangé à côté et c'était très sympa. La grosse cheminée centrale fut la bienvenue car en altitude les nuits sont très fraîches.

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 19:00

mexi-1-copie-3.JPG

 

En quittant Puebla nous passons devant les volcans qui culminent à plus de 5000m. D'abord le Iztaccihuatl ou  "femme endormie "  5230m

 

mexi 2-copie-1

 

Puis le Popocatépetl ou " montagne qui fume " 5452m, responsable des dégâts à Mexico.

 

mexi 3-copie-1

 

Là-bas aussi il y a les péages de l'autoroute ! A gauche, les militaires surveillent.

 

mexi 4-copie-1

 

Nous traversons la Sierra Madre. Des cactus géants se dressent ça et là...

 

mexi 5-copie-1

 

Ils sont vraiment impressionnants ...et très vieux !

 

mexi 6-copie-1

 

Nous continuons la traversée de la zone montagneuse...

 

mexi 7-copie-1

 

En bas, au loin la ville de Oaxaca est en vue.

 

mexi 9-copie-1

 

Mais c'est sur le site de Monte Alban que nous nous dirigeons.Cette cité est construite sur une surface artificiellement arasée au sommet d'une montagne surplombant de 400m le niveau de la vallée. Monte Alban se situe donc à 1941m d'altitude. En entrant nous arrivons sur la " Grand Place "

 

mexi 8-copie-2

 

Ce qui est sûr c'est qu'il y aura encore des escaliers à grimper !

 

mexi 10-copie-1

 

Pour atteindre le sommet à l'arrière plan...j'aurais dû compter les marches !

 

mexi 11-copie-1

 

Monte Alban est une capitale zapotèque  qui connut son apogée de 200 à 600 ans après JC . C'est  aussi le centre du culte des morts des Mixtèques.

 

mexi 14-copie-1

 

Le bâtiment au premier plan est le monument J.

 

mexi 12-copie-1

 

Ce monument J  est peut-être un observatoire , les astres ayant une grande importance pour ces civilisations. Mais des pierres gravées laissent à penser qu'il s'agirait peut-être d'un monument commémoratif.

 

mexi 13-copie-1

 

Des pierres taillées représentent des personnages se contortionnant , que l'on a appelé les "danseurs" .

 

mexi 15-copie-1

 

Certains visages grimaçants ont fait que des chercheurs ont pensé à des prisonniers ou des victimes des sacrifices humains.

 

mexi 17-copie-1

 

Les contorsions et la souffrance qui se lit sur les visages ont conforté cette version.

 

mexi 18

 

Une autre hypothèse contreversée avance qu'il s'agirait d'handicapés...

 

mexi 16-copie-1

 

Ce couloir servait au jeu de balle. Ce jeu avait une connotation religieuse et se terminait par des sacrices humains !

 

mexi 19

 

Nous sortons dans la ville . Les rues sont larges, les maisons colorées...

 

mexi 20

 

Sur une place ombragée quelques petits commerces se sont installés.

 

mexi 21

 

Cette peinture, faite de représentations symboliques pour les mexicains, a été réalisée sur un parchemin réalisé avec un cactus, le figuier de Barbarie. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
18 février 2013 1 18 /02 /février /2013 19:00

mco-1.JPG

 

A notre grande surprise nous devons prendre le bus....la distance qui sépare la pyramide du Soleil de la pyramide de la Lune est de 4,5km et cela aurait représenté une perte de temps inutile que de le faire à pied sous la chaleur ...Nous entrons dans l'espace appelé la Citadelle . A l'intérieur un temple...

 

mco 2

 

La cour des Jaguars nous attend...

 

mco 3

 

Les peintures sont très bien conservées et d'origine d'après notre guide qui travaille pour National Géographic !

 

mco 4

 

Le temple Quetzalcoatl ou temple du serpent à plumes . La moindre pierre y est finement travaillée.

Les fouilles continuent et ont permis de découvrir des squelettes d'individus jeunes, de sexe masculin et la position des mains , croisées derrière le dos, semble indiquer qu'il s'agit de victimes de sacrifices humains.

 

mco 5

 

A la sortie du temple nous retrouvons les alignements de plates formes cérémonielles.

 

mco 6

 

Là, devant nous, la pyramide de la Lune nous tend ses escaliers ( je crois que c'est l'endroit du monde où j'ai vu autant d'escaliers dans un même espace ! ) La Lune de Teotihuacan mesure 46m de haut ! Derrière elle, l'ancien volcan Cerro Gordo.  Les chercheurs ont démontré qu'elle a connu sept phases de constructions successives.

 

mco 7

 

Pas si facile qu'on ne croit de poser le pied sur la lune !   lol  La pente est très raide. Le guide a longuement insisté sur le fait que les aztèques et mayas étaient des gens de petite taille : mais alors pourquoi ont-ils fait des marches aussi hautes ? Pour ralentir l'ennemi est une réponse qui ne me satisfait qu'à moitié car une fois en haut de la pyramide, ils n'étaient pas sauvés !  Quoi qu'il en soit, je  me dois de vous dire qu'une fois en haut, la satisfaction est grande de voir les autres s'escrimer pour monter ! 

 

mco 8

 

Depuis le sommet de la pyramide de la Lune nous découvrons la longue " Allée  des Morts " , 4,5km de long ! Ce nom lui a été donné car les aztèques croyaient que les monuments qui la bordent étaient des tombes. Vous savez tous et toutes maintenant qu'il s'agit de plates formes cérémonielles autrefois complétées par des temples.

 

mco 9

 

Près du site archéologique se trouve un atelier de travail de l'obsidienne. Cette pierre volcanique a été refroidie si rapidement qu'elle a à peine eu le temps de cristalliser. S'ils disposent d'outils, le travail reste très artisanal .

 

mco 10

 

Voici le masque de la Lune que j'ai ramené. Il pèse 4kg et la difficulté réside dans les yeux et la bouche percés ! J'ai dû produire un certificat de copie conforme aux douanes des aéroports car pas question de sortir de véritables vestiges du pays !

 

mco 11

 

Après tous ces efforts, un bon repas en musique pour retrouver la forme car 110km de bus nous attendent !

 

mco 13

 

Nous arrivons dans la ville de Puebla, située au sud de Mexico à une altitude de 2160m. La cathédrale de pierres grises se dresse devant nous. Commencée en 1575, sa construction se terminera 74 ans plus tard, en 1649.  Sa tour mesure 74m de haut.

 

mco 14

 

L'intérieur est chargé de dorures ...

 

mco 12

 

voici les orgues...

 

mco 15

 

Dans les rues, l'atmosphère est bon enfant et festive. Plusieurs fois nous croiserons des vendeurs qui disparaissent sous de véritables grappes géantes de ballons gonflés.

 

mco 16

 

J'adore cette photo ! Douceur de vivre, plaisir de chanter...

 

mco 17

 

Nous arrivons sur une place au fond de laquelle se tient l'église San Domingo . Construite entre 1680 et 1720, sa façade n'offre pas de particularité remarquable.

 

mco 18

 

L'intérieur est très richement décoré ! Des dorures partout !

 

mco 20

 

Une des coupoles tellement décorée que cela devient lourd !

 

mco 19

 

Détail de la voûte ...

 

mco 26

 

La chapelle du Rosaire qui attire touristes et fidèles comme un aimant ! Elle est considérée comme un joyau du baroque luxuriant.

 

mco 21

 

Nous sommes dans l'une des rues de Puebla. Beaucoup de petits commerces et des façades colorées.

 

mco 22

 

La même dans l'autre sens. Encore une église tout au fond, la présence religieuse au Mexique est partout !

 

mco 23

 

Envie de faire du shopping ? Les boutiques vous attendent . Avez-vous vu la statue du  moine au milieu de la fontaine ?

 

mco 24

 

Ce grand bâtiment rouge est appelé " la pièce montée " ou encore "le sucre d'orge" : n'est-il pas appétissant ?

 

mco 25

 

Nous quittons Puebla et son industrie automobile. Les taxis Volkswagen étaient fabriqués là...mais on parlait de difficultés ! Nous voici en pleine campagne, partis vers de nouvelles rencontres...

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
17 février 2013 7 17 /02 /février /2013 19:00

mexi-2.JPG

 

Alors que nous nous dirigeons vers le nord de la ville de Mexico, nous pouvons tout à loisir admirer les jacarandas, ces flamboyants bleus.

 

mexi 1-copie-1

 

Partout dans Mexico des taxis reconnaissables à leur couleur verte et à leur forme : la Coccinelle !

 

mexi-6.JPG

 

Nous voici devant l'église Expiatorio a Cristo Rey.  Cette ancienne cathédrale a été construite entre 1531 et 1709 sur la colline de Tepeyac, au nord de Mexico. Elle a subi de gros dégâts lors des séismes du volcan Popocatépetl situé à 70km de là,  surtout en 1985. De plus elle s'enfonce sur ses fondations...

 

mexi-7.JPG

 

La façade de l'église...

 

mexi-8-copie-1.JPG

 

A l'intérieur nous pouvons constater que l'édifice tient debout par miracle...et grâce aux "tirants" les barres horizontales que vous apercevez au-dessus du lustre. Ces barres sont partout...

 

mexi 9

 

Le plus impressionnant est le pendule, cerclé de rouge sur la photo. Ce fil à plomb géant est là pour matérialiser l'inclinaison de l'édifice... Sur place on se rend vraiment compte !

 

mexi-5.JPG

 

Tout à côté, la basilique moderne Nuestra Senora de Guadelupe inaugurée  en 1976.

 

mexi 3

 

Une fois à l'intérieur, nous sommes dirigés d'office sur un tapis roulant électrique obligatoire qui évite aux touristes et aux fidèles de s'attrouper sous la relique sacrée. Il s'agit du poncho du jeune berger à qui la Vierge est apparue en 1531 et sur lequel l'image de  la Vierge s'est imprimée. Le poncho est installé à bonne hauteur et sous verre...ce qui ne facilite pas les photos !

 

mexi 4

 

L'intérieur est très grand mais relativement simple.

 

mexi 10

 

En sortant, impossible de rater ce clocher-horloge hors du commun et résolument moderne.

 

mexi-11.JPG

 

Sur l'esplanade de la basilique cette imposante statue du pape Jean Paul II . Ce pape est celui qui a canonisé le berger au poncho  et lors d'une de ses visites au Mexique les banlieues défavorisées ont été dotées de l'eau courante  et de l'électricité. Cela explique la dévotion que lui voue le peuple mexicain.

 

mexi-12.JPG

 

Nous sommes arrivés au site archéologique de Téotihuacan , dans la vallée de Mexico. Les origines ethniques de ce site font débat. Les candidats possibles sont les peuples nahuas, otomi ou totonaques.Les fouilles ont montré des quartiers distincts pour les Zapotèques, les Mixtèques ou les Mayas. Le site couvre 82,66 km². Il est inscrit au patrimoine de l'Unesco depuis 1987. 

Devant nous se dresse la pyramide du Soleil. Elle a été construite sur une grotte volcanique. Haute de 65m elle comporte cinq degrés en talus et son assise est approximativement un carré de 225m de côté. Le temple qui occupait son sommet a disparu.

 

mexi-13.JPG

 

De nombreuses plates formes cérémonielles sont alignées. Elles étaient complétées par des temples.

 

mexi-14.JPG

 

Nous croisons un groupe en train de fabriquer de la peinture aztèque ! La peinture rouge est obtenue en écrasant la cochenille , insecte parasite du figuier de Barbarie. La peinture jaune s'obtient à partir d'une variété de chardon. Et pour fixer ces couleurs, il suffit d'y passer la sève du cactus !

 

mexi-15.JPG

 

Les parois du temple du serpent à plumes sont décorées de ces têtes bien conservées. Le serpent à plumes ou quetzalcoatlus est un genre de dragon.  Certains disent que c'est une tête de serpent avec une collerette de soleil. Mais il serait plus juste de penser que la symbolique est rattachée à la terre par le serpent et au ciel par les plumes de l'oiseau, le quetzal.

 

mexi-16.JPG

 

En finissant la visite du temple nous avons eu droit au spectacle des Voladores de Papantla.  Ils s'élancent du haut de leur poteau , perchés à 25m environ, pendus par les pieds ils tournoient en descendant...

 

mexi-17.JPG

 

Il s'agit de la traditionnelle danse des oiseaux de la communauté indigène Totonaque.

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
16 février 2013 6 16 /02 /février /2013 19:00

mex-1.JPG

 

Depuis Roissy CDG  nous survolons la banquise du Pôle Nord qui se disloque  pour nous diriger vers Mexico. La ville de Mexico se trouve à une altitude de 2250m. 

 

mex-2.JPG

 

L'opéra de Mexico  appelé Palais des Beaux Arts est  un extravagant bâtiment d'art nouveau qui a utilisé du marbre blanc venu d'Italie. Dessiné en 1901 il fut terminé en 1934. A cause de son poids important, il s'enfonce sur ses fondations .

 

mex-3.JPG

 

Voici la toute première église de Mexico, construite par les Conquistadors  sur la place des Trois Cultures.

 

mex 4

 

La colonne de l'Indépendance est le symbole du Mexique. Construite en 1910 elle devient en 1925 un mausolée, sa base renferme les restes des héros de l'indépendance mexicaine. La colonne mesure 36m de haut. La statue qui la surmonte est celle de l'Ange de l'Indépendance. Elle mesure 6,7m de haut et pèse 7 tonnes.

 

mex 5

 

Devant le musée national d'anthropologie, la statue du dieu de la pluie nous attend.

 

mex 7

 

Dédiée à Tlaloc, le dieu de la pluie, voici une idée de la Genèse.

 

mex 6

 

Les sculptures que nous rencontrerons sur les sites que nous visiterons, surtout  Teotihuacan.

 

mex 8

 

Le "serpent à plumes"  divinité dont le culte était répandu en Mesoamérique.

 

mex 9

 

Le calendrier aztèque appelé "Pierre du Soleil " . Son diamètre est de 3,6m et il pèse 24 tonnes. Il fut  trouvé lors de la construction de la cathédrale de Mexico . Il porte une date qui correspondrait à 1479.

 

 

mex 10

 

Les aztèques produisaient un papier de liber de ficus nommé amatl. On parle de codex pour désigner leurs ouvrages contenant dessins et légendes.

 

mex 11

 

Nous arrivons dans les jardins de Xochimilco. Son nom signifie " île où poussent les fleurs ". Il s'agit d'îles artificielles de boue et de terre construites par les aztèques pour créer des potagers. La tradition y fait circuler une multitude de bateaux colorés , les trajineras, sur lesquels les mexicains viennent en famille pour de détendre et y manger. Ce lieu est aussi incontournable pour les touristes. C'est ainsi que j'ai mangé sur un de ces bateaux restaurants ce que j'avais d'abord pris pour des haricots verts. En fait c'était du figuier de barbarie coupé en fines lanières.

 

mex 12

 

L'ambiance est très festive. Des barques de mariachis viennent s'amarrer un temps à votre barque et jouent à la demande contre une petite pièce avant de passer à la barque suivante; Des barques de vendeurs viennent aussi proposer des souvenirs en tout genre sans jamais insister.

 

mex 13

 

Les trajineras portent des noms qu'ils arborent  fièrement à l'avant. Les canaux forment un réseau de 180km de long !

 

mex 14

 

Après cette balade dans le poumon de Mexico, nous reprenons  la visite de la ville. Nos pas nous amènent sur la  place de la Constitution, plus communément appelée El Zocalo.

Au fond, le bâtiment aux deux tours est la cathédrale métropolitaine de Mexico et à sa droite l'église Sagrario

 

mex 15

 

Sur le Zocalo ont lieu de nombreuses manifestations. Aujourd'hui ce sont les indiens qui y pratiquent des danses et des envoûtements.

 

mex 17

 

Voici San Borns de Ballas Artes la casa de los Azuleros ou encore " Maison des Faïences" du XVIIIème siècle. C'est un restaurant où l'on peut prendre d'excellents petits déjeuners.

 

mex-19bis-.jpg

 

A quelques pas de là , la Poste centrale de Mexico qui date du début du XXème siècle, 1907.

 

mex-20bis-.jpg

 

Lorsque vous y entrez , un magnifique grand escalier vous accueille. Vous aurez l'impression d'avoir fait un saut dans le temps ...

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
15 février 2013 5 15 /02 /février /2013 19:00

Maroc-24

 

Nous revoici en liberté dans Marrakech. Que faire ? J'ai envie d'aller voir les jardins de la Mamounia...mais voilà, ce jour-là des vedettes du showbizz et des politiciens connus y mangent , donc pour respecter leur tranquillité pas de visite ! Devant la porte les taxis attendent...nous décidons d'en prendre un pour rentrer à l'hôtel car c'est à l'autre bout de la ville. Mais le prix demandé ( toujours poser la question avant de monter ) nous paraît  énorme. Nous essayons de discuter et là le chauffeur nous assène : " tu sors de la Mamounia, tu peux payer " J'ai eu beau lui dire que c'était juste pour voir les jardins il ne voulait rien entendre. Nous sommes donc partis à pied. Pour info, la Mamounia est en travaux et ne réouvrira qu'en septembre !

 

Maroc-25

 

En cours de route j'ai eu une idée : et si nous allions aux jardins de la Majorelle ? L'Hom est d'accord. Nous n'avions pas pris le plan, je décide de demander à un passant qui m'explique avec des gestes larges. Je le gratifie d'un "choukrane" avec un large sourire pour mieux faire passer ma prononciation approximative. Voilà l"homme qui me fait des courbettes ...et qui nous conduit devant l'entrée des jardins !

 

Maroc-26

 

Dans ce jardin où la végétation est très abondante, on trouve énormément de plantes grasses et méditerranéennes. Les constructions sont bleues. Ce jardin avait été créé par le peintre français Jacques Majorelle en 1931. A sa mort le jardin fut laissé à l'abandon et menacé de disparition . C'est le couturier Yves saint Laurent qui l'acheta et le réaménagea en 1980. L'atelier du peintre fut transformé en "musée berbère " ouvert au public.

 

Maroc-27

 

La maison de Yves saint Laurent et Pierre Bergé. Les lieux appartiennent à présent à leur fondation..

 

Maroc-28

 

De nombreuses pièces d'eau, des petits ponts, des fontaines font de ces jardins une promenade très agréable. Nous avons pu y voir une forêt de bambous, une collection de palmiers et de cactus, une allée d'aloès.. Les oiseaux très nombreux nous accompagnaient de leurs chants.

Sur le chemin du retour, à pied, la soif commence à se faire sentir. Nous sommes dans une rue complètement à l'écart de tout établissement touristique. Tout ce que je vois est un minuscule café où deux hommes en djellabah dégustent un lait de chamelle. Je dis à l'Hom : "on y va" ! Silence dans le café mais aussi dans la boutique de fruits et légumes voisine. Puis un serveur vient nous voir. Je lui sors mon bonjour en arabe ( merci le guide ! ) et lui demande par geste deux oranges pressées ( en montrant les fruits du voisin ) Au bout d'un moment je le vois revenir disposer devant nous des morceaux de ...papier Q ! Je ne veux avancer aucune hypothèse, nous attendons...et voilà le serveur qui arrive avec deux grands verres de jus d'oranges qu'il pose sur les papiers et très cérémonieusement il  redispose une nouvelle feuille  à côté des verres. Je lui ai resservi mon plus beau "choukrane" et il est reparti à l'intérieur. Les commerçants voisins nous surveillaient, nous sommes restés sérieux. Il était évident que nous étions ses premiers touristes et il avait mis un point d'honneur à nous soigner. Au moment de payer - je lui ai fait signe de m'écrire le chiffre sur un papier - je lui ai laissé un pourboire. Il était radieux et tout le quartier nous a salué avec des inclinaisons de tête. Je ne sais comment vous dire...j'étais ravie de cette expérience.

 

Maroc-29

 

Et pour bien terminer cette dernière journée nous sommes allés dîner dans un restaurant typique du quartier juif.

 

Maroc-30

 

Comme dans tous les restaurants qui nous ont reçus, la décoration est très soignée.  Nous gardons de ce circuit un très, très bon souvenir.

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
13 février 2013 3 13 /02 /février /2013 19:00

 

 

sab 80

 

C'est la fin de l'après midi, nous arrivons bientôt à Marrakech.

 

sab 82

 

Le soir même un spectacle folklorique nous attend. Sous des tentes richement décorées des jeunes filles en robe de fête nous attendent. Nous verrons des danses...

 

sab 81

 

Puis les messieurs arrivent sur leur fier destrier richement arnaché. Après quelques démonstrations, ils s'alignent  et partent à fond en tirant des coups de fusil...en l'air !  Ce spectacle s'appelle une Fantasia.

 

sab 83

 

Le lendemain nous nous aventurons dans le souk.

 

sab 84

 

Des conditions extrêmes dans un bric à brac incroyable...

 

sab 85

 

Pour fabriquer ces ravissantes lampes d'ambiance !

 

sab 86

 

Lui, fait des pieds et des mains pour sortir de petites merveilles en bois.

 

sab 87

 

Les boutiques sont minuscules,  le principal est dans le rue !

 

sab 88

 

Passage obligé par les poudres et produits miracles...

 

sab 89

 

Ne surtout pas oublier l'indispensable paire de babouches !

 

sab 90

 

Lorsque nous ressortons du souk nous nous trouvons sur la place Djemaa El Fna. L'animation y est permanente. On peut y trouver toutes sortes de petits commerces. Au fond de la photo ce sont les vendeurs de boissons, surtout des oranges qu'ils pressent devant vous !

 

sab 91

 

Les calèches viennent vous proposer de visiter la ville autrement...

 

sab 92

 

Je l'ai fait...mais à condition qu'il me montre autre chose que tous les endroits touristiques classiques !  Il a bien compris et nous sommes passés dans des quartiers où j'ai failli regretter d'avoir choisi l'inédit !

 

sab 93

 

Retour sur la grand place où les commerces ont déjà changé...j'ai fait un long détour pour éviter le charmeur de serpent.

 

sab 94

 

Un groupe d'acrobates sympathiques...

 

sab 95

 

Le soir nous étions conviés à un repas spectacle. Très remarquée cette danseuse acrobate qui a réussi les contorsions les plus compliquées sans jamais lâcher son plateau garni posé sur la tête.

 

sab 96

 

Le clou de la soirée fut bien sûr une charmante danse du ventre.

 

sab 97

 

Lorsque nous sommes sortis, la place avait encore changé d'aspect. Des tables étaient dressées , les barbecues fumaient et dans une ambiance bon enfant tout le monde mangeait. A en juger par les odeurs qui se dégageaient ce devait être délicieux...nous avons tous regretté d'avoir déjà mangé !

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
12 février 2013 2 12 /02 /février /2013 19:00

Maroc-32

 

Nous faisons un arrêt dans le vieux village de Tazzarine.  Des constructions présentent  des murs crénelés toujours dans le souci de défendre la place. On y cultive un arbuste épineux : le henné.

 

Maroc-33

 

Depuis la terrasse nous avons une vue sur les toits du ksour.

 

sab 67

 

Nous sommes dans les contreforts de l'Anti Atlas.

 

sab 68

 

Quand nous rencontrons une oasis le décor devient tout de suite agréable à l'oeil .

 

sab 69

 

Les paysages mais aussi les couleurs changent à chaque détour du chemin !

 

Maroc 38

 

L'Anti Atlas est surprenant, un régal pour l'oeil !

 

Maroc 39

 

Aves des canyons impressionnants..

 

sab 70

 

Paysage fort, chaud, sauvage...le guide nous disait que c'était leur "grand canyon " à eux : il n'avait pas tort !

 

sab 71

 

Puis les courbes sont plus douces...

 

Maroc-22

 

Nous arrivons à Agdz, un centre administratif. Son nom signifie : " lieu de repos ".

 

sab 72

 

Nous y visiterons un atelier où le cuivre est martelé pour fabriquer les plats traditionnels.

 

sab 73

 

Passage ensuite par la boutique où les oeuvres sont exposées et proposées à la vente.

 

sab 74

 

Le bus s'est arrêté près de ce solitaire qui avait une boîte posée devant lui. Il a commencé par en sortir un scorpion qu'il s'est posé sur le front. Quand il a sorti son serpent , notre petit groupe est remonté comme un seul homme dans le bus...le pauvre n'a pas eu une seule pièce, personne ne s'est porté volontaire...pas même le guide !

 

sab 75

 

Il doit avoir des moments de grand débit  l'oued...mais là il est à sec !

 

sab 76

 

Nous sommes à nouveau dans une zone désertique..et montagneuse.

 

sab 77

 

Puis  nous trouvons des cultures et quelques bêtes.

 

sab 78

 

Toujours cette impression d'être seuls au monde !

 

sab 79

 

La route paraît déplacée dans cette immensité !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
11 février 2013 1 11 /02 /février /2013 19:00

sab 53

 

C'est une palmeraie qui doit sa survie à l'irrigation que nous longeons. Nous arrivons à Tamegroute.

 

sab 54

 

Nous ferons d'abord un petit arrêt dans la palmeraie où nous achèterons un petit panier de dattes fraîchement cueillies.J'ai rencontré là un collègue ( instit ) qui a 72 ans ne savait pas encore quand il pourrait prendre sa retraite !

 

sab 55

 

Sur la route ce jeune garçon sur son petit bourricot...

 

sab 56

 

Adgz est  devant nous mais au-delà nous apercevons le ruban verdoyant qui annonce la vallée du Drâa.

 

sab 57

 

Avant d'aller en ville, arrêt dans la fabrique de tapis des touaregs...ne riez pas, j'ai craqué ! Il était grand, il était beau, il sentait bon le sable chaud...mon tapis!  Méfiance : ceci est valable pour Maroc, Tunisie, Turquie...quand vous achetez un tapis ils vous proposent de vous l'envoyer pour ne pas encombrer votre voyage et vous garantissent la main sur le coeur que toutes les taxes , y compris les douanes, sont incluses. Sauf que pour récupérer votre tapis vous devez payer les taxes aux douanes françaises ! Ceux qui l'avaient pris avec eux ont aussi payé aux douanes de l'aéroport ! Donc ne pas les croire et acheter en connaissant ce qui vous attend.

 

sab 58

 

Dans la medersa ( école coranique )  de Tamegroute nous avons vu à la bibliothèque des ouvrages du XIème siècle qui étaient calligraphiés au brou de noix, safran, henné ou or sur des parchemins en peau de gazelle. Ce sont des ouvrages scientifiques et littéraires ainsi que des recueils religieux. Mais pas de photos.  Nous avons ressorti nos appareils en arrivant  dans la coopérative artisanale de poterie.

 

Maroc-21

 

Les potiers travaillent  la terre de la vallée du Drâa de manière très artisanale. Les objets sont laissés à sécher au soleil, enduits puis cuits pendant 4H  dans un four ancien. Ici ils faisaient des tuiles d'ornement, des assiettes et des bols.

 

sab 59

 

Les produits finis sont en vente dans la boutique.

 

sab 59bis

 

Les poteries vertes sont faites exclusivement à Tamegroute.

 

sab 60

 

Et nous voilà repartis dans les dunes pour mon plus grand bonheur !  Ce sont les dunes de Tinfou. Oh certes elles ne sont pas aussi hautes que celles de Merzouga, elles font en moyenne 22m de haut. Mais je retrouve l'immensité blonde et chaude qui m'ennivre !  Au loin, en bas des dunes, un campement de luxe : le bivouac du Club Med.

 

sab 61

 

Puis nous gagnons Zagora où le portier de l'hôtel nous attend.

 

sab 62

 

Ce beau bâtiment est la préfecture...

 

sab 63

 

Et devant son entrée ce mythique panneau , le vrai, que nous avons vu reproduit à maintes reprises au cours du circuit.

 

sab 64

 

Autant de poteaux indicateurs nous a surpris !

 

sab 65

 

Lorsque l'on s'éloigne de la vallée du Drâa,  le paysage redevient très aride.

 

sab 66

 

Au bord de la route, au milieu de nulle part, un marchand de souvenirs !

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de lesvoyagesetmoi
  • : Aimer voyager c'est aussi aimer partager. Mais je voudrais aussi vous parler de mes coups de coeur ...
  • Contact

Hellocoton

a href="http://www.hellocoton.fr/mapage/petitgris" title="Suivez-moi sur sur Hellocoton">Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Petitgris sur Hellocoton

Recherche