Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 20:23

Nous empruntons la vallée sacrée des Incas. Ils croyaient que cette vallée était la projection de la voie lactée sur terre.

 

vallée sacrée des incas]

 

Nous arrivons au village de Pisac. Impossible de ne pas voir l'imposant four à pain municipal où les villageois viennent  faire cuire leur pain et pâtisseries.

 

four pain municip Pisac

 

le four1]  Le boulanger attend...

 

 

cobayes[1] L'élevage de cuyes ( cochons d'Inde )

 

Nous nous dirigeons vers l'incontournable marché ( trop touristique à mon goût )

 

marchands[1] textiles

 

vend herbes[1]  herbes

 

chapeau[1]  fromages

 

Vous aurez je pense remarqué la diversité des chapeaux de ces dames.

 

24 maïs]  24 sortes de maïs colorés

 

folklore Pisac]

 

En arrivant devant l'église, un groupe de musiciens en costume d'apparat nous attendait.

 

peluche vivante] la fillette promenait un agneau et répétait :

                                                                          " 1photo = 1 sol "(monnaie locale )

 

10534179[1]

 

Internet est arrivé jusque là, nous avons pu envoyer un mail à la famille...sous l'oeil attentif des gamins sortis de l'école

 

                                                                                                                                                                                           ( à suivre )

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 15:29

Après un essai ...4 photos sont réapparues au bout de 2 heures, pourquoi?  Je réinstalle donc les photos...mais sans le blablabla !

 

10508078[2]

 

L'île de Totora, entièrement en roseaux

 

barque Titicaca] Construction d'un bateau en roseaux

 

île Totora]Un bateau terminé

 

10508146[1]  Figure de proue

 

1874301[1]

 

Notre barque arrive. En arrière plan, l'île de Taquilé

 

10508169[1]

 

Entrée sur Taquilé

 

1874499[1] Tricot masculin

 

images[1] Une des portes sur le sentier de descente

 

taquilé]

 

Notre bateau est tout en bas, encore 520 marches à descendre !

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 18:26

Après avoir traversé l'altiplano et dormi à Puna nous nous préparons à passer une journée sur le lac Titicaca : une immense étendue d'eau, une mer intérieure située à 3800m d'altitude !  Nous montons à bord du Kontiki, notre bateau de croisière.

Notre première escale est une île de roseaux : Totola.

 

10508078[1]

 

Tout est fait de roseaux que les indiens se procurent sur le lac. C'est un véritable village avec ses maisons d'habitation, son église catholique, son école, sa cantine...ses commerces.

 

barque Titicaca]

Les hommes sont en train de construire une barque faite avec....des roseaux !

 

île Totora]

 

Une marchande de souvenirs -faits- main s'est assoupie. Derrière elle une barque terminée.

 

10508146[1]

 

Détail de la tête de proue.

 

1874301[1]

 

Voilà la barque qui vient nous chercher pour nous conduire sue l'île rocheuse de l'arrière plan : Taquilé .

 

10508169[1]-copie-1

 

Le sommet de lîle de Taquilé culmine à 4050m mais son village principal est à 3950m. Nous n'avons donc que 150m de dénivelé à monter...mais l'oxygène se fait rare et il faut faire lentement.Nous croisons des habitants lourdement chargés : il marchent lentement, même les enfants ne courent jamais !

 

1874499[2]

 

Autre particularité de l'île , le tricot est réservé aux hommes ! Ils commencent très jeunes avec une adresse qui force l'admiration.

 

images[1]

 

Après un repas en notre honneur ( ils nous ont servi le repas des jours de grande fête : poulet-frites )  nous continuons la traversée de l'île . Tout le long du sentier de descente, des portes se dressent . Au loin nous apercevons notre Kontiki qui nous attend. 

 

Taquilé]

 

Nous sommes prêts du but, le port est en vue. Il ne nous reste plus qu'à descendre les 520 marches ...

 

Nous avons quitté le lac Titicaca à regret. Sur le retour le guide ( un indien Quechua né sur l'île de roseaux ) nous a malicieusement expliqué que le lac était partagé en deux : Le Titi était péruvien...et le reste pour les boliviens ! ( humour péruvien !)

                                                                                                                                                                                   ( à suivre )

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 18:00

 

2012 0304 145922AA

 

Nous emportons avec nous la réplique d'une poterie Wasi . L'originale fut retrouvée intacte lors de fouilles près de Nazca.

 

Nous avons profité d'une halte à Arequipa pour acheter des pulls en baby alpaga d'une douceur et d'une chaleur sans égales. Je les ai appréciés cet hiver. C'est là qu'au restaurant le serveur a demandé "qui veut manger des cuyes?" ( il prononce couilles" ) Mon bras s'est levé...suivi de quelques rares curieux. Il s'agit de cobayes ( cochons d'Inde ) que les péruviens élèvent comme nous les lapins ! très bons ...mais vous n'aurez pas les photos...

 

Nous attaquons la montée qui va nous mener à l'altiplano ( plateau d'altitude )

 

Vigognes-01.jpg

 

Dans la pampa nous croisons de loin des vigognes. Ces gracieuses gazelles sont très craintives et à ce jour les péruviens n'ont pas réussi à les domestiquer, même recueilles à la naissance. Soit elles s'échappent soit elles se laissent mourir. Et pourtant leur poil est d'une finesse et d'une chaleur très recherchées. Donc ils la capturent, la rasent et la relâchent.  A  Arequipa nous avons vu une étole de taille normale en poils de vigogne qui était vendue 1500euros , nous nous sommes contentés de la caresser !

 

panneau, chien]

 

Sur l'altiplano, les panneaux sont significatifs : attention passage de lamas ! Le chien se dit ; "chouette, voilà les touristes qui arrivent pour pique-niquer !"

 

alpagas 4000m]

 

En effet, ça et là des troupeaux de lamas et , comme ici, d'alpagas.

 

gardienne de troupeau]

 

La gardienne et son fils.  Les péruviennes ont des chapeaux différents selon la communauté dans laquelle elles vivent.

 

fileuse de laine]

 

Pas très loin de là, une autre femme file la laine, pas de rouet, tout à la main !!!

 

col 4528m]

 

Mais puisqu'on vous dit que c'est plat !

 

faculté méd. altiplano]

 

Et oui, si haut, si loin de tout...une faculté de médecine vétérinaire ...

 

4312m train Andes]

 

Nous commençons à descendre : 4320m et voilà le train des Andes qui passe à grands renfort de coups de sifflet.

 

puno lac]

 

La ville de Puno est en vue : 3827m d'altitude. Nous y passerons la nuit...

 

                                                                                                                                                                          ( à suivre )

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 09:13

désert Ica]

 

La région de Ica  est désertique. Nous avons traversé le désert blond et le désert noir ( couleurs du sable ) Les dunes sont impressionnantes. Le guide nous a dit que certaines culminaient à plus de 2300m : cela n'engage que lui, ...mais ne m'étonne pas !

 

buggy]

 

Il fut proposé aux plus téméraires une course en buggy. Nous avons bien sûr déposé notre candidature et accepté que la dynamique mamie, qui fêtait ses 80 printemps ce jour-là, se joigne à nous. Au départ le chauffeur n'était pas très chaud...nous avons compris pourquoi par la suite. ...Le temps de serrer sa ceinture et d'ajuster les grosses lunettes, genre pionniers de l'aviation, nous démarrons dans une pétarade d'enfer. Il y avait 10 véhichles en compétition. 

 

désert buggy]

 

Le jeu consiste à grimper très vite en haut d'une dune, à s'arrêter un instant pour bien juger de la pente ( genre river-splash...) et à dévaler à toute allure.Et cela pendant 1h ! GENIAL !!!

Après notre descente , nous avons eu droit à un beau diplôme coloré !!!

 

avion Nazca]

 

 

Le lendemain nous sommes allés au petit aérodrome de Nazca. Nous avons pris place à bord d'un Cessna.

 

astronaute

 

Nous avons longuement survolé les "lignes de Nazca" jusqu'alors inexpliquées. Nous avons nettement vu le Condor, le Singe, le Colibri..etc...et je vous présente celle qui nous a le plus surpris : l'Astronaute !

Revenus à terre nous avons visité un petit musée et le guide local nous a donné sa version : les anciens faisaient d'interminables processions quotidiennes en empruntant toujours le même parcours. Ce seraient leurs traces de pas qui, au cours des années, auraient marqué la roche !  A vérifier....

 

transamérica ensablée]

 

Alors que nous voulions rejoindre Puerto Inca il a fallu attendre que les ouvriers péruviens désensablent la Panamérica à la pelle. Il paraît que cela arrive très souvent !

                                                                                                                                                                    ( à suivre )

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 18:19

désert Ica]

 

La région de Ica est désertique. Nous avons traversé le désert d'or et le désert noir. Les dunes sont impressionnantes. Le guide nous a dit que la plus élevée culminait à + de 2000m. Cela n'engage que lui...mais ne m'étonne pas.

 

buggy]

 

il  fut proposé aux plus téméraires une course en buggy. Nous avons bien sûr déposé notre candidature et accepté que la dynamique dame qui fêtait son 80ème anniversaire ce jour-là se joigne à nous. Le chauffeur au départ n'était pas chaud, nous avons compris pourquoi par la suite...Le temps de serrer sa ceinture et de mettre les énormes lunettes ( genre pionnier de l'aviation ) et nous démarrons dans une pétarade d'enfer : il y avait 10 véhicules en compétition .

 

désert buggy]

 

Le jeu consistait à grimper très vite tout en haut d'une dune, à s'arrêter un instant pour bien juger de la pente.. et à dévaler à toute allure  Et cela  pendant une heure : GENIAL !!!

Après notre descente, nous avons eu droit à un beau diplôme coloré !

 

avion Nazca]

 

Le lendemain nous sommes allés au petit aérodrome de Nazca. Nous avons pris place à bord d'un Cessna.

 

astronaute

 

Nous avons longuement survolé "les lignes de Nazca" jusqu'alors inexpliquées. Nous avons vu le Condor, le Singe, le Colibri...etc...Je vous présente celle qui nous a le plus surpris : l'Astronaute ! 

Revenu à terre nous avons vu un petit musée et un guide local expliqua que les dernières suppositions étaient les suivantes : les fidèles faisaient d'interminables processions en empruntant toujours le même parcours et ce seraient leurs traces de pas qui au cours des années auraient marqué ainsi la roche.Cela reste à vérifier...

 

transamérica ensablée]

 

Alors que nous voulions rejoindre Puerto Inca il a fallu attendre que les ouvriers péruviens désensablent à la pelle la Panaméricaine. Il paraît que cela arrive très souvent !

                                                                                                                                                                 ( à suivre )

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 17:46

pélicans]

 

Lorsque nous arrivons à l'embarquadère "Paracas" de El Chaco les barques sont squattées par des pélicans pas vraiment décidés à laisser leur place !

 

candélabre]

 

Notre barque passe à côté de l'îlot où est gravé le "Candélabre" .

 

otaries, lions Balestas]

 

Nous arrivons à proximité des îles Ballestas. Elles doivent leur nom aux rochers creusés en forme d'arche : les arbalètes. L'odeur y est nauséabonde. C'est là que se trouve l'exploitation intensive du guano par les chinois. Outre les pélicans, nous y avons vu bon nombre de cormorans à bec rouge et ( de loin ) les pingouins de Humboldt. Sur les plages se cotoyaient dans un joyeux tintamare les otaries et les lions de mer.

 

jarres Pisco]

 

Au retour de cette mini croisière nous nous sommes dirigés vers une exploitation viticole. Leur vin, appelé "pisco" mascère dehors dans de grandes jarres en terre cuite. Ensuite vient le moment redouté de la dégustation. Ils nous ont servi ce vin mélangé à du blanc d'oeuf battu en neige ! Euhhhh, comment dire, c'était spécial, il faut aimer !!!

 

Sur ce, je vais aller cuver...           ( à suivre )

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 16:20

En octobre 2004 nous partons pour le Pérou....et les ennuis commencent !

D'abord il nous faut "monter" à Paris pour "redescendre" à Madrid pour prendre l'avion pour Lima.

L'aéroport de Madrid, pour celles qui ne connaissent pas , ce sont des couloirs interminables. Bien sûr nous arrivons à une extrêmité et notre vol suivant est à l'autre bout. Les panneaux ne vous indiquent pas la distance en m ou en km mais avec stupeur nous lisons : "porte K  40 minutes"....

Arrivés à la porte K, 40mn plus tard, notre avion est annoncé avec 5 heures de retard! Bingo,  nous avons le temps de manger un morceau car depuis notre arrivée au comptoir d'enregistrement des bagages de Roissy à 6h le matin ( vol à 9h05 ) nous n'avons rien mangé. Explication : Ibéria vend des sandwiches que nous n'avons pas su avaler car dégoulinants de mayonnaise. Nous prenons notre temps et vers un peu plus de 21h nous décollons enfin. Vol sans histoire. Ben oui, on ne fait pas exploser les réacteurs à tous les coups ! Nous récupérons nos bagages et nous nous regroupons autour de notre accompagnatrice. Un représentant de l'agence locale ne tarde pas à se présenter : il est 23h30 (heure locale  donc 06h30 le lendemain matin à Paris : cela fait 24h que nous sommes en route !). Il nous informe que des travaux autour de l'aéroport empêchent le bus de venir nous chercher. Il nous propose donc d'attendre hors de l'aérogare, il recontacte le bus et revient nous chercher...Les minutes passent et un groupe de 4 autochtones nous aborde en demandant "groupe Untel" Ben oui, de toute façon c'est écrit en grand sur les étiquettes de nos bagages. "Suivez-nous, nous allons vous conduire à votre hôtel. Le bus ne pouvant passer, on va vous conduire en taxis"  Etonnés et fourbus nous les suivons. Nous sommes 16 donc 4 par taxi ! Ce sont en fait 4 horribles guimbardes rouillées, cabossées et la nôtre a un pneu crevé ! Pas question d'oser critiquer les péruviens chez eux. Nous montons ! De temps en temps ils s'arrêtaient pour pousser un taxi récacitrant, ils arrêtaient à la pompe à essence faire le plein et nous demandaient de payer. Nous avons mis les choses au point : "tout a été payé à notre agence en France, voyez avec eux " Ensuite ils nous ont amené devant un casino pour " goûter à la fiesta de Lima la nuit" Ré-explication : " nous n"avons pas d'argent et nous sommes extrêmement fatigués. Nous voulons aller à l'hôtel !". Très long conciliabule entre les chauffeurs et enfin ils nous ont déposés à notre hôtel. Petit bémol : dans le 2ème taxi un couple les avait pris de haut...et ils sont partis avec les bagages du couple dans leur coffre!

La réceptionniste de l'hôtel parle un français très acceptable. Elle écoute les explications de notre accompagnatrice et avec un large sourire nous annonce : "vous avez été victimes du Gang des Taxis ! ils repèrent des touristes, les kidnappent et les détroussent. Vous vous en sortez très bien ! " Ben voyons, la chance est avec nous !

Nous récupérons notre clé magnétique et prenons l'ascenceur pour gagner notre chambre avec une seule vision devant les yeux : un oreiller moëlleux ! L'Hom pose les valises devant la porte corespondant à notre clé, j'enfonce la carte-clé dans la fente prévue à cet effet et je peux enfin ouvrir en grand la porte de notre royaume. J'allume et sous mes yeux éblouis une superbe suite est devant moi...c'est au moment où je m'avance qu'un énergumène en caleçon court surgit à reculons ( je suppose qu'il descendait du lit ) et commence à baragouiner dans je ne sais quel dialecte en levant bien haut les bras au ciel. Ni une ni deux, je fais marche arrière, repoussant l'Hom qui voulait entrer. " On file à la réception " lui dis-je. La même dame qu'à notre arrivée est toujours là, ouf ! elle va comprendre. Et bien non, elle ne comprend pas. Je craque "Nous sommes épuisés, allez vite voir par vous-même mais qu'on en finisse" . Elle nous donne alors une autre chambre, coquette bien que plus petite que la précédente mais vide, aucun intrus. Nous pouvons penser à dormir : il est 02h30 du matin heure locale...09h30 en France !!!

Après une courte mais bonne nuit,  nous nous retrouvons au petit déjeuner. La réceptionniste de la veille ( mais elle ne dort jamais !!!) vient nous voir. Je vous dois une explication. Yessss on va enfin savoir : notre retard inexpliqué était tellement important que le personnel de l'étage avait cru que nous ne viendriions pas...et l'un d'eux avait invité sa belle pour une nuit dans une suite ! Pauvre gars, il n'aura sûrement jamais l'occasion de recommencer.

La visite de la ville de Lima pouvait commencer. Nous avons surtout vu la place principale avec les bâtiments gouvernementaux  aux balcons de bois fermés ( comme à Palma de Majorque ) et surtout la cathédrale; Grâce à nous la place grouillait de présence policière...

 

Lima 02-copie-1

 

Nous sommes allés ensuite nous détendre dans le parc de la ville, décoré de mosaîques aux couleurs vives, et dont le thème est l'AMOUR ! Jugez plutôt :

 

parc amoureux Lima]

 

A partir de là , la visite du Pérou pouvait commencer sans, enfin presque sans problème !      ( A suivre )

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
29 février 2012 3 29 /02 /février /2012 16:55

Notre circuit s'est terminé par Ho Chi Minh Ville ...que je continue d'appeler Saïgon.

 

16024935poste de Saïgon

 

La Poste : y entrer pour trouver le style de Gustave Eiffel.

 

16025772marché de Cholon

 

Parcourir l'immense marché de Cholon, ici les vendeurs de riz.

 

16140295brulerie encens ( Thien Han)

 

Entrer dans un temple chinois : la pagode Thien Han et être surpris par les nombreux serpentins d'encens qui se consument lentement.

 

Notre séjour de rêve s'est terminé par les péripéties que je vous ai déjà contées. Mais il me reste à vous dire que nous avons bien failli ne pas pouvoir y aller !

L'agence nous avait demandé de lui envoyer nos passeports afin d'obtenir nos visas. Comme nous ne les avions pas récupérés, nous avons téléphoné. Il nous fut répondu que nous allions les retirer en même temps que notre carte d'embarquement à Roissy. Le jour J arrivé, nous nous présentons en avance au comptoir de la compagnie : nos billets d'avion sont prêts...et nos passeports ? Panique à bord...recherches ( après nous avoir dit que c'était nous qui les avions perdu !!) Euréka : ils sont toujours au consulat du Viet nam !! Ils avaient oublié de les reprendre. Vu l'heure matinale c'était problématique...mais tout serait tenté. Nous avons passé un temps qui nous a paru être une éternité ...et c'est juste avant la fermeture de l'enregistrement des bagages que nous avons vu revenir le représentant de notre agence avec en main les précieux passeports. Pas eu le temps d'écouter ses explications ...

Nous avons pu faire ce fabuleux voyage qui reste parmi ceux chers à notre coeur .

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 21:43

15967318plage à Hoi An mer Chine

 

Je vous emmène à Hoi An . De grandes et belles plages ...vides. Les vietnamiennes ne bronzent pas car elles ont peur que cela fasse "paysan" ( travailleurs dans les rizières ) elles se couvrent donc toujours complètement : bras, jambes et portent un chapeau qui protège leur visage.

 

15967323pont japonais Hoi AN

 

Voici le " Pont japonais "  ou "Lai Vien" ( pont des amis des pays lointains ). C'est l'un des plus vieux ponts de Hoi An. Il s'agit d'un pont- pagode de 18m de long sur 3m de large. Ce pont couvert est un symbole national au Viet Nam.

 

16018105rue des marchands Hoi An

 

Voici la rue des marchands. J'ai eu le plaisir de visiter l'une des maisons où vit toute une famille. Chacun vend ses créations : broderies , peintures, bijoux etc...La tasse de thé de bienvenue y est de rigueur.

 

15967393sculpteur sur bois

 

Ici, un sculpteur sur bois au travail.

 

16018280ancienne plage américaine ( GI )

 

En quittant Hoi An ( à regret ) nous sommes passés devant l'ancienne plage américaine où se tenaient les GI . Devenue plage d'un hôtel, elle attend les touristes.

 

Cette étape de notre circuit reste pour moi la plus agréable.

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article