Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 18:00

cala 01

 

Nous sommes arrivés à El Calafate. Ce petit village est blotti au creux de la verdure sur les bords du lac Argentina. Dans ce village les hôtels sont petits : 4 à 8 chambres chacun. Avec le recul je dirais plutôt que ce sont des maisons d'hôtes. Tout est coquet dans la salle qui est à la fois salon et restaurant. Nous avions été prévenus que les chambres seraient spartiates. En effet elles sont petites, murs nus, deux lits de 90, une petite table de chevet : c'est tout ! Pas de télé, pas de téléphone. Mais par contre d'une propreté impeccable. La salle de bain était complète et moderne. La cabine de douche était entièrement en verre ce qui a fait dire à l'une des personnes voyageant avec nous " j'ai eu l'impression de me doucher dans une cabine téléphonique !"

 

cala 02

 

Lorsque nous sortons pour une promenade pédestre nous longeons une rivière glaciaire.

 

cala 03

 

Le lendemain c'est en bus que nous partons voir le fameux  Perito Moreno. Ce célèbre glacier est situé à 78km de Calafate.  Vu de loin, le glacier ne paraît pas si impressionnant que cela. Fait-il vraiment les 5km de large annoncés ?

 

cala 04

 

Approchons-nous. Il semble déjà plus imposant.

 

cala 05

 

Là,  on commence à voir sa profondeur...il ne fait pas moins de 30km de long et sa superficie est de 250km²

 

cala 06

 

Le mieux est d'aller voir de près en bateau ...attention, iceberg en vue !cala 07

 

Plus nous approchons et plus les craquements s'entendent nettement. Le glacier se fissure en avançant  de 1,40m à 2m par jour : il est vivant...et le fait savoir !

 

cala 08

 

Le glacier se dresse devant nous : 80m de haut !  On se sent tout petit dans notre bateau !

 

cala 09

 

Le bateau recule un peu : une alerte vient d'être donnée. Tout à coup un bruit assourdissant, suivi d'un beau remous  ressenti à bord : un énorme bloc de glace vient de se détacher et de tomber lourdement dans l'eau .

 

cala 10

 

Le bloc se détache...

 

cala 11

 

Le bloc a éclaté en tombant et de gros morceaux de glace commencent à flotter tout autour de nous .

 

cala 12

 

Peu à peu le calme revient et le bateau peut regagner l'embarcadère pour nous débarquer.

 

cala 13

 

Nous marchons à présent sur des passerelles . Elles sont sur plusieurs niveaux. De la plus élevée, nous avons une vue en profondeur sur le glacier.

 

cala 14

 

Les craquements sont permanents, seulement couverts de temps à autre par la chute de nouveaux blocs de glace.

 

cala 15

 

Qu'est-ce que je disais : il vient encore d'en tomber un petit !

 

cala16

 

Pour nous éloigner,  nous passons sur le côté du glacier. La glace est sale d'avoir frotté sur les parois rocheuses qui bordent le glacier.

Nous rejoignons le bus : la température y est meilleure! Vous vous en doutiez sûrement : il ne faisait  pas chaud au bord du Perito  Moreno !

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 18:00

ushu 24

 

La rue principale de Ushuaïa où se trouvent les principaux commerces.

 

ushu 40

 

La Poste de Ushuaïa rappelle que pendant des années sur ces lieux étaient internés les principaux repris de justice. La prison fut fermée en 1947 mais le souvenir reste.

 

ushu 25

 

Le bus nous amène à la gare du bout du monde. Là encore le souvenir des bagnards est conservé jusqu'à faire revêtir la tenue rayée aux employés du chemin de fer.

 

ushu 27

 

Si nous ne savons pas que nous sommes au bout du monde...

 

ushu 28

 

Avant de découvrir les environs,nous avons droit à un repas avec animation : tango acrobatique très applaudi !

 

ushu 29

 

Notre petit groupe va se séparer. Ceux qui ont choisi le folklore et la facilité vont prendre le train...nous nous retrouverons le soir.

 

ushu 30

 

J'ai choisi la randonnée en Terre de Feu . Le guide des "eaux et forêts" de là-bas doit obligatoirement nous accompagner car les sites sont protégés. Nous voici partis sur les traces des castors.

 

ushu 31

 

Les paysages sont magnifiques et le calme environnant est particulièrement apprécié.

 

ushu 32

 

Pas de doute , les castors sont de grands constructeurs de barrages  !

 

ushu 33

 

Ces animaux ne craignent pas de s'attaquer à des troncs de taille imposante. Celui-ci ne tiendra plus longtemps debout !

 

ushu 34A

 

Même au bout du monde vous trouvez des panneaux : ici = fin de la route n° 3 !

 

ushu 35

 

Retour au bus qui nous amène à l'hôtel. Celui-ci est dans un décor à couper le souffle !

 

ushu 36

 

Moi, je searais bien restée 15 jours dans un tel endroit. Qu'en pensez-vous ?

 

ushu 44Moutons Grill

 

Le repas était pantagruélique ! Barbecue géant et les agneaux sont arrosés de jus de citron pendant la cuisson à l'aide ...d'un pistolet à eau , enfin à jus de citron !

 

Ushuaia-photos-Hotel[1]

 

Les chambres : de petits bungalows ( par couple : chambre, SdeB , salon, terrasse ) disséminés dans le bois. Le paradis je vous dis !

 

ushu 37

 

Sur la route du retour vers Ushuaïa il y eut de nombreux arrêts pour admirer le paysage. Vous reconnaissez ma bannière ?

 

ushu 38

 

Toujours le Chili en toile de fond.

 

ushu 39

 

Dans l'élevage, nous avons tous craqué pour ce bébé husky !

 

ushuaia-2[1]

 

La fin du monde est partout !

 

ushu 41

 

Impossible de se perdre : tout est écrit !

 

ushu 42

 

Un peu d'histoire. Ushuaïa vient de la langue des indiens yaghanes ou yamanas, les premiers habitants de la région et veut dire : "la baie qui pénètre dans le couchant ". Pour rappeler ces premiers occupants, un musée de plein air a été installé.

 

ushu 43

 

Mais nos découvertes ne sont pas finies : nous voici une nouvelle fois dans l'avion. Celui-ci nous emmène à El Calafate !

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 18:00

Nous revoilà une nouvelle fois en avion : cette fois nous survolons la Cordilière chilienne

 

Ushu 01

 

Ushu 02

 

Voici déjà le petit aéroport de Ushuaïa  

 

Ushu 03

 

La ville la plus australe est entourée des monts Martial. 

 

ushu 04

 

Il est 23h et nous y voyons encore très clair pour faire notre balade 

 

ushu 06

 

Le lendemain nous passons devant la mairie. Le vieux bâtiment a été conservé mais les locaux de la mairie se trouvent à présent dans le très moderne bâtiment situé derrière. 

 

ushu 07

 

Le port d'Ushuaïa donne sur le canal de Beagle.

 

ushu 08

 

D'ailleurs nous embarquons pour une croisière sur ce canal !

 

ushu 09

 

La terre séloigne....ou alors c'est nous !

 

ushu 10

 

C'est parti ! En route pour l'aventure ! A l'arrière les monts Martial s'éloignent.

 

ushu 11

 

Une certaine odeur nous avait avertis du passage prochain à côté d'animaux...ce sont des lions de mer.

 

ushu 12

 

Déjà le phare du bout du monde est en vue...au delà, c'est droit sur le Cap Horn . Le franchissement du Cap Horn c'est Le Chaton: http://birdsandwildlife.over-blog.com/  qui l'a fait... link

 

 

ushu 14

 

Les cormorans cohabitent avec les lions de mer

 

ushu 13

 

Des otaries à fourrure se reposent au sommet d'un récif.

 

ushu 15

 

  Le phare du bout du monde, appelé aussi le phare des éclaireurs est atteint !

 

ushu 16

 

Des otaries à peau lisse s'ébattent  joyeusement  tout autour du bateau.

 

ushu 17

 

D'autres otaries à peau lisse se reposent sur leur rocher.

 

ushu 18

 

Des cormorans empereurs ont eux aussi un rocher à eux.

 

ushu 19

 

Nous contournons le phare...pas de Cap Horn pour nous ! Ce phare mesure 11mde haut et ce sont des panneaux solaires qui lui fournissent l'énergie dont il a besoin pour fonctionner;

 

ushu 20

 

De ce côté-ci du rocher, la colonie de cormorans empereurs est impressionnante !

 

ushu 21A

 

Un vieux bateau échoué là depuis des années... nous sommes de retour à Ushuaïa

 

ushu 22

 

De retour sur la terre ferme, nous contemplons les marguerites et surtout les lupins, la fleur d'Ushuaïa .

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
12 avril 2012 4 12 /04 /avril /2012 18:00

Nous sommes à Punta Tombo. Qu'y a-t-il donc à voir dans cette région assez désertique ?

 

Valdès 22

 

La réponde à cette question ne se fait pas attendre :

 

Valdès 23

 

Voilà qu'arrivent les manchots de Magellan,  de leur vrai nom Spheniscus magellanicus.

 

Valdès 25

 

Certains nichent sous un mince abri de branchages qui les protège à peine du soleil ardent. Les petits ont encore un duvet laineux.

 

Valdès 28

 

D'autres au contraire nichent à découvert.

 

800px-149 - Cap Virgenes - Manchot de Magellan - Janvier 20

 

Ils sont nombreux à prendre la direction de la mer. Suivons-les :

 

Valdès 24A

 

Tandis que les partants plongent hardiment dans l'eau, d'autres reviennent et reprennent pied sur le rivage.

 

Valdès 26A

 

Celui-là est très décidé ! Un touriste avait tenté de se poster devant lui, pensant le faire dévier de sa route. Le manchot a alors attrapé le bas du jean avec son bec et l'a secoué d'importance. C'est le touriste qui a dû s'écarter, le manchot connait le chemin de son nid et ne s'en écarte jamais . Heureusement que le touriste était en pantalon, sinon aïe les mollets !

 

Valdès 27

 

Il va retrouver ses petits pour leur donner la becquée. Les petits vont chercher dans le gosier des parents la nourriture pêchée en mer.

 

Nous étions au milieu d'une colonie de plus de 1000 sujets. Certains nichent à plus d'un km de la mer. Les manchots de Magellan en liberté vivent environ 30 ans. Ils sont monogames et très fidèles non seulement dans leur couple mais aussi à leur nid.

Ce qui nous a surpris ce sont les cris : ils émettent par moments des braiements semblables à ceux d'un âne.

Losque ce fut le signal du départ nous avons eu beaucoup de mal à les quitter. C'était un épisode hors du temps, hors de la vie d'un humain..une communion avec la nature.

 

Valdès 29

 

Nous voici à Gaiman, une ville galloise. Oui, les premiers occupants venaient du pays de Galles.

 

Valdès 30

 

Voici l'authentique première maison du village....bien entretenue !

 

Valdès 31A

 

La petite église est coquette...

 

Valdès 32A

 

Mais c'est la visite du salon de thé qui recueillit tous les suffrages!

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 18:00

Valdès 06

 

Venant de Buenos Aires , nous débarquons à Trelew.

Le car nous emmène jusqu'à  Puerto Madryn

 

Valdès 04

 

Allons faire un petit tour à la plage.

 

Valdès 05A

 

Le lendemain nous prenons la piste qui traverse la steppe.

 

Valdès 02

 

Il nous fut possible à plusieurs reprises d'apercevoir de craintifs guanacos ( lamas à l'état sauvage ) .

 

Valdès 03

 

Nous arrivons au parc " el lagon de los Irland "

 

Valdès 08

 

A la fois le bruit et l'odeur nous disent qu'il se passe quelque chose.  Des centaines d'otaries sont en train de mettre bas dans une pagaille d'enfer !

 

Valdès 09A

 

Quelques mâles tentent de manger le nouveau né pour pouvoir se ré -approprier la femelle de suite...d'où les cris !

 

Valdès 10

 

Le bus nous emmène ensuite à Puerto Piramidès où un cuisinier jovial nous servait des morceaux  d'agneau gigantesques. J'avais bien tenté un "small please " ...je me suis retrouvée avec une assiette encore mieux garnie que celle de l'Hom ! J'aurais pas dû sourire...ça l'a perturbé !

 

Valdès 11-copie-1

 

Valdès 12

 

Rassasiés, repus...nous sommes allés à Punta Delgada.  C'est le domaine des éléphants de mer.

 

Valdès 13

 

Sur ces langues de terre ils viennent faire leur mue.

 

Valdès 14

 

Valdès 15

 

Ils abandonnent leurs vieilles peaux et viennent se rassembler ensuite pour sécher au soleil.

 

Valdès 16

 

Valdés 18

 

C'est vrai qu'il n'est pas encore sec !

 

Valdès 17

 

Bon, ça va, on te laisse sécher en paix !

 

Le lendemain s'annonce passionnant. nous traversons d'immenses étendues quasi désertiques avec au milieu de nulle part une ferme pour l'élevage des moutons. C'est ainsi que nous passerons près des terres de Florent Pagny mais aussi près de celles appartenant à Benneton.

 

Valdès 19

 

Nous arrivons à Punta Tombo sur les terres d'une estancia privée.

 

Valdès 20

 

Mais qui vit là ? ......

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 18:00

buenos-aires-284173[1]

 

A Buenos Aires le tango est partout : dans les rues, dans les restaurants et en spectacle le soir.

 

Buenos 07

 

Sur la Playa de Mayo se dresse la Pyramide de Mai : la colonne du 25 mai 1810 rappelle que l'Argentine a été libérée du joug espagnol.

 

buenos 06

 

Au fond de cette place, la Casa Rosada : le palais de la présidence.

 

Buenos

 

La cathédrale avec la flamme en mémoire du libérateur, San Martin, qui brûle en façade.

 

Buenos 04A

 

 

 

 

 

Buenos 03

 

A l'intérieur de la cathédrale, la tombe de San Martin est gardée par des militaires en tenue. Pas visible sur cette photo générale car  la photo de la chapelle est déconseillée.

 

buenos 05

 

Le musée du Cabildo à gauche.

 

 

buenos aires flor[1]

 

Nous passons devant cette fleur en inox qui se referme le soir venu.

 

buenos aires[1]

 

Nous arrivons dans le quartier de la Boca, quartier italien , haut en couleur et un peu bohême. De nombreux groupes de danseurs de tango s'y produisent  puis invitent les touristes à faire quelques pas...pour la photo souvenir .

 

450px-Tango au01[1]

 

Buenos 02

 

En flânant dans les rues nous sommes passés près de cet immeuble largement  tagué. Au  moment  où nous sommes passés devant, nous avons été copieusement aspergés par une eau brunâtre... aussitôt deux  jeunes files se sont précipitées sur l'Hom avec de l'essuie-tout en essayant de réparer les dégâts et en faisant comprendre par gestes que l'agression venait du haut de l'immeuble. Bizarre, pourquoi y avait-il de grosses taches SOUS la sacoche de l'appareil photo ? Flairant le piège, j'ai joué la mégère-qui-voulait-pas-qu'on-touche-à-son-mec !...et j'ai réussi à les éloigner. Il ne nous restait plus qu'à aller à l'hôtel Castle, tout près de là heureusement , pour nous changer. Là un autre couple avait subi la même attaque mais avait été moins chanceux : les filles avaient dérobé le portefeuille du monsieur avec papiers et surtout carte bleue. Moi, ça ne risquait rien : elles ne pouvaient pas savoir les petites mais l'Hom ne porte jamais sur lui ni papiers ni argent, pas même le 1€ symbolique !...je trimballe tout !

 

Nous sommes ressortis dans nos vêtements propres pour nous promener un peu le lond de cette avenue gigantesque  : 6 voies montantes et 6 voies descendantes, pour la traverser aux feux, il faut le faire en 2 fois !

 

Buenos 01

 

LNous y avons vu la statue très moderne de Don Quichotte sur son fringant coursier.

 

Buenos 08

 

Le café Tortoni au-dessus duquel se trouve l'école nationale de tango , la meilleure bien sûre. Le soir les spectacles y sont excellentissimes !

 

170px-Escudo de la Ciudad de Buenos Aires[1]

 

C'est sur cette reproduction du blason de Buenos Aires que nous allons quitter cette ville attachante car demain un nouvel avion nous attend pour Trelew et la péninsule de Valdès !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 18:00

C'est après un long périple que nous avons mis le pied en Argentine. De Narbonne nous avons été obligé de "monter" à Roissy pour prendre un vol Ibéria pour Madrid. Là nous avons traversé une nouvelle fois l'interminable hall de l'aéroport madrilène pour monter à bord d'un "aérolinéas argentinas" pour l'aéroport international de Buenos Aires. Pas le temps de souffler, un bus nous emmène à l'aéroport domestique ( petites lignes intérieures ) . Nous partons pour le Brésil.

 

aéroport domestique

 

Après 16h de vol ( 14 + 2 ) les chutes d'Iguazu nous attendent ! Lorsque nous arrivons sur les lieux, toute la fatigue s'envole !

 

Iguaçu Brésil 01

 

Ce qui surprend c'est le vacarme assourdissant de ces flots mugissants.

 

igaçu 01

 

Des passerelles nous permettent de passer au-dessus de l'eau en furie et d'approcher des chutes.

 

igaçu 02

 

Des myriades de gouttelettes viennent nous servir de brumisateur : il fait 35° !

 

Igaçu A 01

 

Si près de la "bouche du diable" n'espérez pas sussurer des confidences à votre cher et tendre...

 

Après avoir dégusté de succulentes brochettes ,une bonne nuit d'hôtel a été la bienvenue.

 

iguacu-brochettes.JPG

 

Le lendemain nous reprenons le bus pour passer la frontière et voir les chutes d'Iguazu côté argentin.

 

Iguaçu panneau

 

Une fois dans l'enceinte du parc national argentin, nous prenons le petit train :

 

Iguaçu train

 

Il nous amène dans la portion visitable à pied des chutes.

 

Iguaçu panneau2

 

Des passerelles là encore nous permettrons de nous aventurer au coeur des chutes

 

Iguaçu sentiers-

 

L'immensité du site est impressionnante.Iguaçu cirque

 

Là encore le bruit de l'eau couvre toutes les conversations.

 

igaçu B 01

 

Iguaçu flots

 

Quelle fougue, quelle force !!!

 

igaçu B 02JPG

 

Dans le fleuve qui recueille ces eaux, les crocodiles abondent...prière de ne pas tomber !

 

Iguaçu indiens

 

Des indiens viennent à la sortie des passerelles essayer de vendre aux touristes leur fabrication artisanale.

 

igaçu A 02JPG

 

Les lémuriens habitués à cotoyer de nombreux humains, raffolent du coca-cola !

 

Iguaçu panneau 3

 

Un panneau cite et compare les plus grandes chutes du monde.

 

Igaçu fleuve

 

Le fleuve  Parana se forme, les flots s'assagissent .

 

Nous reprenons l'avion pour Buenos Aires. Nous survolons le fleuve Parana, long de 3300km qui sert de frontière entre le Paraguay et le Brésil.

 

Parana

 

Bientôt  Buenos Aires est en vue :

 

Buesnos

 

Nous approchons ...

 

Buesnos avion

 

Demain nous le découvrirons...si vous le voulez bien .

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
8 avril 2012 7 08 /04 /avril /2012 18:00

 

Ce matin-là le guide avait décidé de nous emmener à Sarnath, un haut lieu du bouddhisme. 

C'est en effet  dans cette ville, sous l'arbre de la Bodhi, que le prince Siddharta a atteint l'illumination avant de s'appeler Bouddha. C'est à Sarnath qu'il restait pendant la période des moussons pendant laquelle il ne se déplaçait pas.

Un petit  monument construit sous l'arbre de la Bodhi reproduit par écrit le premier sermon de Bouddha

 

Asnat-04.jpg

 

La scène de ce sermon devant ses cinq premiers disciples a été reconstituée.

 

Asnat 02

 

Les cendres de Bouddha seraient enterrées sous le Dhamek Stupa. Celui-ci mesure 35m de haut pour un diamètre de 25 ou 30m à la base.

 

Asnat 05

 

Les fidèles tournent autour du Stupa en psalmodiant .Pour acheter leur salut spirituel ils collent de petites feuilles d'or sur le stupa  ( à hauteur de la tête des personnages )...dans un jour lointain les briques seront peut-être toutes recouvertes ?

 

Asnat 03

 

Sarnath est un immense champ de fouilles , les restes d'un monatère ont été découverts ainsi que des bâtiments construits aux environs du règne d'Akbar.

 

Asnat 07

 

Les femmes y travaillent, tamisant la terre, portant les briques...

 

Asnat 08]

 

Dans une mosquée moderne un bouddha d'or

 

image007[1]

 

 

Un bas-relief représente les sept  vies de Bouddha

 

Asnat 01

 

Un musée archéologique contient les trésors retrouvés sur le site...mais les photos sont interdites.

 

Asnat 06

 

Nous avons ensuite fait nos adieux à notre guide...qui aurait voulu nous emmener le lendemain matin dans son village natal...mais ses supérieurs ont refusé !!!

Le lendemain nous avons donc eu matinée libre avant de prendre l'avion pour New Delhi. A  notre arrivée un représentant de l'agence nous fit savoir - en anglais- qu'il restait avec nous pour le dîner d'adieu et l'aéroport. Pendant que nous roulions il nous....enfin il me donnait des renseignements que je traduisais ensuite aux 9 membres du groupe. Par exemple il me désigna une camionnette qui avait un paquet doré de ficelé sur sa galerie : " un défunt " , après traduction l'Hom cru bon de demander pourquoi mettre un mort dans une couverture de survie ? ...

Il nous montra un bâtiment léprosé avec au-dessus de la porte une planche qui s'était détachée et pendouillait au seul clou restant : c'était l'hôpital ! Un du groupe aussitôt déclara " plutôt crever" Je dus traduire et il s'empressa de me dire que pour les riches et les touristes il y avait un hôpital ultra moderne et chic...ah bien, chic alors ! Arrivés à un rond point il y avait ,allongé sur l'herbe centrale , un homme qui semblait au plus mal. Je demandais pourquoi personne ne lui venait en aide et il m'expliqua que ces pauvres gens, sentant leur fin proche, venaient agonir en public pour être sûr d'être incinéré afin d'avoir le salut de leur âme.

Lorsque nous fûmes arrivés dans les locaux de notre repas d'adieu,  il y avait foule dans le hall,qui semblait attendre quelqu'un ou quelque chose. Tout à coup nous voyons arriver ces chevaux superbement harnachés...

 

Marie-00.jpg

 

Et là nous sûmes enfin : il s'agissait d'un mariage. En l'occurence c'était un très grand mariage. Le représentant de l'agence nous expliqua que la mariée était déjà arrivée et était en train d 'être préparée par les femmes à l'abri des regards. Lorsqu'elle apparut, elle était entièrement voilée...

Mais notre ami hindou avait l'air surpris de notre ignorance ..et je lui ai aconté comment le guide nous avait ignoré et privé de renseignements. Il nous emmena alors dans une salle et, après avoir téléphoné à ses supérieurs, nous demanda l'autorisation de faire venir  le "grand chef" . Mais avec plaisir...même si pour ce faire nous avons loupé le spectacle de chants et danses à la Bollywood.

En l'attendant il demanda que l'on lui écrive un rapport détaillé de notre circuit, de nos griefs et de ce qui nous avait manqué. Bon, c'est qui qui va écrire ? Ne riez pas, dans ces cas-là c'est toujours pour ma pomme ! ( même le syndic de copropriété de Narbonne plage m'avait désignée comme  secrétaire pour écrire tous les comptes rendus des AG )

J'ai obtenu de l'écrire en français, ils feraient traduire. Il y en avait un paquet ! Je finissais à peine quand le grand patron est arrivé. Re-belote, je lui raconte brièvement ( because en anglais ) tout ce qui nous avait manqué, le mépris total de ce monsieur envers les roturiers que nous étions, de la situation dangereuse dans laquelle il nous avait mis en nous abandonnant  pour une longue journée avec deux hindous qui ne nous comprenaient pas.... Il se dit outré d'une telle attitude et nous donne sa parole d'homme que nous aurions des nouvelles à notre retour en France.

Le retour fut bon...et peu de temps après nous recevions un chéque de rembousement  du vol Varanasi:/ Kathmandou et  un chéque de remboursement  concernant  les frais de ce non-guide ...l'aristocrate n'a donc pas été payé !

 

On ne revient jamais pareil d'un séjour dans ce pays ! Les contrastes sont puissants entre la magnificence des palais et  certaines conditions de vie, certaines coutumes aussi peuvent choquer les occidentaux que nous sommes...alors qu'elles sont admises là-bas comme naturelles. Il faut accepter et s'en souvenir  TOUJOURS !!!

Une dernière avant de quitter l'Inde : sur les bords du Gange un jeune vendeur de souvenirs revenait sans cesse à la charge en disant " bonjour je m'appelle lâche-moi les baskets" Nous avons fini par lui demander qui lui avait donné ce nom " c'est les français de la semaine passée"...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 18:00

Notre petit guide préféré, tout habillé de neuf, nous conduisit d'abord dans un superbe hôtel où le personnel était chargé de nous faire oublier notre déconvenue ! L'Hom avait allumé la télé et sur TV 5 monde...je vois les échauffourées à Kathmandou ! Ciel, si mon fils voit ça ! Il a notre planing de voyage...vite je saute sur mon téléphone..lignes saturées : tu m'étonnes ! J'essaie avec le téléphone de la chambre : pareil ! Je descends à l'accueil et raconte mon angoisse. Le réceptionniste appelle alors avec le sien : rien à faire...il appelle alors une dame qui sort d'un bureau pour m'y faire entrer. Pourquoi avec CE téléphone il n'y eut aucun problème...mystère, mais je pus laisser un message sur le répondeur des enfants, ils l'auraient en rentrant du travail . ( ils avaient en effet vu les infos pendant la pause de midi me diront-ils ensuite) Je remercie chaleureusement le personnel de la réception et me prépare le coeur léger à cette extension ...sur place !

Pour nous occuper le guide nous proposa une visite de la ville "profonde". Nous avons vu les innombrables temples souvent dédiés à Shiva. Celui-ci avait un dôme pointu très travaillé :

 

Ext 06

 

Nous sommes aussi passés autour du temple de Vishvanatha, datant du Xème siècle, l'accès est interdit aux non-hindous. Il est aussi appelé le "temple d'or" !

 

Ext 05

 

Après le dîner le guide vint nous reprendre pour une visite de nuit. Les petites rues ( ruelles ) pratiquent alors le commerce intensif ! Alors que nous déambulions dans cette foule, dans une ruelle particulièrement étroite nous vîmes arriver notre ex-guide & family...Il avait eu un mouvement de recul puis nous nous sommes croisés, nous tout sourire et lui ahuri de nous voir encore dehors à cette heure ...

 

Ext 07

 

La proposition suivante du guide souleva l'enthousiasme : une nouvelle croisière sur le Gange !

C'est ainsi que nous avons assisté à la purification des défunts avec l'eau du Gange, juste avant l'incinération.

 

Ext 01

 

Nous avons vu les imposants bûchers, plus le défunt est riche et important plus le bûcher est haut. Les plus riches ont  aussi une qualité de bois supérieure. Nous avons aussi vu ce qui se passe quand le bûcher est consumé, des employés armés de balais poussent les cendres dans le Gange et ré-empilent les bûches pour le suivant ! Les incinérations se font à la chaîne...nous les avons vus de nos yeux vus depuis le milieu du fleuve...mais vous ne verrez aucune photo car par respect le guide nous avait demandé de ranger les appareils photo. J'ai d'ailleurs lu que la loi indienne l'interdit.

La barque nous a ensuite ramenés vers les temples où les prêtres  ( ou bonzes )s'adonnent à la fête des lumières.

 

Ext 08

 

C'est très heureux que nous avons regagné nos chambres.

Le Lendemain le guide nous a amené à Jaunpur pour visiter la forteresse.

 

Jaun01]

 

A l'intérieur nous découvrons les espaces verts et la mosquéeExt 03

 

Le  hammamExt 02

 

que nous l'avons visité de l'intérieur : tout y était prévu, nous n'avons rien inventé !Ext 04

 

A la sortie du fort,  nous sommes allés sur le pont de Jaunpur : il a le même principe que le Rialto de Venise ou le Ponte Vecchio de Florence, des boutiques sont installées tout le long du pont.

 

Jaun02]

 

Nous avons ensuite visité une très ancienne mosquée. L'imam , heureux d'avoir des visiteurs, nous en a montré les moindres recoins ( le guide servait d'interprète ) et il aurait voulu nous garder encore...Le guide a dû lui dire que nous étions attendus pour le dîner !

 

Mosqué 01

 

 

 Alors là je peux vous dire que cette extension improvisée nous plaît beaucoup !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 18:00

Nous avons pris notre vol Delhi-Varanasi sans problème. A notre arrivée il pleuvait !

Certaines rues sont encore en terre battue et les cochons s'en donnaient à coeur joie.

 

Bena-03.jpg

 

 

Même quand les rues ont une chaussée bitumée les trottoirs restent difficiles. Je comprends mieux à présent la fille de l'agence qui nous avait conseillé d'emporter des chaussures que nous laisserions sur place lors du retour..

 

Bena 04

 

 

Nous faisons connaissance de notre nouveau guide : celui-là parle...et ne téléphone pas !!! Il nous emmène dans un temple où est adorée l'Inde. Pour eux, leur pays est une déesse et ils viennent se prosterner devant une maquette de l'Inde .

 

Bena 05

 

 

Nous allons ensuite visiter une fabrique de soieries. C'est de là que sortent les somptueux saris qui font l'admiration de toutes les dames...mais pas facile de porter ça chez nous.

 

vana 01

 

Puis nous allons sur les bords du Gange. Il y a toujours foule le long de ses berges. Le Gange est sacré puisqu'il est considéré comme étant la chevelure de Shiva. Beaucoup de temples sont construits le long des rives.

 

vana 02

 

 

Cette année là les appareils photos argentiques sont encore nombreux...et l'Hom est le seul à avoir un APN avec écran pour voir si la photo est bonne. J'avais bien remarqué qu'un homme à la longue barbe blanche suivait le mien ( rasé de près ) tout en observant par dessus son épaule. Soudain il lui tapota le bras et par gestes l'invita à le suivre. Nous y allâmes. Le moine, car s'en était un , s'arrêta devant son tout petit temple, pris la pose pour être photographié. Il vint voir le résultat, parut satisfait et nous fit signe de l'emmener ainsi dans notrepays en souvenir...Le voici  devant son autel dédié à Shiva.

 

vana 08]

 

Le lendemain il nous fallait être à 06h le long du Gange : no problem, personne ne manquait à l'appel. Des jeunes gens vendaient des petites bougies dans des fleurs. Ils allumaient la bougie...et il fallait se débrouiller pour que la flamme ne s'éteigne pas.

 

Bena 06

 

Nous sommes montés à bord de longues barques et la navigation commença.

 

vana 07]

 

Le deal consistait à poser sa fleur allumée sur l'eau du Gange sans qu'elle se retourne ou ne s'éteigne. Si le deal est réussi..tu peux faire un voeu. Ouais ben c'est pas si simple car il fallait se pencher par-dessus bord et quand tu vois l'état de pollution de ces eaux, tu n'as pas du tout envie de tomber dedans! Le groupe a réussi..il faut reconnaître que dans les vapeurs du petit matin, toutes ces petites flammes qui dansent font un joli spectacle.

 

vana11

 

Puis la barque a vogué au fil de l'eau pendant que les berges voyaient arriver les croyants venus faire leurs ablutions pendant que d'autres se lavaient franchement !

 

Bena 02

 

La promenade nous permit ainsi de voir les temples depuis le fleuve.

 

vana03]

 

vana 04]

 

Après cette croisière sur le Gange nous nous sommes promenés dans la ville.Le marché se tenait à même le sol.

 

vana 09

 

Varanasi est considérée comme la ville sacrée hindouhiste. La ville, dédiée à Shiva, est fréquentée par les saddhus       ( ou ermites )  des pélerins venus de tout le pays. Les plus hauts dignitaires sont aussi ceux qui vivent dépouillés de leurs vêtements. J'ai bien une photo...mais shocking  pour nous occidentaux !

 

Le soir nous sommes allés toujours sur les bords du Gange où les moines faisaient la fête de la lumière

 

vana 06]

 

Le lendemain nous nous sommes dirigés vers l'aéroport de Varanasi : nous allions au Népal , Kathmandou  nous attendait

 

Bena 01

 

L'enregistrement des bagages ne posa pas problème. Il fallut pourtant abandonner le bagage à main ( sensé contenir les documents importants ) pour aller vérifier sur place que notre valise était bien montée en soute. Au retour le garde nous autorisa à raprendre nos petits sacs...et la longue attente commença : 1h,  2h  ...pour tromper l'attente j'étais allée jusqu'à la baie vitrée d'où je voyais l'avion. Tout à coup j'ai écarquillé les yeux ...et foncé vers le groupe : "j'ai vu redescendre nos valises" !!!  Haussement d'épaules, regards appitoyés.... Je n'y tins plus , puisque c'est comme ça je vais aux nouvelles. Je pris soin de me choisir une gentille jeune militaire à qui je demandais en anglais pourquoi ma valise était descendue . Je l'ai eue l'explication...et revint au rapport auprès du groupe qui souriait " Alors ?  -Révolution au Népal , combats de rues, tout l'espace aérien est fermé ainsi que le téléphone ! - Mais qu'est-ce qu'on va faire ? " Cette dernière question me désignait d'office, je rappelle que j'étais la seule du petit groupe à parler l'anglais . Je cherchais fébrilement les papiers de l'agence locale pour les avertir. Les lignes téléphoniques étaient saturées..j'ai à nouveau eu recours à ma militaire qui téléphona et mit l'agence au courant.

 

Bena 07

 

Jamais un tel panneau n'avait paru aussi approprié !

C'est comme celà que 1h plus tard nous voyons revenir notre petit guide qui nous avait si bien piloté de jour comme de nuit dans Varanasi. Il était vêtu d'un superbe costume flambant neuf et il nous expliqua avec un grand sourire qu'il se l'était fait faire cette nuit....avec les généreux pourboires que nous lui avions donné.

La vie reprenait les couleurs de l'espoir !!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de lesvoyagesetmoi
  • : Aimer voyager c'est aussi aimer partager. Mais je voudrais aussi vous parler de mes coups de coeur ...
  • Contact

Hellocoton

a href="http://www.hellocoton.fr/mapage/petitgris" title="Suivez-moi sur sur Hellocoton">Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Petitgris sur Hellocoton

Recherche