Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 17:46

pélicans]

 

Lorsque nous arrivons à l'embarquadère "Paracas" de El Chaco les barques sont squattées par des pélicans pas vraiment décidés à laisser leur place !

 

candélabre]

 

Notre barque passe à côté de l'îlot où est gravé le "Candélabre" .

 

otaries, lions Balestas]

 

Nous arrivons à proximité des îles Ballestas. Elles doivent leur nom aux rochers creusés en forme d'arche : les arbalètes. L'odeur y est nauséabonde. C'est là que se trouve l'exploitation intensive du guano par les chinois. Outre les pélicans, nous y avons vu bon nombre de cormorans à bec rouge et ( de loin ) les pingouins de Humboldt. Sur les plages se cotoyaient dans un joyeux tintamare les otaries et les lions de mer.

 

jarres Pisco]

 

Au retour de cette mini croisière nous nous sommes dirigés vers une exploitation viticole. Leur vin, appelé "pisco" mascère dehors dans de grandes jarres en terre cuite. Ensuite vient le moment redouté de la dégustation. Ils nous ont servi ce vin mélangé à du blanc d'oeuf battu en neige ! Euhhhh, comment dire, c'était spécial, il faut aimer !!!

 

Sur ce, je vais aller cuver...           ( à suivre )

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 16:20

En octobre 2004 nous partons pour le Pérou....et les ennuis commencent !

D'abord il nous faut "monter" à Paris pour "redescendre" à Madrid pour prendre l'avion pour Lima.

L'aéroport de Madrid, pour celles qui ne connaissent pas , ce sont des couloirs interminables. Bien sûr nous arrivons à une extrêmité et notre vol suivant est à l'autre bout. Les panneaux ne vous indiquent pas la distance en m ou en km mais avec stupeur nous lisons : "porte K  40 minutes"....

Arrivés à la porte K, 40mn plus tard, notre avion est annoncé avec 5 heures de retard! Bingo,  nous avons le temps de manger un morceau car depuis notre arrivée au comptoir d'enregistrement des bagages de Roissy à 6h le matin ( vol à 9h05 ) nous n'avons rien mangé. Explication : Ibéria vend des sandwiches que nous n'avons pas su avaler car dégoulinants de mayonnaise. Nous prenons notre temps et vers un peu plus de 21h nous décollons enfin. Vol sans histoire. Ben oui, on ne fait pas exploser les réacteurs à tous les coups ! Nous récupérons nos bagages et nous nous regroupons autour de notre accompagnatrice. Un représentant de l'agence locale ne tarde pas à se présenter : il est 23h30 (heure locale  donc 06h30 le lendemain matin à Paris : cela fait 24h que nous sommes en route !). Il nous informe que des travaux autour de l'aéroport empêchent le bus de venir nous chercher. Il nous propose donc d'attendre hors de l'aérogare, il recontacte le bus et revient nous chercher...Les minutes passent et un groupe de 4 autochtones nous aborde en demandant "groupe Untel" Ben oui, de toute façon c'est écrit en grand sur les étiquettes de nos bagages. "Suivez-nous, nous allons vous conduire à votre hôtel. Le bus ne pouvant passer, on va vous conduire en taxis"  Etonnés et fourbus nous les suivons. Nous sommes 16 donc 4 par taxi ! Ce sont en fait 4 horribles guimbardes rouillées, cabossées et la nôtre a un pneu crevé ! Pas question d'oser critiquer les péruviens chez eux. Nous montons ! De temps en temps ils s'arrêtaient pour pousser un taxi récacitrant, ils arrêtaient à la pompe à essence faire le plein et nous demandaient de payer. Nous avons mis les choses au point : "tout a été payé à notre agence en France, voyez avec eux " Ensuite ils nous ont amené devant un casino pour " goûter à la fiesta de Lima la nuit" Ré-explication : " nous n"avons pas d'argent et nous sommes extrêmement fatigués. Nous voulons aller à l'hôtel !". Très long conciliabule entre les chauffeurs et enfin ils nous ont déposés à notre hôtel. Petit bémol : dans le 2ème taxi un couple les avait pris de haut...et ils sont partis avec les bagages du couple dans leur coffre!

La réceptionniste de l'hôtel parle un français très acceptable. Elle écoute les explications de notre accompagnatrice et avec un large sourire nous annonce : "vous avez été victimes du Gang des Taxis ! ils repèrent des touristes, les kidnappent et les détroussent. Vous vous en sortez très bien ! " Ben voyons, la chance est avec nous !

Nous récupérons notre clé magnétique et prenons l'ascenceur pour gagner notre chambre avec une seule vision devant les yeux : un oreiller moëlleux ! L'Hom pose les valises devant la porte corespondant à notre clé, j'enfonce la carte-clé dans la fente prévue à cet effet et je peux enfin ouvrir en grand la porte de notre royaume. J'allume et sous mes yeux éblouis une superbe suite est devant moi...c'est au moment où je m'avance qu'un énergumène en caleçon court surgit à reculons ( je suppose qu'il descendait du lit ) et commence à baragouiner dans je ne sais quel dialecte en levant bien haut les bras au ciel. Ni une ni deux, je fais marche arrière, repoussant l'Hom qui voulait entrer. " On file à la réception " lui dis-je. La même dame qu'à notre arrivée est toujours là, ouf ! elle va comprendre. Et bien non, elle ne comprend pas. Je craque "Nous sommes épuisés, allez vite voir par vous-même mais qu'on en finisse" . Elle nous donne alors une autre chambre, coquette bien que plus petite que la précédente mais vide, aucun intrus. Nous pouvons penser à dormir : il est 02h30 du matin heure locale...09h30 en France !!!

Après une courte mais bonne nuit,  nous nous retrouvons au petit déjeuner. La réceptionniste de la veille ( mais elle ne dort jamais !!!) vient nous voir. Je vous dois une explication. Yessss on va enfin savoir : notre retard inexpliqué était tellement important que le personnel de l'étage avait cru que nous ne viendriions pas...et l'un d'eux avait invité sa belle pour une nuit dans une suite ! Pauvre gars, il n'aura sûrement jamais l'occasion de recommencer.

La visite de la ville de Lima pouvait commencer. Nous avons surtout vu la place principale avec les bâtiments gouvernementaux  aux balcons de bois fermés ( comme à Palma de Majorque ) et surtout la cathédrale; Grâce à nous la place grouillait de présence policière...

 

Lima 02-copie-1

 

Nous sommes allés ensuite nous détendre dans le parc de la ville, décoré de mosaîques aux couleurs vives, et dont le thème est l'AMOUR ! Jugez plutôt :

 

parc amoureux Lima]

 

A partir de là , la visite du Pérou pouvait commencer sans, enfin presque sans problème !      ( A suivre )

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
29 février 2012 3 29 /02 /février /2012 16:55

Notre circuit s'est terminé par Ho Chi Minh Ville ...que je continue d'appeler Saïgon.

 

16024935poste de Saïgon

 

La Poste : y entrer pour trouver le style de Gustave Eiffel.

 

16025772marché de Cholon

 

Parcourir l'immense marché de Cholon, ici les vendeurs de riz.

 

16140295brulerie encens ( Thien Han)

 

Entrer dans un temple chinois : la pagode Thien Han et être surpris par les nombreux serpentins d'encens qui se consument lentement.

 

Notre séjour de rêve s'est terminé par les péripéties que je vous ai déjà contées. Mais il me reste à vous dire que nous avons bien failli ne pas pouvoir y aller !

L'agence nous avait demandé de lui envoyer nos passeports afin d'obtenir nos visas. Comme nous ne les avions pas récupérés, nous avons téléphoné. Il nous fut répondu que nous allions les retirer en même temps que notre carte d'embarquement à Roissy. Le jour J arrivé, nous nous présentons en avance au comptoir de la compagnie : nos billets d'avion sont prêts...et nos passeports ? Panique à bord...recherches ( après nous avoir dit que c'était nous qui les avions perdu !!) Euréka : ils sont toujours au consulat du Viet nam !! Ils avaient oublié de les reprendre. Vu l'heure matinale c'était problématique...mais tout serait tenté. Nous avons passé un temps qui nous a paru être une éternité ...et c'est juste avant la fermeture de l'enregistrement des bagages que nous avons vu revenir le représentant de notre agence avec en main les précieux passeports. Pas eu le temps d'écouter ses explications ...

Nous avons pu faire ce fabuleux voyage qui reste parmi ceux chers à notre coeur .

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 21:43

15967318plage à Hoi An mer Chine

 

Je vous emmène à Hoi An . De grandes et belles plages ...vides. Les vietnamiennes ne bronzent pas car elles ont peur que cela fasse "paysan" ( travailleurs dans les rizières ) elles se couvrent donc toujours complètement : bras, jambes et portent un chapeau qui protège leur visage.

 

15967323pont japonais Hoi AN

 

Voici le " Pont japonais "  ou "Lai Vien" ( pont des amis des pays lointains ). C'est l'un des plus vieux ponts de Hoi An. Il s'agit d'un pont- pagode de 18m de long sur 3m de large. Ce pont couvert est un symbole national au Viet Nam.

 

16018105rue des marchands Hoi An

 

Voici la rue des marchands. J'ai eu le plaisir de visiter l'une des maisons où vit toute une famille. Chacun vend ses créations : broderies , peintures, bijoux etc...La tasse de thé de bienvenue y est de rigueur.

 

15967393sculpteur sur bois

 

Ici, un sculpteur sur bois au travail.

 

16018280ancienne plage américaine ( GI )

 

En quittant Hoi An ( à regret ) nous sommes passés devant l'ancienne plage américaine où se tenaient les GI . Devenue plage d'un hôtel, elle attend les touristes.

 

Cette étape de notre circuit reste pour moi la plus agréable.

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 21:27

15878446 pagode 

    La pagode Tran Quoc

 

    de  Hanoï

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

15878639pont-rouge-lac-de-l-epee.jpg

 

 

 Le pont rouge sur le

 

  lac de l'Epée à Hanoï

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

15815579 sépulture bonze

 

 

 

 

 

     Sépulture d'un bonze.

 

     Il attend 3ans avant de pouvoir accéder à la pagode 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

15906777Dame céleste

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  La pagode THIEN  MU

 

 dite de la "Dame  Céleste"

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
24 février 2012 5 24 /02 /février /2012 17:07

HANOÏ   et la Baie d'Along

   

 

1569985rue Hanoï

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vélos et mobylettes surchargées

 

15699998 temple Confucius

 

Le temple de la Littérature  (  Confucius )

 

15699191 embarcadère

 

L'embarcadère pour la Baie d'Along

 

15699151 baie d'Along

 

La baie d'Along

 

15699272 pisciculture

 

Pisciculture sur la baie d'Along

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 10:21

1938973 Narbonne

 

Les jambes flageolantes, j'éprouve alors le besoin urgent de parler à mes compagnons d'infortune. Je sors dans le couloir, plusieurs personnes ont eu la même réaction que moi et nous nous dirigeons vers une jeune femme qui se présente comme étant la responsable de notre étage. Son français est parfait, cela m'évite de sortir mon anglais primaire.. Première question : pourquoi ces barbelés aux fenêtres. Elle nous répond en souriant que c'est à cause des aigles. En effet ces volatiles sont nombreux sur la ville et n'hésiteraient pas à briser une vitre s'ils aperçoivent quelque chose qui les tente dans la chambre...Ah bon, si c'est pour nous protéger ça va ! Dans la foulée elle nous propose de visiter la ville, elle a un bus avec chauffeur qui nous attend. Rappelez-vous : on nous a confisqué nos passeports à l'aéroport...Je saisis l'état piteux de l'Hom, qui a pris un « coup de clim » le dernier soir à Saïgon, pour refuser poliment l'offre..payante ( faut pas rêver quand même ! ). Quelques rares intrépides – sans excuse- se risquent...ils rentreront le soir très déçus : « y'a rien à voir » ! J'ai à nouveau l'occasion de parler avec la charmante responsable, elle me fait voir des photos de son village natal et quelques cartes postales de ce qui semble être de verdoyantes oasis : ravissant ! Tant et si bien qu'elle nous arrache la promesse que nous reviendrons à Karachi «  c'est une région faite pour plaire aux touristes » ….Le lendemain matin, après un solide petit déjeuner royal nous sommes allés voir les boutiques de luxe de l'hôtel. Les tapis sont superbes, surtout celui fait de soie pure, de fils d'or et d'argent. Le vendeur nous précise qu'il s'accroche au mur. Tu m'étonnes, je me vois mal le fouler aux pieds surtout que son prix donne le vertige ! A côté, la boutique des vêtements de soie, j'ose à peine les toucher. Seule une étole de soie prend la direction de ma valise... Dans le hall de l'hôtel des clients pakistanais arrivent. Oh ! Les toilettes des femmes...de la haute couture !!!Mais on nous appelle et nous revoilà dans nos mini-bus aux rideaux à pompons. Bientôt un policier arrête notre véhicule. Nous n'avons remarqué aucune infraction au code de la route. La discussion se prolonge et enfin le chauffeur nous explique en anglais que le policier veut que nous lui donnions nos cigarettes pour nous laisser continuer : mais c'est du racket ! Drame : les hommes de notre bus sont non-fumeurs...Comme la situation s'éternise et que la pression monte, un passager ose affronter le regard de sa femme et sort un paquet chiffonné de sa poche : il reste trois Malboro dedans ! Nous voilà repartis. L'armée nous attend là encore mais cette fois ils séparent les couples «  men, right, women left  ». Nous sommes alignés devant ce qui ressemble à un isoloir. Une fois à l'intérieur je me trouve face à deux dames: l'une, « genre armoire à glace » , pointe un fusil vers moi tandis que la seconde me fouille com-plè-te-ment et sans ménagement. Ouf, rien de suspect, je peux arriver devant la caisse contenant les passeports, je récupère mon sésame, retrouve famille et amis et nous allons boucler notre ceinture...même la dame qui avait « pété les plombs » et hurlait «  je ne prendrai plus jamais l'avion » ben elle est là, toute contente de rentrer en France. Le vol se déroule cette fois sans problème et à l'atterrissage jamais l'air de Paris ne nous a paru aussi pur ! Une fois à la maison, après 6h de train, l'Hom allume la télé pour se tenir au courant de l'actualité et le voilà qui m'appelle Sous nos yeux sidérés l'hôtel Shératon que nous avions quitté depuis peu, éventré et l'annonce de la mort des ingénieurs français ! Oui, ceux dont on nous a reparlé il y a peu de temps...Franchement : quand c'est pas notre heure ! Et malgré tout cela notre circuit au Viet Nam reste encore et toujours parmi nos voyages favoris...J'ai ensuite écrit à la Taï pour remercier le personnel de bord de sa compétence et de son dévouement lors de l'accident de réacteur puis de notre prise en charge à Karachi. Ils m'ont répondu que cela les touchait beaucoup et que ma lettre avait circulé entre les mains du personnel concerné qui avait reçu une récompense. C'était pas un conte de fée mais tout est bien qui finit bien.

Lire la suite sur Petitgris - Découvrez son profil sur hellocoton http://www.hellocoton.fr/mapage/petitgris#ixzz1nCArMqeX
http://www.hellocoton.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 11:46

LE RETOUR
C'est fini, les bagages ont été pesés à l'aéroport de Saïgon et nous quittons le Vietnam non sans un pincement au coeur … Nous transitons par Bangkok et nous nous installons dans le Boing 747 qui doit nous ramener à Paris. Les hôtesses de la Taï en costume traditionnel ( ravissant ) ont offert une orchidée aux dames et nous atteignons les nuages. Tout va pour le mieux et une douce torpeur commence à gagner tous les passagers...quand un bruit terrible se fait entendre tandis que l'avion est pris de soubresauts aussi brusques qu'inquiétants. C'est alors qu'au hublot chacun peut apercevoir les flammes ...A ce moment la voix du commandant se fait entendre au micro : « Sorry ( ça commence bien ) mais un incident de réacteur nous oblige à perdre de l'altitude! » Aussitôt dit, aussitôt fait et nous passons de 11 000m à 5 000m : impressionnant. Mais ce qui surprend surtout c'est le calme pesant qui règne dans l'appareil : les passagers sont ceinturés, impuissants et résignés. Nous continuons à avancer sur ce qui semble être une route remplie d'ornières ( des nids d'autruche alors !) quand le commandant reprend la parole : « sorry ( encore !!!) mais l'Inde refuse de nous laisser atterrir, nous allons donc tâcher de gagner Karâchi ! » Oh non, pas le Pakistan ! Eh si !! Nous atterrissons sans encombres et là nous sommes attendus par tout un régiment de clones : les militaires portent tous le même uniforme ( of course ) mais aussi la même barbe, hallucinant ! Ils nous font une haie d'honneur ..sauf que tous les fusils sont braqués sur nous ! Nous devons leur laisser notre passeport avant de sortir de l'aéroport. Une fois dehors une autre haie de militaires nous amène jusqu'aux mini-bus. Nous nous installons dans ce coquet moyen de transport : toutes les vitres sont garnies de rideaux fleuris et à pompons ! Dans la rue des femmes en burka viennent nous défigurer un peu comme des visiteurs de zoo devant la cage aux singes. Nous avons démarré avant qu'elles nous jettent des cacahuètes ! 45mn nous avons roulé après être sorti de la ville. L'inquiétude commence à nous gagner quand le mini-bus nous fait descendre devant un bel immeuble, un portier en habit de cérémonie et enturbanné nous ouvre la porte de l'hôtel Shératon ! Un responsable nous accueille et nous informe que l'étage «  hommes d'affaires » nous est réservé mais qu'auparavant nous allons passer à table pour « oublier le stress » . Un buffet pharaonien est à notre disposition, toutes les cuisines du monde sont représentées, un délice. C'est donc réconfortés que nous montons dans nos chambres. Elles sont grandes , superbement meublées, la salle de bain possède toute une gamme de produits de beauté. Bon, il y a un ravissant petit tapis de prière et au plafond une petite flèche en or indique la direction de la Mecque. Rassurée, je me dirige ( comme je le fais chaque fois que j'arrive à l'hôtel ) vers la fenêtre ...horreur ! Elle est grillagée de fil de fer barbelé !!! ( à suivre )



Lire la suite sur Petitgris - Découvrez son profil sur hellocoton http://www.hellocoton.fr/mapage/petitgris#ixzz1n6fiaooP
http://www.hellocoton.fr

64912410 avion

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
21 février 2012 2 21 /02 /février /2012 18:34

15878746 Viet 01

Un autre flash vietnamien m'est revenu en mémoire. Nous terminions notre circuit par Ho Chi Minh Ville ( Saïgon est plus simple !) Journée libre consacrée à la visite de la ville , de sa poste dans le style G. Eiffel, quand nous sommes arrivés dans un parc arboré et fleuri à souhait. Des bancs attendaient, nous nous sommes installés pour soulager nos pieds endoloris. C'est alors qu'un jeune moine est arrivé à quelques allées devant nous, il s'est assis en tailleur et a posé devant lui une demi noix de coco évidée : c'était son jour de mendicité pour nourrir sa communauté ( ils le font chacun leur tour ) Peu après nous le vîmes se passer le pouce tendu sur son cou, de gauche à droite, en pointant le menton vers nous. Au bout de la troisième fois je dis à mon amie " Il dit que nous n'avons rien mis dans sa noix et qu'il va nous couper le cou !" Fou-rire...qui déclancha une agitation du moinillon...tant et si bien que j'ai jeté un oeil derrière nous : un jeune détala à toute vitesse. Il nous revint alors en mémoire les avertissements du guide : des cambodgiens n'hésitaient pas, pour détrousser les touristes, à arracher une oreille pour avoir la boucle en or... mon amie portait sa jolie chaîne de cou et moi mes créoles. Réalisant que nous l'avions échappé belle grâce au moine, nous n'avons pas hésité. C'était le dernier jour et les devises du pays ne pouvaient pas être ramenées en France, tant pis pour les derniers achats à l'aéroport...nous avons rassemblé tous les billets et pièces qui nous restaient, sans les compter, nous nous sommes levés et en passant les avons déposés rapidement dans sa noix de coco. Tandis que nous nous éloignions le moine commença à nous bénir...Arrivés à la sortie du parc nous le vîmes nous bénir encore. Nous ne le savions pas, mais nous allions en avoir bien besoin de sa bénédiction pendant notre retour...



Lire la suite sur Petitgris - Découvrez son profil sur hellocoton http://www.hellocoton.fr/mapage/petitgris#ixzz1n2SgQDTH
http://www.hellocoton.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de lesvoyagesetmoi
  • : Aimer voyager c'est aussi aimer partager. Mais je voudrais aussi vous parler de mes coups de coeur ...
  • Contact

Hellocoton

a href="http://www.hellocoton.fr/mapage/petitgris" title="Suivez-moi sur sur Hellocoton">Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Petitgris sur Hellocoton

Recherche