Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 juillet 2016 5 29 /07 /juillet /2016 05:00
crédit du Net

crédit du Net

Un vieux fermier possédait un vieux cheval avec lequel il labourait ses champs. Mais un jour le chaval s'enfuit vers les collines. Au voisin qui l'avait pris en sympathie , le vieillard répondit : " Chance ? Malchance ? Qui sait ? "

Une semaine plus tard le cheval revint des collines avec un troupeau de chevaux sauvages.

Cette fois les voisins félicitèrent le vieillard de sa bonne chance. Il répondit encore : " Bonne chance ? Malchance ? Qui sait ? ". 

Puis, lorsque son fils , en voulant dompter l'un des chevaux sauvages, fit une chute et se brisa la jambe, tout le monde crut que c'était une grande malchance.  Le fermier, lui, se contenta de dire : " Malchance ? Bonne chance ? Qui sait ? "

Quelques semaines plus tard l'armée entra dans le village et mobilisa tous les jeunes gens valides. Quand ils aperçurent le fils du vieillard avec sa jambe cassée ils le dispensèrent du service. 

Etait-ce de la chance ?  De la malchance  ?  Qui sait  ? 

Ce conte, aux origines inconnues, est un autre trouvaille de Christine Lawicki  auteure de   " j'arrête de râler ". Qu'en pensez-vous ? 

Vous est-il aussi arrivé de vous dire que des petits malheurs,contretemps, retards et autres désagréments du quotidien auraient  peut-être d'heureuses conséquences pour vous ? 

Accepter les petits coups du sort en en tirant de bonnes leçons. Râler ne sert pas à grand chose. 

Par contre les grosses colères avec gesticulations, hurlements et noms d'oiseaux ( que l'on regrette ensuite ) j'ai plutôt tendance à les regarder en rentrant dans ma coquille sans intervenir. C'est toujours pour moi un étalage de son impuissance et de sa faiblesse  Si, si !

Donnez-moi votre avis...mais ne criez pas trop fort !

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans chance malchance râler
commenter cet article