Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 janvier 2017 5 20 /01 /janvier /2017 11:30
Le  sourire  du  jour

" Dame Nature m'a fourni de quoi me protéger ! "

Le petit écureuil se sert de sa queue en panache pour se protéger des flocons de neige.

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans sourire
commenter cet article
20 janvier 2017 5 20 /01 /janvier /2017 06:00
Ballestas, l'île aux oiseaux .

Dans notre circuit au Pérou, nous avions opté pour une excursion aux îles Ballestas. C'est au port de pêche de Paracas que nous avons rendez-vous pour embarquer.

L'embarcadère est en vue !

Ballestas, l'île aux oiseaux .
Ballestas, l'île aux oiseaux .

Sur la plage, les pélicans thages assistent aux préparatifs de départ . Une statue de métal leur est dédiée.

Ballestas, l'île aux oiseaux .

Nous attendons que la barque se vide pour aller aussitôt la remplir.

Ballestas, l'île aux oiseaux .

Nous passons à côté d'une barque remplie de touristes spéciaux  de pélicans thages.

Ballestas, l'île aux oiseaux .

C'est parti !

Ballestas, l'île aux oiseaux .

Je crois que l'on nous observe !

Ballestas, l'île aux oiseaux .

Nous passons devant l'immense chandelier dont les origines et l'explication n'ont toujours pas été découvertes.

Ballestas, l'île aux oiseaux .
Ballestas, l'île aux oiseaux .

Des rochers des îles que nous croisons présentent des arches

Ballestas, l'île aux oiseaux .
Ballestas, l'île aux oiseaux .
Ballestas, l'île aux oiseaux .

Les rochers sont recouverts d'une substance blanche dont l'odeur ne laisse aucun doute : c'est du guano. De très nombreux oiseaux fréquentent ces rochers , coup de zoom : ce sont de manchots de Humboldt.

Ballestas, l'île aux oiseaux .

Une barque est sur le retour. Nous avons donc la place pour avancer !

Ballestas, l'île aux oiseaux .

Les eaux froides sont très poissonneuses ce qui explique la présence de cette réserve ornithologique où cohabitent environ 60 espèces d'oiseaux. Au 19e siècle l'économie du Pérou tire profit de l'extraction du guano  ( jusqu'à 30 m de profondeur ) Le guano est expédié comme engrais en Europe et Amérique du nord. C'est au milieu du 20e siècle que l'extraction a été réglementée et que des campagnes de ramassage sont organisées. On estime que 1000 tonnes de guano par an sont fournis par les oiseaux. Ils sont à présent prélevés tous les 7 ans. En dehors de cette période un gardien contrôle la réserve.

Ballestas, l'île aux oiseaux .
Ballestas, l'île aux oiseaux .
Ballestas, l'île aux oiseaux .
Ballestas, l'île aux oiseaux .

Les colonies d'oiseaux sont impressionnantes . On y trouve le manchot de Humboldt, le cormoran de Bougainville, le sterne inca, le pélican thage, le fou varié  etc...

Ballestas, l'île aux oiseaux .

Mais tous ne sont pas posés. Des nuées virevoltent au-dessus de nos têtes. Fort heureusement aucun missile ne nous a atteint !

Ballestas, l'île aux oiseaux .
Ballestas, l'île aux oiseaux .

Des otaries à crinière et quelques lions de mer sont aussi présents.

Ballestas, l'île aux oiseaux .

Alors que nous reprenons le chemin du retour ( la balade dure 2 h ) un autre bateau vient nous remplacer. Le ballet des touristes est incessant. On présente les îles Ballestas comme les Galapagos du Pérou.

Ballestas, l'île aux oiseaux .

Petite émotion au retour !!! Silence à bord du bateau...mais tout s'est bien passé.

Ballestas, l'île aux oiseaux .

Bientôt le port de pêche de Paracas est en vue.

J'ai lu qu'un très fort séisme l'a pas mal endommagé en 2007 et que depuis la reconstruction privilégie des hôtels de tourisme. Dommage que ce beau petit port ait perdu son âme !

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
19 janvier 2017 4 19 /01 /janvier /2017 11:30
Lorraine Culloch

Lorraine Culloch

" Ne suis-je pas belle dans mon élément ? "

Jolie chouette des neiges contente de voir arriver les flocons.

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans sourire
commenter cet article
19 janvier 2017 4 19 /01 /janvier /2017 06:00
En buggy dans les dunes du Pérou

Nous sommes un petit groupe d'intrépides à nous être inscrits pour gravir les hautes dunes péruviennes à bord d'un  buggy 4 places : trois touristes et un conducteur péruvien.

En buggy dans les dunes du Pérou

Après avoir ajusté les grosses lunettes de protection, nous prenons place à bord des légers véhicules .

En buggy dans les dunes du Pérou

Et c'est parti ! Cela n'a pas l'air dangereux : génial !

En buggy dans les dunes du Pérou

On dirait que le parcours se complique !

En buggy dans les dunes du Pérou

Les émotions sont au rendez-vous !

En buggy dans les dunes du Pérou

Après un parcours un peu accidenté, une halte s'impose pour se dégourdir les jambes !

En buggy dans les dunes du Pérou

Et nous repartons !

En buggy dans les dunes du Pérou

Voyant que l'aventure nous plait, les conducteurs prennent d'assaut des buttes de plus en plus hautes.

En buggy dans les dunes du Pérou

Derrière le sable blond nous apercevons ce qui semble être de gros rochers.

En buggy dans les dunes du Pérou
En buggy dans les dunes du Pérou

Nous passons entre les rochers !

En buggy dans les dunes du Pérou

Une nouvelle halte pour jouir du paysage !

En buggy dans les dunes du Pérou

C'est reparti ! L'aventure continue !

En buggy dans les dunes du Pérou
En buggy dans les dunes du Pérou

Les émotions sont à nouveau au rendez-vous . Nous avons dit aux péruviens que tout allait bien et que nous aimions la vitesse : ils ont lancé les bolides à fond !

En buggy dans les dunes du Pérou

Et si...c'est par là qu'il nous faut descendre !

En buggy dans les dunes du Pérou

Dernière étape du circuit, l'hôtel où nous avons rendez-vous est bientôt en vue !

En buggy dans les dunes du Pérou

Des transatlantiques et des rafraîchissements nous attendent au bord de la piscine de l'hôtel. Excellent pour se détendre.

Le buggy était en option dans notre voyage et nous nous étions trouvés avec des touristes venus avec d'autres voyagistes que le nôtre. Ce qui est sûr c'est que je n'ai pas regretté d'avoir choisi cette option !

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyages
commenter cet article
18 janvier 2017 3 18 /01 /janvier /2017 11:30
Richard Austin

Richard Austin

" Vite à la chambre, je mangerai au chaud ! "

Kivu, le gorille des plaines de l'Ouest du zoo de Paignton dans le Devon en Grande Bretagne marche d'un bon pas sur l'herbe gelée après avoir récupéré son repas.

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans sourire
commenter cet article
18 janvier 2017 3 18 /01 /janvier /2017 06:00
Les aquarelles de Jose Gonzalez Bueno

Ce tableau pourrait être une photo tant les détails y sont précis. C'est une aquarelle réalisée par un peintre andalou contemporain.

Les aquarelles de Jose Gonzalez Bueno

Très souvent il peint  des scènes de sa région natale. Il est né en 1957 à Malaga .

Le beau soleil du sud de l'Espagne inonde ses toiles .

Les aquarelles de Jose Gonzalez Bueno

Toute la finesse des sculptures du bois ressortent sur cette façade.

Les aquarelles de Jose Gonzalez Bueno

Il a réussi à peindre les dentelles de la fontaines aux lions de l'Alambra !

Les aquarelles de Jose Gonzalez Bueno
Les aquarelles de Jose Gonzalez Bueno

Les petites  cours fleuries de l'Andalousie et même celle très fournie de Cordoue sont reproduites au détail près ! Et toujours ce beau soleil !

Les aquarelles de Jose Gonzalez Bueno

Pourtant il a aussi peint une ruelle espagnole après l'averse .

Les aquarelles de Jose Gonzalez Bueno

Une jolie terrasse que l'on devine ancienne en voyant son toit.

Les aquarelles de Jose Gonzalez Bueno

La petite boutique du fleuriste sur la place du village. Quelle précision là aussi !

Les aquarelles de Jose Gonzalez Bueno

Quand on naît à Malaga on aime la mer . Ses paysages marins sont très beaux.

Les aquarelles de Jose Gonzalez Bueno
Les aquarelles de Jose Gonzalez Bueno
Les aquarelles de Jose Gonzalez Bueno

J. G. Bueno peint aussi des portraits . Des femmes andalouses bien sûr  mais aussi des chevaux que l'on retrouve dans plusieurs de ses tableaux. Son oeuvre est très fournie.

Les aquarelles de Jose Gonzalez Bueno

Toute en douceur cette jeune rêveuse.

portrait du Net

portrait du Net

Très tôt Jose Gonzalez Bueno a assisté aux cours de l'Académie des Arts où il apprend les rudiments du dessin et de la peinture à l'huile mais surtout la théorie de la couleur et de la composition. il commence à s'intéresser à l'aquarelle en raison des variations infinies de tons possible convenant à ses capacités de dessin.

Autodidacte il étudie la technique des maîtres britanniques de 1850 à 1900 ( époque victorienne ). Il se concentre aussi sur les aquarelles viennoises de la même époque et les orientalistes en général.  [ documentation du net ]

Ses aquarelles sont dans de grandes collections en Espagne, en France, au Vénézuela et au Japon .

 

Connaissiez-vous ce peintre contemporain ? Aimez-vous les aquarelles ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans oeuvres
commenter cet article
17 janvier 2017 2 17 /01 /janvier /2017 11:30
Slavek Ruta

Slavek Ruta

" Heureusement que j'ai mis mes sabots, je n'ai pas froid aux pieds ! "

Les zèbres du zoo de Liberec en République Tchèque s'amusent dans leur enclos couvert de neige.

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans sourire
commenter cet article
17 janvier 2017 2 17 /01 /janvier /2017 06:00
Quand l'Hom visite une grotte archéologique !

J'ai habité Cesseras un petit village de l'Hérault, à côté de Minerve. La région est sillonnée de gorges : celles de la Cesse un cours d'eau capricieux qui disparaît parfois sous terre ! Son cours est bordé de falaises calcaires.

Quand l'Hom visite une grotte archéologique !

Dans les parois de ces falaises se trouvent quantité de grottes dont certaines ont été occupées. Je les ai explorées après avoir acheté la carte topographique de la région.

Quand l'Hom visite une grotte archéologique !

Il en ai une que je n'ai pas visitée  : la grotte d'Aldène plus connue dans la région sous le nom de grotte de a Coquille ou encore grotte de Cesseras ou grotte de Minerve. La cavité de l'entrée est très grande et sert de refuge à des milliers de chauve-souris. Depuis 2007 le public ne peut plus aller plus avant , des grilles ont été posées. D'abord pour la protection des chauve-souris mais aussi car la suite de la grotte est un cheminement périlleux en raison de trous profonds et d'un parcours accidenté.

 

Quand l'Hom visite une grotte archéologique !

La visite se fait une fois l'an. Il faut s'inscrire à la mairie de Cesseras, propriétaire de la grotte. C'est l'Hom qui s'est porté volontaire pour y aller ! Je l'ai donc conduit le matin à 9h jusqu'à l'entrée où attendait un petit groupe sous la responsabilité de spéléologues confirmés . Dans la paroi ils ont ouvert une porte que j'ai trouvée bien petite ! " Pour entrer c'est par là " Je les ai laissé disparaître avec comme consigne de venir chercher mon époux à 15h .

Quand l'Hom visite une grotte archéologique !
Quand l'Hom visite une grotte archéologique !

Je vous montre quelques photos qu'il a ramenées de son périple.  Quelques passages étroits . La grotte fut exploitée pendant 100 ans pour extraire le phosphate constitué par des milliers d'ossements d'animaux de toutes sortes , majoritairement des ours., accumulés pendant des millénaires.

Quand l'Hom visite une grotte archéologique !
Quand l'Hom visite une grotte archéologique !

La galerie de la partie supérieure du réseau a livré des gravures larges et profondes incluant des figurations originales de leurs sujets : cheval, ours, félin, mammouth.

Mais on y voit aussi des griffures qui laissent à penser que la bête devait être énorme !

Une étude a montré qu'elles sont contemporaines à celles de la grotte Chauvet.

Quand l'Hom visite une grotte archéologique !

Quand je vous dis que le parcours n'est pas facile.

Quand l'Hom visite une grotte archéologique !
Quand l'Hom visite une grotte archéologique !

Dans la partie inférieure l'Hom a vu la salle des pas. Un groupe humain a laissé de nombreuses traces de pas et de frottis de torches datant de plus de 8000 ans avant nous.

Cette grotte a donc été fréquentée dès le paléolithique ancien, ornée de gravures à l'Aurignacien . Des indices de fréquentation datant du mégolithique et de l'âge de bronze y ont été trouvés.

Quand l'Hom visite une grotte archéologique !
Quand l'Hom visite une grotte archéologique !

Des fossiles sont incrustés dans les parois.

Quand l'Hom visite une grotte archéologique !

A 15h j'étais comme convenu à l'entrée de la grotte.  D'autres personnes sont arrivées, venues elles aussi récupérer un membre de leur famille. Les minutes se sont écoulées , très longues  et toujours personne. A la fin quelqu'un est venu nous dire de rentrer chez nous . Lors de l'inscription en mairie les apprentis spéléos avaient laissé leurs coordonnées, on nous préviendrait quand ils sortiraient . A 18h le téléphone a sonné : ils étaient remontés, je pouvais aller rechercher l'Hom !

Vous vous en doutez : j'ai demandé l'explication de ce retard . les spéléos qui encadraient la descente avaient amené un copieux pique nique dans leur sac a dos et le groupe a joyeusement festoyé parmi les témoignages de plus de 400000 ans !

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans souvenirs
commenter cet article
16 janvier 2017 1 16 /01 /janvier /2017 11:30
Vik Simanek

Vik Simanek

" Moi aussi j'ai eu mon sapin de Noël ! "

Toujours au zoo de Prague, les chameaux Bactrianes se régalent eux aussi avec les sapins.

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans sourire
commenter cet article
16 janvier 2017 1 16 /01 /janvier /2017 06:00
Dans les dunes avec les touaregs.

Pour oublier la fraîcheur ambiante je suis allée revoir mon album sur le sud marocain.

A 562 km de Marrakech et à 50 km de Erfoud j'ai traversé en 4x4 l'erg Chebbi, le plus grand désert marocain. A l'horizon nous ne tardons pas à apercevoir les dunes de Merzouga, les plus hautes du Maroc avec 150m.

Dans les dunes avec les touaregs.

Au loin passe une caravane. Les "vaisseaux " du désert - les dromadaires - sont infatigables et résistants.

Dans les dunes avec les touaregs.

Un touareg doit nous expliquer pourquoi il aime tant son désert. Il nous attend au sommet de la dune !

Dans les dunes avec les touaregs.

Un autre nous montre le chemin d'un pas vif : surtout ne pas se laisser distancer ! Il est pieds nus ...pour ma part j'ai chaussé mes vieux patogaz montants, il paraît qu'il y a des scorpions dans le sable !

Dans les dunes avec les touaregs.

Je suis enfin arrivée ! Un peu essoufflée je me suis assise, vite rejointe par le touareg qui voulait une photo !

Dans les dunes avec les touaregs.

Moment de méditation . Enveloppée de la chaude atmosphère des sables j'ai appris là à écouter le silence . Croyez- moi ça fait un bien fou !

Dans les dunes avec les touaregs.

D'autres touristes sont arrivés pile au moment où le soleil se glisse derrière les dunes. Il ne faut plus traîner, la température va vite baisser !

Dans les dunes avec les touaregs.

Sur le chemin du retour les nombreuses traces de pas montrent l'intensité de la fréquentation et pourtant j'avais l'impression d'être presque seule au monde ! Magie du désert !

A l'horizon, on devine le campement du Club Med.

Dans les dunes avec les touaregs.
Dans les dunes avec les touaregs.

Ne pas oublier de parler de l'hospitalité des habitants du Sahara ! Ils proposent un thé délicieux qui est toujours le bienvenu ! Le bivouac abrite les familles.

Dans les dunes avec les touaregs.

De retour à l'hôtel nous avons vu ce panneau : 52 jours ! La caravane n'est pas là d'être arrivée ! Nous avons bien fait de choisir le bus !

Ceci dit, le désert est magique. l'hôtel où nous avons logé était au milieu de nulle part et nous ressentions ce silence envoûtant !

Dans les dunes avec les touaregs.
Dans les dunes avec les touaregs.

Nous avons fait aussi une méharée dans le désert sud tunisien. Le sable y est plus clair. C'est plus commercial ! Par exemple le touareg qui possédait le méhari blanc faisait payer pour  se faire prendre en photo !

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article