Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 18:00

Nous logions à Bristol...porquoi ne pas aller jusque bath qui est à 25km de là ...Il pleut mais nous avions prévu les tenues appropriées.

 

bath 02

 

Déjà l'imposante abbaye de Bath se dresse devant nous. Elle fut achevée en 1499 mais dès 973 c'est en ces lieux que fut sacré le premier roi  : Edgar d'Angleterre.

Nous avons décidé de marcher dans les rues avoisinantes

 

bath 03

 

Une galerie commerçante couverte : voilà qui fait bien notre affaire !

 

bath 08

 

bath 09

 

So british, isn't it ?

 

bath 10

 

bath 15

 

Un délicieux salon de thé qui me laisse un souvenir ému !

 

bath 17JPG

 

bath 04

 

Impossible de se perdre !bath 06

 

La direction des bains nous ramène vers l'abbaye.

 

bath 02

 

Nous contournons...

 

bath 12

 

Et nous entrons dans l'abbaye. La nef est gothique. Les voûtes sont en éventail. Attendez, je dirige l'appareil vers le plafond...bath 22

 

Impressionnant. Cela vous plaît ?

 

bath 13

 

Les vitraux sont beaux. On raconte que, lors de la guerre, un vitrail fut brisé. Un soldat récupéra des morceaux...et c'est pourquoi des fragments du vitrail de Bath sont dans une église à Toronto ( Canada ).

 

bath 14

 

En sortant, cette fontaine a attiré nos regards.

 

bath 07

 

Nous arrivons à proximité des bains romains.

 

bath 05

 

La ville de Bath est construite dans le cratère d'un très ancien volcan. C'est là que se trouve l'unique source d'eau chaude d'Angleterre. La source sort en permanence à 46° !

 

bath 21

 

Les thermes romains sont extrêmement bien conservés et inscrits au patrimoine mondial de l'Unesco.

Pourtant les curistes actuels peuvent bénéficier des sources chaudes naturelles dans un nouveau complexe : Thermae Bath Spa .  Des amateurs ?

 

bath 11

 

Par ce temps nous n'avons pas été tentés. Un dernier regard à l'abbaye ...

 

bath 18

 

Et nos pas nous portent sur un petit pont sur le fleuve Avon qui relie Bath à la mer. Un canal a été creusé, qui relie Bath à la Tamise à Londres.  Impossible de ne pas se dire que là, un rayon de soleil aurait été le bienvenu !

 

bath 19

 

Lorsque nous faisons demi-tour sur ce même pont, notre surprise est grande de découvrir ce pont couvert d'habitations. Un petit  air d'Italie , vous ne trouvez pas ?

 

bath 01

 

Pour rejoindre Bristol nous empruntons à nouveau le Severn Bridge au-dessus du bras de mer.

 

bath-23.JPG

 

Nous voici arrivés à notre hôtel ...enfin ce n'est que le premier des bâtiments de ce lieu charmant, si confortable et au personnel si prévenant.  A l'arrière, sur les vastes terrains ils ont conservé des chevaux ...non, je n'ai pas monté, j'ai peur des chevaux, je les admire donc de loin !

 

bath 20

 

Nous avons pu assister à un magnifique coucher de soleil !!! Non, vous ne rêvez pas , en cette toute fin de journée l'astre a enfin daigné montrer un rayon avant de disparaître ...

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 11:05

Dubro-01.JPG

 

Nous arrivons de l'aéroport et voilà la vue qui s'offre à nous. Le ciel a beau être couvert, nous sommes émerveillés.

 

Dubro 02

 

Protégée par ses fortifications, la vieille ville de Dubrovnik  est vraiment une ville du bord de mer. Il s'agit là en fait de l'ancienne cité de Raguse.

 

Dubro ph

 

Lors de la visite du monastère franciscain nous avons pu voir la plus ancienne pharmacie d'Europe, " Male Brace " . Ouverte vers 1360 elle est toujours en activité. A l'origine elle préparait des potions destinées à soigner les moines puis elle en vendit aux habitants de Raguse pour ainsi créer une petite source de revenus aux moines. De nos jours il est possible d'y acheter des potions naturelles et des crèmes de beauté fabriquées à partir de recettes anciennes.

 

J'espère que cette petite approche croate vous plaît. J'ai eu l'occasion d'y voir des paysages somptueux...mais je vous demande de m'accorder quelques jours pour trier, classer  et réduire les quelques 2800 photos que nous avons ramenées.

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 06:00

Jars_-male_goose--1-.jpg

 

 

Victor avait décidé d’élever un jars pour les fêtes de fin d’année … La volaille se promène librement dans la cour . Paulette est chargée par sa mère d’aller chercher un seau dans la remise . Pour y aller , il lui faut sortir dans la cour . Prudente , Paulette rase le mur de la maisonnette .. mais le jars l’a vue et se dirige vers elle .

 

oie-5-1-.jpg

 

Elle tente de courir mais trébuche et tombe à genoux . Le jars , sans hésiter , se jette sur elle et entreprend de lui scier le cou avec le bec largement ouvert . Paulette tente en vain de le repousser , à trois ans à peine les petits bras n’ont pas suffisamment de force . Elle se met donc à hurler à plein poumons …sous le regard impassible de Yvonne . C’est l’arrivée de la voisine qui sauva la fillette . Le jars fut emprisonné sous une lessiveuse retournée et Yvonne , aidée par la voisine , consentit à désinfecter le cou de Paulette .. à grand renfort d’alcool à 90° ! Dès son retour du travail , Victor fut mis au courant …  et la famille mangea de l’oie le week-end suivant .C'était Noël avant l'heure...

 

roti-.jpg


Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans souvenirs
commenter cet article
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 18:00

 

Bages 13

 

Nous arrivons à Bages. Le petit village de pêcheurs est situé au bord de la lagune qu'ici on appelle "étang de Bages" tout simplement. Les maisons sont frileusement serrées les unes contre les autres ...à moins que ce ne soit pour faire barrage au soleil lorsque la canicule est venue. Le village fut bâti au 11ème siècle.

 

 

Bages 10

 

La petite place si tranquille en cette saison devient très, très animée en pleine saison touristique.

 

 

Bages 01

 

Par la porte du cadran solaire nous apercevons les ruelles étroites  où l'on tente de garder la fraîcheur l'été.

 

 

Bages 02

 

Le cadran solaire fut offert au village par Louis XIII pour remercier les villageois d'avoir accueilli et soigné les soldats blessés au retour de la guerre d'Espagne.

 

Bages 04

 

 

 

Bages 03JPG

 

Insensiblement les ruelles nous amènent  en haut du village. De là nous avons une vue sur l'étang....

 

 

 

Bages 05

 

Ah bé non !  Pas l'escalier déjà...

 

 

 

Bages 08

 

Allons voir l'église du XIIIème siècle. Elle est tout en haut du village et culmine à 35m d'altitude au-dessus du niveau de la mer.

 

Bages 07

 

Pas génial pour les photos : elle est très sombre !

 

Bages 11

 

Nous avons descendu le bel escalier pour nous retrouver sur les bords du lac où des sentiers de promenade sont aménagés. Nous trouvons ça et là des barques de pêche.

 

Bages 09

 

C'est un paradis pour les véliplanchistes.

 

Bages

 

Des filets sonr accrochés aux pieux. Un petit  voilier passe assez vite, le vent souffle... Les moteurs sont interdits sur l'étang.

 

Bages 06JPG

 

Celui-là s'est aménagé une petite cabine sur sa barque .

 

Bages 14

 

En partant, nous voyons les flamants pas très roses...ne pas faire de bruit, ils sont très craintifs !

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans promenons-nous
commenter cet article
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 06:00

Nous voici de retour à la maison. Nos fleurs ont sorti leurs plus belles corolles pour nous accueillir !

 

roses 01

 

Des boutons pointus tendent le cou pour mieux nous voir ! ( je rêve pas un peu là ? )

 

 

 

rose rouge

 

Il y a celle qui s'entr'ouvre pour un gentil sourire...

 

 

rose 04

 

Et la belle épanouie qui éclate de joie à notre arrivée !

 

 

rose jaune

 

La petite jaune ne veut pas être de reste !

 

 

 

rose 06

 

La couleur de celle-là : j'adore !

 

 

 

rose 03

 

Attends, je me déploie me dit celle-ci ...

 

 

 

rose 02

 

Qui est la plus jolie ? m'a demandé cette autre .

 

 

 

rince bouteille

 

Je n'en reviens pas : même mon rince-bouteille boudeur ( depuis que l' Hom  avait entrepris de le tailler ! )  même lui nous a sorti ses couleurs éclatantes !

 

gruissan 16

 

En haie , ces plantes sont solides et peu exigeantes par chez nous.Il s'agit de troène de Californie,

ligustrum  ovalifolium de son nom"savant". Les bouquets de fleurettes sont très odorants.

 

 

 

myrthe

 

Notre myrthe rampante n'est pas en fleur...mais pistache s'y cache , attendant que nous la cherchions !

Elle joue à " je te vois mais me vois-tu ? "

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans actualité
commenter cet article
13 mai 2012 7 13 /05 /mai /2012 18:00

voeux-mimi-eden-250[1]

 

Blog en pause pour cause d'escapade...

En raison du rythme soutenu de la semaine nous n'emportons ni ordinateur ni I'pad...

Je n'aurai donc pas les moyens de vous lire pendant une semaine : vous me manquez déjà....

A  bientôt  les  filles....je vous raconterai      Bises

 

airpost.jpg

 

photos du net...mais c'est bien cet avion que nous prenons ...

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans actualité
commenter cet article
13 mai 2012 7 13 /05 /mai /2012 17:00

ferme sud mayenne 93283408738998971[1]

 

De son enfance , Paulette se souvient de séquences , par flashes , alors même qu’elle ne les a pas sollicités . Tout d’abord la grande cour de ferme , son portail en fer forgé avec à gauche la maisonnette plein pied où elle vivait avec ses parents et les dépendances dans le prolongement , au fond à droite la maison des propriétaires qui avait un étage et un grenier et tout droit le passage qui mène au verger . Le verger était un endroit magique : les fleurs , les fruits et le puits . Bien sûr la margelle s’était écroulée d’un côté et Paulette ne pouvait donc pas venir seule dans cette oasis de verdure . Les propriétaires ne faisaient plus aucune réparation depuis la mort de leur fils unique pendant la guerre 14-18 . C’est donc uniquement en compagnie de son père que la petite s’y rendait . Là , Victor lui apprenait à écouter les oiseaux et à les reconnaître . Lorsque c’était la saison , c’est en sa compagnie que Paulette allait se régaler de cerises , de prunes , de poires et de pommes cueillies et mangées sur place , sous l’arbre : un délice .  Des moments d'infini bonheur...

 

Verger_traditionnel-1-.jpg

 

La cour était pavée de cailloux irréguliers . Paulette commence à peine à marcher et hésite à s’engager sur ce terrain semé d’embûches «  Peux pas , y’a des cahoutes …( comprenez : cailloux ! ) Sa mère la gronde et lui ordonne de venir faire tout de suite un bisou à mémé-Joséphine ( c’est ainsi que se fait appeler la fermière ) Paulette s’avance lentement , se tord la cheville et tombe lourdement sur un caillou dont l’arête lui sectionne l’arcade sourcilière . Ce dont Paulette se souvient ( les récits de la voisine ont sûrement entretenu le souvenir...)ce sont des cris de Yvonne qui lui reprochait de ne lui créer que des ennuis ….bien des années  plus tard la cicatrice est toujours visible , à peine dissimulée par les sourcils.

 

545____-grande_1835-1-.jpg

 

Cet incident a marqué le début de la longue liste des "accrocs" de ma vie ...

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans souvenirs
commenter cet article
13 mai 2012 7 13 /05 /mai /2012 06:00

photo  du  net

boutefeu]

 

 

Oh bien sûr , à la maison , quand Victor revint lui raconter la décision qu'il avait prise, Yvonne ne prit pas la chose avec le sourire …mais quand elle comprit que grâce aux primes de nuit le salaire , payé à la quinzaine à l’époque, serait sensiblement le même que lorsque Victor était chef porion elle se contenta , pour la forme , de lui dire : «  Quand même , tout ça pour des étrangers qu’on ne connaît même pas !  » Pas une seule fois elle n’exprima un regret pour le vide laissé dans le lit conjugal .

Ce fut Paulette qui  demanda à son père ce que faisait le boutefeu . Victor expliqua qu’il partait vers les futures galeries avec à l’épaule un sac rempli de bâtons de dynamite

Quand il avait trouvé une belle veine de charbon , il perçait des trous à l’aide d’un marteau piqueur , farcissait la roche noire de dynamite , s’éloignait en déroulant les fils qui reliaient l’explosif au détonateur , vérifiait si personne ne traînait dans les parages et enfin appuyait sur la poignée du détonateur . Outre le bruit des explosions ( les mineurs ne portaient pas de protège-oreilles en ce temps – là ) ce qui était impressionnant d’après Victor , c’était l’épaisse poussière qui se dégageait pendant un long moment , poussière qui l’aveuglait mais aussi pénétrait insidieusement dans ses poumons . Ce travail d’ouverture de galerie , Victor devait le faire pratiquement toujours à plat ventre , en rampant sans une humidité chaude . Paulette ouvrait de grands yeux quand Victor lui racontait qu’il travaillait le plus souvent torse nu à cause de la température qui régnait sous terre . . Pour sa fille Victor était le dieu Vulcain ( sa nouvelle passion était la mythologie ! ) et le «  pain d’alouette  » avait encore plus le goût de l’aventure .

Lorsqu'il partait travailler  Vivtor emmenait son repas. Il n'était pas question pour lui de remonter à la surface pour manger. C'était donc au fond de la mine, assis en tailleur à même le sol qu'il se restaurait. Son frugal repas se composait d'un "briquet" : deux tartines l'une sur l'autre entre lesquelles il avait pris l'habitude de mettre du fromage blanc, c'était - disait-il - ce qui passait le mieux dans ces condirions . Je suppose que de nos jours les mineurs auraient dit un sandwich ! Pour boire il emmenait une gourde en métal dans laquelle il mettait de l'eau additionnée d'un filet de café pour le goût et la couleur. Les "briquets" étaient enveloppés dans une serviette de table et transportés dans une "musette" , petit sac de toile fermé par une cordelette coulissante. Victor emmenait toujours un petit briquet supplémentaire qui séjournait donc ses huit heures au fond de la mine. A son retour, je me précipitais pour avoir ce trésor revenu des entrailles de la terre . Pour moi ce pain avait un parfum d'aventure, d'inconnu...il s'était imprégné d'une odeur particulière liée à l'atmosphère chaude et humide ambiante, c'était le "pain d'alouette" !

A l'origine le "briquet" était la pause de 20mn , acquis social dû à Raoul Briquet, prise sur le temps de travail et donc payée, pour une collation.

 

briquet02-1-.jpgphoto du net.   En bas, à gauche, on aperçoit le "bidon" tout bosselé .

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans souvenirs
commenter cet article
12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 18:00

samana 05

 

Notre première rencontre avec un dominicain. Ce garçon fièrement juché sur son âne lui parle sans cesse...Il porte la machette utile pour sa récolte.

 

samana 03

 

Celui-là était fier de nous montrer sa récolte de noix de coco...quand un moucheron  lui est entré dans l'oeil !

 

 

samana 08

 

Celui-là transporte des végétaux enfermés dans des sacs. La récolte est bonne car deux chevaux sont nécessaires pour la transporter. 

 

samana 02

 

Beaucoup d'habitants de la presqu'île de Samana sont pêcheurs. Ils utilisent  de petites barques. Celle-ci a servi souvent !

 

samana 18

 

Il y a bien sûr les touristes et ce petit hollandais avait décidé de graver son passage sur le tronc du cocotier.

 

samana 19

 

De nombreux dominicains travaillent dans le complexe  touristique. Ici, dans l'un des nombreux restaurants.

 

samana 39

 

Lorsque nous arrivons vers 15h dans le petit village de Las Galeras  les boutiques sont encore fermées.  Comme c'est souvent le cas dans les îles, la sieste est une institution !

 

samana 42

 

Même le cabinet d'avocats est fermé !

 

samana 41

 

Celui-là n'a pas de boutique et installe son étal sur des tréteaux. 

 

samana 44

 

Le tour opérator local organise des visites du pays en quads. ...tous en file indienne !

 

samana 73

 

Les artistes peintres exposent. leurs oeuvres. Ces peintures sont souvent naïves .

 

 

samana 43

 

Voilà la représentation de la vie d'un marché : pas facile à ramener dans l'avion, vue la taille !

 

samana 46

 

Ah oui, je ne vous ai pas dit ?  C'était Noël...et sur la presqu'île de Samans le père Noël circule non pas en traîneau mais en quad ! Il est vrai aussi que celui-là était allemand !

Les dominicains sont  croyants  et des crèches vivantes sous des abris de feuilles de palmiers étaient  prêtes.

 

samana 64

 

Pour prendre LA  photo qui sera vendue à coup sûr,  la jeune  stagiaire n'a pas peur de mouiller le short !

 

 

samana 63

 

Voilà la provision de bananes qui arrive...

 

Samana 67

 

Poussant  une brouette qui  a beaucoup  vécu, celui-là va faire le plein...

 

 

 

samana 06

 

C'est notre dernier soir au paradis, nous quittons le restaurant du bord de plage...

 

samana 51

 

Pour retrouver le gros avion qui va nous ramener à Paris !  C'est un peu bon enfant là-bas, pour monter dans l'avion une fois la porte d'embarquement  franchie, tu marches entre les deux lignes rouges jusqu'à l'escalier  mobile.

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 06:00

Nous avons choisi de faire notre promenade le long des berges de la Robine. Oh ! surprise les iris jaunes se sont enfin décidé à fleurir ! Ceux là ne poussent que le long des cours d'eau et ont donc besoin de beaucoup d'humidité pour s'épanouir .

 

fleur-10.JPG

 

 

fleur 02

 

Nous sommes ensuite allés sur les hauts de Narbonne. Là, les genêts s'en donnaient à coeur joie :

 

fleur 04

 

 

fleur-08.JPG

 

bages01.JPG

 

Genêts devant l'étang de Bages. L'étang est une lagune.. Bages , que l'on aperçoit en arrière plan, est un joli village de pêcheurs.

 

fleur 05

 

Un muflier que l'on appelle aussi "gueule de loup " car si l'on pince les côtés de la fleur celle-ci s'ouvre comme une gueule.

 

fleur 07

 

Une plante que nous appelons ici le lilas espagnol...il se répand à la vitesse de la mauvaise herbe !

 

fleur 06

 

Cette plante existe en blanc, rose et rouge. Elle est aussi appelée "herbe de Jupiter " et c'est une valériane des jardins. Pas de problème avec elle, elle se contente de sols ingrats.

 

 

fleur 01

 

Des  pâquerettes de compétition...ou doit-on dire marguerites ?

 

fleur 03JPG

 

Et cette boule duveteuse devant laquelle il est difficile de ne pas se prendre pour Larousse et de dire

"je sème à tout vent "...La fleur de pissenlit  dont les akènes ou aigrettes s'envolent au moindre souffle de vent .

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans promenons-nous
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de lesvoyagesetmoi
  • : Aimer voyager c'est aussi aimer partager. Mais je voudrais aussi vous parler de mes coups de coeur ...
  • Contact

Hellocoton

a href="http://www.hellocoton.fr/mapage/petitgris" title="Suivez-moi sur sur Hellocoton">Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Petitgris sur Hellocoton

Recherche