Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 mai 2012 7 13 /05 /mai /2012 17:00

ferme sud mayenne 93283408738998971[1]

 

De son enfance , Paulette se souvient de séquences , par flashes , alors même qu’elle ne les a pas sollicités . Tout d’abord la grande cour de ferme , son portail en fer forgé avec à gauche la maisonnette plein pied où elle vivait avec ses parents et les dépendances dans le prolongement , au fond à droite la maison des propriétaires qui avait un étage et un grenier et tout droit le passage qui mène au verger . Le verger était un endroit magique : les fleurs , les fruits et le puits . Bien sûr la margelle s’était écroulée d’un côté et Paulette ne pouvait donc pas venir seule dans cette oasis de verdure . Les propriétaires ne faisaient plus aucune réparation depuis la mort de leur fils unique pendant la guerre 14-18 . C’est donc uniquement en compagnie de son père que la petite s’y rendait . Là , Victor lui apprenait à écouter les oiseaux et à les reconnaître . Lorsque c’était la saison , c’est en sa compagnie que Paulette allait se régaler de cerises , de prunes , de poires et de pommes cueillies et mangées sur place , sous l’arbre : un délice .  Des moments d'infini bonheur...

 

Verger_traditionnel-1-.jpg

 

La cour était pavée de cailloux irréguliers . Paulette commence à peine à marcher et hésite à s’engager sur ce terrain semé d’embûches «  Peux pas , y’a des cahoutes …( comprenez : cailloux ! ) Sa mère la gronde et lui ordonne de venir faire tout de suite un bisou à mémé-Joséphine ( c’est ainsi que se fait appeler la fermière ) Paulette s’avance lentement , se tord la cheville et tombe lourdement sur un caillou dont l’arête lui sectionne l’arcade sourcilière . Ce dont Paulette se souvient ( les récits de la voisine ont sûrement entretenu le souvenir...)ce sont des cris de Yvonne qui lui reprochait de ne lui créer que des ennuis ….bien des années  plus tard la cicatrice est toujours visible , à peine dissimulée par les sourcils.

 

545____-grande_1835-1-.jpg

 

Cet incident a marqué le début de la longue liste des "accrocs" de ma vie ...

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans souvenirs
commenter cet article
13 mai 2012 7 13 /05 /mai /2012 06:00

photo  du  net

boutefeu]

 

 

Oh bien sûr , à la maison , quand Victor revint lui raconter la décision qu'il avait prise, Yvonne ne prit pas la chose avec le sourire …mais quand elle comprit que grâce aux primes de nuit le salaire , payé à la quinzaine à l’époque, serait sensiblement le même que lorsque Victor était chef porion elle se contenta , pour la forme , de lui dire : «  Quand même , tout ça pour des étrangers qu’on ne connaît même pas !  » Pas une seule fois elle n’exprima un regret pour le vide laissé dans le lit conjugal .

Ce fut Paulette qui  demanda à son père ce que faisait le boutefeu . Victor expliqua qu’il partait vers les futures galeries avec à l’épaule un sac rempli de bâtons de dynamite

Quand il avait trouvé une belle veine de charbon , il perçait des trous à l’aide d’un marteau piqueur , farcissait la roche noire de dynamite , s’éloignait en déroulant les fils qui reliaient l’explosif au détonateur , vérifiait si personne ne traînait dans les parages et enfin appuyait sur la poignée du détonateur . Outre le bruit des explosions ( les mineurs ne portaient pas de protège-oreilles en ce temps – là ) ce qui était impressionnant d’après Victor , c’était l’épaisse poussière qui se dégageait pendant un long moment , poussière qui l’aveuglait mais aussi pénétrait insidieusement dans ses poumons . Ce travail d’ouverture de galerie , Victor devait le faire pratiquement toujours à plat ventre , en rampant sans une humidité chaude . Paulette ouvrait de grands yeux quand Victor lui racontait qu’il travaillait le plus souvent torse nu à cause de la température qui régnait sous terre . . Pour sa fille Victor était le dieu Vulcain ( sa nouvelle passion était la mythologie ! ) et le «  pain d’alouette  » avait encore plus le goût de l’aventure .

Lorsqu'il partait travailler  Vivtor emmenait son repas. Il n'était pas question pour lui de remonter à la surface pour manger. C'était donc au fond de la mine, assis en tailleur à même le sol qu'il se restaurait. Son frugal repas se composait d'un "briquet" : deux tartines l'une sur l'autre entre lesquelles il avait pris l'habitude de mettre du fromage blanc, c'était - disait-il - ce qui passait le mieux dans ces condirions . Je suppose que de nos jours les mineurs auraient dit un sandwich ! Pour boire il emmenait une gourde en métal dans laquelle il mettait de l'eau additionnée d'un filet de café pour le goût et la couleur. Les "briquets" étaient enveloppés dans une serviette de table et transportés dans une "musette" , petit sac de toile fermé par une cordelette coulissante. Victor emmenait toujours un petit briquet supplémentaire qui séjournait donc ses huit heures au fond de la mine. A son retour, je me précipitais pour avoir ce trésor revenu des entrailles de la terre . Pour moi ce pain avait un parfum d'aventure, d'inconnu...il s'était imprégné d'une odeur particulière liée à l'atmosphère chaude et humide ambiante, c'était le "pain d'alouette" !

A l'origine le "briquet" était la pause de 20mn , acquis social dû à Raoul Briquet, prise sur le temps de travail et donc payée, pour une collation.

 

briquet02-1-.jpgphoto du net.   En bas, à gauche, on aperçoit le "bidon" tout bosselé .

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans souvenirs
commenter cet article
12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 18:00

samana 05

 

Notre première rencontre avec un dominicain. Ce garçon fièrement juché sur son âne lui parle sans cesse...Il porte la machette utile pour sa récolte.

 

samana 03

 

Celui-là était fier de nous montrer sa récolte de noix de coco...quand un moucheron  lui est entré dans l'oeil !

 

 

samana 08

 

Celui-là transporte des végétaux enfermés dans des sacs. La récolte est bonne car deux chevaux sont nécessaires pour la transporter. 

 

samana 02

 

Beaucoup d'habitants de la presqu'île de Samana sont pêcheurs. Ils utilisent  de petites barques. Celle-ci a servi souvent !

 

samana 18

 

Il y a bien sûr les touristes et ce petit hollandais avait décidé de graver son passage sur le tronc du cocotier.

 

samana 19

 

De nombreux dominicains travaillent dans le complexe  touristique. Ici, dans l'un des nombreux restaurants.

 

samana 39

 

Lorsque nous arrivons vers 15h dans le petit village de Las Galeras  les boutiques sont encore fermées.  Comme c'est souvent le cas dans les îles, la sieste est une institution !

 

samana 42

 

Même le cabinet d'avocats est fermé !

 

samana 41

 

Celui-là n'a pas de boutique et installe son étal sur des tréteaux. 

 

samana 44

 

Le tour opérator local organise des visites du pays en quads. ...tous en file indienne !

 

samana 73

 

Les artistes peintres exposent. leurs oeuvres. Ces peintures sont souvent naïves .

 

 

samana 43

 

Voilà la représentation de la vie d'un marché : pas facile à ramener dans l'avion, vue la taille !

 

samana 46

 

Ah oui, je ne vous ai pas dit ?  C'était Noël...et sur la presqu'île de Samans le père Noël circule non pas en traîneau mais en quad ! Il est vrai aussi que celui-là était allemand !

Les dominicains sont  croyants  et des crèches vivantes sous des abris de feuilles de palmiers étaient  prêtes.

 

samana 64

 

Pour prendre LA  photo qui sera vendue à coup sûr,  la jeune  stagiaire n'a pas peur de mouiller le short !

 

 

samana 63

 

Voilà la provision de bananes qui arrive...

 

Samana 67

 

Poussant  une brouette qui  a beaucoup  vécu, celui-là va faire le plein...

 

 

 

samana 06

 

C'est notre dernier soir au paradis, nous quittons le restaurant du bord de plage...

 

samana 51

 

Pour retrouver le gros avion qui va nous ramener à Paris !  C'est un peu bon enfant là-bas, pour monter dans l'avion une fois la porte d'embarquement  franchie, tu marches entre les deux lignes rouges jusqu'à l'escalier  mobile.

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 06:00

Nous avons choisi de faire notre promenade le long des berges de la Robine. Oh ! surprise les iris jaunes se sont enfin décidé à fleurir ! Ceux là ne poussent que le long des cours d'eau et ont donc besoin de beaucoup d'humidité pour s'épanouir .

 

fleur-10.JPG

 

 

fleur 02

 

Nous sommes ensuite allés sur les hauts de Narbonne. Là, les genêts s'en donnaient à coeur joie :

 

fleur 04

 

 

fleur-08.JPG

 

bages01.JPG

 

Genêts devant l'étang de Bages. L'étang est une lagune.. Bages , que l'on aperçoit en arrière plan, est un joli village de pêcheurs.

 

fleur 05

 

Un muflier que l'on appelle aussi "gueule de loup " car si l'on pince les côtés de la fleur celle-ci s'ouvre comme une gueule.

 

fleur 07

 

Une plante que nous appelons ici le lilas espagnol...il se répand à la vitesse de la mauvaise herbe !

 

fleur 06

 

Cette plante existe en blanc, rose et rouge. Elle est aussi appelée "herbe de Jupiter " et c'est une valériane des jardins. Pas de problème avec elle, elle se contente de sols ingrats.

 

 

fleur 01

 

Des  pâquerettes de compétition...ou doit-on dire marguerites ?

 

fleur 03JPG

 

Et cette boule duveteuse devant laquelle il est difficile de ne pas se prendre pour Larousse et de dire

"je sème à tout vent "...La fleur de pissenlit  dont les akènes ou aigrettes s'envolent au moindre souffle de vent .

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans promenons-nous
commenter cet article
11 mai 2012 5 11 /05 /mai /2012 18:00

samana 25

 

Le roi incontesté de ces îles est l'hibiscus. Les femmes de chambre en cueillent pour décorer notre oreiller lorsque la chambre est en ordre. Le rouge vif est l'un des plus jolis.

 

samana 26

 

Cette fleur  était brillante ......pas comme nous  lol  j'ignore son nom !

 

 

samana 15

 

Joli  bouquet  mais attention...

 

samana 82

 

Les épines sont dures et très piquantes ....que les fleurs soient rouges  ou  roses !

 

samana 30

 

Encore une belle fleur...de là-bas  lol

 

samana 31JPG

 

Celle-là nous est  apparue ...appartenir à la famille des liserons...

 

samana 36

 

Ah ! du chèvrefeuille  odorant !

 

 

 

samana 29

 

link   Cette plante a des feuilles sensibles  : au toucher, elles se rétractent !  De quoi passer un bon moment !

 

 

 

samana 57

 

Les fruits de cette variété de palmier poussent essentiellement  au milieu  du tronc. Non comestibles car irritants.

 

samana 81

 

 

samana 58

 

Cette plante agite ses longs châtons rouges au vent.

 

 

samana 59

 

Ces jolies petites fleurs poussaient sur des haies taillées en bordures  des  sentiers .

 

 

samana 61

 

De petits fruits verts...

 

Samana 65

 

Pas de doute : un régime de bananes  en préparation !

 

 

 

samana 11

 

Ce fruit , nous l'avions surnommé la pomme de terre volante !

 

 

 

samana 27

 

Nous ne sommes pas tout à fait nuls :  la noix de coco, nous connaissons !

 

Notre grand regret  fut de n'avoir trouvé personne qui puisse nous renseigner...nous sommes donc rentrés avec des formes et des couleurs plein la tête...mais pas beaucoup de nom à mettre dessus !

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
11 mai 2012 5 11 /05 /mai /2012 06:00

 

 

Lorsque je pus enfin aller au collège après 4 années de CM2,  à 11km de chez moi , j'ai découvert   l'usage du cahier de textes , les nombreux professeurs, les matières nouvelles à étudier et surtout  le sport et LE professeur de sport ! professeur-de-gymnastique-t4376-1-.jpg( dessin du net  )

 

Dans la liste des  fournitures obligatoires il y avait le short de sport !  Ma mère était contre ! Mais elle n'osait pas m'envoyer sans le nécessaire...elle chercha donc un compromis et le trouva.

Dans une friperie, elle trouva un short -bermuda qu'elle jugea convenable pour sa fille...et son porte-monnaie.

Sur la couleur : rien à dire, il était bleu-jean , parfait.

C'est lors de l'essayage que les choses se corsèrent : on pouvait en mettre facilement deux comme moi à l'intérieur ! Pas de souci ma mère savait coudre. ...hélas !

Elle acheta de l'élastique  qu'elle passa au niveau de la ceinture. Le short tenait c'est sûr ! Mais je lui fis timidement remarquer  que les jambes du bermuda baillaient et que lors des excercices je risquais de montrer le haut des jambes, voire ma culotte !  Pas de souci : il lui restait de l'élastique, elle en passa au bas des jambes du short et le tour était joué !

Lors de la première leçon de sport, le professeur nous envoya dans les vestiaires et chacune se changea. J'étais noyée dans la masse , tout allait bien !  Puis le professeur nous fit prendre nos distances  et se disposai  à faire connaissance avec sa classe  quand un formidable éclat de rire des mes camarades fit diversion.  Celle qui était placée derrière moi venait de découvrir  mon short à élastiques.

Je vous explique :  si les extrémités étaient resserrées, la largeur était toujours là ...si bien que je portais un short bouffant  qui me donnait l'allure de nos premiers rois de France...ou plutôt du fou du roi !

Pas question d'en changer, ma mère ne voulut rien entendre, les filles finirent par s'habituer,  le prof aussi !

Trois ans plus tard j'entrai en 3ème. Les choses sérieuses allaient commencer en sport car il y avait des épreuves pour le BEPC !  Euh,  j'avais toujours le même short ! Déjà qu'il n'était pas neuf à l'achat , il commençait à être élimé !

Pour l'épreuve du grimper de corde, il s'agissait d'aller taper sur un noeud placé tout en haut , contre le plafond de la salle.  Or, en fait de noeud, mes pieds ne décollaient pas de celui du bas, au départ de la corde !

Un jour le prof , à bout de nerfs,  eut une idée de génie : " Je vais t'attraper par le bas de ton short et te propulser tellement fort que tu vas le toucher ce maudit noeud du haut ! "

Là, avec la rapidité de l'éclair, je me suis imaginé  le short élimé restant dans les mains du prof, et moi...et moi...la honte !  Mue par un instinct de conservation et une pudeur  maladive, je me suis arrachée du noeud du bas  et suis arrivée je ne sais comment à toucher le plafond au lieu du noeud !

C'est comme cela  que j'ai eu 20 / 20 à l'épreuve de grimper de corde du BEPC : grâce à ce short royal !

Ce même short, j'ai dû le traîner pendant mes années d'internat et lorsque le jury  de l'épreuve de l'enchaînement  des  mouvements  imposés au baccalauréat  me vit arriver ainsi accoutrée ils eurent du mal à retenir leur rire. Je n'en n'avais plus cure et mis un point d'honneur à exécuter mon numéro avec une belle rigueur dans la correction des mouvements . J'ai ce jour-là décroché un 18 / 20 au bac sport....  comme quoi,  si l'habit ne fait pas le moine, le short fait la sportive !

 

gymnastique-1-.gif( dessin du net )

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans souvenirs
commenter cet article
10 mai 2012 4 10 /05 /mai /2012 18:00

link  

sur la vidéo des balades à Samana nous n'y sommes pas; si les personnes se reconnaissant ne sont pas d'accord, qu'elles me le disent, je l'enlèverai de suite.

 

samana 16

 

Commençons par celui que vous connaissez à présent : le héron blanc qui nous laissait hamorcer pour lui !

 

samana 75

 

Les milliers de poissons affamés que les employés des cuisines  venaient  nourrir.

 

samana 33

 

Les tortues qui, lorsqu'elles sont fatiguées de nager avec les poissons, viennent prendre le soleil sur les berges.

 

samana 69

 

Pour celles-là, la devise est toujours plus haut !

 

samana 10

 

Les poules d'eau y étaient très nombreuses aussi.

 

samana 32

 

Et les oies...toute une basse-cour me direz-vous ? samana 66

 

Vous ne croyez pas si bien dire !

 

samana 20

 

Voilà Chanteclerc, celui qui venait joyeusement nous dire le matin que le soleil était levé...grrrr

 

samana 13

 

Le pivert en habit rayé qui tapait toute la journée sur le tronc des cocotiers...y a-t-il un ver ?

 

samana 22

 

Les bécasseaux qui cherchaient activement...en surveillant la montée de l'eau !

 

samana 70

 

Celui-là ne m'a pas dit son nom...

 

samana 55

 

Des tourtereaux ébouriffés

 

samana 28

 

Pas farouche...mais pas facile...

 

samana 37

 

Pas très loin de chez nous , un élevage de chevaux . Chaque jour nous  assistons au bain de mer des bêtes.

D'abord un peu de marche ...

 

samana 71

 

Et ensuite les ablutions et les jeux que les bêtes semblent apprécier beaucoup .

 

samana 72

 

Les chiens du village ne sont pas en reste !

 

samana 50

 

Fraîchement sortie de l'océan, cette pieuvre, ou poulpe, fait le bonheur du jeune pêcheur qui la destine au restaurant.

 

samana 12

 

Les jeunes pêcheurs cherchent aussi les beaux coquillages qui eux prennent la direction des magasins de souvenirs.

 

samana 45

 

Au-dessus de nos têtes, des aigles tournoient chaque jour ...mais ne descendent jamais.

 

samana 62

 

De petits papillons zèbres à rayures jaunes et noires vont de plantes en plantes.

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
10 mai 2012 4 10 /05 /mai /2012 09:00

jeu écriture

 

Un square  boisé dont les troncs laissent deviner une blanche construction dans le lointain.  Le soleil met des reflets dans le vert des feuillages. A même le sol, des étagères lourdes de livres sont posées  sur le trottoir. A l'ombre, sur la chaussée, deux tabourets. L'un est vide, l'autre occupé par un homme assis. De dos, nous apercevons les jambes croisées et un bras, main pendante. L'atmosphère est douce, sereine , calme...trop calme. Cet homme se dit : " Mais qu'est-ce que je fais là ? Si seulement je savais lire ..."


 

link  blog de Chouyo  : http:// www.chouyosworld.com

 

 

link  blog de A mille mains : amillemains. wordpress.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans actualité
commenter cet article
10 mai 2012 4 10 /05 /mai /2012 06:00

gruissan-01.JPG

 

Nous profitons que le ciel est bleu pour aller nous promener du côté du port de plaisance de Gruissan.

 

gruissan 02

 

Le vent a faibli et ride à peine la surface de l'eau. Beaucoup de bateaux de plaisance sont là. Il y a ceux qui restent à l'année et ceux qui reviennent. Sur la route nous croisons souvent des remorques qui amènent des bateaux de taille très variable.

 

gruissan 03

 

Le long des quais les palmiers qui faisaient la fierté de la ville sont dans un triste état après l'hiver que nous venons d'avoir. Ils attendent le "toilettage" !

 

gruissan 04

 

Partout la même désolation !

 

gruissan 12

 

Ce géant, si haut, si fier...n'est plus que l'ombre de lui-même.

 

gruissan 05

 

La capitainerie veille sur le va et vient des bateaux  du port.

 

gruissan 06

 

Les bassins de mouillage sont nombreux.

 

gruissan 07

 

Ce club fut florissant. Je me souviens du retour des pêcheurs et de la pesée des géants des mers...mais avec les nouvelles normes, quel sera l'avenir du club ?

 

gruissan 08

 

Encore un autre bassin...avez-vous pensé à compter les bateaux...moi non, j'ai renoncé !  

 

gruissan 09

 

Certains appartements ont leur bateau attaché devant chez eux. Une marina en quelque sorte !

 

gruissan 11

 

Au loin on aperçoit la passerelle qui permet d'accéder à l'autre rive.

 

gruissan 13

 

Sur la place où se trouvent les principaux restaurants et glaciers, d'étranges menhirs de granit striés.

 

gruissan 14

 

En ce début de saison les moules sont à l'honneur...mais il y a tous les poissons de Méditerranée et les crustacés...

 

gruissan 17

 

Dernier regard vers la marina

 

gruissan 18

 

Petit signe d'adieu à l'équipe de sauveteurs en mer toujours sur le qui-vive. Il y a plusieurs bateaux de sauvetage à Gruissan, ici c'est le " Notre Dame des Auzils ".

 

gruissan 15

 

En revenant nous passons devant les espaces verts plantés de pins . L'été cet endroit fait le bonheur des touristes qui viennent y pique-niquer , faire la sieste à l'ombre...

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans promenons-nous
commenter cet article
9 mai 2012 3 09 /05 /mai /2012 18:00

Samana 01

 

Nous sommes arrivés à la presqu'île de Samana  en République Dominicaine.

Température extérieure 28°; cocotiers , sable fin, océan Atlantique calme, ciel bleu :

c'est parti pour 15 jours de paradis !

 

samana 03A

 

Le calme des grands espaces...

 

samana 04

 

Mais que se passe-t-il , l'océan semble s'agiter...

 

samana 07

 

Pas d'erreur :  c'est une averse tropicale !  Tous aux abris !!!

 

samana 09

 

La pluie  a  cessé  mais le ciel semble toujours vouloir toucher l'océan...

 

samana 14

 

Peu après, le soleil est déjà revenu...il ne reste que les sentiers  détrempés qui se souviennent du déluge !

 

samana 21

 

La nature lavée paraît plus verte.  Au fond, nos chambres...

 

samana 24

 

Je vous fais visiter...avant que nous n'y mettions le bazar !

 

samana 25

 

L'océan  s'est calmé  et la hutte du gardien a tenu bon !

 

samana 47

 

La pelouse sature  et dans nos "crocks" nous risquons de faire floc-floc !

 

samana 48JPG

 

L'allée  des villas est praticable sans souci  : visitons !

 

samana 49

 

Du côté du village,  le ciel reste menaçant...nous irons un autre jour...

 

samana 53

 

De l'autre côté du parc, l'autre paillotte est elle aussi encore debout !  Pas si terrible après tout  une averse tropicale..

 

samana 60

 

L'eau des petits étangs paraît troublée....je vous présenterai  ses petits habitants un autre jour.

 

samana 23

 

En face de nous une petite île déserte ça vous dit ? Pas de problème : les habitants du village se proposent de vous y mener en barque et de venir vous y rechercher le soir. Prière de ne pas oublier le pique-nique !

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article