Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 06:00

Vous le savez, je vis entourée de vignes.

Jusqu'à aujourd'hui, le paysage était pareil à un champ de pieux tordus.

 

vigne nue

 

Les ceps ressemblent à des moignons.  En effet une pré-taille se fait à la Toussaint et la taille définitive doit être finie le plus souvent pour le premier avril.

 

vigne cep nu

 

En avril arrive la montée de la sève et pour peu que le soleil darde ses rayons, la vigne commence à se tacher de vert.

 

vigne feuilles2

 

J'adore le vert tendre des premières feuilles. Elles fonceront ensuite ...cela risque d'aller très vite si le beau temps est là !

 

vignes feuilles

 

A terre, la couleur s'installe aussi sous la forme de petits pissenlits et de mignonnes fleurettes roses.

 

vignes plantes

 

Si tout cela n'est pas le signe que le printemps est là !!!

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans actualité
commenter cet article
8 avril 2012 7 08 /04 /avril /2012 18:00

 

Ce matin-là le guide avait décidé de nous emmener à Sarnath, un haut lieu du bouddhisme. 

C'est en effet  dans cette ville, sous l'arbre de la Bodhi, que le prince Siddharta a atteint l'illumination avant de s'appeler Bouddha. C'est à Sarnath qu'il restait pendant la période des moussons pendant laquelle il ne se déplaçait pas.

Un petit  monument construit sous l'arbre de la Bodhi reproduit par écrit le premier sermon de Bouddha

 

Asnat-04.jpg

 

La scène de ce sermon devant ses cinq premiers disciples a été reconstituée.

 

Asnat 02

 

Les cendres de Bouddha seraient enterrées sous le Dhamek Stupa. Celui-ci mesure 35m de haut pour un diamètre de 25 ou 30m à la base.

 

Asnat 05

 

Les fidèles tournent autour du Stupa en psalmodiant .Pour acheter leur salut spirituel ils collent de petites feuilles d'or sur le stupa  ( à hauteur de la tête des personnages )...dans un jour lointain les briques seront peut-être toutes recouvertes ?

 

Asnat 03

 

Sarnath est un immense champ de fouilles , les restes d'un monatère ont été découverts ainsi que des bâtiments construits aux environs du règne d'Akbar.

 

Asnat 07

 

Les femmes y travaillent, tamisant la terre, portant les briques...

 

Asnat 08]

 

Dans une mosquée moderne un bouddha d'or

 

image007[1]

 

 

Un bas-relief représente les sept  vies de Bouddha

 

Asnat 01

 

Un musée archéologique contient les trésors retrouvés sur le site...mais les photos sont interdites.

 

Asnat 06

 

Nous avons ensuite fait nos adieux à notre guide...qui aurait voulu nous emmener le lendemain matin dans son village natal...mais ses supérieurs ont refusé !!!

Le lendemain nous avons donc eu matinée libre avant de prendre l'avion pour New Delhi. A  notre arrivée un représentant de l'agence nous fit savoir - en anglais- qu'il restait avec nous pour le dîner d'adieu et l'aéroport. Pendant que nous roulions il nous....enfin il me donnait des renseignements que je traduisais ensuite aux 9 membres du groupe. Par exemple il me désigna une camionnette qui avait un paquet doré de ficelé sur sa galerie : " un défunt " , après traduction l'Hom cru bon de demander pourquoi mettre un mort dans une couverture de survie ? ...

Il nous montra un bâtiment léprosé avec au-dessus de la porte une planche qui s'était détachée et pendouillait au seul clou restant : c'était l'hôpital ! Un du groupe aussitôt déclara " plutôt crever" Je dus traduire et il s'empressa de me dire que pour les riches et les touristes il y avait un hôpital ultra moderne et chic...ah bien, chic alors ! Arrivés à un rond point il y avait ,allongé sur l'herbe centrale , un homme qui semblait au plus mal. Je demandais pourquoi personne ne lui venait en aide et il m'expliqua que ces pauvres gens, sentant leur fin proche, venaient agonir en public pour être sûr d'être incinéré afin d'avoir le salut de leur âme.

Lorsque nous fûmes arrivés dans les locaux de notre repas d'adieu,  il y avait foule dans le hall,qui semblait attendre quelqu'un ou quelque chose. Tout à coup nous voyons arriver ces chevaux superbement harnachés...

 

Marie-00.jpg

 

Et là nous sûmes enfin : il s'agissait d'un mariage. En l'occurence c'était un très grand mariage. Le représentant de l'agence nous expliqua que la mariée était déjà arrivée et était en train d 'être préparée par les femmes à l'abri des regards. Lorsqu'elle apparut, elle était entièrement voilée...

Mais notre ami hindou avait l'air surpris de notre ignorance ..et je lui ai aconté comment le guide nous avait ignoré et privé de renseignements. Il nous emmena alors dans une salle et, après avoir téléphoné à ses supérieurs, nous demanda l'autorisation de faire venir  le "grand chef" . Mais avec plaisir...même si pour ce faire nous avons loupé le spectacle de chants et danses à la Bollywood.

En l'attendant il demanda que l'on lui écrive un rapport détaillé de notre circuit, de nos griefs et de ce qui nous avait manqué. Bon, c'est qui qui va écrire ? Ne riez pas, dans ces cas-là c'est toujours pour ma pomme ! ( même le syndic de copropriété de Narbonne plage m'avait désignée comme  secrétaire pour écrire tous les comptes rendus des AG )

J'ai obtenu de l'écrire en français, ils feraient traduire. Il y en avait un paquet ! Je finissais à peine quand le grand patron est arrivé. Re-belote, je lui raconte brièvement ( because en anglais ) tout ce qui nous avait manqué, le mépris total de ce monsieur envers les roturiers que nous étions, de la situation dangereuse dans laquelle il nous avait mis en nous abandonnant  pour une longue journée avec deux hindous qui ne nous comprenaient pas.... Il se dit outré d'une telle attitude et nous donne sa parole d'homme que nous aurions des nouvelles à notre retour en France.

Le retour fut bon...et peu de temps après nous recevions un chéque de rembousement  du vol Varanasi:/ Kathmandou et  un chéque de remboursement  concernant  les frais de ce non-guide ...l'aristocrate n'a donc pas été payé !

 

On ne revient jamais pareil d'un séjour dans ce pays ! Les contrastes sont puissants entre la magnificence des palais et  certaines conditions de vie, certaines coutumes aussi peuvent choquer les occidentaux que nous sommes...alors qu'elles sont admises là-bas comme naturelles. Il faut accepter et s'en souvenir  TOUJOURS !!!

Une dernière avant de quitter l'Inde : sur les bords du Gange un jeune vendeur de souvenirs revenait sans cesse à la charge en disant " bonjour je m'appelle lâche-moi les baskets" Nous avons fini par lui demander qui lui avait donné ce nom " c'est les français de la semaine passée"...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
8 avril 2012 7 08 /04 /avril /2012 07:00

 

Je vous offre ces quelques oeufs... virtuels

 

oeufs-paques[1]

 

Les préférez-vous à plein panier ?

 

panierpaques[1]

 

Moi, j'ai un faible pour celui de Fabergé !

 

oeuf-faberge[1]

 

D'accord, j'arrête de rêver et je cours chez le chocolatier :

 

vitrinedepaques2[1]

 

J O Y E U S E S   P Â Q U E S   à  toutes !  Bises

 

oeuf13 sm[1]

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans actualité
commenter cet article
8 avril 2012 7 08 /04 /avril /2012 06:15

Puisque c'est Pâques, je vous raconte une histoire de poussins :  il était une fois, il y a des années de cela ...

 

 

poussin 02]

poussin 01]

 

Je suis  fille unique et durant les vacances scolaires les journées étaient vides ! Un jour que la voisine était venue emprunter des épices, je profitai  que ma mère était occupée pour m'aventurer dans ce qui me semblait être un Eden : le verger qui m'était défendu ! Ohhhh... la poule rousse est justement en train de promener ses poussins ! Qu'ils sont mignons : de vraies peluches sur pattes !

 

famille]

 

Qu'est-ce qui m'a poussé ? Mon manque de jouets bien sûr  mais aussi le besoin de câliner quelque chose... me voilà qui me mets à les suivre, à me rapprocher avec l'intention évidente d'un saisir un dans mes petites mains. ...mais mère poule se retourne et comprend la situation !  Aussitôt elle enfle son plumage et  de toute la vitesse de ses petites pattes fonce sur moi cou tendu, bec en avant ! Pas besoin de traduction, j'ai compris que les intentions de la poule sont belliqueuses . 

 

poule

 

Je commence à courir...la poule se rapproche...je grimpe alors sur l'appui  de la  fenêtre de la chambre de mes parents qui donne sur l'arrière, sur le verger. Impossible d'aller plus loin car la dite fenêtre est garnie de solides barreaux de fer assez rapprochés ! Je rentre la tête dans les épaules quand je sens la poule atterrir sur mon dos et commencer à me marteler la tête à coups de bec. Pour échapper aux coups, j'enfonce la tête qui finit par passer entre les barreaux !

Coincée, je gesticule tant et si bien que la poule redescend et emmène sa progéniture plus loin en gloussant encore de colère. Soulagée, je respire et entreprend de me ressortir la tête. Pas facile, voire carrément impossible même en me décollant les oreilles. Je n'ai plus qu'une solution : appeler ma mère ...au risque de prendre une belle fessée pour avoir bravé l'interdiction, mais tant pis!. Je crie, je hurle...personne ne vient !  Ce n'est que bien plus tard , au retour de mon père, qu'ils cherchent la petite . Ils me retrouvent, le visage violacé entre les barreaux. Mon père a tordu deux barreaux avec un pied de biche pour les écarter tandis que ma mère, depuis l'intérieur de la chambre, m'appuyait sur la figure au risque de m'écraser le nez à tout jamais.

Je n'ai pas échappé à la fessée mais j'ai abandonné mon rêve de câliner des poussins !

 

Depuis, les temps ont bien changé pour les poules, ce ne sont plus les mêmes qui sont derrière les barreaux !

 

poules en cage]

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans souvenirs
commenter cet article
7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 18:00

Notre petit guide préféré, tout habillé de neuf, nous conduisit d'abord dans un superbe hôtel où le personnel était chargé de nous faire oublier notre déconvenue ! L'Hom avait allumé la télé et sur TV 5 monde...je vois les échauffourées à Kathmandou ! Ciel, si mon fils voit ça ! Il a notre planing de voyage...vite je saute sur mon téléphone..lignes saturées : tu m'étonnes ! J'essaie avec le téléphone de la chambre : pareil ! Je descends à l'accueil et raconte mon angoisse. Le réceptionniste appelle alors avec le sien : rien à faire...il appelle alors une dame qui sort d'un bureau pour m'y faire entrer. Pourquoi avec CE téléphone il n'y eut aucun problème...mystère, mais je pus laisser un message sur le répondeur des enfants, ils l'auraient en rentrant du travail . ( ils avaient en effet vu les infos pendant la pause de midi me diront-ils ensuite) Je remercie chaleureusement le personnel de la réception et me prépare le coeur léger à cette extension ...sur place !

Pour nous occuper le guide nous proposa une visite de la ville "profonde". Nous avons vu les innombrables temples souvent dédiés à Shiva. Celui-ci avait un dôme pointu très travaillé :

 

Ext 06

 

Nous sommes aussi passés autour du temple de Vishvanatha, datant du Xème siècle, l'accès est interdit aux non-hindous. Il est aussi appelé le "temple d'or" !

 

Ext 05

 

Après le dîner le guide vint nous reprendre pour une visite de nuit. Les petites rues ( ruelles ) pratiquent alors le commerce intensif ! Alors que nous déambulions dans cette foule, dans une ruelle particulièrement étroite nous vîmes arriver notre ex-guide & family...Il avait eu un mouvement de recul puis nous nous sommes croisés, nous tout sourire et lui ahuri de nous voir encore dehors à cette heure ...

 

Ext 07

 

La proposition suivante du guide souleva l'enthousiasme : une nouvelle croisière sur le Gange !

C'est ainsi que nous avons assisté à la purification des défunts avec l'eau du Gange, juste avant l'incinération.

 

Ext 01

 

Nous avons vu les imposants bûchers, plus le défunt est riche et important plus le bûcher est haut. Les plus riches ont  aussi une qualité de bois supérieure. Nous avons aussi vu ce qui se passe quand le bûcher est consumé, des employés armés de balais poussent les cendres dans le Gange et ré-empilent les bûches pour le suivant ! Les incinérations se font à la chaîne...nous les avons vus de nos yeux vus depuis le milieu du fleuve...mais vous ne verrez aucune photo car par respect le guide nous avait demandé de ranger les appareils photo. J'ai d'ailleurs lu que la loi indienne l'interdit.

La barque nous a ensuite ramenés vers les temples où les prêtres  ( ou bonzes )s'adonnent à la fête des lumières.

 

Ext 08

 

C'est très heureux que nous avons regagné nos chambres.

Le Lendemain le guide nous a amené à Jaunpur pour visiter la forteresse.

 

Jaun01]

 

A l'intérieur nous découvrons les espaces verts et la mosquéeExt 03

 

Le  hammamExt 02

 

que nous l'avons visité de l'intérieur : tout y était prévu, nous n'avons rien inventé !Ext 04

 

A la sortie du fort,  nous sommes allés sur le pont de Jaunpur : il a le même principe que le Rialto de Venise ou le Ponte Vecchio de Florence, des boutiques sont installées tout le long du pont.

 

Jaun02]

 

Nous avons ensuite visité une très ancienne mosquée. L'imam , heureux d'avoir des visiteurs, nous en a montré les moindres recoins ( le guide servait d'interprète ) et il aurait voulu nous garder encore...Le guide a dû lui dire que nous étions attendus pour le dîner !

 

Mosqué 01

 

 

 Alors là je peux vous dire que cette extension improvisée nous plaît beaucoup !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 16:38

 

iris

 

Bordant les routes , protégés par un mur, les iris sauvages égaient nos petites promenades.

Sauvages aussi, les iris jaunes poussent les pieds dans l'eau des rus ou au bord du canal...mais ils n'ont encore aucune fleur !

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans actualité
commenter cet article
7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 06:00

Bérénice[1]

 

 

Dans le sud nous avons découvert la cueillette des asperges sauvages. Elles sont vertes et toutes minces, elles adorent pousser au milieu des ronciers et la cueillette se fait aux alentours de février selon les caprices du temps. Où les trouver ? Le plus souvent dans la garrigue . Mais les autochtones se gardent leurs endroits secrets...pour ne pas se les faire "piquer" ! Nous avons été mis au secret par une spécialiste des asperges sauvages...parce que nous lui avions montré un coin à champignons !

De bon matin donc, nous voilà partis, l'Hom et moi accompagnés de Bérénice toute frétillante. J'étais vêtue d'un vieux jogging qui ne craignait plus rien et avais emporté mes gants de jardinage...pour les ronces !

Sur place, personne en vue. L'Hom décide de libérer Bérénice de sa laisse...j'ai le coeur serré, c'est la première fois ! Mais elle, craignant sans doute qu'on la laisse ( devait avoir lu le Petit Poucet en cachette ) la voilà qui nous colle dans les pieds sans vouloir s'éloigner. Rassurée,  je repère une énorme roncier. J'ai eu du flair : les asperges sont nombreuses et bien robustes. Je jette un oeil en arrière, prudente Bérénice s'est assise à l'entrée du roncier et attend la suite des évènements. La cueillette est quasi miraculeuse et au fur et à mesure que je m'enfonce toujours plus avant je me prends à rêver de la somptueuse  omelette parfumée que je ferai !

Lorsque je juge que le bouquet est suffisamment gros je décide d'arrêter...mais pour sortir du roncier ce n'est pas une mince affaire. Je suis à quatre pattes et dans l'impossibilité de me redresser.. J'envisage alors la solution qui me paraît être la plus sage : sortir en marche arrière. C'est la sortie du roncier qui pose problème. De peur de casser les fragiles tiges des asperges j'arrive à tendre le bras qui les tient  derrière moi tandis que de l'autre main je retiens les ronces qui ne demandent qu'à me fouetter le visage. Tout à cette délicate opération je progresse lentement ...

Ouf, je suis ressortie , tenant  toujours mon précieux bouquet derrière moi. J'appelle l'Hom  et au même moment  mon bras se repositionne en avant. Devant nos yeux  ahuris,  j'exhibe un bouquet de tiges sans têtes ! Immédiatement mes yeux se posent sur une boule de couleur abricot, occupée à se pourlécher consciencieusement  tout en frétillant énergiquement du pompon qui lui servait de queue . Vous avez tout compris : elle raffole des asperges mais se contente des pointes !...

L'omelette a été parfumée avec les asperges de l'Hom et il nous reste ce souvenir d'un énorme fou-rire dans la garrigue ce matin-là !

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans souvenirs
commenter cet article
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 18:00

Nous avons pris notre vol Delhi-Varanasi sans problème. A notre arrivée il pleuvait !

Certaines rues sont encore en terre battue et les cochons s'en donnaient à coeur joie.

 

Bena-03.jpg

 

 

Même quand les rues ont une chaussée bitumée les trottoirs restent difficiles. Je comprends mieux à présent la fille de l'agence qui nous avait conseillé d'emporter des chaussures que nous laisserions sur place lors du retour..

 

Bena 04

 

 

Nous faisons connaissance de notre nouveau guide : celui-là parle...et ne téléphone pas !!! Il nous emmène dans un temple où est adorée l'Inde. Pour eux, leur pays est une déesse et ils viennent se prosterner devant une maquette de l'Inde .

 

Bena 05

 

 

Nous allons ensuite visiter une fabrique de soieries. C'est de là que sortent les somptueux saris qui font l'admiration de toutes les dames...mais pas facile de porter ça chez nous.

 

vana 01

 

Puis nous allons sur les bords du Gange. Il y a toujours foule le long de ses berges. Le Gange est sacré puisqu'il est considéré comme étant la chevelure de Shiva. Beaucoup de temples sont construits le long des rives.

 

vana 02

 

 

Cette année là les appareils photos argentiques sont encore nombreux...et l'Hom est le seul à avoir un APN avec écran pour voir si la photo est bonne. J'avais bien remarqué qu'un homme à la longue barbe blanche suivait le mien ( rasé de près ) tout en observant par dessus son épaule. Soudain il lui tapota le bras et par gestes l'invita à le suivre. Nous y allâmes. Le moine, car s'en était un , s'arrêta devant son tout petit temple, pris la pose pour être photographié. Il vint voir le résultat, parut satisfait et nous fit signe de l'emmener ainsi dans notrepays en souvenir...Le voici  devant son autel dédié à Shiva.

 

vana 08]

 

Le lendemain il nous fallait être à 06h le long du Gange : no problem, personne ne manquait à l'appel. Des jeunes gens vendaient des petites bougies dans des fleurs. Ils allumaient la bougie...et il fallait se débrouiller pour que la flamme ne s'éteigne pas.

 

Bena 06

 

Nous sommes montés à bord de longues barques et la navigation commença.

 

vana 07]

 

Le deal consistait à poser sa fleur allumée sur l'eau du Gange sans qu'elle se retourne ou ne s'éteigne. Si le deal est réussi..tu peux faire un voeu. Ouais ben c'est pas si simple car il fallait se pencher par-dessus bord et quand tu vois l'état de pollution de ces eaux, tu n'as pas du tout envie de tomber dedans! Le groupe a réussi..il faut reconnaître que dans les vapeurs du petit matin, toutes ces petites flammes qui dansent font un joli spectacle.

 

vana11

 

Puis la barque a vogué au fil de l'eau pendant que les berges voyaient arriver les croyants venus faire leurs ablutions pendant que d'autres se lavaient franchement !

 

Bena 02

 

La promenade nous permit ainsi de voir les temples depuis le fleuve.

 

vana03]

 

vana 04]

 

Après cette croisière sur le Gange nous nous sommes promenés dans la ville.Le marché se tenait à même le sol.

 

vana 09

 

Varanasi est considérée comme la ville sacrée hindouhiste. La ville, dédiée à Shiva, est fréquentée par les saddhus       ( ou ermites )  des pélerins venus de tout le pays. Les plus hauts dignitaires sont aussi ceux qui vivent dépouillés de leurs vêtements. J'ai bien une photo...mais shocking  pour nous occidentaux !

 

Le soir nous sommes allés toujours sur les bords du Gange où les moines faisaient la fête de la lumière

 

vana 06]

 

Le lendemain nous nous sommes dirigés vers l'aéroport de Varanasi : nous allions au Népal , Kathmandou  nous attendait

 

Bena 01

 

L'enregistrement des bagages ne posa pas problème. Il fallut pourtant abandonner le bagage à main ( sensé contenir les documents importants ) pour aller vérifier sur place que notre valise était bien montée en soute. Au retour le garde nous autorisa à raprendre nos petits sacs...et la longue attente commença : 1h,  2h  ...pour tromper l'attente j'étais allée jusqu'à la baie vitrée d'où je voyais l'avion. Tout à coup j'ai écarquillé les yeux ...et foncé vers le groupe : "j'ai vu redescendre nos valises" !!!  Haussement d'épaules, regards appitoyés.... Je n'y tins plus , puisque c'est comme ça je vais aux nouvelles. Je pris soin de me choisir une gentille jeune militaire à qui je demandais en anglais pourquoi ma valise était descendue . Je l'ai eue l'explication...et revint au rapport auprès du groupe qui souriait " Alors ?  -Révolution au Népal , combats de rues, tout l'espace aérien est fermé ainsi que le téléphone ! - Mais qu'est-ce qu'on va faire ? " Cette dernière question me désignait d'office, je rappelle que j'étais la seule du petit groupe à parler l'anglais . Je cherchais fébrilement les papiers de l'agence locale pour les avertir. Les lignes téléphoniques étaient saturées..j'ai à nouveau eu recours à ma militaire qui téléphona et mit l'agence au courant.

 

Bena 07

 

Jamais un tel panneau n'avait paru aussi approprié !

C'est comme celà que 1h plus tard nous voyons revenir notre petit guide qui nous avait si bien piloté de jour comme de nuit dans Varanasi. Il était vêtu d'un superbe costume flambant neuf et il nous expliqua avec un grand sourire qu'il se l'était fait faire cette nuit....avec les généreux pourboires que nous lui avions donné.

La vie reprenait les couleurs de l'espoir !!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 10:30

Coquelicot 01

 

Comment ce coquelicot a-t-il atterri dans mon jardin ?  Derrière la maison, il est le seul à lever bravement la tête !  Sont-ce les multiples oiseaux que nous attirons qui nous remercient à leur façon...ou plus simplement le vent qui sème...Je n'ai pas voulu que l'Hom l'enlève !!!

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans actualité
commenter cet article
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 06:00

Nous voilà  donc sur le chemin de la gare.  Chemin faisant nous passons devant un très ancien magasin très bien entretenu.

 

2012 0327 110714AB

 

J'irais bien y faire ma cure gourmande...mais l'Hom me dit que l'on a un train à prendre...grrr...

 

tramway

 

Sur la Canebière , le tramway circule.

 

escalier gare

 

Ah nan ! Encore des escaliers à monter..bé oui, la gare est en haut !

 

statue gare-copie-1

 

De jolies sculptures de part et d'autre de l'escalier monumental.

 

2012 0327 140618AA

 

La gare est devant nous. Des blasons portent les noms des grandes villes reliées à Marseille

 

ND Garde

 

Dernier  regard vers ND de la Garde avant de pénétrer dans la gare.J'espère que ce n'est qu'un au revoir car j'ai très envie d'y revenir ...quand les travaux seront finis  et en milieu de semaine pour que tout soit ouvert !

 

2012 0327 135624AA

 

Le hall de gare relie la gare SNCF et la gare routière. Il est clair et agréable.

 

TGV

 

Notre TGV est à quai. Souhaitez-nous bon retour...

En fait, nous n'aurons que 20mn de retard : à hauteur de Frontignan il y avait une fois de plus ( c'est la 3ème fois que cela nous arrive ) de la divagation sur les voies. Des gens du voyage d'après le contrôleur ...la police est obligée d'aller les récupérer...

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de lesvoyagesetmoi
  • : Aimer voyager c'est aussi aimer partager. Mais je voudrais aussi vous parler de mes coups de coeur ...
  • Contact

Hellocoton

a href="http://www.hellocoton.fr/mapage/petitgris" title="Suivez-moi sur sur Hellocoton">Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Petitgris sur Hellocoton

Recherche