Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 août 2012 2 28 /08 /août /2012 06:00

 

Appareil digestif 2 modifi C3 A9[1]

 

 

Le concours arriva bientôt . Il avait lieu à Douai dans les locaux de l’école normale . Mme Herbin les informa que plus de six cents filles étaient candidates et il n’en fallait que cent . Notre trio promit de faire de son mieux . Comme à son habitude Paulette répondit calmement aux épreuves écrites et stressa un tantinet lors des épreuves orales surtout en siences. Elle tira un billet sur lequel était inscrit " tube digestif". Tout alla pour le mieux dans la description et la fonction des différents organes jusqu'à ce que l'on arrive au terminus ! Ce fut le regard amusé du jeune examinateur qui coinça complètement Paulette et brusquement elle se sentit incapable de lui dire " anus" . Elle devint rouge, écarlate puis cramoisie ...elle devait virer sur le violet quand l'examinateur lui demanda mielleusement : " Mais dites moi quelque chose"  et dans un murmure Paulette s'entendit annoncer " c"est la sortie ! " Un éclat de rire tonitruant mit fin à son supplice car en s'essuyant les yeux l'examinateur lui dit enfin ce qu'elle attendait : " c'est bon, vous pouvez partir ! ". Le jour de la proclamation des résultats elle était dans la grande cour noire de monde avec ses amies . Yvonne n’était pas venue car en plus du tramway jusque Valenciennes , il fallait ensuite prendre le train pour Douai et marcher une demi heure d'un bon pas pour atteindre l’ENF située de l’autre côté de la ville . Paulette avait donc fait seule le trajet . Elle fut très surprise d’entendre son nom «  vingt quatrième ! » annonça le cousin de Christiane 1 qui avait eu la présence d’esprit de compter . Donc Paulette était reçue ! Le cousin continuait de compter . Au fur et à mesure que la liste des noms s’allongeait , l’angoisse de Paulette augmentait : et si ses amies n’étaient pas retenues ? Elle ne tenait pas du tout à venir seule à Douai ! Enfin , à la soixante sixième place puis à la quatre vingt troisième place , les deux Christiane furent annoncées . Ce furent des « ouf » de soulagement et des embrassades joyeuses . Bientôt les élèves reçues furent convoquées dans la petite cour et on leur annonça la dernière épreuve : la visite médicale . Après avoir été toutes les trois déclarées bonnes pour des études à l’ENF , Christiane 1 et 2 repartirent en voiture et Paulette dut dormir à l’école car elle n’avait plus de train pour repartir . C’est le lendemain matin qu’elle put revenir à Hergnies au terme d’un long et fatiguant voyage . Paulette , toute contente s’en fut annoncer la bonne nouvelle à Yvonne : «  Ben , il n’y aurait plus manqué que cela que tu ne l’aies pas . Qu’est-ce que j’aurais pu dire aux gens ? Hein , tu y avais pensé ?  »

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans souvenirs
commenter cet article
27 août 2012 1 27 /08 /août /2012 18:00

and 00bis

 

Ce matin il y a de l'agitation dans l'air. C'est ça une piscine à vagues ?  Dans les couloirs , pas facile de marcher droit : heureusement des rampes sont prévues !

 

and 01

 

Pas commode la mer de Barentz !

 

and 03

 

D'ailleurs il y a eu de nombreuses désertions parmi les danseurs !

 

and 04

 

Cela n'empêche pas l'excellent Arthur Petersen d'interpréter avec brio le répertoire de Sinatra...pârmi bien d'autres !

 

and 05

 

Lorsque nous entrons dans le fjord, comme par magie le calme revient  !

 

and 06

 

Nous sommes arrivés au port de Andalsnes.

 

and 07

 

Dès la descente du bateau nous sommes face à la gare où un train vient de s'arrêter. Après un tour de ville à pied, nous viendrons le prendre...

 

and 08

 

Cette sculpture commémore la construction de la ligne de chemin de fer.

 

and 09

 

Que c'est vert...cela faisait un moment que nous n'avions pas vu de terre fertile !

 

and 10

 

Ne me demandez pas le nom de cette rue...j'ai préféré l'appeler  " la rue des balcons ".

 

and 31JPG

 

Quel bonheur : le chat norvégien aime entendre parler le français !

 

and 11

 

La petite taille et la simplicité de cette église surprend !

 

and 13JPG

 

Nous sommes à l'embouchure de la rivière Raume.

 

and 14

 

Sur les berges goélands , mouettes et sternes cohabitent sans problème.

 

and 15

 

Au loin, les cîmes enneigées nous rappellent que nous sommes toujours en Norvège.

 

and 16

 

Au retour , devant la gare, cette chapelle dans un wagon. Il est écrit qu'elle est unique au monde.

 

and 17

 

L'intérieur est mimi comme tout.

 

and 18

 

Du pont du bateau , une vue d'ensemble sur cette ville de 3000 habitants. La production agricole y est extrêmement intense.

 

and 19JPG

 

Après le dîner nous nous rendons en gare de Andalsnes.

 

and 19

 

A peine installés dans le train, nous longeons la rivière Raume.

 

and 20

 

Les monts arides présentent des crêtes dentelées.

 

and 21

 

Au fur et à mesure que nous avançons, la Raume prend des allures de torrent.

 

and 22

 

Les cascades sont  innombrables et  ont un fort débit.

 

and 23

 

Nous ne savons plus où donner de l'appareil photos.

 

and 33

 

Le haut parleur du train annonce que nous passons sur un pont et qu'il nous sera possible de le voir dans la prochaine courbe !

 

and 32

 

Yesss !! pas facile mais je l'ai eu ...et  l'Hom non,   lol

 

and 25 

 

Toujours de belles cascades...celle-ci a déjà bien commencé son ravinement.

 

and 24

 

La Raume bouillonnante est la plus célèbre des rivières à saumon. Les saumons qui s'y trouvent sont énormes et c'est là que le prince Charles d'Angleterre vient s'adonner aux plaisirs de la pêche.

 

and 26

 

Nous sommes descendus du train et feront le retour en bus. Nous faisons un arrêt devant la paroi quasi-verticale du Trollwall qui attire les amateurs d'escalade. Le B.A.S.E jumping y est interdit depuis 1986 après la mort du champion Carl Boenish. 

 

and 27

 

Cette paroi mesure 1100m de haut et est considérée comme la plus haute  d'Europe.

 

and 2006 Andalsnes[1]

 

Pour descendre le bus empruntera la Trollstigen ( la route des trolls ) . Le problème c'est que lorsque l'on est dessus ...on ne voit pas le tracé...donc exceptionnellement je vous met une photo du net. Cette route a un dénivelé à 9% et compte 11 virages en épingle à cheveux . Elle a été ouverte le 31/07/1936 par le roi Haakon VII après 8 ans de construction. Elle est interdite aux véhicules de plus de 12,4m de long, notre bus faisait 10 m !

 

and 31

 

La Raume a retrouvé un peu de calme en arrivant en bas.  ( à nouveau mes photos ! )

 

and 28

 

Il est déjà l'heure de remonter à bord...and 29

 

Peu de temps après nous laissons Andalsnes derrière nous...

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
27 août 2012 1 27 /08 /août /2012 12:00

sali 02

 

En allant voir les salins de gruissan nous avons trouvé ce "buisson" de salicorne. Cette plante aime l'air marin.

Fin août la saison s'avance et elle perd un peu de sa superbe. La salicorne est aussi communément appelée  criste-marine, haricot de mer ou encore passe pierre.

 

sali 00

 

Il existe environ 30 espèces de salicornes. Les comestibles peuvent être mangées crues, moi, c'est macérées dans le vinaigre que je les préfère.  En fin de saison elles deviennent amères et il faut les blanchir pour enlever l'amertume et les consommer comme les haricots verts.

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans actualité
commenter cet article
27 août 2012 1 27 /08 /août /2012 06:00

squelette-1-.jpg

 

En cours d’année , des travaux avaient été faits au collège et c’était la salle de sciences naturelles qui devait être réaménagée . Mme Herbin demanda à ce trio de choc si elles voulaient bien se charger du déménagement du matériel . Elles acceptèrent avec empressement . Le matériel était provisoirement stocké dans un grand placard derrière le bureau de Mme Herbin et pour ne déranger personne elle leur demanda d’emprunter le petit escalier de service . C’était un petit escalier de bois , très étroit et qui tournait en colimaçon. Le travail fut laborieux et silencieux .. jusqu’à ce qu’elles en arrivent à la dernière pièce : Nestor ! C’était le nom que donnait le collège au squelette grandeur nature , si utile pour l’étude des os . Il était suspendu par le crâne le long d’une longue tige métallique . Paulette empoigna le support métallique et commença à avancer . Une fois dans l’escalier , la directrice conseilla aux deux autres de maintenir Nestor afin de ne pas le casser . La montée du petit escalier est resté gravée dans leur mémoire . Christiane 1 tenait les bras et le torse tandis que Christiane 2 tenait les jambes mais à chaque mouvement tous les os s’entrechoquaient …Dans tous les virages ce fut une mémorable danse macabre , tant et si bien que les nerfs de Christiane 2 lâchèrent et qu’elle partit d’un rire hystérique et strident dès que le palier du premier étage fut atteint . Christiane 1 et Paulette tentèrent de la calmer mais furent bientôt gagnées elles aussi par le fou rire . Devant elles , le très long couloir qui bordait toutes les classes et la classe de sciences était tout au bout . Elles décidèrent d’y aller de suite pour se débarrasser enfin de Nestor . Christiane 2 n’était toujours pas calmée et faisait toujours la crécelle . Une à une toutes les portes s’ouvrirent , laissant apparaître dans un premier temps le visage courroucé d’un prof , qui , dès qu’il avait compris la situation se mettait à rire de bon cœur ,si bien que les élèves s’enhardissaient à venir risquer un œil au dessus de son épaule . Mme Herbin avait souhaité un déménagement discret , il se termina dans l’hilarité générale .

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans souvenirs
commenter cet article
26 août 2012 7 26 /08 /août /2012 18:00

ham00

 

Dès 7h30 le matin, les premières maisons d'Hammerfest  sont sous nos yeuxà peine éveillés !

Cette ville de près de 9500 habitants tire son nom des rochers pour arrimer les bateaux : hammers.

 

ham 01

 

Le premier bâtiment où nous pénétrons est une société de chasse en milieu arctique. Là, un petit musée nous fait découvrir la faune polaire . Exposition bienvenue car nous n'avons pas beaucoup eu la possibilité d'en voir en liberté !

Ici les phoques.

 

ham 02

 

L'ours blanc...n'a pas l'air commode, c'est peut-être mieux que nous n'ayons pas croisé sa route !

 

ham 03

 

L'aigle arctique par contre nous en avons vu souvent voler...mais photo pas réussie !

 

ham 04

 

Revenus à l'extérieur, ce goéland  ( jeune de l'année ) a essayé de nous faire la conversation, mais déjà que je ne les comprends pas à Narbonne, alors en Norvège vous pensez !

 

ham 05

 

Vous avez vu : il fait 14° : c'est la canicule norvégienne ! Beaucoup d'habitants de Hammerfest travaillent dans des usines de transformation du poisson pour des sociétés telle que Findus.

 

ham 13

 

 

même s'il n'y a pas d'ours blanc à Hammerfest,  il est présent partout dans la ville. ..sous forme de sculptures.

 

ham 09

 

L'église en béton de Hammerfest date de 1961d'après les plans de l'architecte Hans Magnus. C'est une église évangélique et luthérienne.

 

ham 07JPG

 

L'intérieur n'est pas ordinaire...

 

ham 08

 

Les orgues font la fierté des habitants...

 

ham 10JPG

 

 

Un sentier long escalier qui serpente nous mène en haut du rocher. Vue imprenable sur la ville, le port , la mer...

 

ham 11

 

De retour en ville nous passons devant ce petit kiosque dédié à l'ours blanc .

 

and 30

 

Une statue à la mémoire de Ole Olsen. Ils sont nombreux à s'appeler ainsi mais je suppose qu'il s'agit de l'organiste et compositeur norvégien .

 

ham 12

 

Une fontaine représentant une mère et ses quatre enfants.

 

ham 14

 

Sur un petit marché nous avons vu ce marchand de saucissons de renne .

 

ham 15

 

Nous remontons à bord du Pacifica.  Des cuves  font penser à une industrie pétrolière ( oil )

 

ham 16JPG

 

Deux cheminées d'où sort la flamme...la ville se tourne de plus en plus vers la prospection énergétique ( pétrole et gaz naturel ) en mer de Barentz.

 

ham 17JPG

 

Avant nous, c'est le Hurtigruten qui part,  la grande compagnie de bateaux de croisière norvégienne.

 

ham 18

 

Depuis le pont supérieur de notre bateau nous avons une vue sur le profil de l'église.

 

ham 19

 

Cette fois c'est à notre tour de partir, nous quittons le fjord.

 

ham 20JPG

 

It's tea-times !  Tea for two...and two for tea ! 

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
26 août 2012 7 26 /08 /août /2012 12:00

vend 09

 

Depuis quelque temps déjà les grappes avaient pris des couleurs qui faisaient penser que la date fatidique n'était plus très loin.

 

vend 08

 

Rouge ou blanc le raisin arrivait à mâturité.

 

Le bruit qui nous a réveillé cette semaine dès 5h30, ce bruit là ne trompe pas : les vendanges on t bien commencé dans notre village !

 

vend-00.JPG

 

Chaque fois que je prononce le mot "vendanges " aussitôt surgissent dans ma tête des images de joyeuses bandes envahissant les vignes. Les joyeuses couleurs des vêtements d'été, le babillage, les interpellations d'une rangée de ceps à l'autre...et les repas pris en communaiuté ! Tout cela est du passé.

La vendangeuse mécanique remplace les douzaines de saisonniers.... Celle qui évolue près de chez nous est petite, elle est la propriété d'un viticulteur du coin. Mais il existe de véritables monstres que les petits viticulteurs louent à la journée. Un seul ouvrier, le conducteur, " nettoie"  une vigne de belle taille en une demi-journée. L'engin passe à cheval sur la rangée de ceps qu'il secoue vigoureusement grâce à d'intenses vibrations. Les grains tombent dans deux paniers de chaque côté de la machine et les rafles restent sur le cep.

 

vend-01.JPG

 

La machine a fini sa rangée, elle sort ...

 

vend 02

 

et se dirige vers le tracteur attelé à la remorque.

 

vend 06

 

Elle tourne et nous présente l'arrière...qui me fait toujours penser à un étau géant !

 

vend 04

 

Elle se place tout contre la remorque...

 

vend 05JPG

 

Et, l'un après l'autre, déverse les grains contenus dans ses paniers à l'intérieur de la remorque.

 

Lorsque la remorque est pleine , le tracteur amène le chargement à la cave coopérative où les grains seront pressés et subiront l'alchimie qui en fera le nectar des bons repas.

Les vendanges de nos jours nécessitent la présence de deux ouvriers : le conducteur de la vendangeuse et le conducteur du tracteur.....

Les viticulteurs de notre village sont furieux : les travaux de voirie dans la grand rue les obligent à passer par la rue qui traverse la zone résidentielle et où pas moins de huit dos d'âne très importants ont été aménagés comme ralentisseurs efficaces. Oh, ils ne veulent pas faire une pointe de vitesse nos viticulteurs...mais imaginez qu'avec les secousses répétées les grains s'écrasent dans la remorque , le jus finit par passer par les ouvertures mal jointes de la remorque et poisse la rue qui devient glissante. Ce qui contrarie le plus nos vignerons c'est que le pré-pressurage leur fait perdre pas mal du fruit de leur récolte !

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans actualité
commenter cet article
26 août 2012 7 26 /08 /août /2012 06:00

photo du Net

etudiant-.jpg

 

 

Cette année de préparation au concours était très spéciale car il n’y avait que trois candidates : Christiane 1 , Christiane 2 et Paulette . Elles recevaient des cours particuliers de la part de Mme Herbin . La directrice les installait dans son petit bureau et l’intimité des cours donnait d’excellents résultats . Le regard des filles sur la directrice changeait . En petit comité Mme Herbin perdait son air rébarbatif et hautain, elle devenait humaine voire protectrice. De plus elle était douée pour partager son savoir et à la sortie du cours les connaissances étaient acquises. Parfois elles assistaient encore à un cours de troisième pour consolider certaines notions : histoire , géographie ( la prof boudait toujours Paulette ) et anglais . Madame Douchy , la professeur d’anglais , fascinait les filles . C’était une très grande femme , très élégante , qui changeait tous les jours de tenue , qui portait de très hauts talons aiguilles et enroulait son opulente chevelure blonde en un chignon «  perdu » impeccable . Elle savait aussi admirablement jouer de ses mains sous les yeux des demoiselles qui ne savaient plus détacher leur regard des longs ongles vermillons ni des lourdes bagues en or et diamant . Si bien entourées , les trois jeunes filles faisaient des progrès tout en appréciant beaucoup leur statut de privilégiées dans l’établissement . De plus , si elles se connaissaient pour s’être côtoyées pendant quatre ans , le fait d’être toujours réunies toutes les trois avait tissé de solides liens d’amitié .

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans souvenirs
commenter cet article
25 août 2012 6 25 /08 /août /2012 18:00

cap 00

 

Nous sommes tous sur le pont pour ne pas manquer le passage du bateau devant le rocher du Cap Nord. Bon, ça, c'est fait !

 

cap 01

 

Après des rochers déserts nous apercevons une zone habitée : c'est Honningsväg !

 

cap 02

 

Pas de chance : le Costa Deliziosa a pris du retard...et occupe encore notre quai. Nous assistons alors à un concert de trompes entre le Pacifica et le Deliziosa ...on ne sait pas bien ce qui s'est dit mais c'était animé !

 

cap 03

 

Nous avons tout le temps d'observer les hauteurs. De nombreux pare-avalanches garnissent les pentes.

 

cap 04JPG

 

Enfin le Deliziosa daigne laisser la place, guidé par son petit bateau pilote.

 

cap 05

 

Nous pouvons enfin nous amarrer le long du quai.

 

cap 06

 

Les bus nous attendent pour aller au cap Nord...mais le sol est mouillé ! Pas de chance si nous avons la pluie !

 

cap 07

 

Là encore, les maisons sont  de couleurs vives et  variées.

 

cap 08

 

Nous sommes dans le bus pour une bonne trentaine de km . Nous passons à côté de petits lacs au bord desquels vivent des pêcheurs.

 

cap 09JPG

 

Plus loin c'est un camp de vacances, terrain de camping avec bungalows et caravanes.

 

cap 10

 

Non ! Pas possible ! Le soleil s'est levé sur la toundra ! Dans les régions près du pôle il est possible d'avoir tous les temps dans la même journée : gardons espoir !

 

cap 11

 

Il est 22h30 : incroyable, pas vrai ? Nous avons aperçu des troupeaux de rennes en liberté...mais difficile de les photographier de loin depuis le bus...

 

cap 12

 

Oh ! un tipi ! Nous arrivons au camp Sami . Ils ont conservé l'habitat typique, à l'intérieur d'un tipi, un feu de braises : c'est la cuisine. Un autre plus loin avec des peaux étendues était la pièce à vivre...et à dormir.

 

cap 14

 

Un Sami en costume traditionnel accepte de poser pour la photo avec son renne...à condition de mettre une pièce dans son écuelle !

 

cap 15

 

Mais de l'autre côté de la rue, des habitations modernes avec électricité et confort moderne sont les logements actuels des Samis. Ce qu'ils nous montrent est du folklore...une évocation d'un passé révolu !

 

cap 16-copie-1

 

Nous posons le pied sur le rocher mythique : le Cap Nord. Des énormes disques gravés nous accueillent .

 

cap 17

 

La sculpture rappelle la gravure du bas du disque.

 

cap 18

 

Le soleil baisse de plus en plus...il est 22h55

 

cap 19

 

 Derrière nous la toundra s'étend à perte de vue.

 

cap 20

 

En peu plus bas, une terrasse a été aménagée face au soleil pour son observation.

 

cap 21

 

23h : le spectacle est grandiose...  il est minuit au soleil !

 

cap 22

 

En reculant un peu, on se rend compte de la descente à pic du rocher !

 

cap 29

 

Dans le rocher, une faille : impressionnant !

 

cap 23

 

Sur le terrain, d'autres statues ; celles-ci sont ailées.

 

cap 24

 

Un amas de pierres avec des noms et tout en haut -gauche, une plaque grise marquée "nord cape " et la flèche en haut pour ne pas perdre le Nord ! A l'arrière plan un bâtiment où a lieu la projection d'un film sur le pôle. Une boutique de souvenirs géante, une cafétéria , des commodités, la Poste etc... La boutique accepte les CB et les euros ...mais rend la monnaie en couronnes norvégiennes !

 

cap 27

 

Vous vous rendez mieux compte de la taille du complexe commercial ainsi !

 

cap 30

 

Dernier regard vers l'Océan  Glacial Arctique et son soleil de minuit . Il est 0h 30 et il est déjà bien remonté !

 

cap 25

 

Nous regagnons le bateau : il est 1h30...vous avez vu comme il fait encore bien clair !

 

cap 26

 

Nous ne sommes pas les seuls à partir apparemment ! La pleine mer nous attend....

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
25 août 2012 6 25 /08 /août /2012 12:00

flament-00.JPG

 

Chouette !!! Une colonie de flaments roses ! Si j'allais les voir de plus près ?

 

flaments

 

Oui, ils sont bien roses...mais si pâles !

 

flament 01

 

Mais le voilà !! C'est sûrement lui qui se goinfre de crevettes , n'en laissant aucune aux autres !

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans promenons-nous
commenter cet article
25 août 2012 6 25 /08 /août /2012 06:00

photo-1-.jpg

 

.Paulette et Yvonne furent conviées à se rendre au collège pour discuter de l’avenir de Paulette . Mme Herbin parlait de l’école normale de Douai ( ENF )et comprit vite quels arguments pourraient convaincre Sophie : l’ENF était gratuite à condition d’éviter les redoublements , les élèves étaient nourries , logées et blanchies jusqu’au Bac et la quatrième et dernière année l’élève devenait stagiaire et touchait un pécule à la sortie pour s’installer ( son salaire de stagiaire amputé des frais de pensionnat ) . Mme Herbin avait vu juste , ces arguments avaient séduit Yvonne qui donna son accord pour une préparation au concours d’entrée à l’école normale .

_ «  Mais , s’étonna Mme Herbin , vous ne demandez pas l’avis de Paulette?

_ Oh , elle fera ce que je lui dirai de faire , un point c’est tout !  »

Lors de leur retour à la maison , une surprise de taille attendait Paulette . Victor lui tendit un paquet entouré d’un ruban . Très émue Paulette l’ouvrit avec des mains qui tremblaient . A l’intérieur , un appareil photo , un superbe engin à soufflet avec plein de possibilités de réglages . Victor s’était souvenu du plaisir que Paulette avait eu avec la photo contact en colonie de vacances et en avait déduit que les prouesses de sa fille valaient bien une ponction dans la cagnotte des pigeons ! Yvonne bouda pendant trois jours .. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans souvenirs
commenter cet article