Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 août 2012 7 26 /08 /août /2012 18:00

ham00

 

Dès 7h30 le matin, les premières maisons d'Hammerfest  sont sous nos yeuxà peine éveillés !

Cette ville de près de 9500 habitants tire son nom des rochers pour arrimer les bateaux : hammers.

 

ham 01

 

Le premier bâtiment où nous pénétrons est une société de chasse en milieu arctique. Là, un petit musée nous fait découvrir la faune polaire . Exposition bienvenue car nous n'avons pas beaucoup eu la possibilité d'en voir en liberté !

Ici les phoques.

 

ham 02

 

L'ours blanc...n'a pas l'air commode, c'est peut-être mieux que nous n'ayons pas croisé sa route !

 

ham 03

 

L'aigle arctique par contre nous en avons vu souvent voler...mais photo pas réussie !

 

ham 04

 

Revenus à l'extérieur, ce goéland  ( jeune de l'année ) a essayé de nous faire la conversation, mais déjà que je ne les comprends pas à Narbonne, alors en Norvège vous pensez !

 

ham 05

 

Vous avez vu : il fait 14° : c'est la canicule norvégienne ! Beaucoup d'habitants de Hammerfest travaillent dans des usines de transformation du poisson pour des sociétés telle que Findus.

 

ham 13

 

 

même s'il n'y a pas d'ours blanc à Hammerfest,  il est présent partout dans la ville. ..sous forme de sculptures.

 

ham 09

 

L'église en béton de Hammerfest date de 1961d'après les plans de l'architecte Hans Magnus. C'est une église évangélique et luthérienne.

 

ham 07JPG

 

L'intérieur n'est pas ordinaire...

 

ham 08

 

Les orgues font la fierté des habitants...

 

ham 10JPG

 

 

Un sentier long escalier qui serpente nous mène en haut du rocher. Vue imprenable sur la ville, le port , la mer...

 

ham 11

 

De retour en ville nous passons devant ce petit kiosque dédié à l'ours blanc .

 

and 30

 

Une statue à la mémoire de Ole Olsen. Ils sont nombreux à s'appeler ainsi mais je suppose qu'il s'agit de l'organiste et compositeur norvégien .

 

ham 12

 

Une fontaine représentant une mère et ses quatre enfants.

 

ham 14

 

Sur un petit marché nous avons vu ce marchand de saucissons de renne .

 

ham 15

 

Nous remontons à bord du Pacifica.  Des cuves  font penser à une industrie pétrolière ( oil )

 

ham 16JPG

 

Deux cheminées d'où sort la flamme...la ville se tourne de plus en plus vers la prospection énergétique ( pétrole et gaz naturel ) en mer de Barentz.

 

ham 17JPG

 

Avant nous, c'est le Hurtigruten qui part,  la grande compagnie de bateaux de croisière norvégienne.

 

ham 18

 

Depuis le pont supérieur de notre bateau nous avons une vue sur le profil de l'église.

 

ham 19

 

Cette fois c'est à notre tour de partir, nous quittons le fjord.

 

ham 20JPG

 

It's tea-times !  Tea for two...and two for tea ! 

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
26 août 2012 7 26 /08 /août /2012 12:00

vend 09

 

Depuis quelque temps déjà les grappes avaient pris des couleurs qui faisaient penser que la date fatidique n'était plus très loin.

 

vend 08

 

Rouge ou blanc le raisin arrivait à mâturité.

 

Le bruit qui nous a réveillé cette semaine dès 5h30, ce bruit là ne trompe pas : les vendanges on t bien commencé dans notre village !

 

vend-00.JPG

 

Chaque fois que je prononce le mot "vendanges " aussitôt surgissent dans ma tête des images de joyeuses bandes envahissant les vignes. Les joyeuses couleurs des vêtements d'été, le babillage, les interpellations d'une rangée de ceps à l'autre...et les repas pris en communaiuté ! Tout cela est du passé.

La vendangeuse mécanique remplace les douzaines de saisonniers.... Celle qui évolue près de chez nous est petite, elle est la propriété d'un viticulteur du coin. Mais il existe de véritables monstres que les petits viticulteurs louent à la journée. Un seul ouvrier, le conducteur, " nettoie"  une vigne de belle taille en une demi-journée. L'engin passe à cheval sur la rangée de ceps qu'il secoue vigoureusement grâce à d'intenses vibrations. Les grains tombent dans deux paniers de chaque côté de la machine et les rafles restent sur le cep.

 

vend-01.JPG

 

La machine a fini sa rangée, elle sort ...

 

vend 02

 

et se dirige vers le tracteur attelé à la remorque.

 

vend 06

 

Elle tourne et nous présente l'arrière...qui me fait toujours penser à un étau géant !

 

vend 04

 

Elle se place tout contre la remorque...

 

vend 05JPG

 

Et, l'un après l'autre, déverse les grains contenus dans ses paniers à l'intérieur de la remorque.

 

Lorsque la remorque est pleine , le tracteur amène le chargement à la cave coopérative où les grains seront pressés et subiront l'alchimie qui en fera le nectar des bons repas.

Les vendanges de nos jours nécessitent la présence de deux ouvriers : le conducteur de la vendangeuse et le conducteur du tracteur.....

Les viticulteurs de notre village sont furieux : les travaux de voirie dans la grand rue les obligent à passer par la rue qui traverse la zone résidentielle et où pas moins de huit dos d'âne très importants ont été aménagés comme ralentisseurs efficaces. Oh, ils ne veulent pas faire une pointe de vitesse nos viticulteurs...mais imaginez qu'avec les secousses répétées les grains s'écrasent dans la remorque , le jus finit par passer par les ouvertures mal jointes de la remorque et poisse la rue qui devient glissante. Ce qui contrarie le plus nos vignerons c'est que le pré-pressurage leur fait perdre pas mal du fruit de leur récolte !

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans actualité
commenter cet article
26 août 2012 7 26 /08 /août /2012 06:00

photo du Net

etudiant-.jpg

 

 

Cette année de préparation au concours était très spéciale car il n’y avait que trois candidates : Christiane 1 , Christiane 2 et Paulette . Elles recevaient des cours particuliers de la part de Mme Herbin . La directrice les installait dans son petit bureau et l’intimité des cours donnait d’excellents résultats . Le regard des filles sur la directrice changeait . En petit comité Mme Herbin perdait son air rébarbatif et hautain, elle devenait humaine voire protectrice. De plus elle était douée pour partager son savoir et à la sortie du cours les connaissances étaient acquises. Parfois elles assistaient encore à un cours de troisième pour consolider certaines notions : histoire , géographie ( la prof boudait toujours Paulette ) et anglais . Madame Douchy , la professeur d’anglais , fascinait les filles . C’était une très grande femme , très élégante , qui changeait tous les jours de tenue , qui portait de très hauts talons aiguilles et enroulait son opulente chevelure blonde en un chignon «  perdu » impeccable . Elle savait aussi admirablement jouer de ses mains sous les yeux des demoiselles qui ne savaient plus détacher leur regard des longs ongles vermillons ni des lourdes bagues en or et diamant . Si bien entourées , les trois jeunes filles faisaient des progrès tout en appréciant beaucoup leur statut de privilégiées dans l’établissement . De plus , si elles se connaissaient pour s’être côtoyées pendant quatre ans , le fait d’être toujours réunies toutes les trois avait tissé de solides liens d’amitié .

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans souvenirs
commenter cet article
25 août 2012 6 25 /08 /août /2012 18:00

cap 00

 

Nous sommes tous sur le pont pour ne pas manquer le passage du bateau devant le rocher du Cap Nord. Bon, ça, c'est fait !

 

cap 01

 

Après des rochers déserts nous apercevons une zone habitée : c'est Honningsväg !

 

cap 02

 

Pas de chance : le Costa Deliziosa a pris du retard...et occupe encore notre quai. Nous assistons alors à un concert de trompes entre le Pacifica et le Deliziosa ...on ne sait pas bien ce qui s'est dit mais c'était animé !

 

cap 03

 

Nous avons tout le temps d'observer les hauteurs. De nombreux pare-avalanches garnissent les pentes.

 

cap 04JPG

 

Enfin le Deliziosa daigne laisser la place, guidé par son petit bateau pilote.

 

cap 05

 

Nous pouvons enfin nous amarrer le long du quai.

 

cap 06

 

Les bus nous attendent pour aller au cap Nord...mais le sol est mouillé ! Pas de chance si nous avons la pluie !

 

cap 07

 

Là encore, les maisons sont  de couleurs vives et  variées.

 

cap 08

 

Nous sommes dans le bus pour une bonne trentaine de km . Nous passons à côté de petits lacs au bord desquels vivent des pêcheurs.

 

cap 09JPG

 

Plus loin c'est un camp de vacances, terrain de camping avec bungalows et caravanes.

 

cap 10

 

Non ! Pas possible ! Le soleil s'est levé sur la toundra ! Dans les régions près du pôle il est possible d'avoir tous les temps dans la même journée : gardons espoir !

 

cap 11

 

Il est 22h30 : incroyable, pas vrai ? Nous avons aperçu des troupeaux de rennes en liberté...mais difficile de les photographier de loin depuis le bus...

 

cap 12

 

Oh ! un tipi ! Nous arrivons au camp Sami . Ils ont conservé l'habitat typique, à l'intérieur d'un tipi, un feu de braises : c'est la cuisine. Un autre plus loin avec des peaux étendues était la pièce à vivre...et à dormir.

 

cap 14

 

Un Sami en costume traditionnel accepte de poser pour la photo avec son renne...à condition de mettre une pièce dans son écuelle !

 

cap 15

 

Mais de l'autre côté de la rue, des habitations modernes avec électricité et confort moderne sont les logements actuels des Samis. Ce qu'ils nous montrent est du folklore...une évocation d'un passé révolu !

 

cap 16-copie-1

 

Nous posons le pied sur le rocher mythique : le Cap Nord. Des énormes disques gravés nous accueillent .

 

cap 17

 

La sculpture rappelle la gravure du bas du disque.

 

cap 18

 

Le soleil baisse de plus en plus...il est 22h55

 

cap 19

 

 Derrière nous la toundra s'étend à perte de vue.

 

cap 20

 

En peu plus bas, une terrasse a été aménagée face au soleil pour son observation.

 

cap 21

 

23h : le spectacle est grandiose...  il est minuit au soleil !

 

cap 22

 

En reculant un peu, on se rend compte de la descente à pic du rocher !

 

cap 29

 

Dans le rocher, une faille : impressionnant !

 

cap 23

 

Sur le terrain, d'autres statues ; celles-ci sont ailées.

 

cap 24

 

Un amas de pierres avec des noms et tout en haut -gauche, une plaque grise marquée "nord cape " et la flèche en haut pour ne pas perdre le Nord ! A l'arrière plan un bâtiment où a lieu la projection d'un film sur le pôle. Une boutique de souvenirs géante, une cafétéria , des commodités, la Poste etc... La boutique accepte les CB et les euros ...mais rend la monnaie en couronnes norvégiennes !

 

cap 27

 

Vous vous rendez mieux compte de la taille du complexe commercial ainsi !

 

cap 30

 

Dernier regard vers l'Océan  Glacial Arctique et son soleil de minuit . Il est 0h 30 et il est déjà bien remonté !

 

cap 25

 

Nous regagnons le bateau : il est 1h30...vous avez vu comme il fait encore bien clair !

 

cap 26

 

Nous ne sommes pas les seuls à partir apparemment ! La pleine mer nous attend....

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
25 août 2012 6 25 /08 /août /2012 12:00

flament-00.JPG

 

Chouette !!! Une colonie de flaments roses ! Si j'allais les voir de plus près ?

 

flaments

 

Oui, ils sont bien roses...mais si pâles !

 

flament 01

 

Mais le voilà !! C'est sûrement lui qui se goinfre de crevettes , n'en laissant aucune aux autres !

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans promenons-nous
commenter cet article
25 août 2012 6 25 /08 /août /2012 06:00

photo-1-.jpg

 

.Paulette et Yvonne furent conviées à se rendre au collège pour discuter de l’avenir de Paulette . Mme Herbin parlait de l’école normale de Douai ( ENF )et comprit vite quels arguments pourraient convaincre Sophie : l’ENF était gratuite à condition d’éviter les redoublements , les élèves étaient nourries , logées et blanchies jusqu’au Bac et la quatrième et dernière année l’élève devenait stagiaire et touchait un pécule à la sortie pour s’installer ( son salaire de stagiaire amputé des frais de pensionnat ) . Mme Herbin avait vu juste , ces arguments avaient séduit Yvonne qui donna son accord pour une préparation au concours d’entrée à l’école normale .

_ «  Mais , s’étonna Mme Herbin , vous ne demandez pas l’avis de Paulette?

_ Oh , elle fera ce que je lui dirai de faire , un point c’est tout !  »

Lors de leur retour à la maison , une surprise de taille attendait Paulette . Victor lui tendit un paquet entouré d’un ruban . Très émue Paulette l’ouvrit avec des mains qui tremblaient . A l’intérieur , un appareil photo , un superbe engin à soufflet avec plein de possibilités de réglages . Victor s’était souvenu du plaisir que Paulette avait eu avec la photo contact en colonie de vacances et en avait déduit que les prouesses de sa fille valaient bien une ponction dans la cagnotte des pigeons ! Yvonne bouda pendant trois jours .. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans souvenirs
commenter cet article
24 août 2012 5 24 /08 /août /2012 18:00

lon 00

 

Lorsque nous arrivons à Longyearbyen un nuage bas est accroché aux collines. Le quai semble être celui d'une ville industrielle.J'ai appris que la ville devait son nom à son fondateur J.M. Longyear...byen signifiant "ville" .

 

lon 01

 

Notre bateau est à quai. Les bus-navettes viennent nous chercher car le centre ville n'est pas à côté de la gare maritime. Les flancs de la colline sont couverts de mousses et de lichens

 

lon 02

 

Dès l'arrivée en ville nous comprenons qu'il s'agit d'une cité minière. En effet l'histoire de cette ville est étroitement liée à celle du charbon depuis 1906. De nos jours seule la mine 7 reste en activité pour encore environ 20 ans.

 

lon 03

 

De jolies maisons colorées ...le quartier résidentiel .

 

lon 04

 

Sur le parking, un nombre imposant de motos-neige sont garées : dépaysant !

 

lon 05

 

De ce côté, un autre style d'habitation avec toujours les mêmes engins sur le parking.

 

lon 06

 

Autre curiosité : les boîtes aux lettres sont regroupées dans ce que nous avions pris de loin pour un abri-bus ! En plus il est bien surélevé car la couche de neige est épaisse l'hiver !

 lon 07

 

Ah ça alors : ils ont la clim ???

 

lon 08

 

La ville compte actuellement un peu plus de 2000 habitants. Son activité principale est le tourisme . Il y existe des chambres d'hôtes ou comme ici des hôtels.

Plusieurs instituts de recherche s'y sont établi. Unis : université du Svalbard y étudie la biologie entre autre. ESCAT : pour étudier l'atmosphère et la ionosphère en zone polaire. SVALSAT : station de contact avec les satellites en orbites polaires.   ...etc...

 

lon 09

 

Au bout de la ville un petit aéroport assure cinq fois par semaine la liaison avec Oslo et Tromso..  L'été des vols sont organisés pour aller à Mourmansk  et même Moscou.

Près de l'aéroport, le terrain de camping le plus au nord du monde...mais là la pluie commence franchement à tomber !

 

lon 10

 

Qui dit tourisme dit magasins ! L'essentiel des produits proposés sont des lainages de qualité . Cela va des gants et chaussettes en passant  par le bonnet, les pulls et vestes sont superbes...mais leur prix a réussi à me dissuader !

 

lon 11

 

Celui-là est beau...et un écriteau en anglais nous dit qu'il n'a pas été chassé mais est mort naturellement...je lui trouve un air belliqueux pour  un mourant !

 

lon 12

 

Lors de notre retour à la gare maritime, nous avons observé les installations permettant de transporter le minerai de charbon jusqu'au port.

 

lon 14

 

C'est le départ...notre bateau s'éloigne de Longyearbyen. Au loin, la cheminée de la centrale au charbon fournit l'électricité et l'eau chaude. 

 

lon 15

 

Au bout du quai, l'engin permettant de charger le charbon sur les bateaux. Pour avoir une idée de sa taille, comparez avec la cabane bleue en bas à gauche.

 

lon 16

 

Nous avons appris que, dans une mine désafectée, un container avait été enfoui. Il renferme plusieurs millions de gênes d'espèces végétales afin de les préserver en cas de catastrophe géologique ou nucléaire.

Bientôt Longyearbyen  ne sera plus qu'un point à l'horizon !

 

lon 17

 

Sur le bateau, pendant ce temps, des baigneurs barbotent dans l'un des  jacuzzi. J'ai été stupéfaite de voir que quel que soit l'escale , des croisiéristes n'ont  décollé de leur chaise longue que pour aller dans la piscine...ou la cafétéria !

 

lon 18

 

Sur la télé, en cabine, il nous est possible de suivre le trajet du bateau. Nous sommes ressortis du fjord et gagnons la pleine mer. . ...ça va chahuter à nouveau !

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
24 août 2012 5 24 /08 /août /2012 12:00

gazelle.JPG

 

Souvenir d'une journée passée dans la réserve africaine de Sigean.

Je suivais depuis un moment ces deux gazelles qui ne se séparaient jamais.

A la longue, tant pis, j'ai pris la photo.

Violà le résultat : on dirait des siamoises !

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans anecdotes
commenter cet article
24 août 2012 5 24 /08 /août /2012 06:00

sal-04.JPG

 

Soulagement dans la région : le tribunal de Montpellier vient de casser le bail qui liait les salins de Gruissan aux Salins du Midi, bail qui datait de 1910. Or en 2005, le site est sous-loué à la SOMEVAL mais il lui est interdit de ramasser le sel , seules les activités touristiques sont autorisées. Motif de l'arrêt du ramassage du sel : non rentabilité.

Gruissan vient de gagner son bras de fer et l'exploitation des 400 hectares des salins de L'île saint Martin peut reprendre !

 

sal 00

 

Sur ces étendues le sel vient d'être ramassé, on l'aperçoit en dunes à l'arrière plan qui attend d'être chargé. L'autorisation de reprendre l'exploitation étant à effet immédiat, la ville de Gruissan a contacté SOMEVAL  ( encore lui ! ) à présent complètement libéré des Salins du Midi. La société est d'accord pour y développer une activité de récolte de la Fleur de sel .

 

sal 09

 

Plus loin des engins s'activent , allons voir...

 

sal 02

 

Des camions amènent le sel moins pur, une grue en fait des monts qui seront en attente pour le salage éventuel des routes l'hiver

 

sal 03

 

Belle réserve, il pourra faire glissant...

 

sal 05

 

La boutique du saunier propose toute la gamme de sels de Gruissan, du sel pour la cuisson à la croque-sel à la fleur de sel en passant par le gros sel et le sel fin. Vous avez aussi la possibilité de remplir vous-même votre pot céramique à fermeture étanche avec les sels en vrac aromatisés diversement. Au fond de la boutique une salle de projection pour tout savoir sur la récolte du sel, puis un éco-musée gratuit qui montre les outils de l'exploitation autrefois.

 

sal 08

 

Les brouettes pour  transporter la récolte

 

sal 06

 

Les wagonnets également pour le transport. Ils étaient chargés de gros sel.

 

sal 07

 

La machine pour l'ensachage...bien pesé !

 

sal 01

 

La vieille machine qui chargeait le sel dans les wagonnets.

 

sal 10

 

Lorsque nous ressortons , au loin les voiles des audacieux sportifs de la mer sont visibles car les salins de l'île saint Martin sont bordés par la mer Méditerranée à l'Est et par l'étang de l'Ayrolles à l' Ouest.

 

sal 14

 

Un petit restaurant qui ne désemplit pas : "la Cambuse du Saunier" . Vous y dégustez beaucoup de produits de la mer mais pas que.... Vous n'êtes pas obligés de prendre un repas, il y a la buvette et si le coeur vous en dit prendre juste un dessert. Il était 16h : je n'ai pas résisté et j'ai commandé le dessert du saunier : des tranchettes de pain perdu à la cannelle servies avec une coupe de glace vanille au caramel à la fleur de sel ...une tuerie ! Là ,quelque chose me dit que vous allez m'en vouloir, mais c'est quand j'ai eu fini que j'ai réalisé que j'avais l'APN près de moi !!! lol   Si vous insistez vraiment...je me sacrifierai et j'y retournerai !!!

 

sal 12

 

Ceux qui optent pour la buvette peuvent aller se rafraîchir sur une terrasse qui surplombe les salins.

 

sal 13

 

La spécialité du coin est aussi : les huîtres .

 

sal 15

 

Près de la sortie, une vieille souche a été conservée  car à l'unanimité elle fait penser à un ours en train de joyeusement s'ébattre sur le dos !

 

Je ne sais pas vous, mais moi je suis très contente de voir que l'exploitation reprend . L'annonce a été faite ce mercredi soir sur FR3 Montpellier.

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans actualité
commenter cet article
23 août 2012 4 23 /08 /août /2012 18:00

mag-00.JPG

 

En quittant Ny Alesund  le commandand nous assure que nous pouvons passer dans le Lilliehookfjord : la visibilité est bonne et les blocs de glace pas trop nombreux.  Déjà un premier glacier...

 

mag 01

 

Les autres ne sont pas loin !

 

mag 02JPG

 

Les traces sur celui-ci fait penser à des traînées d'avalanches à moins que les ours n'aient joué au tobbogan ?

 

mag 03

 

Le front de celui-là est large et surtout les traces noires font penser à un contournement de rocher plus haut ( et non pas à des traces de pneus de camion comme j'ai entendu ! )

 

mag 04

 

Voyez plutôt l'épaisseur de la glace !

 

mag 05

 

Belle largeur n'est-ce pas ? Nous faisons demi tour car ce glacier était au fond du fjord.

 

mag 06

 

Un zoom sur celui qui se rapproche pendant le demi tour...oh la belle bleue !

 

mag 07

 

De loin il paraît moins épais !

 

mag 08

 

Nous avons changé de fjord et deux jumeaux sont devant nous.

 

mag 09

 

Voilà le premier...

 

mag 10

 

et le second. Lui se meurt...il n'arrive plus à la mer !

 

mag 11

 

Celui qui arrive est tellement vaste !

 

mag 12

 

Il occupe le fond du fjord...mais lequel? Le Magdalenafjord ! Nous avons eu l'autorisation de nous y aventurer...mais pas question de descendre à terre !

 

mag 14JPG

 

Il lâche régulièrement des blocs de glace mais ils ne sont pas suffisamment gros pour être inquiétants.

 

mag 15

 

Après être resté là un bon moment afin que tout le monde puisse admirer, il a fallu faire à nouveau demi-tour et remonter le magdalenafjord.

 

mag 16JPG

 

Nous apercevons encore quelques glaciers ...

 

mag 17

 

puis nous nous éloignons franchement...

 

mag 18

 

Nous continuons cependant à longer les côtes enneigées du Spitzberg.

 

mag 19

 

Les glaciers continuent à occuper les creux du bord de mer...

 

mag 20

 

Ces deux là semblent vouloir se rejoindre.

 

mag 21

 

En zoomant sur celui-là on voit nettement que les traînées proviennent du frottement du glacier sur le rocher lors de son avancement.

 

mag 22

 

Nous laissons ce glacier pour descendre en mer ouverte vers Longyearbyen... ça va vous n'avez pas trop froid  ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de lesvoyagesetmoi
  • : Aimer voyager c'est aussi aimer partager. Mais je voudrais aussi vous parler de mes coups de coeur ...
  • Contact

Hellocoton

a href="http://www.hellocoton.fr/mapage/petitgris" title="Suivez-moi sur sur Hellocoton">Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Petitgris sur Hellocoton

Recherche