Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 06:00

photo du net

communion 2

 

 

Cette dernière année à l’école primaire fut marquée par trois évènements importants pour Paulette . C’était l’année de sa communion solennelle , donc elle avait l’autorisation de passer le concours d’entrée en sixième et son grand père paternel allait venir vivre chez eux .

Sa communion solennelle , Paulette en rêvait . Elle avait eu l’occasion de voir défiler dans l’église ces garçons en costume sombre sur la manche duquel un long brassard blanc ondulait au rythme de la marche lente et ces filles en longue robe blanche qui portaient un voile qui leur donnait des airs de mariées ….. cette année ce serait son tour . Bientôt les autres filles commencèrent à parler essayage et achat . Timidement Paulette en parla à ses parents afin qu’ils n’oublient pas . Yvonne lui expliqua assez brutalement qu’ils n’avaient pas beaucoup d’argent donc que la robe serait prêtée par un lointain cousin de Victor dont la fille avait fait sa communion six ans auparavant . Ce cousin habitait à Maubeuge et viendrait à Hergnies où habitait Paulette , juste avant la Pentecôte , avec la robe . Comme Suzanna, la marraine, était retenue à Lecelles pour la communion de sa fille Josiane, c’est le cousin Norbert qui était invité à sa place avec femme et fille . Ce fut donc la veille du grand jour que la robe destinée à Paulette arriva . Elle n’essaya que la robe qui fort heureusement ne demandait pas de retouche . La toilette était simple mais pour Paulette c’était une robe de fée . Le dimanche tant attendu était enfin arrivé . Paulette avait revêtu la jolie robe . Il fut décidé que c’était à pied que la famille se rendrait à l’église , distante de deux bons kilomètres . Pour faciliter le trajet Paulette ne portait que la robe . Ce ne fut qu’une fois sur place qu’elle put enfin coiffer le bonnet d’où partait le très long voile aérien . Francis était déjà là et en tant que parrain devait offrir à la communiante sa bougie . Comme toujours lorsqu’il s’agissait de quelque chose qui serait vu de tout le village , il n’avait pas lésiné . Paulette se retrouva avec un cierge de trois kilos , énorme et encombrant . Les enfants avaient pris leur place dans le cortège et lorsque les orgues se firent entendre tout le monde commença à marcher lentement ainsi que monsieur le curé leur avait appris lors des répétitions .Parmi tous les petits visages concentrés,  les seuls à avoir le sourire étaient ceux qui avaient reçu le petit cierge de un kilo , tant pis pour le qu’en dira-t-on , le confort avant tout ! C’est alors que Paulette sentit glisser lentement son bonnet vers l’arrière , emporté semblait-il par le poids du voile . Lors d’un arrêt , son amie Georgine l’aida à tenir son cierge tandis qu’elle tentait de refermer la bride qui passait sous le menton pour maintenir la coiffe . Impossible ! Georgine glissa un œil et laissa tomber le terrible verdict : «  le bouton pression est DECOUSU !  » Dans l’urgence et compte tenu qu’il n’était pas possible de prononcer sa profession de foi tête nue , Paulette passa résolument la bride sous le menton qu’elle baissa au maximum pour la coincer . C’est donc renfrognée , avec un triple menton qui lui cachait le cou …et le fameux cierge lourd retenu tant bien que mal par le bras gauche ( il menaçait à tout instant de plonger vers les voisins ) , que Paulette , bras droit levé , prêta serment d’une voix mal assurée devant le village tout entier ! Après cet exploit et quand tous les enfants eurent prêté serment , le bedeau les délesta de leur cierge . Mais la pauvre Paulette dut quand même subir toute la cérémonie menton baissé tout en maudissant pour la première fois sa mère . Elle avait compris que Yvonne veuille faire une économie mais très logiquement elle pensait que sa mère aurait quand même pu vérifier les boutons !

Au sortir de l’église ce fut une gifle magistrale et publique qui attendait Paulette . Elle tenta de montrer le bouton responsable de son attitude mais prestement Yvonne fit disparaître bonnet et voile sous son bras tout en continuant à lancer à la cantonade : «  Mais qu’est-ce que j’ai fait au ciel pour mériter une fille pareille ! Même un jour comme aujourd’hui il a fallu qu’elle se fasse remarquer ! Pas normale , je vous dis qu’elle n’est pas normale  » , ….et se tournant vers Paulette «  toi , tais-toi et ne me réponds pas en plus devant tout le monde !  » . Et chacun d’approuver par des hochements de tête et des grognements et de plaindre la pauvre Yvonne envers qui la vie n’était vraiment pas tendre . De retour à la maison Paulette pensa mettre son père au courant mais là aussi elle s’entendit répondre que son attitude avait été choquante  Personne , même des années plus tard , ne voulut faire l’effort de comprendre que c’était la seule façon pour Paulette de pouvoir continuer dans le cortège , personne ne crut jamais que Yvonne n’avait pas recousu le bouton ! Paulette était définitivement cataloguée  comme étant un peu spéciale et - enfin - toute une cour de médisants se penchait d’un air compatissant sur Yvonne . Le repas de communion se passa très bien puisque les invités , outrés par son attitude , ignoraient Paulette et que celle-ci , replacée dans son éternel rôle d’oubliée , retrouvait un peu ses marques et ses rêves .

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans souvenirs
commenter cet article
26 juin 2012 2 26 /06 /juin /2012 18:00

NY-animation.JPG

 

Sur Broadway surtout, le spectacle est déjà dans la rue. Ces figurines vivantes sollicitent les photos...moyennant une pièce dans leur escarcelle. N'essayez pas de déroger à la règle, un vigile n'est jamais bien loin pour les protéger ( comme à Disneyland d'ailleurs ! )

 

NY rue

 

Celle-ci avait beaucoup plus de succès grâce à son slip ficelle qu'à sa voix !

 

NY orchestre rue

 

Au hasard de nos pas nous croisons un orchestre de rue.

 

NY orchestre rue 2

 

Au pied de l'arc de triomphe ce groupe un peu bohème s'en donne à coeur joie.

 

NY Cotton club

 

Nous passons en face du temple de la soul music : le Cotton Club. Cette fois je n'y suis pas allée, snifff Situé dans Harlem il reçoit des chanteurs et musiciens de très haute qualité. Si je vous dis : Joséphine Baker ou encore Duke Ellington, Louis Amstrong....et tant d'autres. Je n'ai pas retenu le nom de l'excellente chanteuse noire que j'y avais entendue mais à mon retour en France elle était l'invitée d'une de nos émissions de variétés.

 

NY spectacle 2

 

Apollo est une autre salle mythique de Harlem. Si je vous dis : Ella Fitzgerald, Stevie Wonder, Maria Carey... ça vous dit ?

 

NY pub

 

Lorsque vous vous promenez dans Broadway vous ne savez plus où donner des yeux. Les écrans publicitaires sont aussi nombreux que géants.

 

NY pub 2

 

NY pub 3

 

NY spect 2

 

Le fantôme de l'opéra que j'avais vu en janvier 2000  tient toujours l'affiche avec un succès jamais démenti !

 

NY spect 3

 

Les gens que vous voyez sagement assis sur les gradins attendent l'opportunité d'obtenir des places à prix réduit pour le spectacle de leur choix.

 

NY JC

 

Un artiste a installé ces étoiles -vitraux sur un petit terrain vague pour illustrer le succés de "Jésus-Christ super star"  dont la publicité paraît sur la photo précédente.

 

NY spect 4

 

Bien sûr d'après les affiches le spectacle proposé est toujours celui qui a la meilleurs musique ...

 

NY spectacle

 

Cette année c'est "Sister Act" que nous sommes allés voir. Les raisons de ce choix ? Nous connaissons l'histoire ( ça aide ! ) grâce au film et une comédie en vacances c'est sympa. Ce fut fantastique ! L'Hom a tout compris ( j'ai rarement rencontré aux USA une articulation aussi distincte alors que souvent ils avalent la moitié des mots ! ) Raven Symone a une énergie , un dynamisme qui porte le spectacle. L'orchestre est du tonnerre et les chanteurs excellentissimes dans leur registre : chapeau pour le casting !! Un réel bon moment ...

 

NY bureaux

 

Il y a aussi bien sûr les publicités pour les films sortis en salle et sur ceux qui vont sortir. Par une des fenêtres de ma chambre j'apercevais tous ces bureaux vides qui restaient allumés toute la nuit et au premier plan l'affiche de "Ted" qui sortira - chez eux - le 29 juin .

 

 

NY film

 

Terminons si vous le voulez bien par un "cocorico"  !  Notre film "Intouchables" tient le haut de l'affiche et pour une fois les américains se sont contentés de traduire , ils ont gardé nos acteurs français au lieu d'imposer des acteurs américains jouant plus ou moins bien une histoire de chez nous !  Qu'est-ce que j'étais contente !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
26 juin 2012 2 26 /06 /juin /2012 06:00

Comme je suis souvent à l'étranger,  mon conseiller financier m'a dit de prendre une Visa Premier Internationale. Avec une telle carte aucun souci, vous êtes à l'abri des coups du sort ...qu'il disait !

Déjà en décembre 2011, alors que j'étais sur le balcon de ma cabine en train d'admirer les rives du canal de Suez, mon téléphone portable se mit à sonner. Je décroche, pensant entendre un de mes proches et là j'entends " ici votre banque . Un certain Favolosa essaie de retirer de l'argent sur votre compte..." Bien sûr que j'étais au courant, c'était le paquebot de Costa qui essayait de se faire payer les excursions que j'avais retenues...  Explications...et là il me tient la jambe en essayant de me faire raconter ce que je voyais devant moi ! Je te jure...moi la seule chose qui m'importait c'était qu'il ne bloque pas la transaction. Heureusement ce jour-là tout s'est finalement arrangé dans la bonne humeur.

A mon arrivée à New York, l'hôtel -bien que payé depuis des mois- me demande l'empreinte de ma CB au cas où j'utiliserais le minibar...ou alors si dans un accès de folie je file avec leurs peignoirs de bain. Je vous explique : celui de Mme est léopard brun tacheté de noir et celui de Mr est blanc zébré de noir ( fou-rire assuré !)

Ou je ne ris plus du tout c'est quand la réceptionniste  m'annonce que ma carte est refusée. " En avez-vous une autre ? " je lui refile la Visa toute simple de l'Hom : tenez-vous bien, ça marche !

Têtue comme vous me connaissez maintenant, j'ai réessayé dans les restaurants, dans la bijouteris de la 5ème avenue...niet, bloquée !  Bon, d'un côté c'est l'Hom qui a régalé pendant tout le séjour mais.... je fumais par les oreilles.

 

NY-allianz-2.JPG

 

Le mieux c'est que chaque soir, lorsque j'allais regarder par la fenêtre de ma chambre je voyais ces immeubles. A la droite de celui qui est beige et qui a la forme d'un crayon taillé, il y a une autre tour noire plus petite : cest le Novotel on Broadway où j'avais logé en 2000. Mais tout en haut, vous avez vu qu'il y a une inscription ? Attendez je vous approche...

 

NY-allianz.JPG

 

Vous avez compris ? C'est ma banque ! Elle me narguait matin et soir...

 

J'ai bien essayé d'appeler la banque mais ( vous savez bien qu'avec moi il y a toujours un MAIS ) pour être sûre d'être jointe partout, je venais de changer de portable: il est le top m'a dit le vendeur de chez Orange, quadribande, un truc en plus que je ne sais plus ce que c'est et 3G ! Et bien le top n'a jamais voulu fonctionner !!! Impossible, n'a jamais trouvé le réseau ! Merci Orange !!!

Je rentre en France et mardi je me sens prête à remonter les bretelles de ma banque...quand le téléphone sonne " Allo, c'est Allianz !" Une charmante dame m'informait que j'étais victime d'une tentative d'arnaque et que des américains avaient tenté d'utiliser ma carte ! Sympa..et je devrais être rassurée .mais je lui ai demandé comment faire pour bénéficier des larges avantages qu'est sensée prodiguer une carte internationale. ...alors qu'ils savent que je suis sans cesse en route ! Il faut les appeler avant chaque départ...je suis sur-protégée comprenez-vous ? Je lui ai alors demandé de prendre un crayon et de noter  toutes mes futures escapades. Il paraît qu'elle a tout noté...mais j'emporterai quand même la carte de l'Hom, on ne sait jamais....

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans anecdotes
commenter cet article
21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 18:00

NY taxis

 

NY taxis 2

 

Difficile de photographier une rue de New York sans y voir les taxis, ils sont toujours jaunes !

 

NY bus

 

Les bus sont très colorés...

 

NY bus scolaire

 

Le bus scolaire que l'on croit sorti d'un autre âge !

 

NY camion 2

 

Les superbes camions ...habitations !

 

NY pompier

 

Les pompiers sont très souvent sollicités. Ici, ils rentraient d'intervention et manoeuvraient difficilement - vue la taille de leur camion - pour rentrer à la caserne.

 

NY livreur eau

 

Le livreur d'eau qui distribue les bonbonnes d'eau purifiée.

 

NY bouchon

 

Inévitablement cela crée de fréquents bouchons...et ça klaxonne à tout va !

 

NY parking 2

 

La solution ?  Laissez la voiture au parking ! C'est ce que vous apercevez au fond. Les voitures sont en cage...et empilées !

 

NY parking

 

Vite, il reste encore des places libres !

 

NY plaque minéral

 

Une plaque minéralogique...

 

NY calèche 1

 

La solution ? Prendre une calèche. Elles sont nombreuses, surtout aux abords de Central Park . Celle-ci est blanche , tirée par un cheval foncé...

 

NY calèche 2

 

Celle-là noire, tirée par un cheval blanc !

 

NY-douche.JPG

 

Un matin que nous étions sortis pour une promenade avant le petit déjeuner, nous sommes passés devant l'écurie où rentrent les chevaux des calèches une fois leur journée finie. Avant de reprendre le trait, ils sont copieusement douchés et ont l'air de beaucoup apprécier ce moment.

 

NY cyclo pousse

 

Et enfin il est possible d'essayer le cyclopousse. C'est une expérience à faire...j'ai beaucoup aimé le zig-zag au milieu de l'intense circulation : un  moment de bonne humeur !

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 10:00

NY fromages supermarché

 

Les médias qui nous bassinent avec l'aversion des américains pour les fromages...sont-ils allés en Amérique ? Ont-ils mis les pieds dans un supermarché de là-bas avant de nous balancer leurs articles ? 

Je suis désolée pour la qualité de la photo mais la lumière n'était pas bonne et il y avait foule dans les rayons et ce fut un peu galère pour ne pas avoir un  client en premier plan !

Mais je pense que vous pouvez constater la variété de leur étalage...et des fromages français y figurent en bonne place. Bon, j'ai pas trouvé le Maroilles...mais on ne va tout de même pas en faire tout un fromage !

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans anecdotes
commenter cet article
21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 06:00

 

chapeau-de-cow-boy-velours-1-.jpg

 

Si le ciel de New York  s'est montré particulièrement capricieux en ce débur juin, aux deux jours de pluie ont succédé des journées très ensoleillées. Et là-bas quand le soleil se montre, il tape. Le premier jour j'ai résisté alors que les autres portaient une casquette...Vous comprenez : j'ai pas une tête à casquette, mais alors pas du tout !

Le second jour je me suis résignée à sortir - et à porter - le chapeau que j'avais acheté au Pérou. En coton écru , il a un large bord et est muni de la cordelette ajustable sous le menton et si pratique quand il fait grand vent . Mais le mien, en plus de celui que je vous ai présenté     ( photo du Net ) est équipé de deux solides boutons pression  pour tenir relevés les bords de chaque côté. Le genre cow-girl-fend-la-bise  tu vois ?

Je déambule donc dans les rues new yorkaises, très à l'aise au point d'oublier que je porte un chapeau !  Nos pas nous ont portés dans la 5ème avenue et que je te lèche les vitrines et que je me remplisse les yeux...J'ai pas tout bien vu...Et que je fasse demi-tour et que je re-regarde ! C'est lorsque je suis à nouveau devant la bijouterie que je ne résiste plus : nous entrons. Très à l'aise je regarde, évalue, choisis sous l'oeil amusé de la petite vendeuse. Lorsqu'elle est sûre de notre choix, la vendeuse  fait un signe à une employée qui me dirige vers la " cashier". Tout sourire je lui présente ma Visa Premier Internationale : refusée, bloquée. Je m'indigne mais la caissière me dit que c'est parce que je voyage beaucoup : gloup ! Pourquoi me dit-elle cela ? J'évite d'y penser pour le moment et je tends bravement la visa de l'Hom...qui passe sans souci ! Rassurée j'empoigne mon achat et nous sortons...

C'est alors que j'aperçois mon reflet dans la vitrine : j'ai toujours mon chapeau de cow-girl vissé sur le crâne avec les bords relevés et la cordelette sous le menton. En plus je distingue nettement écris sur l'avant : Peru !...d'où la réflexion de la caissière ! Le rouge me monte aux joues mais c'est trop tard , comme me le dira l'Hom " tu as encore fait ton numéro !" 

Pour ma Visa, je vous en reparle plus tard ! 

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans anecdotes
commenter cet article
20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 18:00

Vivre à New York, c'est d'abord s'y loger.

 

NY-hotel.JPG

 

Voici notre hôtel, près de Times Square, à côté de la concession Toyota. Il s'agit du " INK 48" un Kimpton hôtel 4* sis au 653 Eleventh Avenue  NY.

Il nous parut convenable dès l'entrée...c'est quand le couple qui nous accompagnait s'est entendu dire que leur réservation avait été annulée , qu'il leur faudrait payer la location de la semaine et voir pour le remboursement éventuel auprès de leur agence au retour...Nous avons commencé à devenir suspicieux !

 

NY salon h

 

Certes leur salon était accueillant...

 

NY lit

 

la chambre agréable...

 

NY vue chambre

 

la vue sur les gratte-ciel imprenable...

 

NY hôtel 2

 

Et de ce côté nous apercevions le fleuve Hudson...

 

NY vue la nuit

 

la nuit, la vue devenait féerique !

 

Mais méfiez-vous des américains. Contact pris par mail avec l'agence, il s'avéra que la résa était bien valide et que personne n'était logé dans la catégorie pour laquelle nous avions payé .  Nous avons refait nos valises et sommes passés du 4ème au...15ème étage ! Le personnel de l'accueil qui nous avait dédaigneusement dit que nous avions ce pourqouoi nous avions payé... ne nous adressait plus la parole. Nous avons donc annulé les repas du soir que nous comptions prendre sur place : et toc !! A nous la restauration new yorkaise !

 

NY cheese cake]

 

Nous avons commencé par aller chez " Junior's" recommandé par les guides. Le personnel est jovial et rapide, la nourriture est copieuse et très bonne  et nous avons goûté leur fameux cheese-cake : hummm ! C'est au 1515 Broadway, 45th street  NY beetween Broadway  & 8th avenue.

 

NY boulangerie[1]

 

Qui a dit que les américains n'avaient pas de pain ?  Bon, c'est à la française quand même ! En vitrine, ils étaient magnifiques et paraissaient craquants à souhait ! La boulangerie se situe au 16E 44th street  NY.

 

NY camion resto

 

Les camions vendant de la nourriture dans les rues sont légion. Celui-ci était plutôt  végétarien.

 

NY camion bonbon

 

Celui-là avait des allures de bonbon: qui donnait envie de s'y arrêter !

 

Ny glaces

 

Vous voulez une glace ?  Alors il vous faudra supporter le bruit du groupe électrogène qui fait le froid !

 

NY hots dogs

 

Très nombreus aussi les étals des marchands de hots dogs.

 

NY hotdogmustard[1]

 

NY Met M

 

Une petite douceur ? La marque M&M a installé un super marché sur 3 étages rien que pour ses petits bonbons déclinés de toutes les couleurs.  Voyez la taille des distributeurs !

 

NY M et M

 

Oui, ils ont osé !  Et bien sûr il y a une infinité de tee-shirts et gadgets à leur image !

 

NY cheese cake

 

Au 17 Cleveland Place NY  une toute petite boutique qui ne paie pas de mine mais dont la vitrine attire les regards des gourmands. Cette petite entreprise familiale a toujours voulu rester artisanale et a eu l'idée géniale de fabriquer des cheese cakes individuels ! Les meilleurs de New York vous disent tous les guides...faut voir...

 

NY cheese cake 2

 

Non seulement nous avons vu...mais nous y avons goûté ! Une  TUERIE ! La réputation est à la hauteur de la qualité des produits ! Eileen est très gentille et vous présente avec tendresse ses 28 parfums et coulis différents. Une adresse à vivement recommander ! C'est dans le quartier Lolita, à deux pas de Broadway .

 

NY 5 Napkin Burger[4]

 

C'est un peu par hasard que nous sommes entrés au Five Napkin Burger. Enfin il a d'abord fallu faire la queue...La réceptionniste vous remet un carré noir de 10cm de côté dans les mains et quand plein de petits points rouges se mettent à scintiller joyeusement c'est que votre table est prête.

 

NY resto

 

L'intérieur paraît singulier. Il faut savoir qu'il est situé dans l'ancien quartier des abattoirs , dans le Meat packing District au 630 9th avenue NY.  Ils ont consevé les rails et les esses qui pendent au plafond ! C'est devenu le rendez-vous chic et branché...et pourtant les prix pratiqués sont raisonnables.

 

NY -sandwich-classique-hamburger-americain-avec-des-rondell

 

 

La cuisine est copieuse et bonne : hambergers, sanswiches ( rien à voir avec les nôtres !!! ) soupes, salades, viandes, volailles, chacun y trouve un plat à sa convenance. Les desserts comprennent bien sûr des coupes glacées, mais leur cheese cake est exceptionnel  ( personnellement je l'ai préféré à celui du Junior's ) quand à leur apple pie : il est à tomber !!!

 

NY El Brigante]

 

Lorsque nos pas nous ont porté s South street Seaport  nous avons sourit devant le nom du restaurant italien : " el brigante "  au 214 Front street Manhattan. Comme nous ne craignons rien...nous sommes entrés !

 

NY el brigante

 

Que vous dire ...sinon que nous y sommes revenus une deuxième fois ! Il est exceptionnel ! Ils nous ont dit qu'ils faisaient venir tous leurs produits directement d'Italie : ceci explique cela !

 

NY four]

 

Leur four à pizza est chauffé au bois .

 

NY pizza]

 

La pizza de l'Hom était délicieuse . J'avais pris le plat du jour : des pennes aux 4 fromages : fabuleux ! Je ne sais si je dois vous parler du tiramisu maison ....ahhhhhhhhhhh !

 

Nous avons donc passé un séjour particulièrement gourmand. Il faut arrêter de se faire des idées sur la soi-disant malbouffe américaine. Bon, les hambergers sont riches...mais pas gras du tout . Et je rappelle qu'il y a un choix incroyable de salades et de soupes pour garder bonne conscience !

Nous sommes entrés dans un grand supermarché au rayon nourriture : très bien fourni, des fruits et légumes de qualité : la banane avait un goût divin, faudrait que mon Carrefour copie un peu ! Nous avons emporté une petite boîte de myrtilles : délicieuses, rien à voir avec celles que nous trouvons ici...

Le passage aux caisse est super bien étudié : il y a trois files d'attente de couleurs différentes et  un écran partagé en 3 couleurs sur lesquelles apparaissent des numéros correspondants aux N° des caisses disponibles. Le nombre de caisses pour chacune des couleurs est impressionnant , les employés sont détendus... 

Le rêve américain je vous dis !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 06:00

eglise-1-.jpg

 

Je vous présente là l'église de mon village natal. C'est l'église saint  Amand.  C'est dans cet édifice que je me rendais deux fois par semaine : le jeudi pour le catéchisme et le dimanche pour la grand messe.

Le dimanche était l'occasion de porter la robe du dimanche que j'enfilais au moment de me mettre en route et que je devais enlever sitôt rentrée. J'avais environ 2km à faire à pied ...car pas question de faire du vélo avec la belle robe!  La messe, Paulette avait décrété que c'était le même refrain tous les dimanches...elle laissait donc se dérouler l'office et en profitait pour réfléchir. Car un grave problème l'occupait...

A quelques pas de l'église se tenait une confiserie ! A la sortie de la messe , telle une volée de moineaux, les enfants se précipitaient et achetaient à l'aimable commerçante les bonbons, malabars, carambars et autres sucettes. Pas question pour Paulette d'acheter ces " cochonneries" et comme régulièrement Yvonne lui confisquait les piécettes que lui donnaient ses grands parents ou les amies de sa mère, elle n'avait pas de quoi faire comme les autres. C'est cela qui tracassait Paulette pendant la messe. Comment faire pour espérer acheter un tout petit bonbon? Lentement l'idée germa dans son esprit. Elle allait truquer les deux pièces réservées aux deux quêtes ! Celle destinée à la première quête, faite par monsieur le Curé en personne, pas question d'y toucher ! Monsieur le curé avait l'oeil à tout et se ferait un plaisir d'avertir Yvonne lorsqu'il viendrait prendre le café à la maison ! Mais la plus petite était destinée à la seconde quête faite par un enfant de choeur...Paulette entreprit donc d'essayer de faire de la monnaie auprès de ses amies.

Ce ne fut pas chose facile mais par un beau dimanche son souhait se réalisa : sa pièce se transforma en deux pièces. Elle en mit une dans le plateau que lui tendit l'enfant de choeur et garda précieusement la seconde enfermée dans sa main. A la fin de la messe elle suivit ses amies et entra dans la boutique. Elle avait le coeur qui battait la chamade mais était ravie...elle put acheter une petite boule rose et sucrée...qui eut ce jour-là un goût de paradis.

La même cérémonie se renouvela chaque semaine jusqu'au jour où il lui fut impossible de se faire de la monnaie ...un drame ! La mort dans l'âme elle voyait s'avancer vers elle l'enfant quêteur et lorsqu'elle eut le plateau devant elle , elle tendit un doigt dans le tas de pièces pour les faire tinter comme si elle y avait mis la sienne...rien ne se passa... elle avait pu garder sa pièce entière cette fois-ci . Elle acheta un mistral qui fut gagnant ...elle en eut donc deux : Byzance !

Depuis ce jour, avec ou sans monnaie, Paulette put continuer à être une cliente assidue de la confiserie.

Avec le recul, je n'arrive pas à avoir mauvaise conscience ...me blâmez-vous ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans souvenirs
commenter cet article
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 18:00

New York me revoilà !

 

NY 04

 

En apparence rien n'a changé. Dans les rues des colonnes de fumée chaude s'échappent des bouches provisoires installées lors de fuites...

 

NY 01

 

Et pourtant si , New York a changé : il manque les tours jumelles ! Pour aller voir "Ground zéro" il faut avoir réservé plusieurs mois à l'avance. Mais nous avons pu voir les vestiges de la seule sculpture retrouvée sur le WTC ( World Trade Center ) après l'attentat. Il s'agit de la sphère bosselée et portant un trou béant à son sommet ( premier plan à gauche ).

A l'arrière plan, la nouvelle tour en construction vient de dépasser ses 500m de haut ! La grue est toujours en place à son sommet : les travaux continuent....Elle devrait être terminée en 2013 et mesurera alors 541 m  avec sa flèche, soit 1776 pieds. C'est un chiffre symbolique puisque c'est l'année de la proclamation de l'indépendance des Etats Unis . Cette tour porte le nom de Freedom Tower ( tour de la Liberté ).

 

NY 03

 

Nous avons marché dans Wall street. Cette "rue du mur" formait au 17ème siècle le Nord de la colonie de la Nouvelle Amsterdam et un mur avait été construit pour se protéger des indiens Lenape et des colons britanniques... le nom lui est resté.

C'est le haut lieu de la Finance new yorkaise. Les hauts buildings importants ne peuvent pas être approchés, des grilles ont été installées et un important dispositif policier veille. Nous avons aperçu quelques traders en complet veston-cravate sombre sortis pour fumer... Nous avons photographié la Bourse: New York  Stock Exchange. 

 

NY-05-bis-.jpg

 

Dans cette même rue, le taureau de Wall street symbolise la force et l'essor de la bourse new yorkaise car il charge toujours vers le haut. Contrairement, l'ours charge vers le bas, il symbolise la baisse de la Bourse.

Cette statue de bronze qui pèse 3,2 tonnes a coûté 360 000 dollars. Elle est l'oeuvre de Arturo Di Modica qui l'installa en 1989 après le crash boursier de 1987. Elle devait être temporaire et enlevée dès 1990 mais le succès touristique est tel que la statue est toujours en place. Je confirme : il est extrêmement difficile de l'approcher tant la foule s'y masse. Il faut faire la queue pour se faire photographier avec lui ( j'ai renoncé )

 

NY 02

 

Et bien sûr la tradition veut que le toucher attire, sur celui qui le fait,  la richesse asurée. D'après la patine du bronze, je vous laisse deviner quelle partie de la statue porte chance.....

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 06:00

 

 

6478248-chapeau-femme-isolee-sur-blanc-1-.jpg

 

La garde- robe de ma mère n'était pas abondamment fournie. Elle ne faisait jamais de frais de toilette, préférant transformer de vieux vêtements pour avoir l'impression de porter du neuf !  Mais sa sortie dominicale était la grand messe...là où toutes les dames du village se rendaient  non pas pour prier ni expier moultes péchers...mais bien pour arborer leur nouvelle toilette, sans oublier le chapeau sans lequel monsieur le curé ne les aurait pas laisser rentrer dans l'église. Ma mère fit donc une fixation sur le chapeau. Elle connaissait une dame de la ville voisine dont le métier était : modiste ! C'était elle qui fournissait les adorables bibis que les élégantes portaient.

Après en avoir discuté avec la modiste, ma mère craqua et décida de se faire faire un chapeau.

Elle le choisit de forme classique mais adopta l'idée qu'un splendide ruban couleur chocolat en ferait un chapeau majestueux. Ce ruban avait bien 8cm de largeur et entourait le chapeau avant de s'épanouir sur le devant en un énorme noeud qui lui faisait 8 boucles . Le problème c'est que les boucles avaient tendance à s'amollir ...la modiste eut une idée de génie. Il suffisait que ma mère récupère le tube de carton des rouleaux de papier toilette et qu'elle en glisse un dans chacune des boucles. Lorsqu'elle rangeait le chapeau dans sa boîte, il était lesté de ses 8 tubes de carton.

Il arriva qu'un notable du village décède. L'enterrement en grandes pompes était prévu à 11h. Ma mère mit un point d'honneur à préparer le déjeuner avant de partir se mêler à l'assistance....si bien qu'elle s'aperçut qu'elle avait juste le temps de se ruer sur ses vêtements pour parcourir le 1,5km et arriver à l'heure à l'église.

La cérémonie se déroula comme prévu, le curé encensa le défunt, la famille y alla de sa petite larme...et les dames se jetèrent mutuellement des regards scrutateurs pour déceler chez l'autre la nouveauté...jusqu'à ce que d'abord un sourire puis un regard appuyé suivi de coups de coude et de rires mirent la puce à l'oreille de ma mère. Quoi ?  Comment ? ces dames n'aimaient pas son chapeau et se moquaient ! Outrée, elle pinça les lèvres et la messe finie n'alla pas jusqu'au cimetière . Elle voulait rentrer vite, très vite,  pour confier à mon père le manque de goût de ses prétendues amies.

Dès qu'il la vit rentrer mon père éclata de rire et conseilla à ma mère d'aller consulter son miroir.

"Miroir , mon beau miroir dis-moi ce qui ne va pas ..." Les 8 tubes de papier toilette dépassaient de 2 bons cm du noeud  car dans sa précipitation ma mère avait oublié de les enlever avant d'aller à l'église !...

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans anecdotes
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de lesvoyagesetmoi
  • : Aimer voyager c'est aussi aimer partager. Mais je voudrais aussi vous parler de mes coups de coeur ...
  • Contact

Hellocoton

a href="http://www.hellocoton.fr/mapage/petitgris" title="Suivez-moi sur sur Hellocoton">Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Petitgris sur Hellocoton

Recherche