Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 septembre 2012 6 22 /09 /septembre /2012 18:00

nar-00.JPG

 

Sur le canal  de la Robine , les péniches sont toujours aussi nombreuses à séjourner.

 

nar 01

 

Le long du canal un sentier piétonnier  ombragé est prévu.

 

nar 11JPG

 

avec parfois des escaliers à descendre.

 

nar 02

 

Les petits bateaux électriques sans permis ont toujours autant de succès. Gilet de sauvetage obligatoire !

 

nar 03

 

La passerelle qui traverse le canal pour permettre de rejoindre le centre ville a été couverte d'un grillage qui illumine le passage de ses milliers de leds la nuit venue.

 

nar 11

 

Nous nous dirigeons vers la place de la mairie . De loin on aperçoit les voiles tendues lors des mois d'été, il y en a ainsi un peu partout en ville.

 

nar 12

 

Sur la place de la mairie, autour de la fosse où se trouvent les vestiges de la Via Domitia, des stands pour les fêtes de l'été.

 

nar 04

 

La cour intérieure de l'evêché...

 

nar 05JPG

 

avec ses sculptures à même les murs.

 

nar 06

 

Le petit jardin public derrière la cathédrale saint Just

 

nar 13

 

Les rues du  vieux Narbonne sont étroites et il vaut mieux ne pas s'y risquer en voiture ! On passe devant de belles demeures...

 

nar 07

 

Pourquoi choisir celle-ci, alors qu'il y en a de plus jolies ? Parce que je ne résiste jamais devant un chat !

 

nar 08

 

Dans la cour intérieure d'un superbe hôtel particulier, une statue entourée de roses trémières.

 

nar 14

 

Le monument de la place Bistan a lui aussi ses voiles de l'été

 

nar 15

 

La rue Droite ( devinez pourquoi elle s'appelle ainsi ! ) avec sa louve romaine.

 

nar 09

 

nous ramène sur les quais de la Robine. Ce quai très ombragé est appelé " la promenade des barques".

 

Actualités : Sous prétexte d'amélioration, la municipalité a complètement démoli les quais de la Robine... Snifff  je n'ai plus ma jolie promenade sous la verdure avant de faire les courses. Je suis ça de près...et vous tiendrai au courant...

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans narbonne
commenter cet article
22 septembre 2012 6 22 /09 /septembre /2012 06:00

West-20Side-20Story-20-Affiche-20Francaise--1-.jpg

 

L’année de seconde se déroula sans souci . Paulette trouvait très agréable d’étudier ses leçons en plein air dans le calme du grand parc lorsque le temps le permettait . Ce fut aussi pour elle l’occasion de faire quelques photos en compagnie de ses amies avec l’appareil de Victor . Les filles avaient remarqué que le plus souvent Paulette se sortait des situations par une pirouette verbale et une plaisanterie . Souvent elles lui disaient qu’elle avait bien de la chance d’être toujours aussi joyeuse. Les filles souffraient d’être enfermées et sans cesse surveillées et beaucoup sombraient dans la mélancolie . Paulette avait l’habitude de la discipline et de la solitude morale, ses chagrins à elle venaient surtout de l’habillement .Yvonne ne voulait rien entendre , une fille d’ouvrier n’avait pas à suivre la mode . Heureusement les jours de classe , la grande blouse blanche obligatoire cachait ses éternels vêtements . C’était le jeudi que Paulette souffrait le plus . La secrétaire l’avait avertie qu’un mot de ses parents lui était parvenu : Paulette pouvait à présent sortir avec ses amies . Mais il n’était pas rare qu’une fille ne lui dise : «  Tu ne t’es pas habillée autrement pour aller en ville ? » Paulette ne répondait pas . Bientôt Cri mit les filles au courant de la sévérité des parents de Paulette et si les regards en disaient long , tout au moins il n’y avait plus d’allusion . Le dimanche , ses meilleures amies étaient reparties dans leur famille . C’est donc souvent seule que Paulette allait faire un peu de lèche vitrine dans le centre ville ou marcher dans le superbe parc où les arbres se miraient dans les pièces d’eau remplies de cygnes et de canards et où trônaient bon nombre de statues . Un dimanche , alors qu’il pleuvait , Paulette entendit au réfectoire les filles parler d’un film à ne pas manquer : «  West Side Story  » . Elle remonta dans son box et compta son maigre pécule . Elle mit de côté l’argent de son train et du tramway : il lui restait juste de quoi payer sa place au cinéma …en priant pour que sa paire de bas ne file pas et tienne pendant les quinze jours qui la séparaient de son retour à la maison . Elle partit d’un pas rapide mais fut rattrapée par un normalien qui engagea la conversation . Parler de l’école ne gênait pas Paulette . Ce fut quand , après avoir acheté leurs places respectives , celui qui lui avait dit s’appeler Bernard lui demanda de bien vouloir échanger sa place avec un de ses amis venu le rejoindre afin qu’elle soit à ses côtés que Paulette paniqua et refusa en rougissant . Elle revit plusieurs fois Bernard le jeudi mais toujours en compagnie de Cri et refusa catégoriquement de le voir en tête à tête . Sa réputation était faite : Paulette refusait de fréquenter les normaliens !

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans souvenirs
commenter cet article
21 septembre 2012 5 21 /09 /septembre /2012 18:00

car 00

 

La Cité est construite sur un éperon rocheux qui domine le cours de la rivière Aude. L'occupation humaine de ces lieux remonte au VIème siècle av. JC. avec l'implantation d'un village gaulois. Elle devint un centre urbain actif à l'époque gallo-romaine. Le premier rempart date du IIIème siècle après JC.

 

Lorsque nous arrivons du parking, la porte Narbonnaise est devant nous.

 

car 01bisJPG

 

L'enceinte de la cité mesure environ 3 km de développement et compte 52 tours. Au XIIIème siècle la construction de l'enceinte extérieure et la modernisation de l'enceinte intérieure en font une forteresse imprenable.

Un décret de 1850 en ordonne la démolition. Ce sont des érudits carcassonnais et Prosper Mérimée qui la sauvèrent et obtinrent sa restauration car elle avait beaucoup souffert. A droite de la photo, : la tour du Trégau ( toit rouge )

 

car 01JPG

 

A l'entrée de la porte narbonnaise, la représentation du buste de  Dame Carcas. Une légende dit que cette dame était devenue veuve alors que l'armée de Charlemagne assiégeait la Cité. Elle prit le commandement de ses troupes et voyant que les vivres venaient à manquer, donna un sac de blé à manger au dernier cochon...puis elle le fit balancer sur les troupes des assaillants. Charlemagne voyant que Dame Carcas gaspillait un cochon élevé au blé crut que la cité regorgeait de vivres et ne se rendrait jamais . Il ordonna à ses troupes de se replier. Voyant cela ; dame Carcas fit sonner les cloches de l'église à toute volée, ce qui fit dire aux soldats de Charlemagne " Dame Carcas sonne" ...le nom de la Cité était trouvé !

 

car 02JPG

 

En passant le pont levis de la porte d'entrée, on voit l'espace entre les deux enceintes : il s'appelle les lices.

 

car 03

 

Certaines personnes désirant faire les 3km du tour des rempart peuvent le faire en calèche...mais il ne faut pas caresser les chevaux !

 

car 05

 

Nous voici devant la porte d'entrée du chateau comtal qui est à l'intérieur de la Cité.

 

car 07

 

Les douves ( aujourd'hui à sec ) se franchissent par un pont.

 

car 06

 

Le chateau comtal date du XIIème siècle. Il fut agrandi et entouré d'une enceinte un siècle plus tard.

Comme les remparts, le chateau est construit avec du grès ou molasse de Carcassonne qui provient des alentours.

En arrière plan et sans toit , la tour de guet du chateau comtal : la tour Pinte.

Le chateau se visite ( payant ) mais bien des personnes sortent déçues car aucune pièce n'est meublée, les murs sont nus !

 

car 11

 

Dans les rues de la Cité les très anciennes maisons sont nombreuses. Presque toutes sont occupées par un commerce.

 

car 04JPG

 

Il y a bien sûr les nombreux restaurants avec souvent la spécialité ...du cassoulet ! Beaucoup de boutiques de souvenirs en tout genre, surtout les gadgets inutiles ...Je préfère vous montrer le paradis du bonbon , de quoi  pouvoir tenir le coup pour visiter tous les remparts ! Beaucoup d'artisanat aussi : textile, travail sur verre..etc...

 

bonbon.JPG

 

Profitez-en pour goûter la spécialité de la maison !

 

cassoulet.JPG

 

A moins que vous préfériez un bon repas qui tienne au corps ? Les nombreux restaurants de la Cité proposent tous le cassoulet !

 

car 08

 

Vous souhaitez posséder votre cep de vigne ? pas de problème, ils sont devant vous.

 

car 09

 

Il existe aussi un petit musée des tortures moyen âgeuses !

 

car 12

 

Le clocher de la basilique saint Nazaire se voit de loin ! Au XIème siècle c'était une église romane. Mais de 1269 à 1330 elle fut agrandie dans le style gothique.

 

car 13

 

Tout autour de la basilique une frise de têtes soit animales soit humaines.

 

car 14

 

La porte d'entrée est ouverte !

 

 

car 15

 

Ce jour-là nous n'avons pas eu la chance de tomber sur la répétition de concertistes. Quand c'est le cas, c'est un régal. J'ai donc admiré la grande rosace...

 

car 10

 

Pour ressortir nous retraversons les lices...

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans promenons-nous
commenter cet article
21 septembre 2012 5 21 /09 /septembre /2012 06:00

lenfer-1-.jpg

 

Le samedi de la première «  grande décale  » arriva . La valise de Paulette était prête depuis la veille . Elle fut juste un peu inquiète lorsqu’il fallut signer sa feuille de sortie au secrétariat mais cette fois elle put passer sans problème . Cri et Cri-Cri prenaient le train avec elle , en babillant le trajet parut plus court . Puis Cri monta à Valenciennes dans la voiture de ses parents qui l’attendaient tandis que Paulette et Cri-Cri devaient subir le tramway . Personne au terminus pour attendre Paulette , elle parcourut donc seule la longue distance qui la ramenait chez elle . Elle en avait rêvé de ce retour , imaginant que Yvonne lui disait enfin qu’elle lui avait manquée … puis le souvenir de la lettre envoyée le jour du carnaval lui revenait en mémoire . Elle avait anxieusement surveillé le courrier mais aucune réponse ne lui était parvenue , elle avait fini par se dire que la lettre avait dû s’égarer . Quand elle arriva en vue de la maison tout était silencieux . Elle frappa à la porte et ouvrit en même temps , pressée de revoir ses parents . Un geste de Yvonne coupa net l’élan de Paulette , pas de retrouvailles affectueuses . Victor était assis dans son fauteuil ( il était de plus en plus essoufflé et sa respiration devenait vite sifflante quand il était émotionné ) Yvonne se tenait raide et digne à ses côtés . «  Ecoute ce que va te dire ton père .

_ Tu devrais avoir honte de ce que tu as écris . Ta mère a raison , je suis bien forcé de reconnaître que tu n’as aucune reconnaissance pour tous les sacrifices que nous avons faits pour toi . Ta pauvre mère n’a pas eu la chance d’aller comme toi longtemps à l’école et elle s’est trompée de ligne en remplissant le questionnaire , cela ne méritait pas une telle réaction de ta part . Et de toute façon des parents quoiqu’ils disent ou fassent restent des parents et tu ne dois jamais , en aucun cas, leur manquer de respect , fille ingrate .

_ Mais papa , est-ce que tu réalises ce que cela a été pour moi d’être enfermée seule , j’avais peur moi dans ce grand bâtiment inconnu et tout le monde qui croyait que je me conduisait mal …

_ Tais-toi ! Baisse les yeux et demande pardon à genoux à ta mère pour le mal que tu lui as fait  » Victor se mit alors à tousser et à respirer difficilement , la silicose avait encore fait des progrès . Pour couper court à cette scène , Paulette se mit à genoux et s’excusa . En se relevant elle croisa le regard de triomphe de Yvonne qui se tenait derrière le fauteuil de Victor , ce regard la transperça comme une épée froide .

Paulette n’avait plus parlé de tout le week-end ou plutôt ses essais de conversation avaient toujours été ignorés .

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans souvenirs
commenter cet article
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 18:00

sui 00

 

La promenade qui longe le petit torrent gazouillant s'annonce agréable...sui 01

 

Le torrent est alimenté par cette cascade vertigineuse. sui 02

 

En bas, le long du torrent, les passerelles sont aménagées contre la paroi rocheuse.

 

sui 03

 

Ah, là, j'aurais pas dû lever la tête !

 

sui 04

 

Le pied de la cascade se sépare pour passer de chaque côté d'un gros rocher.

 

sui 05

 

Vous comprenez mieux à présent ? On grimpe à l'échelle de gauche, en haut on traverse la cascade et on se retrouve sur la passerelle suspendue au-dessus du vide !

 

sui 06

 

Je vous jure que le jeu en valait la chandelle ! Car nous arrivons dans une auberge de montagne où le repas, pris à l'arrière en plein air , fut mémorable  car succulent !

 

sui 07

 

Tout ragaillardis, nous reprenons la promenade que nous espérons calme ...

 

sui 08

 

C'est pas tout à fait la rencontre que je souhaitais. Cette vache-là est une reine et ...c'est la vache de combat suisse !

 

sui 09JPG

 

Chaque année des combats de reines ont lieu qui attirent une foule considérable et sont retransmis à la télévision. Mais , renseignement pris, il ne s'agit pas de combat cruel, elles se mélangent les cornes et appuient  : celle qui recule a perdu. Cette vache a un tempérament de dominante et elle l'exprime en faisant reculer l'autre.

Je ne devais pas avoir mon air vache ce jour là car elle m'a laissé passer sans m'inquiéter !

 

sui-10.JPG

 

Voilà le panneau qui nous avait incités à tenter l'aventure.

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 06:00

dessin du Net

 

 

punition_grande-1-.jpg


Paulette décida de ranger cet épisode dans le coin de son esprit où elle avait bloqué tous les affronts et toutes les brimades et de fermer une fois de plus la porte de ses souvenirs pour ne s’occuper que de l’instant présent . C’était sa façon personnelle de survivre . Elle afficha alors le sourire qui tout au long de sa vie était devenu célèbre. Lorsque Cri et Cri-Cri rentrèrent , elle leur demanda simplement si elles pourraient lui acheter jeudi en librairie les manuels qui lui manquaient encore , surtout ceux de français , les «  Lagarde et Michard  » se gardant jusqu’à la fin de la terminale . La première journée de classe donna surtout lieu à une prise de contact avec les professeurs et les devoirs notés sur le cahier de textes n’étaient pas trop nombreux . C’est pourquoi Cri et Paulette décidèrent qu’une bonne douche serait la bienvenue . Elles avaient déjà essayé le premier jour et le dimanche soir mais toutes les cabines affichaient toujours «  complet » . Après le léger goûter de 17H , pour se rendre en étude dans la salle de classe , elles passèrent devant le bloc sanitaire . Elles n’en croyaient pas leurs yeux : personne ! Vite , demi tour , elles partirent chercher serviette et savon et se régalèrent de l’aubaine . C’était tellement mieux que le lavabo, surtout que le rideau-porte se soulevait chaque fois que quelqu’un passait un peu vite ou ouvrait une fenêtre . Elles ne s’attardèrent pourtant pas , rangèrent leur nécessaire de toilette et , fraîches comme des roses , pénétrèrent dans la salle d’étude . Un murmure réprobateur s’éleva des rangs des studieuses déjà au travail tandis que raide et furibonde , la surveillante leur lança : «  Bravo mesdemoiselles , vous viendrez chercher votre punition à la fin de l’étude et vous êtes collées durant deux week-end. Allez vous asseoir ! » Sidérées , les deux resquilleuses se demandaient bien ce qui leur arrivait . La voisine de Paulette , Ginette , avait compris la situation . Elle chuchota à Paulette «  Tu n’as jamais été pensionnaire , toi ?

_ Ben , non …

_ Je m’en doutais , il faut que tu saches que les études sont obligatoires . T’inquiète pas , si tu veux je te mettrai au courant des us et coutumes d’un bahut .

_ Merci , c’est gentil . »

Lorsque la cloche annonça la fin de l’étude et le moment de regagner le réfectoire , la décision de Paulette était prise . Elle demanda à Cri de l’accompagner et se dirigea vers le bureau de la surveillante qui ne fut pas surprise car elle avait préparé la punition . Mais Paulette , poliment mais fermement , entreprit de lui exposer la situation : l’interminable queue devant les douches , le peu de confort des lavabos du vieux bâtiment et surtout leur complète ignorance du règlement concernant l’obligation de se rendre en étude . A leur grande surprise , la surveillante parut soulagée . «  Tout s’explique ! Je me disais aussi , une telle audace ce n’est pas permis ! Votre franchise vous honore . Je vais donc lever la punition et les colles . Mais bien sûr en cas de récidive , ne vous trouvez pas sur ma route . » Paulette et Cri promirent et remercièrent la pionne . Elles partirent , réconfortées en se disant qu’ici au moins la sincérité était payante . Bien sûr , elles furent toujours très assidues à l’étude et n’essayèrent plus jamais de désobéir au règlement que Ginette avait détaillé . Et pour la séance de lavabo elles prirent l’habitude de coincer le rideau d’un côté avec la chaise et de l’autre côté avec le cartable .

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans souvenirs
commenter cet article
19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 18:00

gor 00

 

Pas de doute, le panneau est formel, c'est bien par cette porte voûtée qu'il faut passer pour voir les gorges du Trient .

 

gor 01

 

Tout semble prévu pour la sécurité des touristes. Passerelle accrochée à la paroi rocheuse mais filet au-dessus de nos têtes en cas de chute de pierres.

 

gor 02

 

Là, il faut que je vous rassure : il s'agit de l'ancien parcours, il n'est plus utilisé de nos jours !

 

gor 03

 

Nous continuons à avancer dans le bas de la gorge...

 

gor 04

 

Impossible de ne pas réaliser la force de l'eau et le travail d'érosion !

 

gor 05

 

Tiens nous allons traverser le Trient ....

 

gor 06

 

Virage à angle droit ...que nous réserve le tronçon suivant ?

 

gor 07

 

Waouhhhh la faille !!!

 

gor 09

 

Et tout là-haut...c'est l'autoroute qui passe...

 

gor 08

 

Fabuleux décor !

 

gor 10JPG

 

Lorsque nous retrouvons la sortie , c'est comme si les grands espaces retrouvés étaient  trop vastes...

 

gor 11

 

La montagne cache bien ses trésors, avant d'y aller jamais je n'aurais pensé voir un tel spectacle naturel. A noter : tout le long du parcours des panneaux expliquent les roches , le travail de l'érosion... c'est très complet .

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 12:00

Sur les conseils de Chanone    link http://parcequelavie.wordpress.com/  - que je remercie vivement,  j'ai réussi à me procurer avant de partir le livre de Isabelle Fourié

 

jou-2.JPG

 

Bien que fatiguée après une journée de découvertes turques,  j'ai commencé à le lire. ....sans arriver à le fermer. Lorsque je devais être raisonnable, il me tardait de rentrer à l'hôtel pour continuer à lire les folles aventures de Clara, une croisiériste qui m'a fait passer du rire aux larmes. Ce livre est classé "littérature sentimentale"  et les sentiments y jouent en effet un très grand rôle pour notre plus grand plaisir. Mais ce livre nous fait voyager de rebondissements en rebondissements et j'adore ça ! Comme le dit Chanone , il est impossible de ne pas avoir envie de s'identifier à cette héroïne. J'ai donc passé d' excellents moments grâce au roman de Isabelle Fourié que vous connaissez peut-être pour son blog  : easylechaton.com   link  

 

 

 

Je vous livre la quatrième de couverture...

" Clara, trentenaire dynamique, n'a qu'un problème : les relations humaines. Besoin de vacances, une croisière ? Pourquoi pas ?

Une rencontre mystérieuse , un rendez-vous au clair de lune...

Un départ pour la Suisse...

Suivez cette jeune architecte au décours de ses nombreuses aventures "

Si vous souhaitez passer un bon moment...n'hésitez pas à vous le procurer !      link  


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans actualité
commenter cet article
19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 06:00

prison]

 

 

Paulette n'en croyait ni ses yeux ni ses oreilles : comment ses parents avaient-ils pu lui mentir? 

Je ne peux rien pour vous , voici leur réponse , voyez plutôt !  »

Paulette reconnut immédiatement la signature de sa mère sous le «  n’autorise pas  » … elle ne pouvait rien ajouter et s’en fut tête basse sous les regards perplexes de la surveillante et des autres filles qui semblaient se demander ce qu’avait bien pu faire Paulette pour mériter une telle sanction . Elle regagna sa chambre d’un pas lourd , se laissa tomber sur le lit et sanglota longtemps , très longtemps . Ce furent des éclats de rire qui la firent sortir de son box . Par la fenêtre du couloir , elle les vit rentrer, se parlant gaiement tout en secouant les confettis qui parsemaient leur chevelure . Paulette rentra dans son box , sortit le bloc de papier à lettre et commença à écrire ou plutôt , pour la première fois , à vider son cœur . Elle s’adressait à Yvonne , lui disant que ce n’était pas la peine d’avoir gâché ses vacances avec des leçons de bonne conduite et des menaces , de lui avoir toujours dit qu’elle avait la permission de sortir puisqu’elle promettait de mériter la confiance que ses parents plaçait en elle pour la coincer en prison sans avoir eu le courage de lui le dire en face . Elle ajouta que c’était bien pour être sœur institutrice qu’elle allait étudier et pas pour leur faire plaisir .Elle termina en écrivant que si elle se conduisait toujours de façon convenable ce n’était pas à cause des multiples sermons mais tout simplement parce que chaque matin en se regardant dans le miroir elle voulait être sûre de ne jamais avoir honte du reflet de son âme . Soulagée , elle glissa la lettre dans une enveloppe et à peine l’adresse fut-elle écrite qu’elle descendit vite la glisser dans la boîte aux lettres . Avec le recul , Paulette réalise que sous les reproches , c’était une bouteille à la mer , un appel au secours qu’elle venait de lancer .

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans souvenirs
commenter cet article
4 septembre 2012 2 04 /09 /septembre /2012 19:30

220px-Henri Rousseau - Bouquet of Flowers with an Ivy Branc

 

Bonsoir les filles. Je vous le dis avec des fleurs : je vais encore m'absenter et ce jusqu'au 18 septembre inclus. Si à mon retour je ne suis pas plus forte c'est que l'adage qui dit  " être fort comme un....." serait faux ! Là encore il ne me sera pas possible de passer vous voir car nous changeons chaque jour de lieu et le rythme risque d'être soutenu,  mais je penserai très souvent à vous toutes j'en suis sûre....en prenant les photos ! A bientôt donc le plaisir de vous retrouver ..et de vous lire !

 

parfume narcisse1011 250[1]

 

 

Avec toute mon amitié

 

coeur

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans actualité
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de lesvoyagesetmoi
  • : Aimer voyager c'est aussi aimer partager. Mais je voudrais aussi vous parler de mes coups de coeur ...
  • Contact

Hellocoton

a href="http://www.hellocoton.fr/mapage/petitgris" title="Suivez-moi sur sur Hellocoton">Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Petitgris sur Hellocoton

Recherche