Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 11:30

foto 4bis

 

Terrain favorable ! Les antennes poussent ici comme des champignons ! ...

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans anecdotes
commenter cet article
18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 10:00

pat-5-.JPG

 

Hier après midi il pleuvait et pour lire il fallait  avoir recours à la fée électricité. A peine avais-je suggéré à lHom d'aller voir les activités sportives de l'Espace de Liberté qu'il était déjà en train de passer sa doudoune : il ne faisait que 6° !

Nous avons admiré la grâce des patineurs...enfin, pas tous quand même !  Regardé un court instant les ébats dans la piscine où il faisait une chaleur tropicale donc moite ! Et nous nous sommes dirigés vers le bowling où nous ne sommes plus allés depuis 1an et demi à cause de la hernie discale de l'Hom. Premier changement : un portier nous onvre la porte à deux battants. je le soupçonne d'avoir été placé là pour interdire l'accès des lieux à la horde hurlante et gesticulante de jeunes de 10 à 14 ans qui s'agitent et se bousculent dans le couloir extérieur. Nous regardons les tirs , n'ayant aucun mal à trier les chevronnés des débutants. C'est lorsque nous avons décidé de partir qu'un employé du Pub Private du bowling est venu vers nous  pour nous inviter très gentiment à entrer. Nous avions le temps , nous nous sommes installés à une des tables . J'ai toujours adoré leur décor typique et très réussi. Je commandais deux thés sachant qu'ils ont une gamme excellente...mais avec un sourire désarmant le serveur nous a expliqué que nous ne pouvions pas faire cela un jour de St patrick ! Après tout pourquoi pas ? Nous nous sommes retrouvés avec deux "petits" verres de Guiness et.... les chapeaux que j'ai choisi de vous montrer. C'est comme cela que cette journée fut à marquer d'une pierre blanche mousse brune !

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans actualité
commenter cet article
18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 07:00

 

Lorsque j'étais encore dans le Nord, j'avais entendu parler de la réserve ornithologique du Marquenterre dans la baie de Somme et je m'étais bien promis d'y aller. Pendant les vacances de Pâques nous avons profité d'une journée libre de l'Hom pour y aller. Je prépare donc le pique nique, les appareils photos ( argentiques ) et nous voilà partis : l' Hom, Junior  ( oui, je sais ça fait peur ! ) et moi. Une heure et demie plus tard nous y étions

 

marq-13bis-.jpg

 

Nous avons donc suivi le circuit vert qui est prévu en 3h. C'est le plus long, il mesure environ 6 km . Mais le temps d'observer toutes les cérémonies des oiseaux au printemps nous avons mis plus de temps que prévu. Le mâle qui arrive tout timide avec un caillou ou une branche pour agrémenter le nid et espérer ainsi être accepté par sa femelle est attendrissant . Nous avons fait un tas de photos. A l'époque il n'était pas possible de savoir si le cliché serait réussi ou pas. Il nous fallait attendre de rentrer et de porter nos pellicules à développer chez le photographe...qui voyait nos photos avant nous !

Il n'était pas loin de 14h lorsque nous avons retrouvé la voiture, sorti la glacière qui contenait le repas et que nous nous sommes mis en quête d'une table pique nique .

 

marq 16bis

 

Le parc mettait à la disposition des visiteurs ce modèle posé en plusieurs exemplaires sur le sable. Vu l'heure avancée il en restait beaucoup de libres. Nous nous installons avec précaution et commençons à déballer le repas. C'est à ce moment qu'un couple de personnes âgées est venu s'installer pas loin de nous. Nous nous saluons avec le sourire . Les petits vieux s'installent côte à côte , mamie commence à déballer mais papy s'aperçoit qu'il a laissé le tire-bouchon dans la voiture et sans crier gare le voilà qui se lève... L'espace d'un instant la situation avait dégénéré : la table s'était dressée à la verticale dès que papy s'était levé et en même temps mamie était descendue d'un étage pour se retrouver le derrière dans le sable. Ce n'est pas ce qui a paniqué papy...c'est l'envol des denrées, qui sont allées atterrir quelques mètres plus loin dans le sable, qui a retenu toute son attention ! Avec prudence nous avons compté " à la une ...à la deux ...à la trois: on se lève ! " et nous sommes allés aider mamie à se relever. Par le plus grand des bonheurs elle n'avait rien. Elle en était à brosser le reste de sable  collé sur sa jupe quand papy revint l'air contrarié  " C'est pas tout ça, mais il faut que l'on se dépêche d'aller faire quelques courses. Nous n'avons plus rien à manger à présent ! ". Ils nous ont salué et sont partis. Nous nous sommes remis à table et là, le fou rire contenu put enfin exploser. Ce fut l'un des plus joyeux pique nique que nous ayons fait !

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans souvenirs
commenter cet article
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 19:00

fla-1-.JPG

 

Nous sommes devant le portail  et l'église romane de Flaran. Cette abbaye cisterienne du XIIème siècle est un joyau de l'art compagnonique et christique le mieux conservé de France.

 

fla 2

 

Les jardins de l'abbaye de Flaran. Ce sont des jardins de plantes médicinales et aromatiques. Au fond le pigeonnier domine les autres bâtiments.

 

fla 3

 

L'église romane fut construite de 1180 à 1210. Devenue Centre Culturel Départemental l'abbaye de Flaran développe de nombreuses activités culturelles. Elle est ouverte aux savants et artistes du monde entier.

 

fla 10

 

Elle comporte une nef à trois travées et est flanquée de bas côtés, d'un transept et d'un sanctuaire à abside et absidioles semi-circulaires.

 

fla 11

 

De l'extérieur on voit bien l'abside et les absidioles semi-circulaires.

 

fla 6

 

Le cloître dont la galerie romane du XIVème siècle fut conservée.

 

fla 7

 

La salle capitulaire , voûtée d'ogives, où les moines se réunissaient.

 

fla 9

 

A l'étage le logis abbatial

 

fla 8

 

avec le dortoir cellulaire des moines.

 

fla 13bis

 

La visite continue par un musée

 

fla 14

 

Les pièces sont conservées dans l'état, comme ici la cuisine.

 

fla 5

 

Une partie des pièces de monnaie qui ont été trouvées. Elles sont soudées les unes aux autres.

 

fla 4

 

Avant de quitter l'abbaye n'oubliez pas de passer aux toilettes . J'ai trouvé l'abattant bizarre !

 

fla 15

 

L'abbaye de Flaran se trouve sur la commune de Valence sur Baïse. Voici  son église paroissiale.

Nous y avons  mangé, à "la ferme de Flaran ": le foie gras poëlé était à tomber !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 13:00

 

Vendredi, je vois s'arrêter devant  chez moi la voiture jaune de la Poste. Que se passe-t-il ? Je n'ai rien commandé ces temps-ci ! Mais la factrice sonne : c'est bien pour moi cette belle enveloppe blanche !

Je rentre et fébrilement je regarde le nom de l'expéditeur : il s'agit de la talentueuse Ragnagna. link  .  Son crayon habile nous fait vivre les aventures de Aki la petite souris et de ses proches avec toujours beaucoup d'humour. Son oeil attentif nous fait découvrir les détails insolites de la vie parisienne . Son blog est un vrai régal Vous ne connaissez pas encore ? Courez vite voir !

Mais qu'y a-t-il donc dans le paquet ?

 

ragna-4-.JPG

 

Un magnet  à l'effigie de Aki, l'adorable souris de Ragnagna ! Et pas n'importe laquelle , elles sait qu'une partie de mon coeur est en Suisse ...

 

ragna 5

 

Le second magnet est tellement vrai...sauf que pour moi c'est lundi tous les matins  :D

 

ragna 3

 

Gâtée je vous dis puisqu'il y en a un troisième ... et bien ciblé celui-là aussi !  Merci, merci adorable Ragnagna !

 

ragna 2bis

 

Je n'ai pas su aller les mettre au milieu des magnets de voyage dans la buanderie . Chez moi c'est la cuisine américaine donc qui fait partie du séjour, là où je suis toujours . Je les ai donc en permanence devant les yeux pour mon plus grand plaisir...mais l'Hom a reçu des consignes strictes : " tu n'allumes jamais le four sans mettre les magnets de côté...va pas me les chauffer  ! "

 

ragna 1 JPG

 

Et ce n'est pas tout ! Un livre  :  elle sait que j'aime la lecture ! Mais pas n'importe quel livre : A La Grâce de Daniel Carton  qui parle d'une enfance dans les corons. En fille du Nord, venue du pays minier, cette attention m'est allée droit au coeur. Je vais le lire et je reviens vous en parler. 

Merci encore pour cette délicate attention chère Ragnagna. J'adore ta dédicace sur le livre ! 

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans actualité
commenter cet article
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 11:30

foto 22bis

 

J'avais toujours cru qu'une piste de ski se descendait...cherchez  l'erreur !

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans anecdotes
commenter cet article
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 07:00

clou-1bis-.jpg

 

Armé de son marteau , cet homme commence à planter un clou. Jusque là rien de bien sorcier....sauf qu'en regardant avec attention on aperçoit un léger tracé sur la planche .

 

clou 2bis

 

A la droite de l'artiste un portrait : il s'agit de l'autoportrait de Léonard de Vinci !

 

clou 3bis

 

Quelques clous plus tard, on peut se rendre compte que tous les clous ne sont pas enfoncés à la même profondeur.

 

clou 4bis

 

Les clous sont de tailles différentes,  ce qui explique les différentes boîtes présentes à ses côtés.

 

clou 5bis

 

L'oeuvre a bien avancé...l'artiste s'octroie un repos bien mérité !

 

clou 6bis

 

Nous le retrouvons après de nombreux coups : en penchant la tête on peut se rendre compte que l'artiste sait y faire !

 

clou 7bis

 

Quelques coups pour la finition...

 

clou 8 bis

 

Le travail est prêt à être présenté.  Qu'en  pensez-vous ,

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans oeuvres
commenter cet article
16 mars 2013 6 16 /03 /mars /2013 19:00

larre1-.JPG

 

Nous arrivons devant  le plus petit village fortifié de France.  Ses remparts circulaires mesurent 300m Il date du XIIIème siècle et s'appelle  Larressingle.

 

larre2

 

En faisant le tour des fortifications, voici  l'une des tours de défense.

 

larre3

 

. La citadelle  semble abandonnée. Le dernier seigneur de Larressingle, un évêque fit enlever la toiture du château pour couvrir sa propre construction dans un village voisin. Le château ne se visite que de l'extérieur : il est privé.

 

 

lerre4

 

Par dessus le muret nous apercevons l'entrée de l'église.

 

larre9

 

Nous décidons d'entrer. Il faut passer sur le vieux pont de pierres et passer sous la porte de facture romane. Ce passage est exclusivement réservé aux piétons.

 

larre5

 

Intra-muros, de petites rues avec quelques boutiques.

 

larre8

 

La grand place du village avec le café qui propose ses rafraîchissements.

 

larre6

 

Nous avons trouvé l'église Saint Sigismond...elle est ouverte ! La porte est romane. Elle date du XIème siècle. C'est une église fortifiée qui devait servir de refuge aux habitants en cas de conflit. Une salle refuge était prévue à l'étage.

 

larre 6

 

L'intérieur roman est petit, presqu'une chapelle ! Le choeur est d'origine.

 

larre10

 

Nous ressortons par la tour de l'horloge.

 

larre11

 

Larressingle fut  abandonné au début du XXème siècle sauf 3 maisons.  Le village doit sa restauration au duc de Trévise . Larressingle est aujourd'hui un des plus beaux villages de France. C'est une étape du Pélerinage de saint Jacques de Compostelle.

 

rom-2-.JPG

 

Alors que nous poursuivons notre route, l'imposante collégiale de La Romieu s'imposa à nous.Il s'agit de la collégiale saint Pierre.

 

rom 5

 

Nous entrons dans le village de La Romieu. Ce village est aussi une étape de Chemins de Compostelle.

 

rom 6

 

Nous nous dirigeons vers la collégiale.

 

rom 1

 

A l'intérieur,  le cloître carré du XIVème siècle. Classé au patrimoine de  l'Unesco dpuis 1998.

 

rom 4

 

La Romieu est le village des chats. Une légende veut que dans les années 1342 Angeline , une orpheline recueillie par un couple de paysans, adorait les chats. Elle en avait toujours plusieurs avec elle quand elle aidait ses parents adoptifs. Or deux années de suite le village eut à subir des hivers rigoureux et des printemps-étés pluvieux qui ne permirent pas d'ensemencer les champs. La disette s'installa et il fut alors autorisé de manger les chats. Avec la complicité de ses parents Angeline en sauva deux dans le grenier. Peu à peu les travaux des champs avaient repris mais les rats avaient envahi le village et saccageaient les récoltes. Dans le grenier , les chats étaient une bonne vingtaine à présent et Angeline réunit les habitants en leur proposant de lâcher ses chats et en retour les habitants s'engageaient à les adopter et à les aimer. Bientôt tous les rats furent exterminés et Angeline devint une légende.

 

rom 7

 

C'est pourquoi dans La Romieu on peut voir ces statues des chats d'Angeline.

 

rom 3

 

Cette fois nous quittons le village pour courir vers de nouvelles aventures.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
16 mars 2013 6 16 /03 /mars /2013 11:30

foto 23bis

 

Ahhh ! Il y en avait un qui n'avait pas pris son petit déjeuner...

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans anecdotes
commenter cet article
16 mars 2013 6 16 /03 /mars /2013 07:00

limon-.jpg

 

 

Et puis ce souvenir qui la hante en lui laissant à chaque fois une impression de malaise difficile à effacer . C’est l’été et il fait très chaud . Paulette demande à sa mère quelque chose à boire . . à la place du verre d’eau habituel et pris à la pompe , Paulette se voit proposer une limonade . Cette aubaine inattendue la fait sauter de joie tandis que Yvonne revient avec une bouteille remplie d’un liquide incolore . La mère fait sauter d’un doigt la capsule munie d’une rondelle de caoutchouc et propose à Paulette éberluée de boire à même le goulot de la bouteille . Assoiffée , Paulette va s’exécuter quand l’odeur qui se dégage de la bouteille la fait reculer .

_ «  Alors tu bois ? , s’impatiente Yvonne

_ Non , elle sent pas bon ta limonade !

_ Bois je te dis  »  , insiste Yvonne qui attrape Paulette par les cheveux ( qu’elle porte très longs ) et qui approche dangereusement le goulot de la bouche de l’enfant .

Paulette crie de toute la force de ses petits poumons puis serre obstinément les lèvres C’est dans cette position de combat que les trouve Irma la voisine , qui fort heureusement est encore à court de sel ! Yvonne ne se démonte pas et explique qu’à cause de la chaleur elle veut faire boire la petite . Vite , la petite en profite pour dire combien la limonade de maman pue . Presque amusée , Irma approche la bouteille de son nez ..  «  Mais malheureuse , s’écrie-t-elle , c’est de l’ammoniaque !!! Tu ne voulais tout de même pas qu’il lui arrive la même chose qu’à Louison ?  » 

Louison était à l’hôpital après avoir absorbé de l’eau de javel concentrée , il faut dire que Louison est trisomique , ce qui ne l’empêche pas d’être entre la vie et la mort , le tube digestif complètement brûlé . C’est bien des années plus tard que Paulette comprendra le sens des paroles de sa mère : « Pourtant j’aurais eu tout le village pour moi , chacun aurait été là pour me soutenir et me consoler . A cause de toi , personne ne s’occupe de moi ! »  Et c’est plus de trente ans après qu’elle apprendra que son père , mis au courant de l’incident s’était résolu à en parler au médecin .Pas le médecin de l’accouchement mais un tout nouveau médecin fonctionnaire payé par les Houillères et que le personnel des mines consultait gratuitement . L’autre , le marié-malgré-lui ,( il est toujours avec sa femme mais personne ne sait si elle a encore le revolver … ) exerce toujours mais il est payant et non remboursé . Le jeune Dr Bazart était direct : il avertit Victor que sa fille courait un danger auprès d’une mère qui l’avait rejetée dès la naissance . Le seul remède d’après lui , était d’interner Yvonne ! Victor était anéanti car il l’aimait tendrement son Yvonne . Il décida donc de la garder à la maison et puisqu’il ne pouvait pas sans cesse surveiller la petite, quand il partait travailler par exemple , il entreprit de  dire la vérité à Yvonne en insistant sur le fait qu’elle serait tenue pour entièrement responsable s’il arrivait malheur à l’enfant et que dans ce cas lui , Victor , ne la protègerait plus Yvonne était loin d’être sotte et comprit vite où était son intérêt : elle promit de ne plus attenter à la vie de l’enfant et tint parole . Mais la haine était dans son cœur , elle se jura de faire payer à cette usurpatrice de Paulette tous les malheurs qu’elle avait endurés . La phrase «  Moi vivante tu ne seras jamais heureuse  »  Paulette entendit sa mère la lui répéter tout au long de sa vie …La suite vous la connaissez . Je vais tâcher à présent de vous parler de choses plus gaies !

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans souvenirs
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de lesvoyagesetmoi
  • : Aimer voyager c'est aussi aimer partager. Mais je voudrais aussi vous parler de mes coups de coeur ...
  • Contact

Hellocoton

a href="http://www.hellocoton.fr/mapage/petitgris" title="Suivez-moi sur sur Hellocoton">Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Petitgris sur Hellocoton

Recherche