Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 mai 2013 5 31 /05 /mai /2013 06:00
Il décrypte les erreurs de Windows !

Il décrypte les erreurs de Windows !

Il met un peu de piquant dans les articles.

Il met un peu de piquant dans les articles.

Il veut entrer au fond du problème.

Il veut entrer au fond du problème.

Il apprend à se servir d'un clavier.

Il apprend à se servir d'un clavier.

Ne pas oublier de lui faire prendre l'air pour qu'elle puisse souffler un peu !

Ne pas oublier de lui faire prendre l'air pour qu'elle puisse souffler un peu !

L'employé de la Caisse d'Epargne.

L'employé de la Caisse d'Epargne.

Et bien...Chat alors !!!

Et bien...Chat alors !!!

Il sait " plancher" sur son travail .

Il sait " plancher" sur son travail .

Aïe ! Un spyware  ( logiciel espion ) .

Aïe ! Un spyware ( logiciel espion ) .

Celui-là a su décortiquer le programme.

Celui-là a su décortiquer le programme.

Il faut parfois se mettre à deux pour résoudre les problèmes !

Il faut parfois se mettre à deux pour résoudre les problèmes !

L'anti-virus ...

L'anti-virus ...

Il reste sérieux dans son travail !

Il reste sérieux dans son travail !

Windows vient de planter encore une fois !!!!

Windows vient de planter encore une fois !!!!

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans rire
commenter cet article
30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 18:00

Nous sommes toujours au Portugal. C'est sur une presqu'île que nous atteignons Peniche.

Du port de Peniche au monastère de Alcobaça. Du port de Peniche au monastère de Alcobaça.
Du port de Peniche au monastère de Alcobaça.
Du port de Peniche au monastère de Alcobaça. Du port de Peniche au monastère de Alcobaça.

La côte rocheuse est déchiquetée. Elle n'est pas sans rappeler notre Bretagne. Le phare est une tour carrée.

Ce port est entouré de murailles du XVIème.

Ce port est entouré de murailles du XVIème.

Du port de Peniche au monastère de Alcobaça.

La forteresse du XVème servit de prison sous le régime de Salazar. A présent elle abrite le musée municipal. Remarquez la mini plage de sable, en bas dans le centre de la photo.

Ce port est le plus grand port de pêche du Portugal.
Ce port est le plus grand port de pêche du Portugal.

Ce port est le plus grand port de pêche du Portugal.

Du port de Peniche au monastère de Alcobaça.

Nous avons rejoint la ville de Alcobaça dont le principal centre d'intérêt est le monastère de Santa Maria. C'est un chef d'oeuvre de l'art gothique cistercien. Il fut construit par le roi Alphonse 1er au XII ème siècle.

La nef gothique

La nef gothique

Du port de Peniche au monastère de Alcobaça.
Du port de Peniche au monastère de Alcobaça.

Deux tombeaux : en haut celui de Inès de Castro et en bas celui du roi Pierre 1er.

Très jeune Dom Pedro avait dû épouser l'Infante de Castille Constanza. Mais il aimait la dame d'honneur de sa femme, Inès de Castro. Le père de Pedro , le roi Alphonse, fit enfermer Inès au couvent. Mais l'infante décéda. Dom Pedro s'enfuit avec Inès, sa maîtresse, dans la ville de Coimbra. Le roi Alphonse, croyant que la famille de Inès serait une menace pour son royaume la fit assassiner en janvier 1355. Dom Pedro attendit la mort de son père et se vengea des assassins en leur faisant arracher le coeur en sa présence. Puis il déclara avoir épousé secrètement Inès avant son assassinat, fit exhumer le corps de sa maîtresse afin qu'elle fut reconnue comme reine. Il présenta le corps embaumé d'Inès avec une couronne sur la tête et demanda que tous ses courtisans s'agenouillent individuellement devant elle et baisent la main décomposée de la reine.

Les tombeaux se font face de telle sorte que le jour du jugement dernier sa première vision soit celle de sa bien-aimée Inès !

Une chapelle...

Une chapelle...

Une porte au décor manuelin, entourée d'azulejos.

Une porte au décor manuelin, entourée d'azulejos.

Un des superbes azulejos.

Un des superbes azulejos.

Du port de Peniche au monastère de Alcobaça.

Juste à côté le cloître du silence. Il date du XIVème, sous le règne du roi Denis.

Les fonds baptismaux

Les fonds baptismaux

Les cuisines du monastère.

Les cuisines du monastère.

La salle du Chapitre où avait lieu la lecture de l'Evangile.

La salle du Chapitre où avait lieu la lecture de l'Evangile.

L'escalier menant à l'étage...mais nous n'avons pas pu y aller .

L'escalier menant à l'étage...mais nous n'avons pas pu y aller .

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyages
commenter cet article
30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 10:30
Situations  insolites  #  115

Coucou....tu m'as vu ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans anecdotes
commenter cet article
30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 06:00
Je hais les automates bancaires !

Vous connaissez certainement toutes ces machines sensées vous simplifier la vie et garnir agréablement votre porte-monnaie. Elles sont communément appelées "gab" ou encore "dab" selon que vous considérez qu'il s'agit d'un guichet ou d'un distributeur. Pour moi le terme distributeur me va mieux car j'imagine la généreuse distribution du style : " tant que je gagne, je joue " ! Le vendredi avant de partir en Espagne, je décide de faire un retrait car à l'étranger je n'aime pas toujours donner la carte . J'insère ma CB , suis bien toutes les instructions et tout à coup un message s'affiche : 'Refusé ! Veuillez consulter votre agence" . Je recommence avec un chiffre moins élevé , même message ! Loin de m'avouer vaincue j'empoigne la carte de l' Hom ...même message de refus ! Là j'ai les cheveux qui se hérissent ! Pas de liquide et carte bloquée , cela signifie mourir de faim en Espagne car j'ai tout prépayé sauf les repas !

Je hais les automates bancaires !

Je vous rassure, ce n'est pas moi : j'ai emprunté la photo au journal " l'éclair" ...mais j'arrive à comprendre que ça arrive ! Je fonce à la maison pour appeler directement ma banque. Un coup de bol, j'ai quelqu'un au bout du fil ! Vérification de mon dossier : c'est vrai que comme je suis souvent à l'étranger les dépenses sont limitées ( en cas de fraude la banque paie ! ) mais là je suis loin d'avoir épuisé mes possibilités. Le conseiller me conseille ( ben oui, c'est son métier ! ) de voir avec le distributeur. J'y retourne en ayant traduit ; "adresse-toi à l'organisme dont dépend le dab " ! Ouf, il y a quelqu'un ! Explications : avec les deux jours fériés des 8 & 9 mai le stock de billets était épuisé et il ne pouvait plus fournir . J'estime qu'un message spécial "épuisement" ou "hors service" pourrait être envisagé ! Qu'en pensez-vous ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans actualité
29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 19:24
Paulette Lesot shared Jerem illustrations's photo.

Partager cet article

Repost 0
Published by Paulette Lesot
commenter cet article
29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 18:00
Visite de Obidos , la ville portugaise fortifiée.

Obidos est une ville fortifiée . Nous y entrons par une porte de la muraille...

De magnifiques azulejos dans les rues ...

De magnifiques azulejos dans les rues ...

Une petite église fermée. Nous avons compté 14 églises dans de village, plus les chapelles et les autels.

Une petite église fermée. Nous avons compté 14 églises dans de village, plus les chapelles et les autels.

Un ouvrier municipal arrose les pots des façades fleuries.

Un ouvrier municipal arrose les pots des façades fleuries.

L'église Santa Maria

L'église Santa Maria

A l'intérieur, un mur d'azulejos du XVII ème siècle  ( à droite )

A l'intérieur, un mur d'azulejos du XVII ème siècle ( à droite )

Le château du XVème actuellement transformé en auberge.

Le château du XVème actuellement transformé en auberge.

Visite de Obidos , la ville portugaise fortifiée.
Visite de Obidos , la ville portugaise fortifiée.

Les murailles des remparts sont exceptionnellement bien conservées. Elles font la renommée de la petite ville médiévale avec leur 1,5 km de long. La ville n'a pas changé depuis le XVIème et la circulation automobile y est interdite.

Les souvenirs : de petites poteries.

Les souvenirs : de petites poteries.

Le pilori.

Le pilori.

Visite de Obidos , la ville portugaise fortifiée.
Visite de Obidos , la ville portugaise fortifiée.

Une des petites rues du village . Vue générale sur les toits de la ville avec la forteresse dans le fond .

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyages
commenter cet article
29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 10:30
Situations  insolites  #  114

Savoir se passer des intermédiaires !

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans anecdotes
commenter cet article
29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 06:00
Quand on n'a pas de tête il faut avoir des jambes....

A cette époque je pilotais ma vieille et infatigable 504 blanche. C'est à son bord que j'étais allée travailler ce jour-là. Mais pas longtemps car j'avais obtenu l'autorisation de m'absenter à 10h pour suivre l'enterrement d'une personne dont j'étais proche. Je récupère Junior et nous voila partis en voiture vers l'église du village voisin. Lorsque je gare la 504 je vois que les gens sont déjà à l'intérieur de l'église. Vite j'attrape mon sac à main , aide Junior à descendre et claque la portière de l'auto. Lorsque la cérémonie prend fin je m'apprête à filer vers la voiture en fourrageant dans mon sac, de plus en plus nerveusement . mais où sont les clés du véhicule ? La réponse ne tarde pas à s'offrir à moi : les clés sont restées sur le contact et les portières sont fermées. Je ne peux me résoudre à casser une vitre et décide de partir à la maison à pied chercher le double des clés que bien sûr je n'ai pas avec moi ! Nous marchons d'un bon pas ...mais 8km c'est quand même pas la porte à côté. A la maison je récupère le double des clés, jette un oeil vers la pendule : pas le temps de manger et pas le temps non plus de refaire la route à pied ! La mort dans l'âme j'attrape le téléphone pour appeler un taxi ! Je n'allais pas non plus aller raconter aux amis que j'étais une étourdie ! Par chance la dame du taxi était libre et pas loin de chez moi. Le temps de confectionner un sandwich pour Junior et j'entends le taxi qui klaxonne. La tête de la conductrice quand je lui ai dit que je voulais aller à l'église ! Pendant que je la payais elle aperçut ma 504 qu'elle connaissait : à son sourire qui se voulait complice je sus qu'elle avait deviné. J'ai eu juste le temps de déposer Junior et je fus à l'heure pour faire rentrer mes élèves. Je n'ai raconté ma mésaventure qu'un mois plus tard à l'Hom qui éclata de rire : " j'attendais de voir quand tu allais te décider à me le dire". La dame du taxi lui avait tout raconté....

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans souvenirs
commenter cet article
28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 18:00
Voir Fatima et finir aux thermes de Caldas da Raihnas

Le clocher de la basilique de Fatima est en vue. Cette tour haute de 65 m date de 1928.

Voir Fatima et finir aux thermes de Caldas da Raihnas

La basilique est de style néo-classique. Des colonnades la relient aux couvents et bâtiments hospitaliers .

Voir Fatima et finir aux thermes de Caldas da Raihnas

L'intérieur de la basilique. On peut y voir la tombe des bergers ayant vu l'apparition de la Vierge...mais la foule dense rendait les photos difficiles !

Voir Fatima et finir aux thermes de Caldas da Raihnas

En revenant sur l'esplanade nous trouvons la chapelle de l'Apparition avec la statue de la Vierge. C'est à cet endroit que les 3 enfants auraient vu apparaître "la Vierge du Rosaire". Impossible d'approcher car il y a un pèlerinage espagnol !

Voir Fatima et finir aux thermes de Caldas da Raihnas

Après être passés devant la brûlerie des cierges , le passage obligé est le long des boutiques ... Un peu déçu par la foule qui gâche le recueillement que l'on pourrait s'attendre à y trouver, nous avons quitté les lieux.

Voir Fatima et finir aux thermes de Caldas da Raihnas

Dès notre arrivée à Caldas da Rainhas nous passons par le marché quotidien qui se tient au centre de la ville.

Tout un mur pour remercier les pompiers de la ville !

Tout un mur pour remercier les pompiers de la ville !

Voir Fatima et finir aux thermes de Caldas da Raihnas
Voir Fatima et finir aux thermes de Caldas da RaihnasVoir Fatima et finir aux thermes de Caldas da Raihnas
Voir Fatima et finir aux thermes de Caldas da Raihnas

Dans le parc Dom Carlos cette statue du " zé Provinho" donnant son salut classique. Cette création de Rafaël Bordalo Pinheiro traduit les sentiments du portugais commun.

Nous avons ensuite vu un petit musée d'oeuvres contemporaines.

Voir Fatima et finir aux thermes de Caldas da Raihnas
Voir Fatima et finir aux thermes de Caldas da RaihnasVoir Fatima et finir aux thermes de Caldas da Raihnas
Voir Fatima et finir aux thermes de Caldas da Raihnas

Nous avons ensuite visité le musée de la céramique . Beaucoup d'azulejos...mais aussi cette statue peu commune du consolateur !

Voir Fatima et finir aux thermes de Caldas da Raihnas
Voir Fatima et finir aux thermes de Caldas da Raihnas

Près de là, l'église Notre Dame du Peuple de la fin du XVème siècle. Son élégant clocher porte une décoration manueline autour de ses fenêtres gothiques. Nous ne verrons pas ses azulejos des 16 et 17ème siècles car elle est fermée.

Voir Fatima et finir aux thermes de Caldas da Raihnas

Derrière nous trouvons la source chaude et malodorante qui fait la célébrité de la ville. Ces eaux sulfureuses ( à très forte odeur d'oeuf pourri ) ont guéri les rhumatismes de la reine Léonor. Celle-ci fit construire un hôpital thermal en 1488 et l'église N D du Peuple.( "Nossa Senhora do Populo" )

Voir Fatima et finir aux thermes de Caldas da Raihnas

Des bâtiments étaient destinés à loger les curistes. Je n'ai pas mis la photo de l'hôpital des thermes car l'état délabré et les nombreuses vitres cassées laissent à penser que les thermes connaissent des difficultés.

Voir Fatima et finir aux thermes de Caldas da RaihnasVoir Fatima et finir aux thermes de Caldas da Raihnas

Le parc Dom Carlos fut dessiné à la fin du 19ème pour permettre aux patients des thermes de s'y promener

Voir Fatima et finir aux thermes de Caldas da Raihnas

En retournant en ville nous passons devant la statue de la reine Léonor qui créa les thermes de Caldas da Rainha

Voir Fatima et finir aux thermes de Caldas da Raihnas
Voir Fatima et finir aux thermes de Caldas da RaihnasVoir Fatima et finir aux thermes de Caldas da Raihnas
Voir Fatima et finir aux thermes de Caldas da Raihnas

Sur les murs de la rue ces tableaux géants en faïence reproduisant des scènes de la vie courante dans la ville.

Voir Fatima et finir aux thermes de Caldas da RaihnasVoir Fatima et finir aux thermes de Caldas da Raihnas

Dans les boutiques énormément de petits bibelots quelquefois irrévérencieux !

Voir Fatima et finir aux thermes de Caldas da Raihnas

Sur le chemin de l'hôtel nous passons devant l'église paroissiale.

Voir Fatima et finir aux thermes de Caldas da Raihnas

Des maisons joliment carrelées.

Nous avons bien mérité un peu de repos dans les salons de l'hôtel.

Nous avons bien mérité un peu de repos dans les salons de l'hôtel.

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyages
commenter cet article
28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 10:30
Lieu idéal pour déconner !

Lieu idéal pour déconner !

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans anecdotes
commenter cet article