Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 septembre 2013 6 07 /09 /septembre /2013 18:00

Berne est la ville où siège le gouvernement fédéral suisse. Mais pourquoi aller faire son marché dans une grande ville ?

Si nous allions faire notre marché à Berne ?

La rue principale de Berne est bordée d'arcades sous lesquelles se trouvent les trottoirs. Tout le long de la rue, de chaque côté, se succèdent les boutiques : pratique pour faire le shopping soit à l'ombre ou soit au sec. Et justement ce samedi , il pleut !

Si nous allions faire notre marché à Berne ?

Nous pénétrons sous l'une des arcades de la rue principale. Le samedi est jour de marché. Les producteurs et maraîchers suisses ont installé leurs étals sur le trottoir, à l'abri.

Si nous allions faire notre marché à Berne ?

Ce vieux couple vend la production de leur propriété. Bon, j'avais intérêt à être en compagnie de mes amis car nous sommes en Suisse alémanique. Mais pas besoin de parler l'allemand pour juger de la qualité et de la fraîcheur des produits.

Si nous allions faire notre marché à Berne ?

Ne cherchez pas, les deux barquettes de framboises qui manquent, c'est nous qui les avons achetées !

Si nous allions faire notre marché à Berne ?

Tout le long de la rue les étals se succèdent. Ces produits venant directement des producteurs m'ont fait maudire les intermédiaires de chez nous qui nous octroient des produits conservés et transportés....Pareil pour les fleurs !

Si nous allions faire notre marché à Berne ?
Si nous allions faire notre marché à Berne ?Si nous allions faire notre marché à Berne ?Si nous allions faire notre marché à Berne ?

Ces champignons sont de toute beauté ! Et d'une grande fraîcheur !

Si nous allions faire notre marché à Berne ?

Tout en marchant nous sommes arrivés au bout de la rue. Sur la place et cette fois en plein air les étals de produits frais continuent à nous attirer. Waouh les prunes ! Je peux vous dire qu'elles sont excellentes !

Si nous allions faire notre marché à Berne ?
Si nous allions faire notre marché à Berne ?

J'ai beaucoup aimé cet étalage de courges diverses !

Si nous allions faire notre marché à Berne ?
Si nous allions faire notre marché à Berne ?
Si nous allions faire notre marché à Berne ?

Elles ne sont pas belles ces fleurs ? Et comme ce sont les producteurs qui vendent, les avis et conseils sont livrés avec la marchandise.

Si nous allions faire notre marché à Berne ?

Le producteur d'ails est présent . Il en profite pour vendre de petites bottes de lavande.

Si nous allions faire notre marché à Berne ?

Nous retrouvons un étal de petits fruits présentés dans des barquettes individuelles . Cette présentation m'a fait repenser au marché de Montréal au Canada !

Si nous allions faire notre marché à Berne ?

C'est à regret que nous nous éloignons de la place, laissant là tous ces beaux produits qui sentaient si bon !

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans nature
commenter cet article
7 septembre 2013 6 07 /09 /septembre /2013 10:30
Situations  insolites  #  205

Instant tendresse pour cette dernière de la série.

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans anecdotes
commenter cet article
7 septembre 2013 6 07 /09 /septembre /2013 06:00
Pour le tea time, osez une gourmandise suisse !

Les Basler Läckerli sont de petits gâteaux proches du pain d'épices, à base de miel, d'amandes, de noisettes . Les biscuits sont découpés en petits carrés puis glacés.

Ceux-ci sont les originaux , la recette a traversé les siècles et régalé des générations de suisses. .

Pour le tea time, osez une gourmandise suisse !

Ces douceurs font merveille avec le café. La pause-café fait partie de la culture suisse.

A côté des originaux, il existe à présent d'autres Basler Läckerli aromatisés au citron, au chocolat, etc... J'ai goûté ceux au citron : un délice !

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans tradition
commenter cet article
6 septembre 2013 5 06 /09 /septembre /2013 18:00
Dernière flânerie dans Yasmine-Hammamet.
Dernière flânerie dans Yasmine-Hammamet.

Hammamet est une station balnéaire . De longues plages en ont fait la renommée.

Dernière flânerie dans Yasmine-Hammamet.

Tout au bord de la mer ,nous longeons les murailles de la vieille médina dont on aperçoit les blanches constructions à l'intérieur.

Dernière flânerie dans Yasmine-Hammamet.

La statue des trois sirènes face à la mer est l'endroit favori des touristes pour immortaliser leur passage à Hammamet.

Dernière flânerie dans Yasmine-Hammamet.

Les hautes murailles de la médina datent du milieu du XIVème siècle.

Dernière flânerie dans Yasmine-Hammamet.

A l'intérieur de la médina, les rues commerçantes de la vieille ville...

Dernière flânerie dans Yasmine-Hammamet.

mais aussi un dédale de petites ruelles blanches.

Dernière flânerie dans Yasmine-Hammamet.

Tout à côté de Hammamet, Yasmine est un nouvel espace de vie touristique.

Dernière flânerie dans Yasmine-Hammamet.

Yasmine est essentiellement constituée de grands hôtels. Celui-ci est le Lella Bahia 4*.

Dernière flânerie dans Yasmine-Hammamet.
Dernière flânerie dans Yasmine-Hammamet. Dernière flânerie dans Yasmine-Hammamet.
Dernière flânerie dans Yasmine-Hammamet.

Yasmine a aussi un parc d'attractions à thèmes : Carthage Land. Il ne passe pas inaperçu avec ses énormes statues d'éléphants !

Dernière flânerie dans Yasmine-Hammamet.

Un hôtel s'est doté d'une reproduction de la Tour de l'Or.

Dernière flânerie dans Yasmine-Hammamet.
Dernière flânerie dans Yasmine-Hammamet.

Cet hôtel 5* a tout d'une forteresse.

Dernière flânerie dans Yasmine-Hammamet.
Dernière flânerie dans Yasmine-Hammamet.

L'autre côté du Lella Baya. Les hôtels sont alignés dans une rue .

Dernière flânerie dans Yasmine-Hammamet.

L'arbre de la ville : le palmier !

Dernière flânerie dans Yasmine-Hammamet.

C'est notre dernier jour, nous quittons Hammamet. Le repas est libre ce jour-là. Notre guide, le jeune farfelu qui depuis le début a fait fi du programme imposé pour nous loger et nous emmener là où il y a des copains à lui, notre guide donc nous propose d'aller manger tous ensemble dans une grande propriété viticole. Nous payons donc tous notre part pour un méchoui géant au Bacchus / Cuba.

Dernière flânerie dans Yasmine-Hammamet.
Dernière flânerie dans Yasmine-Hammamet.

L'attente se prolonge...nous avons le temps de visiter les jardins du domaine.

Lorsqu'enfin nous passons à table, c'est pour nous voir servir une escalope de dinde avec des spaghettis ! Explication : ils avaient reçu en grande pompe un groupe d'anglais qui avait largement acheté le vin maison et n'avaient pas eu le temps de faire le méchoui ! Mais comme le repas nous fut compté au même prix, réaction française : personne n'a rien acheté chez eux !

Dernière flânerie dans Yasmine-Hammamet.

Depuis l'autocar qui nous ramène à l'aéroport nous apercevons la tour de l'horloge de Tunis.

Dernière flânerie dans Yasmine-Hammamet.

Cette fois nous sommes bien à l'aéroport et le retour en France est imminent.

Malgré le guide, nous gardons de ce grand circuit tunisien un excellent souvenir.

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyages
commenter cet article
6 septembre 2013 5 06 /09 /septembre /2013 10:30
Situations  insolites  #  205

Brumisateur d'autrefois !

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans anecdotes
commenter cet article
6 septembre 2013 5 06 /09 /septembre /2013 06:00
Moi, j'use mes semelles jusqu'à la corde !

Lorsque j'ai préparé ma valise pour la Suisse, les prévisions météo étaient au beau fixe sauf pour le jour du retour. J'ai donc prévu des chaussures de toile et des nu-pieds. Au dernier moment j'ai décidé de prendre une chaussure fermée en cas de pluie pour le retour. Après avoir hésité un bon moment ( oui, les chaussures sont une de mes faiblesses ) j'ai opté pour des "sport" que je possède depuis un certain temps et qui ont l'avantage de s'enfiler aisément car elles sont munies d'un laçage élastique recouvert d'un large scratch .

Contrairement aux prévisions, la pluie s'est invitée en Suisse samedi alors que nous étions à Berne. C'est pourquoi le lendemain j'ai chaussé mes baskets pour aller à Locarno dans le Tessin, la partie italienne de la Suisse. Arrivés à destination grâce au train, nous décidons de prendre une légère collation dans une charmante auberge. Tout en devisant, le serveur nous propose de traverser son hôtel pour aller voir les gorges derrière son terrain. Le soleil était ardent et le spectacle fort agréable. C'est alors que nous revenions vers la sortie de l'auberge que je sentis un intrus sous mon pied. J'ai pensé à un caillou coincé dans la semelle et grattai pour le chasser...c'est alors que je vis sortir un bout noir. L'Hom s'inquiéta mais je lui assurai que tout allait bien. Alors que nous nous dirigions vers les berges du lac Majeur, d'autres morceaux jaillissaient de dessous mes pas. Inquiète je décidai de jeter un oeil sous ma chaussure : c'était la semelle qui partait en lambeaux. Passant outre les fous rires qui secouaient l'Hom et les amis qui nous accompagnaient je décrétai qu'il me fallait d'autres chaussures. Je n'ai jamais vu autant de magasins de chaussures qu'à Locarno mais tous étaient fermés. Nous étions dimanche et surtout il y avait un très grand marché dédié aux Harley Davidson ! Les seules chaussures que j'ai trouvées étaient des Santiags. Même en difficulté je ne me voyais pas aller déjeuner sur les bords du lac majeur en bottes country ! Alors que nous continuions d'avancer , moi bien droite et le reste du groupe plié de rire, la partie avant de la semelle est partie d'un coup , me devançant d'une vingtaine de centimètres. Je ramassai bravement l'objet du délit pour le déposer dans une poubelle quand le mari de mon amie repéra une boutique de souvenirs qui vendait des tongs. J'allais jusque là, marchant de plus en plus difficilement sur la semelle intérieure. J'ai déniché une ravissante paire de tongs noirs , vernis et avec une fine bride au talon. Sauvée, j'étais sauvée ! Bon, je ne vais pas vous décrire la tête du commerçant lorsque je lui ai demandé un sachet plastique, déposé les chaussures sans semelle à l'intérieur et les jeter dans la poubelle. C'est vrai que vues de dessus elles faisaient toujours bonne figure ! J'ai payé d'un coeur léger les dix CHF demandés ( c'étaient encore les soldes là-bas ! ) et nous avons pu continuer la balade. Partie en grosses chaussures en prévision de la pluie je suis rentrée en tongs sous un soleil radieux ! Mais je sens que je n'ai pas fini de me faire mettre en boîte chaque fois que je verrai mes amis !

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans aventure
commenter cet article
5 septembre 2013 4 05 /09 /septembre /2013 18:00

De retour à Yasmine-Hammamet, nous nous voyons proposer la visite d'une poterie.

La péninsule du Cap Bon
La péninsule du Cap Bon

Nous commençons par les salles d'exposition....et de vente. Certes les tableaux en céramique sont beaux mais pas facile à ramener en avion ni à placer chez soi.

La péninsule du Cap Bon
La péninsule du Cap Bon

Nous sommes ensuite passés dans les ateliers où les poteries sont entièrement décorées à la main.

La péninsule du Cap Bon

Nous avons ensuite fait route jusqu'à Dar Chaabane, à 2km au nord est de Nabeul.

Cette ville est réputée pour le travail de la taille et de la sculpture de la pierre.

La péninsule du Cap Bon

A la pointe de la péninsule de Cap Bon nous arrivons dans Kélibia.

Délaissant la forteresse qui domine la ville nous nous dirigeons vers le port.

La péninsule du Cap Bon
La péninsule du Cap Bon

L'activité principale de Kélibia est la pêche au lamparo.

La péninsule du Cap Bon
La péninsule du Cap Bon

Mais nous avons pu approcher de leur chantier naval : ils se spécialisent dans la restauration de vieux navires.

La péninsule du Cap Bon

La petite plage est occupée par les tables du café local.

La péninsule du Cap Bon

Sur la côte orientale de la péninsule du Cap Bon nous trouvons le site antique de Kerkouane. Des parterres fleuris sont une évocation de la déesse de la fécondité.

La péninsule du Cap Bon

Tout au bord de la mer se trouvent les restes d'un village punique. Il faut bien sûr beaucoup d'imagination mais parmi les vestiges on arrive à trouver le plan des maisons.

La péninsule du Cap Bon

Incroyable : chaque maison possédait sa baignoire sabot !

La péninsule du Cap Bon

A 3km au sud de la ville de el Haouaria, sur le site de Ghar el Kébir un bord de mer aux teintes très agréables.

La péninsule du Cap Bon
La péninsule du Cap Bon
La péninsule du Cap Bon

Nous visitons là une carrière de pierres. Elle fut creusées dans les années 1000 par des prisonniers ou des esclaves sous l'autorité des carthaginois puis des romains. Les pierres qui en étaient extraites étaient acheminées par la mer vers Carthage.

La péninsule du Cap Bon

Nous ressortons de la carrière.

La péninsule du Cap Bon

Au loin, une île est visible. Il s'agit de Zembra, paradis des plongeurs.

La péninsule du Cap Bon

Sur la plage, une reproduction d'un bateau qui servait au transport des pierres.

La péninsule du Cap Bon

En quittant Haouaria nous voyons ce monument surmonté d'un faucon.

Des milliers d'oiseaux migrateurs viennent sur la péninsule du cap Bon et les habitants vénèrent les faucons.

La péninsule du Cap Bon

Cette fois nous quittons la ville pour revenir vers Hammamet.

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyages
commenter cet article
5 septembre 2013 4 05 /09 /septembre /2013 10:30
Situations  insolites  #  203

Mais puisque je te dis que je t'aime !

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans anecdotes
commenter cet article
5 septembre 2013 4 05 /09 /septembre /2013 06:00
Pistache  mène l'enquête !

Toutes les bonnes choses ayant une fin, le séjour de notre adorable pensionnairepoilue s'est terminé. Dans la journée l'invitée avait l'autorisation d'aller dans toute la maison. mais elle avait vite compris que la chambre d'amis que nous lui avions aménagée était son domaine. Même si la porte était grande ouverte, elle avait coutume d'aller faire la sieste sur des coussins improvisés devant la fenêtre et d'où elle pouvait observer tout à loisir les mésanges qui venaient dans le laurier-sauce planté juste devant. Nous avions juste enlevé les rideaux car elle risquait d'y accrocher les griffes.

Pistache avait bien accepté la présence d'une invitée et comme celle-ci respectait les 18 heures de sommeil que lui imposait son grand âge, tout était pour le mieux dans le meilleur des mondes. L'invitée voyait bien Pistache sortir et si elle la surveillait à travers les vitres, jamais elle n'a fait mine de vouloir sortir.

Pistache était d'ailleurs en extérieur lorsque ce fut l'heure pour l'invitée d'entrer dans sa caisse de voyage et de nous faire ses adieux....

Lorsque Pistache revint elle sentit immédiatement que quelque chose de nouveau s'était produit. Elle commença par renifler partout puis à pousser de petits cris qui ressemblaient à des gémissements. Elle alla se placer devant la porte de la chambre de l'invitée et lorsque nous lui avons ouvert, elle est allée renifler longuement les coussins devant la fenêtre en geignant ! Elle nous pochait le coeur ! Nous l'avons prise dans nos bras pour la ramener sur son coussin...

Pistache  mène l'enquête !

Oui, c'est le coussin qu'elle s'est choisi : elle adore le vert ! Mais au lieu des positions décontractées , en boule ou sur le dos, elle est restée très longtemps dans cette posture. Elle souffrait de l'absence de son amie !

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans chat
commenter cet article
4 septembre 2013 3 04 /09 /septembre /2013 18:00
De Gafsa  à  Kairouan.

Alors que nous commençons à remonter vers le Nord de la Tunisie, le bus nous

arrête à Gafsa. La ville est située dans une trouée au milieu d'un alignement

montagneux ,les "monts de Gafsa " .

Nous nous dirigeons vers une espèce de fosse à ciel ouvert

De Gafsa  à  Kairouan.

La piscine romaine est alimentée par des sources naturelles.

De Gafsa  à  Kairouan.

De jeunes téméraires n'ont pas froid aux yeux et font le spectacle !

De Gafsa  à  Kairouan.

Nous arrivons au rond point fleuri de Kairouan .

Kairouan, dont le nom signifie "campement " est une ville du centre de la tunisie,

à 150km au sud ouest de Tunis.

De Gafsa  à  Kairouan.
De Gafsa  à  Kairouan.

A l'extérieur de la ville , la végétation est plus présente et les vergers sont beaux.

De Gafsa  à  Kairouan.

Dans Kairouan nous ne tardons pas à repérer le minaret de la Grande Mosquée

à trois étages dégressifs , le dernier coiffé d'une coupole côtelée.

De Gafsa  à  Kairouan.

Surprenant : nous ne devons pas ôter nos chaussures ! Nous sommes dan la cour intérieure au milieu de laquelle se trouve un cadran solaire.

Nous voyons là la façade de la salle de prière sur le côté sud de la cour.

Cette mosquée fut fondée en 670 , elle est aussi appelée Sidi Oqba.

De Gafsa  à  Kairouan.

Nous avançons au milieu des élégantes colonnes...

De Gafsa  à  Kairouan.

Nous sommes dans la nef centrale de la salle de prière, éclairée par de grands

lustres . Au fond le mihrab.

En 2009, Kairouan fut proclamée capitale de la culture islamique par l'organisation islamique pour l'éducation, les sciences et la culture.

De Gafsa  à  Kairouan.

Le minaret vu de l'intérieur de la cour.

De Gafsa  à  Kairouan.

De bien jolies portes.

De Gafsa  à  Kairouan.

Les fidèles lisent le livre saint au pied des colonnes de la salle de prière.

De Gafsa  à  Kairouan.

Les livres sont à la libre disposition des fidèles dans un présentoir à l'entrée.

Les colonnes antiques de la salle de prière sont faites de divers marbres.

De Gafsa  à  Kairouan.

Devant la mosquée les vendeurs de souvenirs attendent les touristes.

De Gafsa  à  Kairouan.

Nous sommes à présent devant le minaret du mausolée de Sidi Sahbi,

appelé la mosquée du Barbier.

De Gafsa  à  Kairouan.
De Gafsa  à  Kairouan.

Ce mausolée date du XVIIème siècle. Voici la cour intérieure.

De Gafsa  à  Kairouan.

L'intérieur est joliment décoré. On y vénère un compagnon du prophète Mahomet

qui aurait conservé trois poils de la barbe du prophète, d'où l'appellation donnée

à l'édifice.

De Gafsa  à  Kairouan.
De Gafsa  à  Kairouan.

Nous marchons dans les rues de la ville...

De Gafsa  à  Kairouan.

Par un jeu de reflets, nous retrouvons la mosquée du Barbier !

De Gafsa  à  Kairouan.
De Gafsa  à  Kairouan.

Les bassins des Aghlabides , début de la seconde moitié du IXème siècle , sont localisés à l'extérieur des remparts de la médina de Kairouan.

Ils sont considérés comme les plus importants ouvrages hydrauliques de l'histoire

du monde musulman. Construits en gros moellons recouverts d'un enduit étanche

ils sont constitués par un petit bassin de décantation, d'un grand bassin pour l'emmagasinage des eaux et de deux citernes de puisage. Ceci pour une capacité

totale de stockage de 63 800 m3.

Conçus à l'origine pour l'approvisionnement en eau des citadins, ils ont parfois été

utilisés par les princes aghlabides comme lieu de plaisance et de divertissement.

De nos jours, ils servent à l'irrigation des terres cultivées, d'où les beaux vergers !

De Gafsa  à  Kairouan.

Impossible de quitter Kairouan sans avoir assisté à la présentation de leur

grande spécialité : les tapis de Kairouan !

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article