Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 décembre 2016 7 11 /12 /décembre /2016 11:30
Czareck Sokolowski

Czareck Sokolowski

La série reprend avec cette photo pleine de tendresse :  la naissance de trois tigres blancs au zoo safari de Borysen  en Pologne.

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans sourire
commenter cet article
11 décembre 2016 7 11 /12 /décembre /2016 06:00
Retour en pleins préparatifs de Noël

Pour des raisons médicales j'ai dû me rendre à Montpellier . La clinique où nous avions rendez-vous se trouve près de l'Odysséum . dans le quartier du Millénaire. C'est un centre spécialisé dans les activités de loisirs ( là se trouve l'aquarium géant "Mare Nostrum " , 15€50 par personne ) et les commerces. Au niveau des commerces les décorations de Noël étaient en place. Il n'est pas mignon ce nounours géant ?

Retour en pleins préparatifs de Noël
Retour en pleins préparatifs de Noël

La féerie continue au fur et à mesure que je m'aventure dans les allées commerçantes. Ces gobelets remplis de friandises ont fait la joie de plus d'un petit...et la mienne aussi !

Retour en pleins préparatifs de Noël
Retour en pleins préparatifs de Noël

Au milieu d'une place trône un sapin stylisé. Je ne l'ai pas vraiment aimé !

Retour en pleins préparatifs de Noël

Dans la galerie commerciale les décorations multicolores donnait un air de fête à notre lèche-vitrine.

Retour en pleins préparatifs de Noël

Le stand des fruits frais pressés a toujours l'air en fête avec ses couleurs, Pas besoin de décoration spéciale !

Retour en pleins préparatifs de Noël

Un café avait décoré ses tonneaux pour amuser les enfants .

Retour en pleins préparatifs de Noël
Retour en pleins préparatifs de Noël

Le théâtre de plein air n'avait pas de déco spéciale ! Sous le ciel chargé il a triste mine.

Retour en pleins préparatifs de Noël

Dominant le tout, le grand platane roux est là pour nous dire que c'est la fin de l'automne même dans le sud !

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans actualité
commenter cet article
27 novembre 2016 7 27 /11 /novembre /2016 06:00
Juste une mise au point sur mes fleurs .

Alors que pour la première fois nous avons passé un été sans rose , voilà que les roses jaunes ont refait leur apparition.

Juste une mise au point sur mes fleurs .

Sur mes sept rosiers buissons, le jaune est le seul à nous offrir des fleurs . Je me demande s'il ne va pas falloir renouveler tout ce beau monde au printemps ?

Juste une mise au point sur mes fleurs .

Par contre notre cotonéaster est une fois de plus en pleine forme et fait le bonheur des oiseaux !

Juste une mise au point sur mes fleurs .

Voilà quelques années que l'on m'avait offert un cactus de Pâques . Naïvement je surveillais à chaque printemps l'arrivée problématique de fleurs qui ne sont jamais venues. Et voilà que bizarrement fin novembre une longue fleur aérienne et gracieuse est venue me stupéfier.

Juste une mise au point sur mes fleurs .

Chaque année cette plante grasse ( ? ) se permettait d'avoir une minuscule pointe rose au bout des feuilles . Mais la promesse ne se transformait pas . J'avais lu que les arrosages devaient être généreux en période de floraison , oui mais elle ne fleurissait pas ! Elle n'aime pas la lumière directe du soleil et se plaît en appartement.

Juste une mise au point sur mes fleurs .

Cette fois j'ai enfin une fleur de rhipsalidopsis gaertneri ! sauf qu'il ne fleurit pas à Pâques mais un mois avant Noël !!!

trouvé chez " zezette2.centerblog.net "

trouvé chez " zezette2.centerblog.net "

J'en profite pour vous prévenir que que mets le blog en pause pour raison d'escapade suisse avec mes enfants. Je ne suis pas sûre d'avoir la wifi mais je fais mon possible pour vous lire même si je n'arrive pas à commenter :)

Hâte de vous retrouver bientôt !  Bisous

Juste une mise au point sur mes fleurs .

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans nature pause
commenter cet article
26 novembre 2016 6 26 /11 /novembre /2016 06:00
Notre dernier jour de croisière

Puisque ce dernier jour est, par la force des choses, une journée en mer, je décide d'admirer la Grande Bleue !

Notre dernier jour de croisière

Alors que des annonces en anglais et espagnol continuent à tomber pour les jeux de casino ou le Bingo, nous ne sommes même pas avertis des lieux que nous côtoyons. Nous passons devant Messine où des paquebots sont à quai, j'ai reconnu à droite le Queen Elizabeth et sa cheminée rouge.

Notre dernier jour de croisière

Nous franchissons le détroit : tout va bien , ça ne tangue pas trop !

Notre dernier jour de croisière

Bientôt la nouvelle se répand comme une traînée de poudre sur le bateau : le Stromboli est en vue ! Tous sur le pont ...et toujours pas d'annonce !

Notre dernier jour de croisière
Notre dernier jour de croisière

Ce volcan marin fait partie des îles éoliennes. Sa hauteur au-dessus du niveau de la mer est de 924 m mais en profondeur, sous l'eau, comptez 2000 m ! Il émet en permanence des fumerolles et des vapeurs sulfureuses entre 100 et 200° Ce jour-là pas de projection de feu .

Notre dernier jour de croisière
Notre dernier jour de croisière

Au pied du volcan le village. Je sais qu'il y a un hôtel pour les gens qui veulent faire l'ascension ( possible jusque 364 m de haut )  Je pense qu'il faut un certain courage pour vivre là car les séismes et éruptions sont très fréquents.

Notre dernier jour de croisière
Notre dernier jour de croisière

Le bateau continue sa route et je reste là à regarder jusqu'à ce que le Stromboli ne soit plus qu'un point fumant à l'horizon.

Notre dernier jour de croisière

Soudain mes yeux se posent sur la rambarde du pont. Sur le bois une petite coccinelle trottine vers moi. Serais-je devenue superstitieuse ? J'y vois un heureux présage pour notre arrivée à Marseille !

Notre dernier jour de croisière
Notre dernier jour de croisière

Le ciel se charge de plus en plus !

Notre dernier jour de croisière

Pour me remonter le moral je décide d'acheter une part de pizza. Horreur : la pâte n'est pas du tout cuite dessous ! Alors que sur MSC et Costa les pizzas étaient particulièrement bonnes

Notre dernier jour de croisière

Petit coup d'oeil au temps le matin : nous aurons beau temps pour débarquer. Nos valises ont été déposées avant 01 h du matin dans le couloir avec une étiquette de couleur, jaune pour nous. Nous les récupérerons dans le hall de la gare maritime.

Notre dernier jour de croisière

La veille au soir le personnel du bateau avait tenu à nous dire " au revoir " ! Désolée, pour moi ce sera " adieu " car plus jamais !

Notre dernier jour de croisière

Je crois avoir ressenti l'ivresse des navigateurs d'autrefois quand ils criaient " Terre " ! Marseille et sa Bonne Mère sont sous nos yeux : qu'est-ce que je les aime à ce moment-là !

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
25 novembre 2016 5 25 /11 /novembre /2016 06:00
Escale à Katakolon.

Ce n'est qu'à  11 h que l'Horizon entre dans les eaux du port de Katakolon. Les MSC Musica et Magnifica sont déjà à quai.

Escale à Katakolon.
Escale à Katakolon.

Deux grands quais sont encore libres mais par mesure d'économie notre capitaine préfère mouiller en pleine mer et descendre ses chaloupes. Il est 13 h 50 quand nous pouvons enfin nous entasser à bord de l'une d'elles .

Escale à Katakolon.

Nous débarquons dans ce village-port du sud-ouest de la Grèce. C'est le passage obligé des bateaux de croisière pour aller voir Olympie, la terre natale des jeux olympiques. Nous y sommes déjà allés et vu le peu de temps dont nous disposons nous décidons de rester sur place !

Escale à Katakolon.
Escale à Katakolon.

Le village ne compte qu'environ 600 habitants. Il a deux rues commerçantes parallèles dont une piétonne en bord de mer. Une troisième rue est pour les habitations, elle a le charme et la simplicité du port de pêcheurs. 

Escale à Katakolon.
Escale à Katakolon.

Les bateaux de pêche sont rentrés au port.

Escale à Katakolon.
Escale à Katakolon.

Les produits de la pêche attendent d'être dégustés par les touristes. Dans la rue du front de mer les tavernes, restaurants et cafés sont majoritaires.

Escale à Katakolon.

Si le coeur vous en dit vous pouvez boire une bière tout en pédalant !

Escale à Katakolon.

L'autre rue, dite rue principale, propose des magasins ouverts dans le but de servir les passagers des croisières. Vous rêviez d'une robe aussi bleue que la Méditerranée ?

Escale à Katakolon.

Le rince-bouteille a atteint une belle taille !

Escale à Katakolon.

Il est déjà l'heure de penser à rentrer à bord ! La queue s'allonge pour accéder à la chaloupe.

Escale à Katakolon.
Escale à Katakolon.

Depuis le pont nous assistons au retour des dernières chaloupes  puis à leur suspension sur le bateau.

Escale à Katakolon.

Oh ! Cette chaloupe n'est pas à nous ! Ne serait-ce pas un service médical ?

Escale à Katakolon.

La dernière chaloupe arrive enfin ! Nous avons plus d'une heure de retard : un arrêt cardiaque dans une chaloupe crée forcément des perturbations !

C'est dans la nuit que nous serons détournés sur Naples pour débarquer un oedème pulmonaire. Et pendant notre journée forcée en mer ( Ajaccio a été supprimé ) un hélicoptère de l'armée viendra évacuer un autre malade. Qui a dit que l'on s'ennuyait sur ce bateau ???

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
24 novembre 2016 4 24 /11 /novembre /2016 06:00
J'ai descendu le sentier des ânes.

C'est alors que j'étais assise à une terrasse surplombant la mer pour boire mon café, que j'ai aperçu ce fameux escalier aux 587 marches. Un coup d'oeil à la montre : nous avons le temps. J'arrive à décider l'Hom de tenter l'aventure avec moi.

J'ai descendu le sentier des ânes.

A dire vrai ce ne sont pas les 587 marches qui posent problème...mais ce sont les ânes !

J'ai descendu le sentier des ânes.

Ils sont chez eux et se chargent de vous le faire savoir !

J'ai descendu le sentier des ânes.

Là, ça va il est seul...quoique le mouvement de la patte arrière n'est pas fait pour me rassurer !

J'ai descendu le sentier des ânes.

Ceux-ci sont alignés à la recherche d'un peu d'ombre. Je croyais qu'ils seraient toujours avec leur ânier ...mais non !

J'ai descendu le sentier des ânes.

Là c'est le gros bouchon ! N'écoutant que mon courage, je veux faire demi-tour. " Quoi ? remonter ??? " L'Hom n'est pas vraiment d'accord. L'Hom m'a prise par  la main et j'ai fermé les yeux pour le suivre. Sentir tous ces corps qui me touchaient fut un supplice !

J'ai descendu le sentier des ânes.
J'ai descendu le sentier des ânes.

Nous sommes passés sans dommage. Pourtant  ils sont encore nombreux à nous précéder ! Je ne sais combien d'ânes font cet escalier mais je peux vous dire qu'il y a foule !

J'ai descendu le sentier des ânes.

Une accalmie ! Nous sommes entre bipèdes !

J'ai descendu le sentier des ânes.

J'en profite pour jeter un oeil vers le bas. Nous ne sommes pas arrivés mais nous progressons !

J'ai descendu le sentier des ânes.

Tiens notre bateau est toujours là ! Il tourne lentement sur lui-même !

Si je lui fais signe, quelqu'un viendrait nous chercher ? Il faut que j'arrête de rêver, trop de soleil sans doute !

J'ai descendu le sentier des ânes.

Les lézards profitent du soleil

J'ai descendu le sentier des ânes.

Les bâtiments du petit port sont tout proches !  Allons, courage !

J'ai descendu le sentier des ânes.

Des caves sont taillées dans la roche. Il doit faire frais à l'intérieur !

J'ai descendu le sentier des ânes.

NON !! Les revoilà !!

J'ai descendu le sentier des ânes.

Plus nous avançons, plus les ânes sont bien rangés jusqu'à ceux-ci derrière leur barre. Ils attendent les touristes qui veulent monter !

J'ai descendu le sentier des ânes.

Je me suis précipitée dans le petit bar face à la mer pour commander un rafraîchissement !

J'ai descendu le sentier des ânes.

Depuis la chaloupe venue nous chercher je revois le parcours et tout à coup la fierté me vient : Yesss je l'ai fait !

J'ai descendu le sentier des ânes.

Toujours depuis la chaloupe, je peux voir cette grosse tache rouge sur la falaise. présence de fer sans doute.

J'ai descendu le sentier des ânes.

Bientôt nous laissons cette île dépaysante , ses maisons blanches et ses coupoles bleues .

Notre prochaine étape sera Katakolon. Que nous réserve-t-elle ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
23 novembre 2016 3 23 /11 /novembre /2016 06:00
Escale sur l'île de Santorin

Nous arrivons à Santorin , sûrement la plus belle des îles de l'archipel des Cyclades en mer Egée. J'étais déjà venue et pourtant j'ai eu la même réaction : " aurait-il neigé ? " En haut de la falaise de 130 m cette traînée blanche est la capitale Fira.

Escale sur l'île de Santorin

En regardant plus attentivement on distingue en bas de la falaise le petit port où la chaloupe va nous déposer. De là part le fameux escaliers des ânes ( 587 marches ) qui nous amène dans la ville de Fira.

Escale sur l'île de Santorin

Nous avons cette fois opté pour un moyen plus rapide ( et moins fatiguant ): le téléphérique. Pour 5 € par personne j'ai pu être dès 10h dans Fira .

Escale sur l'île de Santorin

Petit regard vers l'escalier des ânes

Escale sur l'île de Santorin

Et surtout sur la caldera avec le volcan au milieu

Escale sur l'île de Santorin

Nous commençons par monter dans la ville haute, les quartiers catholiques.

Les rues sont des escaliers bordés de boutiques ou de galeries d'art .

Escale sur l'île de Santorin

Une petite église

Escale sur l'île de Santorin

Encore et toujours des escaliers.

Escale sur l'île de Santorin

Surprise ! Au détour du sentier nous avons une vue superbe sur notre bateau mouillé dans la caldera. De là il fait presque beau !

Escale sur l'île de Santorin
Escale sur l'île de Santorin
Escale sur l'île de Santorin

Nous sommes arrivés devant la cathédrale catholique saint Jean Baptiste. Nous n'entrerons pas car l'office n'est pas terminé .

Escale sur l'île de Santorin

La descente vers la ville basse peut commencer.

Escale sur l'île de Santorin
Escale sur l'île de Santorin

Pour cela il faut longer les petites rues chargées de boutiques. Des textiles mais aussi énormément de bijoux.

Escale sur l'île de Santorin
Escale sur l'île de Santorin

La ville basse est orthodoxe. C'est là que se trouve la grande cathédrale blanche , 1970, construite à l'emplacement de celle qui fut détruite par un séisme.

Escale sur l'île de Santorin

Dans les environs immédiats de la cathédrale, deux hôtels 5* et de jolies boutiques agrémentées de ces étranges statues.

Escale sur l'île de Santorin

C'est un plaisir de flâner sous les bougainvilliers !

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
22 novembre 2016 2 22 /11 /novembre /2016 06:00
Les moulins de Mykonos

Ces moulins sont cités partout comme un trait caractéristique de Mykonos. Il était pour moi inconcevable de ne pas aller les voir. Ils sont alignés sur une colline surplombant la mer.

Les moulins de Mykonos

Ils datent du XVI ème siècle et ont perdu depuis longtemps leurs voiles. Ils ont conservé l'armature de leurs ailes mais ne travaillent plus. Ils sont devenus pour la plupart des résidences secondaires. 

Les moulins de Mykonos
Les moulins de Mykonos

Leur toit de chaume est l'objet d'une intense activité. Un des responsables se tient sur la droite du bâton ! Les oiseaux y font leur nid !

Les moulins de Mykonos
Les moulins de Mykonos

Un des moulin est devenu un magasin de souvenirs fabriqués sur place. Ses magnets sont de ravissantes petites peintures sur toile !

Les moulins de Mykonos
Les moulins de Mykonos

Les chats sont adorables. Ils descendent de l'arbre dès qu'ils voient un touriste et s'installent pour se faire caresser !

Les moulins de Mykonos

Ces deux-là étaient de vrais chats de garde , ils prenaient leur mission au sérieux !

Les moulins de Mykonos

Dans le clocher, ces deux pigeons roucoulaient !

Les animaux tendent à prouver que la vie sur cette île est teintée d'amour et de paix !

Les moulins de Mykonos
Les moulins de Mykonos

Si l'île a la renommée de boîtes de nuit ouvertes jusqu'au matin nous n'avons pas vu de fêtards. Ou ils dormaient ou alors la pleine saison est finie. Nous avons traversé la petite ville de Chora  avec là aussi les ruelles bordées de maisons blanches aux boiseries bleues.

Les moulins de Mykonos

Voici l'intérieur de l'une des nombreuses boutiques.

Les moulins de Mykonos

Qui n'a pas son coquillage ?

Les moulins de Mykonos

Mikonos c'est aussi de belles plages de sable doré léché par des eaux cristallines.

Les moulins de Mykonos

Nous décidons de prendre un dernier café : avouez qu'il y a pire comme décor !

Les moulins de Mykonos

Il faut toutefois faire attention aux écueils pour aborder l'île.

Les moulins de Mykonos

Nous laissons la fillette s'occuper des pigeons : il est l'heure de penser à attraper une chaloupe.

Les moulins de Mykonos

C'est parti ! La mer s'agite un peu et le conducteur est nerveux !

Les moulins de Mykonos

Du pont de l'Horizon nous voyons la toute dernière foncer vers nous : elle est en retard !

Les moulins de Mykonos

Sitôt la dernière chaloupe remontée et fixée nous nous éloignons de Mykonos.

Un dernier regard sur les moulins et nous naviguons vers Santorin !

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
21 novembre 2016 1 21 /11 /novembre /2016 06:00
L'île de Mykonos en liberté.

Au petit matin nous avions le nez collé à la fenêtre de la cabine pour voir les blanches maisons qui parsemaient l'île de Mykonos. Le bateau a mouillé en pleine mer et a procédé à la descente de quelques unes de ses vieilles chaloupes. Pas la peine de se presser, la descente à terre n'est pas pour tout de suite !

L'île de Mykonos en liberté.

Mykonos est une île des Cyclades en mer Egée. A 11 h nous pouvons embarquer à bord de la chaloupe : A 150 dans cet espace réduit, le confort est spartiate ! . Lors de notre arrivée au New Port de Mykonos nous avons un choc : un long quai était disponible !

L'île de Mykonos en liberté.
L'île de Mykonos en liberté.

Une fois à terre le premier bâtiment que nous croisons est cette petite chapelle orthodoxe. Elle est dédiée à saint Nicolas, le patron des navigateurs.

L'île de Mykonos en liberté.
L'île de Mykonos en liberté.
L'île de Mykonos en liberté.

Nous commençons à nous aventurer dans un dédale de ruelles étroites avec parfois le sentiment d'entrer chez les particuliers...mais non ! Les maisons sont toutes blanches avec des boiseries bleues. Ce qui est surprenant c'est d'y trouver bon nombre de petites boutiques. la principale ressource de l'île est le tourisme .

L'île de Mykonos en liberté.

Nous avons trouvé l'exception ! Un original a peint sa barrière en rouge. Que dire sinon que ça choque !

L'île de Mykonos en liberté.

Le bord de mer n'est jamais loin . En y regardant mieux je m'aperçois que nous sommes au lieu dit " La petite Venise ".

L'île de Mykonos en liberté.

Des rangées de maisons de pêcheurs bordent le front de mer avec leurs balcons donnant sur la mer. Les premières ont été construites au milieu du 18ème et appartenaient à des commerçants ou de riches capitaines. Les petites portes du sous-sol fournissent un accès direct à la mer et aussi à des zones de stockage souterrain ce qui a longtemps fait penser que les propriétaires étaient des pirates.

L'île de Mykonos en liberté.

En faisant demi-tour mes yeux découvrent à l'horizon ce qui fait la renommée de Mykonos : ses moulins à vent. Je sais donc quelle direction je dois prendre !

L'île de Mykonos en liberté.
L'île de Mykonos en liberté.

Pour cela nous devons passer en ville. Une église orthodoxe a les portes largement ouvertes et à l'intérieur les fidèles sont très nombreux. Il est vrai que nous sommes dimanche .

L'île de Mykonos en liberté.
L'île de Mykonos en liberté.

A côté se trouve l'église catholique qui est est complètement vide !

L'île de Mykonos en liberté.

De nombreuses terrasses de cafés et restaurants sont en bord de mer, quasiment les pieds dans l'eau.

L'île de Mykonos en liberté.
L'île de Mykonos en liberté.

Nous sommes arrivés en haut de la colline où est le célèbre " Kato Mili " où ils pouvaient exploiter les vents forts du nord. Mais la balade sous le soleil nous a donné soif. Lorsque j'ai vu le nom du café je n'ai pas résisté . Boire un café chez Zorbas le grec en écoutant un sirtaki ...what else ? 

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
20 novembre 2016 7 20 /11 /novembre /2016 06:00
J'ai succombé à la tentation avec Outlander .

Il y a quelques temps déjà j'avais eu l'occasion de découvrir le tome 1 de cette saga : " Le chardon et le tartan ". Il m'avait été chaudement recommandé par mes enfants qui en Suisse avaient pu voir à la télé l'adaptation qui en avait été faite.

L'histoire :

Après une longue séparation due à la seconde guerre mondiale , Claire Randall, infirmière à la British Army et son mari Franck Randall, professeur d'histoire, tentent de se retrouver pour une seconde lune de miel à Inverness, en plein coeur des Highlands. 

Pendant que Franck entreprend des recherches généalogiques sur sa famille, Claire visite les environs. Elle a entendu parler des coutumes du culte druidique et décide d'aller voir les menhirs de la colline de Cragh na Dun. Elle finit par mystérieusement traverser les pierres et se retrouve plus de 200 ans en arrière, pendant les rebellions jacobites de la première moitié du XVIIIème siècle.

En 1743 donc; elle rencontre l'ancêtre de son mari, Jack Randall, un sadique de la pire espèce mais rencontre aussi l'un des protagonistes de la rebellion, le fringant guerrier des Highlands, Jamie Fraser.

Mon avis :

Ce qui n'est à la base qu'une fiction, revêt un intérêt certain quand une personne du XX ème siècle se retrouve dans les conditions de vie et d'hygiène du XVIIIème !

Tout demande une adaptation : la politesse, les vêtements, les soins, Bien sûr Claire va trouver l'amour et c'est à la demande de son mari ( du 18°s ) qu'elle va tenter de retraverser le menhir pour accoucher au 20°s en mettant toutes les chances de son côté pour avoir un bébé en bonne santé.

Dans le tome 2,  20 ans sont passés, sa fille est adulte et son mari du XX°s meurt alors qu'il allait la quitter. Que va-t-elle faire ? Elle décide de retraverser le menhir pour retrouver son mari de coeur, celui qui est le père de sa fille. Tous deux vont vivre des épreuves mouvementées, ils vont connaître la barbarie des pirates, la difficile reconstruction d'une vie quand on a tout perdu , les complots et la fuite quand ils sont recherchés. Rien ne leur est épargné dans les tomes suivants, ils seront obligés de se réfugier en Caroline du Nord ...où se prépare la Révolution.

J'ai succombé à la tentation avec Outlander .

Je viens de commencer le tome 5 où ils vont devoir affronter la guerre d'Indépendance.

La romancière américaine Diana Gabaldon sait nous maintenir en haleine. Ses détails historiques sont impressionnants et nous font vivre l'aventure comme si nous y étions.

Il est amusant de constater que plus le roman avance, plus les tomes sont gros ! Le tome 2 compte 953 pages et le tome 6 en a  1531 !

Je suis sûre d'aller jusqu'au bout !

Connaissez-vous cette saga ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans oeuvres
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de lesvoyagesetmoi
  • : Aimer voyager c'est aussi aimer partager. Mais je voudrais aussi vous parler de mes coups de coeur ...
  • Contact

Hellocoton

a href="http://www.hellocoton.fr/mapage/petitgris" title="Suivez-moi sur sur Hellocoton">Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Petitgris sur Hellocoton

Recherche