Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 février 2017 2 07 /02 /février /2017 06:00
Sauvée par le bonze.
Sauvée par le bonze.

C'est notre dernier jour au Viet Nam. Nous pouvons visiter la ville de Hô-Chi-Minh-Ville en toute liberté.  Nous passons devant la Poste centrale pour acheter les derniers timbres.

Rhô  l Le coup de l'éponge humide pour coller le timbre ! 

Par contre le bâtiment est très beau . Il a été conçu par Gustave Eiffel.

Sauvée par le bonze.
Sauvée par le bonze.

Au centre de Hô-Chi-Minh-Ville se dresse la cathédrale Notre Dame de Saïgon. Elle fut construite par les français de 1877 à 1880 . Elle est de style néo-roman. Ses deux clochers carrés sont surmontés de flèches de 40 m de haut. .Elle fut construite en briques venues de Marseille. Elle n'était pas ouverte.

Devant la cathédrale se dresse une statue de la Vierge  ( 1959 )

Sauvée par le bonze.

Nous sommes aussi allés dans le marché  chinois : Cholon, un district de Saïgon.

Nous passons dans l'allée du riz : il faut en acheter de grosses quantités !

Sauvée par le bonze.

Nous avons fait une promenade en pousse-pousse au milieu d'une incroyable circulation de mobylettes et scooters

Sauvée par le bonze.

Comme il nous restait un peu de temps libre, nous sommes entrés dans un parc verdoyant où nous avons trouvé un banc pour nous poser et observer.

C'est alors qu'un jeune moine est venu s'installer à quelques pas de nous, il s'est assis en tailleur et a posé devant lui une demi-noix de coco évidée : c'était son jour de mendicité pour nourrir sa communauté ( ils le font chacun leur tour ). Peu de temps après il commence à se passer le pouce tendu sur le cou de gauche à droite en pointant le menton vers nous. Au bout de la troisième fois je dis à mon amie : " Il veut nous dire que nous n'avons rien mis dans sa noix....donc qu'il va nous couper le cou ! "

Fou-rire pour nous, ce qui a déclenché une grande agitation du moinillon qui pointait l'index dans notre direction. Mue par je ne sais quel instinct je me suis retournée juste pour voir s'enfuir à toute vitesse un jeune homme. Il nous revint alors en mémoire les avertissements du guide : des cambodgiens n'hésitaient pas pour détrousser les touristes à arracher les oreilles pour s'emparer des boucles et à serrer le cou pour tirer le collier qui brille un peu trop ! Or mon amie portait une jolie chaîne de cou et moi des créoles.

Réalisant que nous venions de l'échapper belle grâce au bonze, nous n'avons pas hésité. C'était notre dernier jour au Viet Nam et les devises du pays ne pouvaient pas être ramenées en France, tant pis pour les derniers achats à l'aéroport. Nous avons rassemblé les billets et pièces qui nous restaient sans les compter, nous nous sommes levés et en passant devant lui nous les avons rapidement déposés dans sa noix de coco. Tandis que nous nous éloignions le bonze a commencé à nous bénir. Arrivés à la sortie du parc nous le vîmes nous bénir encore. 

Nous ne le savions pas, mais nous allions en avoir besoin de sa bénédiction pour notre retour !

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage anecdotes
commenter cet article
6 février 2017 1 06 /02 /février /2017 11:30
Le  sourire  du  jour

" Alors, quel effet ça te fait d'être en cage à ton tour ? "

 

Partager cet article

Repost 1
Published by Petitgris - dans sourire
commenter cet article
6 février 2017 1 06 /02 /février /2017 06:00
Au Viet Nam, dans les tunnels de Cu Chi

Je suis souvent au Viet Nam par la pensée . Je ne vous dirai rien aujourd'hui de notre séjour idyllique à Hoï an dans cet hôtel entre océan et rivière avec un raffinement paradisiaque. Non, j'ai envie de vous parler du principal but de notre séjour là-bas : les tunnels de Cu Chi.

En arrivant sur place, la maigre végétation nous refait penser aux défoliants déversés par les américains : ils étaient efficaces !

La descente dans le labyrinthe souterrain fut le moyen efficace trouvé par les vietnamiens pour se défendre. Une des entrées  ( ou sortie ) est ouverte au sol !

Au Viet Nam, dans les tunnels de Cu Chi
Au Viet Nam, dans les tunnels de Cu Chi

Des accès sont complètement dissimulés sous les feuilles mortes du chemin. C'est pour nous la grosse surprise !

Au Viet Nam, dans les tunnels de Cu Chi

Nous voilà devant l'entrée ! Claustrophobes s'abstenir !

Au Viet Nam, dans les tunnels de Cu Chi
Au Viet Nam, dans les tunnels de Cu Chi
Au Viet Nam, dans les tunnels de Cu Chi

Créés par les Viet Minh sous l'Indochine française  ( 20 km ) les tunnels se sont développés lors du conflit américano-vietnamien jusqu'à faire plus de 200 km de long.  Les galeries font en moyenne 1 m de haut pour 50 cm de large. il est impossible de se croiser ( ils avaient dû instaurer un sens unique ? ). A genoux la tête touche le plafond. Par endroits il faut carrément se coucher et ramper à la force des coudes . Et puis il y a eu ce dénivelé et pas d'escalier pour accéder à la suite. Mes jambes étaient trop petites pour franchir l'obstacle. L'Hom marchait  ou plutôt rampait devant et tentait en vain de me tirer par les poignets. C'est alors que le monsieur derrière moi m'a soulevée par les fessiers. Mortifiée mais polie j'ai lâché un "merci" auquel il répondit " tout le plaisir était pour moi " ! Je n'ai même pas pu me retourner pour le fusiller du regard !!!

Au Viet Nam, dans les tunnels de Cu Chi

Tout au long du parcours nous avons découvert l'organisation d'une vie souterraine incroyable. Des salles de réunion étaient prévues. L'aération et la sortie des fumées de cuisine étaient déviées de telle sorte que les observateurs ne pouvaient jamais savoir où étaient les vietnamiens.

Au Viet Nam, dans les tunnels de Cu Chi

Des sorties de secours avaient été aménagées pour les touristes fatigués ou angoissés. Par curiosité et aussi par orgueil je suis allée au bout du parcours. A la sortie , laborieuse parce que étroite , le guide et les prudents restés à attendre dehors se sont mis à applaudir. Je sus alors que ces ignobles avaient fait le pari qu'à mon âge je n'irais pas jusqu'au bout ! Il ne faut jamais sous-estimer Petitgris ! Mais je confesse que la tasse de thé gracieusement offerte à la sortie fut la bienvenue ! En regardant autour de nous, nous avons constaté que la nature reprenait très lentement ses droits . Mais pas de sous-bois encore : le sol reste net ! L'absence d'insecte aussi est surprenant !

Au Viet Nam, dans les tunnels de Cu Chi

Une bouche d'aération a été ici camouflée en termitière.

Au Viet Nam, dans les tunnels de Cu Chi

Tout le long des pièges, tous plus sophistiqués les uns que les autres, étaient disposés. Personne n'a pu en ressortir vivant, il y avait une espèce de raffinement pour atteindre le but : la mort !

Au Viet Nam, dans les tunnels de Cu Chi

Après la visite un petit musée montre toutes les sortes de pièges utilisés  ( je vous en fais grâce ! )  et des mannequins évoquent les réunions pour discuter de la suite des opérations.

Au Viet Nam, dans les tunnels de Cu Chi

Une maquette montre une coupe du terrain avec les galeries.

Je suis vraiment contente d'y être allée !

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article
5 février 2017 7 05 /02 /février /2017 06:00
Le  sourire  du  jour

" Oupsss ...une noisette !!! "

Le photographe a trouvé ce moyen pour que l'écureuil libère l'objectif !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans sourire
commenter cet article
4 février 2017 6 04 /02 /février /2017 06:00
Le  sourire  du  jour

" C'est le meilleur endroit pour apercevoir tout ce qui se passe chez les voisins ! "

Le chat est un animal curieux de nature , alors deux chats  !!!

Partager cet article

Repost 1
Published by Petitgris - dans sourire
commenter cet article
3 février 2017 5 03 /02 /février /2017 11:30
Le  sourire  du  jour

" Tout doux ...applique-toi pour ne pas te faire remarquer lors du thé-dansant ! "

C'est la danse des varans !

Partager cet article

Repost 1
Published by Petitgris - dans sourire
commenter cet article
3 février 2017 5 03 /02 /février /2017 06:00
Que faire durant ce week end ?

C'est la grande question que je me pose  le vendredi !

Pour y répondre, soit c'est cocooning à fond  soit je sors. Mais où ?

Dans ce cas c'est invariablement vers dame météo que je me tourne.

J'ai eu beau changer de site et changer de ville dans les environs, la réponse de notre vénérable météo a été formelle : il pleut !

crédit photo : Vyacheslav Mishchenko

crédit photo : Vyacheslav Mishchenko

Petitgris pourrait faire comme son cousin de la photo, promener en s'abritant sous un parapluie. Pas possible ! Je vous explique : l'humidité me glace les sangs  et surtout j'évite de marcher car j'ai mal au pied. Si l'épine calcanéenne est en bonne voie de guérison j'ai un nerf de coincé au niveau d'un orteil et cela me fait terriblement souffrir. Il faudra sûrement opérer m'a dit le médecin. Donc je cherche quelque chose de calme !

Que faire durant ce week end ?

J'ai alors eu l'idée de regarder le programme du cinéma de Narbonne : il passe le dernier film de Dany Boon ! Je pense n'avoir aucun mal à décider l'Hom !

synopsis d'après Allociné : Johanna Pasquali est une fliquette pas comme les autres. distraite, rêveuse et maladroite , elle est d'un point de vue purement policier sympathique mais totalement nulle . Dotée pourtant de réelles compétences, sa maladresse fait d'elle une menace pour les criminels, le grand public et ses collègues.

Assignée à des missions aussi dangereuses que les voitures mal garées et les vols à l'étalage, elle s'entraîne sans relâche pendant son temps libre pour réaliser son rêve : être la première femme à intégrer le groupe d'élite du RAID !

Acceptée au centre de formation du raid pour des raisons obscures et politiques , elle se retrouve alors dans les pattes de l'agent Eugène Froissard ( dit Poissard ) le plus mysogine des agents du raid.

Ce duo improbable se voit chargé d'arrêter le redoutable Gang des Léopards, responsable de gros bracages dans les rues de la capitale. Mais avant de pouvoir les arrêter il faudrait déjà qu'ils parviennent à travailler en binôme sans s'entretuer au cours des entraînements ou des missions de terrain plus rocambolesques les unes que les autres .

 

Je pense que ce film est vraiment ce dont j'ai besoin pour rire un bon coup en oubliant à la fois mes misères et le temps !

 

Et vous que ferez-vous ce week end ?

J'ai de très nombreux rendez-vous et je suis un peu lente à faire mes billets . C'est pour cela que j'ai décidé de ne pas publier de voyage le week end, uniquement  le sourire le samedi et le dimanche. Pour le billet voyage je vous dis donc à lundi  !

Passez un très bon week end !

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans actualité
commenter cet article
2 février 2017 4 02 /02 /février /2017 11:30
Le sourire du jour

Même masqué, je t'ai reconnu !

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans sourire
commenter cet article
2 février 2017 4 02 /02 /février /2017 06:00
Le Kamchatka : mon rêve impossible !

A l'extrême est de la Sibérie il est une presqu'île de 1250 km de long sur 450 km de large qui n'est ouverte au tourisme que depuis 1990. Le Kamchatka est une péninsule volcanique russe qui s'avance dans l'océan Pacifique. La péninsule est montagneuse , elle possède des lacs . Paradisiaque allez-vous me dire. mais observez les fumerolles  : elle est volcanique.

Le Kamchatka : mon rêve impossible !

La presqu'île compte environ 250 volcans dont 29 sont actifs !

Le Kamchatka : mon rêve impossible !
Le Kamchatka : mon rêve impossible !

Une partie de ses volcans est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1996. Sur ce territoire grand comme la France il n'y qu'une seule route. Les déplacements se font souvent en hélicoptère  ce qui permet en plus d'admirer le paysage.

Le Kamchatka : mon rêve impossible !

Après une éruption, le paysage est brûlé. Il faudra du temps pour que la nature reprenne ses droits .

Le Kamchatka : mon rêve impossible !
Le Kamchatka : mon rêve impossible !
Le Kamchatka : mon rêve impossible !

La presqu'île compte aussi de nombreux geysers et des sources d'eau chaude.

Le risque sismique y est très fort. En 1952 un tremblement de terre de magnitude 9 y avait été enregistré .  En 2006 il était de 7,9.

Le Kamchatka : mon rêve impossible !

Dans le centre de la péninsule la vallée des geysers était l'endroit où se rendaient les touristes. En 2007 elle fut grandement endommagée par un important glissement de terrain.

Le Kamchatka : mon rêve impossible !

Les montagnes du Kamchatka ont de 1500 à 4870 m de haut. La péninsule est couverte de neige et de glace 10 mois par an. Pour y aller choisir juillet et août.

Je suis allée voir le site des voyagistes qui proposent un séjour de 13 jours pour 8450€ au départ de Moscou. Prévoir 1000€ de plus pour le vol aller-retour Moscou- France. Le voyagiste explique que c'est le coût de l'hélicoptère sur place qui fait monter les prix .

Le Kamchatka : mon rêve impossible !

La faune y est importante. La quantité d'ours bruns fait la célébrité de la presqu'île.

Le Kamchatka : mon rêve impossible !
Le Kamchatka : mon rêve impossible !
Le Kamchatka : mon rêve impossible !

Les ours profitent de la présence dans les eaux d'une grande variété de saumons pour y faire des pêches fructueuses.

Seriez-vous tentés par ce voyage ? Ou comme moi, vous contenterez-vous d'en rêver ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage Rêve
commenter cet article
1 février 2017 3 01 /02 /février /2017 11:30
Mickaël Seohn

Mickaël Seohn

" Suis sûr que c'est là qu'ils cachent la nourriture ! " 

Le tigre de Sibérie est aussi appelé le tigre de l'Amour . On comprend pourquoi quand on voit ce bébé tigre du zoo Tierpark à Berlin. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans sourire
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de lesvoyagesetmoi
  • : Aimer voyager c'est aussi aimer partager. Mais je voudrais aussi vous parler de mes coups de coeur ...
  • Contact

Hellocoton

a href="http://www.hellocoton.fr/mapage/petitgris" title="Suivez-moi sur sur Hellocoton">Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Petitgris sur Hellocoton

Recherche