Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 07:00

bebe-2bis.jpg

 

Lorsque la voiture arriva dans la cour de la maternité Paulette découvrit tout un monde en effervescence, des blouses blanches couraient dans tous les sens et certaines étaient agglutinées autour d'une longue voiture noire qui finit par s'éloigner tandis que les blouses blanches agitaient frénétiquement la main en signe d'adieu. Enfin on daigna s'occuper de Paulette. Elle fut dirigée vers une petite chambre où on lui dit d'attendre. Vers 6H enfin la sage femme arriva se présenter. Lorsque Paulette lui expliqua qu'elle avait perdu les eaux trois heures plus tôt et que les contractions étaient douloureuses cela ne parut pas impressionner le moins du monde la dame qui se lança dans ses explications à elle. D'abord la directrice de cette maternité avait accouché  la semaine dernière et ce matin elle partait avec son bébé en cure de thalassothérapie pour récupérer et revenir en pleine forme dans un mois. Elle laissait la maternité entre les mains de son mari, médecin obstétricien ...et coureur de jupons invétéré. Quant à elle, elle était de service depuis l'avant-veille au soir et n'avait pas arrêté de toute la journée d'hier ainsi que cette nuit. Elle était fatiguée et ne rêvait que de son lit «  Mais qu'avez-vous donc toutes à vouloir pondre à la mi août ? » Avant de partir, elle précisa que c'était bien sûr la grande période des vacances, donc qu'il n'y avait personne pour la remplacer. Elle laissait donc Paulette entre les mains de deux stagiaires inexpérimentées mais animées des meilleures intentions. Et bien sûr il y avait le docteur-directeur remplaçant ! ...Et elle partit brusquement.

A 10H enfin les deux stagiaires, qui se soutenaient mutuellement, vinrent aux nouvelles. Paulette avait toujours mal à intervalles réguliers mais espacés. Petite auscultation gênée : « petite pomme »

Ce diagnostic Paulette l'entendit toutes les heures jusqu'à ce qu'elle demande aux deux petites jeunes si elles ne pouvaient pas accélérer ou déclencher l'expulsion. Une infirmière vint lui faire une piqûre et la longue attente reprit.....Aucun progrès ….A 18H , n'y tenant plus Paulette demanda à voir le médecin-directeur. Les filles revinrent toutes rougissantes : Monsieur le directeur dormait et ronflait, il leur avait été impossible de le réveiller. En effet le directeur avait fêté dignement le départ de son épouse, quand le chat n'est pas là....Après s'être concertées les stagiaires prirent la décision d'emmener Paulette dans la salle de travail.

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans souvenirs
commenter cet article

commentaires

Ragnagna 05/01/2013 21:21

C'est toujours agréable d'être si bien entourée et soutenue !! Surtout dans un moment aussi facile que l'accouchement !! Alalala quelle chanceuse !!!
J'ai une amie poissarde, je vais lui donner le lien de ton blog pour qu'elle se sente en veine je te jure !
Heureusement que ça s'est bien fini parce que t'as encore une fois pas été aidée !! Je suis sûre qu'on écrirait un livre sur ta vie on dirait que tu abuses et que c'est pas possible autant de
malchance !

Petitgris 05/01/2013 22:04



Quand on dit que la réalité dépasse la fiction...j'en suis parfois la preuve ! File pas trop la frousse à ton amie
  Bises



Sylvie, Enfin moi 05/01/2013 11:30

Non mais je rêve, tout ce déchaine contre toi... C'est pas possible ça, je suis désolée pour toi
Gros bisous Paulette

Petitgris 05/01/2013 13:49



J'ai toujours attiré les catastrophes comme un aimant !   Bises Sylvie



monica et la mer 05/01/2013 11:06

ah et pourtant la c est en france
j ai accouché à l étranger sur un autre continent
avec une sage femme de 25 ans loll
pour un premier aussi ce fut trés douloureux
mais aprés c' est la recompense bien sur mais à cette époque la mienne pas d epéridurale
bises PAULETTE à demain

Petitgris 05/01/2013 11:13



Pas de péridurale non plus, juste un coup "d'accélérateur" !  et c'est en France, non pas dans ma campagne reculée mais en ville !   A demain !  Bises  Monica



Dhelicat 05/01/2013 10:19

Et bien quel accueil, pour un peu tu accoucherais seule dans ta chambre ... La série malchance continue, bonne journée paulette bisous

Petitgris 05/01/2013 10:52



Ce qu'il y avait de bien avec moi, c'est la continuité   Bon samedi  Catherine   bises



Koalisa 05/01/2013 09:48

C'est fou, ça! C'est presque toi qui les déranges! Ca ne va pas être facile... Bisous!

Petitgris 05/01/2013 10:51



Exactement...tout juste si je ne devais pas m'excuser d'arriver à ce moment là !  Bon WE  Bises



Sylvie 05/01/2013 09:29

Je me disais bien que ce ne serait pas si serein ! Bises

Petitgris 05/01/2013 10:50



Il fallait s'y attendre avec moi !  Bises et bon WE



poupougnette 05/01/2013 09:17

Même l'accouchement est une épreuve pour toi! c'est dingue ça!! heureusement que tout va bien pour toi maintenant (tu as eu très largement ta part...)
Bon week-end. bisous

Petitgris 05/01/2013 10:49



Oui, quand on me dis ; "veinarde" je réponds que c'est parce que j'ai beaucoup donné !  Bisous et bon WE à toi



Armelle 05/01/2013 08:18

Ca promet dis-moi cet accouchement ! Ca me rappelle quand mon fils est né à 22 heures un 13 juillet dans le tonnerre des feux d'artifices et le médecin piégé dans les embouteillages.... Bisous

Petitgris 05/01/2013 10:47



Je vois que chez toi aussi le petitou avait bien choisi son moment pour faire son entrée dans le monde !   Bon
WE  Bisous