Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 07:00

 

  fleur 4.bisjpg

 

A la fin de la journée Paulette rentra chez elle. Elle essaya de préparer sa classe pour le lendemain mais elle avait sans cesse les yeux sur l'horloge. Elle savait que plus son mari rentrait tard plus il était aviné. Le jour commençait à baisser et son angoisse était à son comble. Rapidement elle fit le point de la situation : chez qui pouvait-elle aller ? La famille et les amis qui habitaient Hergnies avaient tous été endoctrinés par les mensonges et les médisances de Yvonne et personne n'aurait voulu encourir les remarques acides que Yvonne n'aurait pas manqué de leur lancer à la figure ! Il n'y avait pas d'hôtel à moins de 20km de chez elle et il n'était pas question de risquer d'être mise à pied maintenant qu'elle allait avoir besoin de son travail pour nourrir Junior. Elle avait toujours évité tout choc émotionnel à son père, mais là entre une crise d'étouffement et sa mort à elle , elle se dit que tant pis, on verrait bien . Fébrilement elle prit quelques vêtements pour elle et son fils, embarqua le plus possible de documents pour sa classe, ferma soigneusement la maison, chargea la voiture et partit. Par chance elle n'avait pas croisé ses beaux parents pourtant toujours à l'affût, elle se dit que c'était tant mieux ainsi.

Lorsque Paulette arriva chez ses parents il y avait de la visite. La cousine Siona était là avec son mari. Ne pouvant faire marche arrière, Paulette entra. Tous se doutèrent qu'il se passait quelque chose. D'une toute petite voix Paulette avoua qu'elle venait de quitter sa maison parce qu'André avait cette fois manqué de la tuer. Yvonne se leva, théâtrale, bras tendu vers la porte «  Hors d'ici fille indigne, tu as jeté le déshonneur sur une honnête famille... » Siona, autoritaire comme à son habitude, la fit taire. Elle s'adressa à Victor qui n'avait pas pu placer un mot jusqu'alors. Elle lui dit qu'elle savait que André buvait et qu'il avait le vin mauvais. Puis elle arracha le foulard que Paulette s'était remis autour du cou «  ta fille est en danger de mort et tu accepterais que ta femme la chasse ? Ton devoir de père est au contraire de l'accueillir et de la protéger ! » Avant que Victor puisse placer un mot Yvonne déclara «  Puisque j 'ai tout le monde contre moi, tu peux rester mais tu as intérêt à te faire toute petite, que je ne t'entende pas ! » Siona et son mari partirent quand ils furent sûrs que Paulette pourrait passer la nuit chez ses parents. Ce soir-là, Paulette dormit avec Junior dans le canapé lit du salon.

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans souvenirs
commenter cet article

commentaires

Sylvie, Enfin moi 18/01/2013 20:17

Je suis effondrée...
Je t'embrasse fort

Petitgris 18/01/2013 20:28



Merci Sylvie   Bises



Armelle 18/01/2013 13:01

J'ai envie d'écrire que c'est la moindre des choses que les parents de Paulette la prenne, elle et Junior sous leur aile... Au moins va-t-elle dormir en sécurité mais je me doute que ce n'est que
la première étape d'une route encore longue et certainement douloureuse.... Bisous

Petitgris 18/01/2013 20:12



La sécurité pour la nuit mais pas la tranquillité   Bonne soirée  Bises Armelle



Koalisa 18/01/2013 12:11

yvonne, égale à elle-même... Tu commences à t'en sortir, c'est l'essentiel! Bisous!

Petitgris 18/01/2013 20:09



Merci Koalisa   Bisous



Sylvie 18/01/2013 09:12

J'en ai les larmes aux yeux ! Heureusement qu'on sait que ça va bien maintenant pour Paulette et Junior.
Je pense à mes parents ou à mes enfants... la famille doit absolument être et rester un refuge. Bises

Petitgris 18/01/2013 20:08



C'est ce qui m'a atrocement manqué ! Merci Sylvie   Bises



moute 18/01/2013 08:42

j'en ai des frissons ....
gros bisous et très bonne journée" :)

Petitgris 18/01/2013 20:06



Merci Moute   Bonne soirée  gros bisous



Valérie { Atelier rue verte } 18/01/2013 08:19

Tu as eu de la chance que cette personne soit là à ce moment là et prenne ta défense , je ne crois pas que ta mère puisse encore te jeter dehors avec son petit-fils et te sachant "en danger de
mort" , incroyable !

Petitgris 18/01/2013 20:05



Je dois à la cousine de ne pas avoir été à la rue ! Merci Valérie Bises



Corinne (Couleur Café) 18/01/2013 08:18

Je n'ai pas les mots pour qualifier quel genre de mère est Yvonne !! Je ne trouve pas les mots, à la palce j'ai versé quelques larmes ! Mais quel monde de fous que celui où nous vivons !!!!

Petitgris 18/01/2013 20:04



Comme tu le soulignes dans quel monde vivons-nous !  Bonne soirée  Bises



Dhelicat 18/01/2013 07:56

Incroyable qu'elle attitude, heureusement que la cousine était la! Sinon tu aurais ete dormir ou avec ton petit , mais cela m'inquiète pour la suite ... Et Cela me rappelle l'attitude de la mère
quand j'ai annoncé que je demandait le divorce! Bonne journée Paulette, bises fraîches

Petitgris 18/01/2013 20:03



Je n'y étais pas de gaieté de coeur ! Tu as eu aussi ce genre de réaction, sûrement la peur du qu'en dira-t-on !  
Bonn esoirée  bises Catherine



Ragnagna 18/01/2013 07:42

Heureusement qu'ils étaient là !! Sinon ta mère t'aurait laissé dehors !!!
Cela devait être inquiétant pour toi d'être retournée chez elle :s J'espère qu'elle arrivera pas à te renvoyer dans ton chalet et que ton père te défendra un peu...

Petitgris 18/01/2013 20:01



Elle rêvait de me voir à la rue ! Je n'y étais que forcée pour avoir un toit pour Junior mais je n'ai jamais été rassurée !  Bises



poupougnette 18/01/2013 07:33

tu t'éloignes d'un danger pour en retrouver un autre... j'espère que cette fois Yvonne saura te laisser tranquille!!
bonne journée. bisous

Présentation

  • : Le blog de lesvoyagesetmoi
  • : Aimer voyager c'est aussi aimer partager. Mais je voudrais aussi vous parler de mes coups de coeur ...
  • Contact

Hellocoton

a href="http://www.hellocoton.fr/mapage/petitgris" title="Suivez-moi sur sur Hellocoton">Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Petitgris sur Hellocoton

Recherche