Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 07:00

Galibier.jpg

 

 

Les espoirs de Paulette étaient les grandes vacances : toujours avec lui, elle espérait qu'il ne la laisserait pas pour courir les cafés. Mais c'était compter sans Nathalie qui abreuvait son fils afin qu'il ne perde pas ses forces. Un alcool sec le matin pour démarrer, deux ou trois apéritifs avant le déjeuner pour lui donner de l'appétit, de nombreux verres de ce délicieux vin qu'elle faisait venir de chez un négociant de Narbonne : le Cartelou ! Et quelques bières avant les apéros du soir...La délivrance vint lorsqu'elle arriva à le décider de louer, de préférence à la montagne. Paulette avait trouvé à Valloire la location d'un petit appartement. La splendeur des paysages, les longues marches pour découvrir la faune ( les marmottes, les chamois et bouquetins mais aussi les aspics ! ), la flore ( les rhododendrons, les gentianes, les edelweiss...) et le berger solitaire qui passe son temps à fabriquer des petits fromages tellement goûteux.  Quelques évasions en voiture aussi pour passer les cols dont parlait le Tour de France : le Télégraphe, le Galibier...suivis de tous les autres. Toutes ces occupations les ravissaient tous les deux au point que cette année là il fut presque sobre pendant 3 semaines. Ces 21 jours permirent à Paulette de découvrir que son mari était gentil et bien que un peu agité ( il était en manque ! ) c'était un moment de bonheur pour Paulette. Oh, il n'était pas amoureusement empressé mais de le sentir presqu'ami remplissait de joie le coeur de Paulette. Elle en venait même à espérer que l'amour allait s'installer. Hélas le retour et la reprise du travail replongea André au plus profond de son vice.

Paulette était à présent bien habituée dans son chalet, elle avait même fait construire, un peu en retrait derrière, un garage prolongé par une arrière cuisine et une remise où elle entreposa le charbon. Dans l'arrière cuisine elle avait ré-employé sa cuisinière à charbon ainsi que quelques vieux meubles en chêne récupérés chez les parents. Elle y avait fait creuser une petite cave pas très profonde où étaient stockées les bouteilles. Elle entretenait son chalet avec amour. Un jour, des lointains cousins de Nathalie, venus de Moissac voir leurs vieux parents, sont venus en voisins chez Nathalie et ils demandèrent à faire la connaissance de Paulette. Au moment où ils frappèrent à la porte, celle-ci était juchée tout en haut d'un escabeau, un carton protecteur dans la main gauche et le pinceau dans la main droite, elle peignait les tuyaux du chauffage central récemment installé. Ces tuyaux étaient brut et passaient sous le plafond. Elle les enduisait d'une peinture spéciale, pouvant supporter la chaleur. Les visiteurs étaient stupéfaits «  Quand je pense que tu nous disais qu'elle restait enfermée chez elle et que tu te demandais à quoi elle pouvait bien passer son temps ! Et bien elle s'occupe de façon utile et bien des gens, dont ton fils, pourraient la prendre en exemple » Le visage de Nathalie n'était plus que haine..

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans souvenirs
commenter cet article

commentaires

Sylvie, Enfin moi 06/12/2012 20:15

Bon... Au moins la belle-mère est pire que sa mère, cela remonte le moral
Ok je plaisante
Je t'embrasse courageuse amie

Petitgris 06/12/2012 20:31



Merci Sylvie...heureusement c'est loin à présent !   Bonne soirée  bises



monica et la mer 06/12/2012 11:41

contente pour PAULETTE pour ce jours heureux

etre éloignée de sa mére était trés bon pour André domage trop courtes vacances

je suis sur que la petite maison était trés agréable à vivre
bises bon jeudi pour toi
kénavo

Petitgris 06/12/2012 13:41



J'ai longtemps regretté cette maison...mais pas les instants que j'y ai vécus !  Bises



poupougnette 06/12/2012 11:16

3 semaines de répit dans la vie de Paulette! quelle joie, si courte fut telle!!
bonne journée. bisous

Petitgris 06/12/2012 13:39



Sauf que je me disais que ça vaudrait peut-être le coup de tenir...  Bises



Sylvie 06/12/2012 10:39

L'alcoolisme est une maladie qui fait des dégâts aussi dans l'entourage des malades ! Seules les vacances et l'éloignement ont pu arranger un peu les choses ! Pas facile ! Bonne journée !

Petitgris 06/12/2012 13:38



Pas facile, c'est vrai !   Bises



Dhelicat 06/12/2012 09:28

Un moment agréable vite oublié dans le tourbillon de la vie normale ou André est repris par ses habitudes, pas top la belle maman la Paulette avait vraiment pas de bol entre Yvonne et Nathalie...
Mais bien joue la visite des cousins, jimagine l'atmosphère douillet de ton petit chalet tu avais pourtant tout prévu pour faire un joli nid! Bonne journée plein debisous

Petitgris 06/12/2012 10:17



C'était mon petit nid à moi, mon refuge !  Belle journée  Catherine  bises



michel003 06/12/2012 08:51

bonjour paulette merci pour ta fidélité et tes commentaires comme dab chez toi trés jolie article enfin des vrais vacances !!!!! le temps soleil ciel ble mer agite vent fort et froid je te souhaite
un bon jeudi a bientôt bises amicales michel003

Petitgris 06/12/2012 09:02



A bientôt  Bises amicales



Koalisa 06/12/2012 08:10

On sent Paulette un peu plus heureuse...Je croise les doigts! Bises.

Petitgris 06/12/2012 08:33



Oui, il aurait fallu...12 mois de vacances par an !   Bon jeudi  Bises



Ragnagna 06/12/2012 07:45

Ahahaha ça je l'avais pas vu venir ! Sa mère est pas une dragonne mais est tout aussi sympathique que ta mère !

Et c'est encore plus triste de savoir qu'André sobre pouvait être quelqu'un d'agréable...

Petitgris 06/12/2012 08:32



Nathalie était prête à tout pour défendre ses deux amours : son fils et l'alcool ! André était complètement différent quand il était à jeun..;et il ne se souvenait de rien !    Bon jeudi  Bises