Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2013 4 03 /01 /janvier /2013 07:00

 

landau.bisjpg.jpgphoto du Net

 

 

Dans la véranda, pour laquelle elle avait cousu des voilages blancs, Paulette installa le clic-clac mouette, le gros congélateur et autres petits meubles. Cette installation avait dégagé la cuisine où elle pouvait à présent envisager de placer le parc de bébé. Dans la chambre d'amis elle conserva les meubles en teck et ajouta un ravissant berceau à balancelle surmonté d'un voilage pour protéger l'enfant. Elle acheta ensuite des vêtements en se servant du guide de la future maman car elle n'avait pas vraiment idée de la façon dont on habillait bébé. André rentrait en milieu d'après midi et accompagnait sa femme pour choisir la voiture d'enfant transformable en poussette ( cadeau de Victor avec sa cagnotte à pigeons ) le parc et tous les petits gadgets qui paraissaient indispensables. Les formes de Paulette commencèrent à s'arrondir à partir du quatrième mois, là encore Paulette se confectionna deux robes de grossesse qu'elle porta en alternance pour aller travailler comme pour promener le dimanche. Bientôt Paulette sentit les premiers mouvements : il manifestait sa présence et cela la ravissait. Lors des visites à la maternité de Condé, celle là même où elle s'était évanouie, la sage femme lui dit que la naissance aurait sans doute lieu à la mi-août. C'était bien la veine de Paulette qui se voyait sucrer son congé de maternité, la directrice lui avait bien dit qu'elle devrait reprendre le travail en même temps que les autres après les grandes vacances. Cela consternait Paulette car elle avait comprit qu'il ne lui serait pas possible d'allaiter son enfant, à un mois le médecin avait dit qu'il serait trop tôt pour le sevrer et il n'était pas pensable de donner la tétée à l'école. Un autre fait vint ternir la joie de la future maman : le futur père était à présent persuadé que Paulette resterait à la maison et avait commencé à fêté le futur événement avec toutes ses connaissances et il en avait beaucoup. Très vite il rentra de plus en plus tard et de plus en plus mal en point. Les coups recommencèrent à pleuvoir sans aucun égard pour l'état de la future maman. Un soir, alors que Paulette était en train d'arroser un poulet en train de cuire dans le four qui était au ras du sol, André est arrivé derrière elle et avec un rire démoniaque qui la fait encore frissonner d'horreur quand elle y repense, il la poussa violemment à l'intérieur du four en la maintenant fermement pour l'empêcher de reculer. Les hurlements de Paulette attirèrent Nathalie qui regretta sa curiosité car le fou-furieux se retourna sur elle et la roua de coups tout en la ramenant chez elle. Elle s'en tira en lui servant du bon vin si reconstituant. Car pour cette famille l'alcool était paré de toutes les vertus. André avait dès son plus jeune âge eut droit à un jaune d'oeuf battu dans un grand verre de porto chaque jour avant d'aller en classe. Un coup de fatigue ? Rien de tel que plusieurs verres de ce bon vin de Narbonne. Mal au ventre ? Un verre de pastis pur à ras bord et bu d'un trait. Et surtout ne pas oublier que pour être solide il fallait avaler au moins trois apéritifs avant le repas. Bien entendu avant de prendre la voiture pour une longue route rien de tel qu'un coup de fouet grâce une bonne lampée de genièvre Wambrechies, alcool parmi les plus raides. Paulette depuis toujours essayait de se tenir à l'écart de ces beuveries ce qui lui valait des remarques acides et surtout ce qui motivait les méchants ragots que Nathalie distillait sur sa « vipère de belle fille ». Alors maintenant qu'elle était enceinte, elle refusait tout net de boire autre chose que de l'eau, prétextant que l'alcool lui donnait des nausées. Elle devait alors écouter les sermons car à cause d'elle l'enfant serait chétif ...s'il arrivait à terme !

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans souvenirs
commenter cet article

commentaires

Sylvie, Enfin moi 03/01/2013 14:13

La tu me donnes la nausée, mais comment supporter tout ça
C'est affreux
Gros bisous ma courageuse Paulette

Petitgris 03/01/2013 18:43



Merci Sylvie ! Gros Bisous



Koalisa 03/01/2013 13:25

Il te battait enceinte! Quelle ordure, vraiment! Bisous..

Petitgris 03/01/2013 14:07



Merci Koalisa   Bisous



Armelle 03/01/2013 09:42

Au fur et à mesure que le ventre de Paulette s'arrondit, je ressens en elle comme une forme de sérénité s'installer. J'espère bien qu'elle refuse tout alcool.... Le pastis pour les maux de ventre,
cela me rappelle mon père qui a fait la Guerre d'Algérie et qui a du avoir recours à cette médecine "douce"... Bises

Petitgris 03/01/2013 14:06



Je me suis focalisée à fond sur l'arrivée de Bébé...je ne me sentais plus seule !  Bises Armelle



Dhelicat 03/01/2013 09:42

Mais qu'elle horreur, cela ne cessera donc jamais ... Même pas une trêve pendant la grossesse de Paulette! C'est un monstre cet André, Paulette a pourtant bien prépare la venue du bébé j'imagine le
berceau et sa joie ternie par de telles scènes... Combien de temps à tu enduré cela? Tu as gagne ton paradis... Bonne journée à toi, plein de bises

Petitgris 03/01/2013 14:04



Comme tu dis : j'ai gagné mon paradis !   Bises Catherine



Jj 03/01/2013 08:45

comme je te l'ai dit, je n'arrive pas à lire si serré, mais juste un mot, deux bébés s'annoncent pour le moment en 2013 chez nous ! Déjà trois petites filles, j'espère un petit fils, mais je sais
aussi qu'il se peut qu'un ou une troisième s'annonce aussi pour la même année !
Bonne journée,
Jj

Petitgris 03/01/2013 13:58



Que de bonnes nouvelles chez toi !  Je te souhaite un petit fils   Bises



monica et la mer 03/01/2013 08:13

on à hate qu il naisse ce petit
et aussi de te voir t' envoler ailleurs
bonne journée PAULETTE
BISES

Petitgris 03/01/2013 13:53



C'est gentil Monica !  Bises et bel après midi à toi



poupougnette 03/01/2013 07:34

Eh ben dis donc... Même enceinte le calvaire continu! c'est tout simplement incroyable et impensable! Ma pauvre...
Dis moi que cette fois c'est bientôt terminé!!
Bonne journée. bisous

Petitgris 03/01/2013 13:53



Merci Poupougnette. Le calvaire arrive à sa fin...bientôt   Bises



Ragnagna 03/01/2013 07:31

Que dire à part que j'espère qu'ils ont été puni un moment ou un autre pour leur attitude dégoutante...
Et que je suis bien contente que tu en sois sortie !

Petitgris 03/01/2013 13:47



Lorsque j'ai enfin été sortie de ce cercle maudit, j'ai assisté de loin et par ouÏe dire à leur déchéance... je n'envie pas leur fin !