Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 07:00

bib.2jpg.jpg

 

 

Lorsque André revint, c'était la fin de l'heure des visites. Il était complètement aviné et immédiatement Paulette reconnu la lueur meurtrière qui s'allumait dans ses yeux. Gardant les yeux baissés, elle demanda les papiers de la mairie. André les jeta violemment dans le berceau puis ses mains puissantes entourèrent le cou de Paulette et serrèrent...Paulette appuya sur la sonnette d'alarme, une infirmière arriva et Paulette lui demanda de dire à son mari que les visites étaient terminées. La blouse blanche devina de suite l'état d'ébriété de André et le pria de partir, ce qu'il fut obligé de faire en bougonnant. Après son départ, Paulette commença à lire les papiers de l'état civil et constata que son fils ne s'appellait pas Benoît comme il en avait été convenu avant la naissance. André avait fini par lui donner le prénom d'un footballeur célèbre. Paulette décida que cela n'avait plus d'importance, que de toute façon elle allait chérir son fils. Elle se promit aussi de le protéger de son alcoolique de père.

Comme elle devait assurer la rentrée des classes, Paulette avait pris les cachets empêchant la montée du lait. Junior serait donc nourri au biberon. C'était un moment d'infinie douceur que celle du biberon, Paulette savourait ce moment. Le bébé était sage comme une image depuis qu'il avait été installé près du lit de sa mère. Puis il dormait et Paulette gardait la porte de sa chambre ouverte pour se sentir moins seule en attendant la venue de André qui se faisait attendre. Elle voyait de temps à autre passer en courant les jeunes blouses blanches qui riaient à gorge déployées...suivies par le médecin-directeur qui courait péniblement à quatre pattes, le visage rougeaud, incapable de se tenir debout. Le séjour de Paulette dans cette maternité devait durer 8 jours mais les passages de plus en plus tardifs de André qui tenait de moins en moins bien sur ses jambes l'inquiétaient. Le cinquième jour elle était en train de donner le biberon à Junior mais celui-ci traînait , en même temps une odeur nauséabonde arrivait jusqu'à ses narines. Elle reposa le biberon et l'enfant et entreprit de changer ses couches : elles étaient propres. Elle recommença à donner le biberon mais comme rien ne semblait s'écouler, elle entreprit de dévisser la tétine et là comprit d'où venait l'odeur pestilentielle : le lait était caillé...Vite elle sonna la puéricultrice qui s'empressa de partir avec le biberon... Paulette finit par savoir que la puéricultrice, profitant de l'absence de la Directrice, avait tout simplement préparé à l'avance tous les biberons qu'elle avait stockés dans le petit réfrigérateur..Un tel manque d'hygiène élémentaire de la part du personnel de santé révolta Paulette qui voulut se plaindre, mais le directeur remplaçant était déjà en train de cuver ! Le lendemain matin Paulette découvrit que la langue de son fils était recouverte d'une épaisse pâte blanche. Elle tenta de le faire constater par la puéricultrice puis par le médecin-directeur, elle tenta : « Je crois que mon fils a le muguet » mais la réponse fut sans appel : «  laissez-nous tranquilles, ce n'est qu'un peu de lait caillé qui se dépose, ça arrive souvent ». Pas du tout convaincue, Paulette entreprit de signer toutes les décharges qui lui permettaient de sortir de la maternité avant la date prévue. Lorsque André arriva elle était prête, valise à ses pieds et Junior en tenue de voyage dans ses bras. La surprise sembla le dégriser et ils rentrèrent sans encombre au chalet. Le temps de coucher Junior dans le joli berceau auréolé de tulle blanc et Paulette téléphonait au vieux docteur Isabel ( celui qui l'avait suivie pendant sa grossesse) ....

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans actualité
commenter cet article

commentaires

Sylvie, Enfin moi 08/01/2013 21:35

ça ne s'arrange pas....
Ma pauvre chérie
Gros bisous

Petitgris 08/01/2013 21:55



La série noire va bientôt finir !   Gros bisous



Sylvie 08/01/2013 19:13

Ah, t'étais bien entourée !!! Et le congé maternité de 10 semaines après la naissance n'existait pas encore ?

Petitgris 08/01/2013 21:31



Non, c'est arrivé après !   Bises



monica et la mer 08/01/2013 15:08

je suis désolée à cette lecture
vraiment c est pas de chance ou la malchance
hate d avoir un récit ou Paulette et le bebe sont heureux
bises à kénavo

Petitgris 08/01/2013 17:41



Bientôt...bientôt !  Bises Monica



Dhelicat 08/01/2013 12:51

Ah ah ah j'avais vu juste: i à change le prénom c'était pourtant joli Benoît... Et si
La maternité s'y met aussi e que le médecin est ds le même état qu'André c'est super, cela dit ma fille est aussi sortie de la maternité avec le muguet en 1985 et c'était une des maternités les
plus réputés de Paris loll. Bonne journée Paulette, j'ai gros pull chaussettes et plaid polaire car toujours pas de chauffage! Grrrrrr....

Petitgris 08/01/2013 14:28



Oh ma pauvre Catherine ! J'espère pour toi que le bailleur va agir ! J'avais vu que tu avais deviné !   Bon
après midi  Bises



Koalisa 08/01/2013 10:56

J'ai le coeur serré en lisant ton récit... Bisous!

Petitgris 08/01/2013 14:17



Merci Koalisa   bisous



moute 08/01/2013 09:59

M...si en plus la maternité si "colle"..:(

Petitgris 08/01/2013 14:11



Merci Moute   Bises



Ragnagna 08/01/2013 08:17

Tu m'étonnes que ça arrive souvent si elle prépare souvent les biberons en avance !!! CQFD quoi XD
C'est fou ce que l'alcool et ses parents ont fait de cet "homme"... Au final il était aussi prisonnier que toi de la société.
J'aurais pas osé rentrer, quand il essaye de t'étrangler à la maternité, j'aurais trop peur qu'il réussisse à la maison... Et si jamais il s'en prend à ton bébé :x

Petitgris 08/01/2013 14:09



Oh la fine mouche : il l'a fait !    Bel après midi  Bises



poupougnette 08/01/2013 07:41

Même devenu père, ce monstre ne change pas...
Quant à toi, je vois que tes péripéties continues... j’espère que tout ça va vite cesser et que tu vas vite commencer une vie nouvelle et meilleure!
Bonne journée. Bisous

Petitgris 08/01/2013 14:06



La sortie du tunnel n'est plus très loin ! Bel après midi  Bises



Corinne (Couleur Café) 08/01/2013 07:34

C'est révoltant ! Cà me rappelle le séjour que ma petite fille a fait à l'hôpital suite à une bronchiolite. Je devais rappeller aux infirmières les heures des aérosols, soit elles les oublient,
soit elles les doublent !!! De l'inconscience !! Pour ce qui est d'André, quel monstre !!!

Petitgris 08/01/2013 14:05



Je sais que travailler en milieu hospitalier n'est pas facile mais quand j'entends ce qui s'y passe encore de nos jours : révoltant !   Bises