Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 mars 2018 2 13 /03 /mars /2018 06:00
Culture intensive dans le désert

En Arabie Saoudite , au milieu d'un désert de sable aride, les hommes ont relevé le défi de produire une agriculture intensive à grande échelle.

Culture intensive dans le désert

Un pivot d'irrigation par système tournant arrose 22500 ha !

Culture intensive dans le désert

Ils sont dotés de machines agricoles puissantes et ultra-modernes.

Culture intensive dans le désert
Culture intensive dans le désert

La machine Kracht est dotée d'une pompe de 700 cv. Le volume d'eau pompé en 2009 était de 410 millions de m3. A ce rythme les nappes phréatiques résisteront-elles longtemps ?

Le pompage de 6000 l est fait à 200 m de profondeur.

Culture intensive dans le désert
Culture intensive dans le désert

La préparation de la terre est très mécanisée.

Il faut prévoir 20 kg de semence de luzerne par ha !

Culture intensive dans le désert
Culture intensive dans le désert

Pas facile de cultiver dans le sable. Il faut l'enrichir. 11000 tonnes d'engrais chimiques sont nécessaires chaque année.

Culture intensive dans le désert
Culture intensive dans le désert

L'assolement est sur trois ans : 2 ans de luzerne puis 1 an de maïs .

Par an 400 000 tonnes de luzerne sont produites; 300 000 tonnes de maïs et 30 000tonnes de foin. Des chiffres qui laissent rêveur !

Culture intensive dans le désert
Culture intensive dans le désert

Il est possible de faire 10 fauchages par an. Le rendement est de 22,5 tonnes / ha /an.

En période de rendement maximal le fauchage se fait tous les 21 jours .Il se coupe 800 ha par jour de mai à septembre.

40 000 km de fil sont nécessaires pour lier les balles de foin .

Culture intensive dans le désert
Culture intensive dans le désert
Culture intensive dans le désert

Le foin est ramassé puis pressé et lié. Les  balles sont ensuite chargées sur des camions. 

45 presses à balles produisent 4000 balles par nuit soit 100 camions.

20 000 camions sont chargés chaque année . Chacun a été chargé en 6 minutes.

Culture intensive dans le désert

Le terrain est immédiatement nettoyé pour passer à l'étape suivante.

Culture intensive dans le désert

La récolte du maïs a lieu deux fois par an. Le rendement moyen est de 110 tonnes à l'ha.

Culture intensive dans le désert
Culture intensive dans le désert

900 km plus loin, la récolte arrive à la ferme pour nourrir les animaux.

Chaque silo contient 2200 tonnes.

 

Aviez-vous imaginé trouver cette agriculture dans le désert ?

Des chiffres qui laissent rêveur !

Partager cet article

Repost0

commentaires

tiot le mineur 13/03/2018 15:24

Salut
Il doit en falloir de l'eau pour faire pousser le peu d'herbes.
Bonne journée

Petitgris 13/03/2018 17:01

Dans le sable et sous le soleil ardent, les besoins en eau sont pharaoniques ! Bonne fin de journée :))

wolfe 13/03/2018 14:41

Bonjour
Tout à fait incroyable!!
Comme quoi même dans les endroit où l'on croit que rien ne vivra ou ne poussera la vie fait son chemin!
Bisous

Petitgris 13/03/2018 17:02

En y mettant d'énormes moyens ils arrivent à donner vie au désert mais à quel prix ! Bisous

Rose63 13/03/2018 13:52

C'est ahurissant , un défi mais à quel prix contre nature , j'espère qu'ils ne nous fourguent pas le lait et tout le reste qui va avec .
Le monde est devenu fou , comme me disait mon père , les robots, le progrès tueront l'homme ,et nous n'en sommes pas loin , les générations futures sont à plaindre .
Ton reportage mérite d'exister car plus ça va et plus il faut décortiquer la provenance de ce que l'on mange et quand c'est lisible car tout est fait pour nous gruger .
PS: je n'ai pas reçu ta NL aujourd'hui, je suis venue en cliquant sur ton pseudo sur mon blog
Bisous
Bonne journée Paulette

Petitgris 13/03/2018 14:06

Je me pose les mêmes questions que toi ! Ce monde là fait peur ! L'avenir est inhumain ! Encore des bizarreries dans les NL , j'ai vérifié : tout est normal au départ de chez moi :D Bon après midi Rose Bisous

monica-breiz 13/03/2018 12:56

culture dans le s désert j en reste pensive , c'est du sable , mais si on y mettais des oasis pourquoi pas , j 'y verrai bien des palmmiers dattiers , des orangers peut être , ainsi ce serait une ( terre ) fertile au lieu de sable ..
bonne journée pour toi
kenavo PAULETTE

Petitgris 13/03/2018 13:27

Les oasis que tu évoques sont à taille humaine tandis que là, c'est place aux machines ! Rien n'y est naturel ! Bon après midi Monica Bises

trublion 13/03/2018 09:03

il me parait clair que dans du sable pas grand chose ne pousse, et on compense par des engrais chimiques, on est loin du bio !
La luzerne et le maïs sont pour les vaches, et donc j' ai quelques doutes sur la qualité du lait produit, et j' espère que danone ne le distribue pas en France !
J' ai aussi dans l' idée que les nappes d' eau dureront bien moins longtemps que le pétrole !
Passe une bonne journée
Bisous

Petitgris 13/03/2018 13:25

C'est sûr le bétail n'est pas nourri au Bio ! Je suis curieuse de savoir quelle est la qualité du lait et de la viande produite là-bas ? Les nappes d'eau risquent de ne plus tenir très longtemps comme tu le soulignes ! Bon après midi Bisous

Soa 13/03/2018 07:15

J'adore cette idée ! C'est de cette façon que l'homme gagnera contre l'avancée des déserts et repeuplera la terre d'espaces fertiles ! Belle mise en avant ! Gros bisous.

Petitgris 13/03/2018 13:21

Je peux comprendre que l'idée séduise mais tout y est artificiel ! Ce sont des cultures pour le bétail mais que penser des produits ( lait et viande ) de bêtes nourries de cette façon ? Cela m'inquiète ! Gros bisous

Présentation

  • : Le blog de lesvoyagesetmoi
  • : Aimer voyager c'est aussi aimer partager. Mais je voudrais aussi vous parler de mes coups de coeur ...
  • Contact

Hellocoton

a href="http://www.hellocoton.fr/mapage/petitgris" title="Suivez-moi sur sur Hellocoton">Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Petitgris sur Hellocoton

Recherche