Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2017 4 02 /03 /mars /2017 06:00

2 )  Retour catastrophe

Quand ça veut pas, ça veut pas  ( 2 )

Cela avait commencé peu après notre installation dans l'avion du retour, à Hô Chi Minh Ville. Brusquement l'Hom s'est mis à claquer des dents, frigorifié. L'hôtesse a demandé  " y a-t-il un docteur dans l'avion ? " et immédiatement cinq personnes se penchent  sur l'Hom ...tous américains. Le diagnostic tombe : "coup de froid " , ils lui font avaler un cachet qui le calme. Mais lors du transfert à Bangkok il n'est pas question de suivre les autres. Voilà l'Hom installé en fauteuil roulant et moi qui trottine derrière. Nous sommes passés là où seul le personnel est autorisé . Nous voilà dans le centre médical de l'aéroport et les examens commencent . Résultat : coup de clim à n'en pas douter , ils lui prescrivent un traitement . Je devais avoir l'air très inquiète ( pour l'avion que nous devions prendre ! ) car voilà qu'ils veulent aussi m'ausculter ! Je me défends et enfin ils nous libèrent. Je dois reconnaître qu'ils ont tous été super ! Un grand merci à eux !

Nous avons retrouvé l'avion du retour sans souci... enfin presque ! Nous étions cinq de la même famille et ne nous voyant pas arriver, les trois autres  ( dont Junior ) avaient refusé d'embarquer. L'hôtesse a lancé un appel et nous les avons bientôt vus arriver. L'avion pouvait s'envoler vers la France .... enfin, c'est ce que nous pensions. Il y a d'abord eu un grand bruit, telle une déflagration puis l'avion est descendu de 7000 m d'un coup et des flammes sont apparues au hublot : nous avions un réacteur en feu ! Immédiatement le personnel nous a tenu au courant et pas un mouvement de panique n'est à signaler. "Sorry " le commandant de bord nous informe que l'Inde que nous survolons refuse de nous laisser atterrir ! Au bout d'un moment il nous apprend qu'un aéroport accepte de nous recevoir : Karachi au Pakistan !

Nous sommes descendus de l'avion entre une haie d'honneur de guerriers barbus tenant une mitraillette à la main; Ils ont confisqué tous nos passeports  et ont scindé le groupe en nous répartissant dans des minibus très décorés avec de jolis petits rideaux. Nous avons ainsi roulé sous la curiosité des habitants, pendant 17 km qui nous parurent interminables. 

Quand ça veut pas, ça veut pas  ( 2 )
Quand ça veut pas, ça veut pas  ( 2 )

La compagnie aérienne Thai avait réservé pour nous le Shératon où tout le personnel avait reçu le mot d'ordre " faites-leur oublier le stress ". Nous avons été royalement chouchoutés dans ce bel hôtel ! Le portier nous faisait des courbettes avec un grand sourire.

Quand ça veut pas, ça veut pas  ( 2 )

La chambre spacieuse avait tout le confort . Un choc pourtant en voyant le barbelé qui grillageait nos fenêtres . Renseignement pris : c'est pour empêcher les aigles de venir briser les vitres en voulant entrer. C'est aussi la première fois que j'ai trouvé un tapis de prière dans mon placard et la flèche dorée au plafond qui indique la Mecque.

Quand ça veut pas, ça veut pas  ( 2 )

La salle à manger était immense et les buffets proposés pantagruéliques !

La chef de notre étage a même proposé des excursions en ville. Sans passeport je n'ai pas osé. Ceux qui y sont allés ont avoué n'avoir pas pu voir grand chose .

Nous avons reçu le lendemain un avis de la Thai comme quoi un nouvel avion est mis à notre disposition. Nous reprenons place dans les minibus avec un arrêt. Un policier ne voulait pas nous laisser passer si nous ne lui donnions pas des cigarettes. Un seul fumeur dans le bus qui a eu la gentillesse donner son paquet. Une fois à l'aéroport nouvelle haie de barbus en armes et là séparation : les hommes d'un côté, les femmes de l'autre . Il nous a fallu passer une par une dans une petite cabine où se trouvait une géante mitraillette au poing et une dame qui nous a fait la fouille au corps. humiliée mais ravie d'être sortie de là, j'ai enfin pu récupérer mon passeport !

Une fois la dame, qui jurait ne plus jamais vouloir prendre un avion de sa vie, calmée le voyage s'est déroulé sans histoire. C'était d'un calme !

C'est à ce moment que nous avons repensé au bonze du jardin public : nous avions eu ses nombreuses bénédictions et elles n'avaient pas été superflues !

Partager cet article

Repost 0
Published by Petitgris - dans voyage
commenter cet article

commentaires

Une Porte Sur Deux Continents 02/03/2017 18:16

Quelle histoire !Ton titre résume tout. Parfois, ce n'est pas notre jour ! Bises et belle fin de journée :-)

Petitgris 02/03/2017 18:48

La loi des séries se vérifie :) Il faut subir et se dire que ça aurait pu être pire ! Très bonne fin de journée à toi aussi Bisous

monica breiz 02/03/2017 18:11

Bonsoir
presque tous vos voyages sont une aventure, chacune differentes en peripheties
mais tu sais toujours t en sortir j admire

profitant de l acalmie j ai quitte l ordi, mars est tres capricieux on le sait.......
bises
kenavo paulette

Petitgris 02/03/2017 18:52

J'ai des amis qui me disent qu'ils ne viendront jamais avec moi car j'attire les ennuis ! Ils ne savent pas ce qu'ils ratent lol Après ma longue attente chez le médecin j'ai moi aussi profité du soleil pour aller faire une longue marche en campagne ! Qui sait comment sera le temps demain ? Bonne soirée Monica Bises

Marie Kléber 02/03/2017 11:15

Vous n'êtes pas prêts d'oublier ce voyage Paulette! C'est digne d'un film même si sur le moment ça ne devait pas être bien drôle.
Tout ça ne donne pas envie d'aller au Pakistan (!) Heureusement vous avez été bien accueillis à l'hôtel. Le coup des passeports ne m'auraient pas trop plu non plus.
Grosses bises et bonne journée.

Petitgris 02/03/2017 14:53

Quelquefois la réalité peut dépasser la fiction ! Impossible d'oublier cette escale forcée ! L'hôtel a été parfait :) Mais je n'ai été tranquillisée qu'une fois mon passeport récupéré ! Brosses bises Marie Bel après midi :)

Rachel 02/03/2017 10:14

Eh ben, quelle aventure! C'est comme qui dirait la loi de Murphy!
Heureusement qu'il y a eu la "cage dorée" nommée Sheraton pour vous distraire un peu!
Bonne journée Paulette!
Bisous

Petitgris 02/03/2017 14:56

Oui Rachel, une fois dans cet hôtel nous avons repris espoir ! De retour à Paris CDG nous avons enfin pu pousser un grand soupir de soulagement ! Bon après midi Rachel Bisous

trublion 02/03/2017 08:12

C' est bien l' illustration d' un voyage mouvementé !
Il suffit d' un grain de sable pour tout perturber !
Je ne mets jamais la climatisation dans la voiture, sauf à de rares occasions, et alors je ne mets pas moins de 25 degrés.
Pas sympa l' Inde, quand même, et bien sur le Pakistan n' est pas vraiment l' idéal !
Heureusement que tout est bien qui finit bien !
Pas étonnant que tu te sois souvenue du bonze !
Passe une bonne journée
Bises

Petitgris 02/03/2017 15:01

Les "accrocs" s'enchaînaient et je me disais que je ne reverrais plus fumer la cheminée de mon petit village ! :D Clim et fatigue du voyage ont eu raison de l'Hom ! Quant à l'Inde , je suis encore outrée de leur attitude mais pas si surprise après y être allée ! :(
Je reste persuadée que le bonze nous a protégés ! Bon après midi Bises

Présentation

  • : Le blog de lesvoyagesetmoi
  • : Aimer voyager c'est aussi aimer partager. Mais je voudrais aussi vous parler de mes coups de coeur ...
  • Contact

Hellocoton

a href="http://www.hellocoton.fr/mapage/petitgris" title="Suivez-moi sur sur Hellocoton">Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Petitgris sur Hellocoton

Recherche